creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

● L'eczéma : de quoi suis-je séparé(e) ?

003 eczema.jpg

 

L’eczéma est une affection chronique de la peau comprenant des périodes marquées par une peau d’apparence saine, par l’apparition des premiers signes et symptômes, et par des poussées. Certaines personnes parlent du cycle de l’eczéma. 

Saviez-vous?

  • Les éléments déclencheurs de l’eczéma peuvent provoquer des poussées.
  • Les démangeaisons associées à l’eczéma ont tendance à s’aggraver la nuit.
  • Environ 80 % des personnes atteintes d’eczéma sont également 
    plus enclines à faire de l’asthme ou à être atteintes de rhinite 
    allergique (« allergie »).

 

À propos de la peau et de l’eczéma

 

3.jpg

 

La peau est l’organe le plus étendu du corps humain et il est notre premier moyen de défense contre les agressions de l’environnement.

La peau :

  • Forme une barrière protectrice qui conserve l’intégrité de l’organisme et qui garde à l’extérieur de celui-ci les toxines et les autres substances indésirables
  • Prévient la perte de liquides essentiels à l’organisme.

La peau est composée de trois couches :

  • L’épiderme
  • Le derme
  • Le tissu sous-cutané

 

 

3 b-fr.jpg

 

La couche cornée de l’épiderme

La couche cornée est composée de trois
éléments principaux :

  • les cellules de la peau 
    (cornéocytes)
  • la graisse 
    (« imperméabilisation » 
    entre les cellules)
  • les desmosomes (points
    d’attachement qui permettent aux cellules de la peau 
    d’adhérer entre elles)

 

La couche cornée -- un « mur de briques » qui nous protège de l’environnement

On peut comparer les cellules de la peau à un mur de briques, où les briques sont retenues par de la colle (la graisse) et stabilisées à l’aide de tiges de fer (les desmosomes).

Peau normale

Sur une peau normale, les tiges de fer sont assez robustes pour maintenir les briques ensemble et pour permettre à la colle de faire obstacle aux irritants et aux allergènes.

 

3c.jpg

La peau des personnes atteintes d’eczéma

Sur la peau des personnes atteintes d’eczéma, les tiges de fer sont rouillées et affaiblies. Le savon est un irritant qui affaiblit davantage les tiges d’acier et peut faire en sorte que le mur de briques se désagrège. Lorsque cela se produit, d’autres irritants et allergènes peuvent s’introduire dans l’organisme et déclencher une poussée d’eczéma.

 

 

3d.jpg
http://www.eczemadailycare.ca/fr/u-qu-est-ce-que-eczema.php#top

 

Pour calmer les démangeaison 

Bain.jpg
Dans un bain chaud verser une tasse de bicarbonate de soude. Rester 15 à 20 mn et surtout ne pas rincer. 

 

On a remarqué chez des enfants une amélioration de l'eczéma avec les probiotiques du kéfir. Voir le lien : Les synbiotiques : prébiotiques + probiotiques

Voir aussi :  remedes-maison-contre-leczema

 

             Lotion à base d’ortie (riche en silice) :

Le jus s’obtient en écrasant les feuilles ou en les mixant. Imbiber des compresses dans le jus et les placer sur la zone affectée ou bien appliquer directement la lotion avec des mouvements circulaires légers. L’ortie nettoie, régénère et embellit la peau. On obtient encore de meilleurs résultats si, en plus de l’application locale, on la prend oralement (le jus à raison d’un demi verre le matin et le soir ; ou en infusion avec 50g par litre d’eau à raison de 3 à 4 tasses par jour)

             N.B : pour rassurer ceux qui craignent cette plante, nous précisons que l’effet urticant de l’ortie

            disparaît 12 heures après la cueillette; Elle acquiert une consistance douce comme un velours.

            (source :  .sante-nutrition.org)

 

 

 

 

Huiles essentielles contre l'eczéma dû à un stress

On n'utilise pas d'HE pure sur la peau ! Il faut mélanger à de huiles végétales (huile d'amande douce, huile de germe de blé, idéale pour la peau, huile d'avocat, ou encore huile d'abricot par exemple) en diluant une portion d'huiles essentielles dans dix portions d'huile végétale.

30 gouttes d'huiles essentielles équivaut à 10 % d'un flacon de 10 ml.

Avant de les appliquer, il est conseillé de dynamiser les huiles essentielles en prenant le flacon entre ses deux mains et en l'agitant en tournant dans le sens des aiguilles d'une montre.

 

Il existe de nombreuses formes d’eczéma. La plus courante est l’eczéma atopique chez des personnes ayant des prédispositions allergiques. Cette forme est très répandu chez les nourrissons.

L’eczéma allergique se développe, comme son nom l’indique, au contact d’un facteur déclenchant une allergie.

L’eczéma séborrhéique, quant à lui, donne des boutons gras, des rougeurs et des pellicules. C’est ce dernier type d’eczéma qui est largement causé par un état de stress.

Chacun de ses types d’eczéma passe par différentes phases successives : la phase aiguë, la phase vésiculeuse, la phase suintante et la phase d’état.

 

Quand la phase suintante arrive, c’est le moment d’utiliser l’huile essentielle de Tea Tree. À cette étape, les petites vésicules caractéristiques de l’eczéma se rompent et la plaie suinte. Mais surtout pas de panique ! Quelques gouttes d’huile essentielle de Tea Tree et le calvaire disparaît.

 

Contre l'eczéma dû à un stress

 

Pour combiner différentes actions mélanger :

  • 4 gouttes (g) d'HE de camomille romaine qui a la particularité d'être à la fois anti-inflammatoire, antiseptique, antipririgineuse et cicatrisante tout en étant très douce ;
  • 4 g d'HE de petitgain bigarade pour ses vertus régénératrice et revitalisante au niveau cutané, mais également pour son action anti-dépressive (on sait que l'eczéma génère souvent des déprimes importantes) ;
  • 2 g d'HE d'ylang ylang pour ses vertus séborégulatrice et tonifiante de la peau ;
  • 2 g d'HE de verveine citronnée pour favoriser le calme et le sommeil ;
  • 6 g d'HE de menthe en cas de démangeaisons importantes ;
  • 20 ml d'huile végétale (HV) de Calendula (cicatrisante).
  • mélanger et laisser reposer une nuit

Appliquer plusieurs fois par jour sur les zones atteintes de préférence après sa toilette matinale et avant le coucher.

 

 

 

               Acupression 

 

 935167_672694456103370_486034311_n.jpg

 

 

 

 

 

 

1609672_672694486103367_1635282566_n.jpg

1798070_672694532770029_1209861591_n.jpg

source images : https://www.facebook.com/Vospointsacupression

 

Approche psycho-émotionnelle : L'eczéma : de quoi suis-je séparé(e) ?

 

 

L'eczéma est la grande maladie de la séparation. Eczéma, « maladie des ex-aimés, l'ayant été ou craignant de l'être ». 
Par extension devant un eczéma se pose la question : de quoi suis-je séparé(e) ? De quoi je ne supporte pas d'être séparé(e) ? 
Dans l'utérus, l'enfant baigne dans le liquide amniotique au point que le contact avec la totalité de son corps soit caractéristique de cette phase de la vie. Jamais, plus tard dans sa vie(sauf en se baignant) un être n'aura un contact de ce type. La disparition de ce contact est caractéristique de la première puis de toutes les autres séparations. C'est aussi la période où l'enfant est au plus près de sa vérité. De quelle vérité de moi-même suis-je séparé(e) ? 
L'eczéma, dans son aspect physique, a l'apparence de peau qui aurait été arrachée et qui cicatriserait mal.

Les localisations de l'eczéma sont très parlantes :


- L'eczéma généralisé nous ramène à une séparation brutale, totale et précoce. 
- La plus banale de toutes les localisations, c'est la croûte de lait qui couvre le crâne des nouveau-nés, témoin d'une tête qui ne repose plus sur le fond de l'utérus. 
- Les eczémas derrière les oreilles chez le bébé sont des signes mineurs d'une tendance à l'eczéma. 
- L'eczéma du conduit auditif, comme les gens qui se grattent toujours les oreilles, au besoin avec un objet, traduit un problème assez subtil, souvent non conscient. Une séparation d'avec ce que l'on est vraiment soi-même. Dans une note d'équilibre animus-anima. Un désaccord entre mon germe et mon être.
- L'occiput traduit une anxiété avec appréhension. 
- L'eczéma du cuir chevelu traduit un tempérament anxieux habituel. Les pellicules en sont la forme mineure. 
- Sur le front, c'est l'autonomisation des pensées. Un problème d'identité véritable. 
- L'eczéma du cou correspond à une difficulté dans le vécu et les perceptions affectives et émotives.. 
- Aux yeux et aux paupières : ce que je neveux pas voir, avec souvent colère et. intolérance. 
- Le pouce et le dos de la main au niveau du pouce, chez des enfants qui sucent encore leur pouce ou chez l'adulte qui reste dans cette problématique de séparation orale, comme s'il suçait encore son pouce, comme si. le fait de ne plus téter restait une plaie affective ouverte. 
- L'eczéma de la paume de la main survient chez des personnes à l'affectivité et l'émotivité mal maîtrisées. Etre séparé de son propre désir. 
- L'eczéma et les démangeaisons du poignet traduisent des difficultés dans la vie de couple et de la sexualité. A la face antérieure il y a le sentiment d'être dominé. Au dos du poignet et de la main, il y a désir de dominer, avec désir sexuel au besoin difficile à maîtriser. 
- Aux plis du genou et du coude nous sommes en face de personnalités timides ayant du mal à entrer en contact avec la société et à se déployer. Le pli du coude a une connotation de timidité plus intellectuelle, le genou plus instinctif. 
- L'eczéma autour de l'ombilic traduit souvent chez l'adulte un attachement très prolongé à des notions du passé. 
- L'eczéma ou simplement la peau sèche sur le ventre traduit une tension affective non résolue du petit bébé. Il y a souvent association d'eczéma du bas du dos. Cela nous fait évoquer une composante psychogénéalogique. 
- Au sternum, voire sur les seins, l'eczéma nous renvoie de manière caractéristique à une problématique de type psychogénéalogique. 
- L'eczéma du deltoïde, c'est-à-dire du muscle de l'épaule, envoie à un stress professionnel de type financier ou légal. Etre confronté(e) à la dureté de la loi et à la peur des foudres, être enfermé(e) dans la culpabilité et la peur de la faute. 
- L'eczéma des mollets, particulièrement sur la face externe, correspond à la nécessité de se séparer dans une situation d'impossibilité de séparation consciente ou inconsciente chez un adulte : « je veux être séparé, mais je n'y arrive pas ». 
La notion de la séparation renvoie chacun de nous à son histoire et à son vécu personnel et familial où prennent source nos croyances.

 

Partie du très long article d'Oliver Soulier, sur le  Sens des maladies (cliquez dessus pour le lire)

 

 

D'un point de vue somato-émotionnelle, on considére que chaque trouble à une source émotionnelle. Il y a un lien corps-esprit et nous fonctionnons par SYMBOLISATION, les maux du corps sont un langage, il faut écouter ce que dit le corps. "La démangeaison, aussi appelée prurit, est reliée à la peau, l'organe sensoriel le plus étendu du corps humain. La démangeaison est une IRRITATION, au sens propre comme au sens figuré.

Avant d'être irrité à l'extérieur, on est irrité à l'intérieur... dans son ressenti.

Quelques pistes de questionnement.

Cela peut signifier, symboliquement :

"Je me sens contrarié par des désirs insatisfaits ou une certaine impatience s'est installée Dans le langage courant lorsqu'on dit "Ca me démange ! " C'est que l'on éprouve un désir ou une envie pressente !   Ces démangeaisons indiquent qu'une ou des situations dans ce que je vis,  que je suis séparé, ou privé du plaisir et de la jouissance que je veux retrouver à vivre selon mon désir. Ou les choses n'avancent pas assez rapidement pour moi. Je suis irrité, insatisfait de ma vie et j'ai l'impression que les autres en sont la cause.
Ou encore, je mets la barre trop haut, j'ai des attentes inadéquate et je suis en conséquence constamment frustré. Je cherche souvent trop loin ou ailleurs un bonheur qui est à ma portée... Je ne me sens pas avoir le contrôle de ma vie et j'en veux à l'autorité sous toutes ses formes.

Ou encore, c'est moi qui me limite en me séparant de mes propres émotions ? La vie me pousse à faire des changements rapides et je résiste. Je vis dans l'insécurité et ou les remords. 

Se poser la question "Qu'est ce qui me démange autant?" De dire ce que l'on pense parfois !

Certains vont aller jusque déchirer la peau jusqu'au sang ! Pourquoi ce besoin d'aller chercher dans les profondeurs de son être symboliquement ?

Identifiez la "cause" de l'irritation. Est-ce affectif ?  Est-ce matérielle ? Est-ce relié à une relation avec l'un des parents à quelqu'un que j'aime, une personne à laquelle je ne peux pas dire ce que je ressens ? Est-ce une situation que je veux intérieurement changer ? Suis-je tiraillé ? Une part de moi veut un changement, une autre part la redoute...

Est-ce que je m'interroge quant à ma place à l'intérieur de ma famille? Est-ce que je me sens appartenir à celle-ci ou ai-je plutôt l'impression que je suis séparé d'elle et que je dois aller chercher l'amour ailleurs ? Ai-je perdu contact avec mes propres émotions ? Si l'irritation est généralisée à l'ensemble du corps, elle affecte donc tout mon être d'une manière très intense. Si elle est à un endroit particulier, je trouve la réponse selon la partie du corps affectée.
Par exemple, au niveau du cuir chevelu, il y a désordre dans mes pensées. Je me fie à mon mental pour trouver des réponses à mes questions quand je dois aller voir dans mon coeur." Au genoux, cela concerne le relation entre "je" et "nous". 

L' ouverture du coeur, la libération émotionnelle guérit beaucoup de maux lorsque l'on accepte d'écouter son corps, son coeur, ses ressentis, de voir ce que l'on doit changer dans sa vie en se faisant confiance.

 


 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches. Pour maintenir la qualité et la quantité,

vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2 Euros.

L'argent est versé sur un compte paypal qui me servira à commander des livres,

avec ces livres, je fais des synthèses pour le site !

 

DON
Prix : 2.50 €

 



13/12/2013
62 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6179 autres membres