creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

● Les fascias, clé de notre santé

fascias.jpg
kinesport.info

 

 

 

 

Nos muscles, nos articulations, nos viscères et nos os sont enveloppés par des « fascias » et des membranes reliés les uns aux autres; des pieds jusqu'au crâne. Grâce à ces différentes membranes, chaque élément corporel reste souple, mobile et en liaison avec les autres. 
Lorsqu’un fascia souffre, les autres aussi. Ces fascias, bougent en permanence pour maintenir notre colonne dans la bonne position.

 

Le fascia, un continuum anatomophysiologique, présent à tous les niveaux du corps humain, longtemps négligé, est siège de l´extéro- et de la proprioception. 
Les structures fasciales sont les vecteurs de tensions musculaires, elles représentent la première et la plus vaste interface mécanique du système nerveux, elles possèdent une contractibilité autonomes.
On sait aujourd’hui´hui le rôle primordial que joue le fascia thoracolombal chez les lombalgiques chroniques, mais aussi dans la névralgie cervicobrachiale,...
Les viscères sont souvent la cause de plaintes adressées au système musculo-squelettique. Apprendre à reconnaître les signes cliniques de dysfonctionnement des viscère/organes et de traiter les tissus par des techniques de traitement par les fascias est également recommandé.
Il est important de savoir c'est qu'un déséquilibre articulaire donne une contrainte mécanique qui l'oblige le corps à trouver une compensation en provoquant ailleurs un nouveau déséquilibre articulaire, musculaire, ....La continuité ne se fait pas uniquement en verticalité mais on retrouve la continuité aussi en profondeur, ainsi entre la peau et l'enveloppe des viscères il existe une relation importante et profondément. Même dans la boite crânienne, on trouve des fascias : les méninges crâniennes.
Pour toutes ces raisons, la normalisation des fascias est devenue incontournable en thérapie manuelle.

 

Les fascias ont plusieurs fonctions comme accompagner le mouvement, de connexion (homéostasie), garant de la circulation du flux nerveux et impliqué dans le système neuroendocrinien et le système immunitaire.
On part du principe qu'une dysfonction situé dans une partie du corps puisse entraîner des souffrances sur un lieu secondaire autre, à distance, en perturbant l’unité corporelle. 

Les fascias sont très sensibles à toutes formes d’agression physique, psychologique ou biologique. Lors d’un stress, le fascia se rétracte, se crispe. Cette réaction d’adaptation est en principe réversible mais il est fréquent que ces tensions s’installent et perturbent l’équilibre général de l’organisme. Par l’intermédiaire de cette véritable mémoire corporelle, les chocs physiques et psychologiques restent inscrits et mémorisé, cristallisé dans le corps à notre insu. Une fragilité s’installe et permet à des pathologies plus sérieuses de se développer.

Les fascias, de même que toutes les structures corporelles, sont animés d’un mouvement lent, source de vitalité. Cette activité vivante de notre corps garantit la liberté de nos articulations, le confort et la vitalité de nos mouvements.

 

Les fascias sont des membranes très fines, et très résistantes, des poches dans lesquelles sont les organes, les muscles, et les paquets vasculo-nerveux. Quand vous bougez, votre corps va emmagasiner de l'énergie, mais une partie de cette énergie ne pourra pas être évacuée par le corps. C'est en accumulant cette énergie que vos membranes vont s'enrouler sur elles-mêmes. À partir du moment où elles s'enroulent, elles se raccourcissent. Le but de l'ostéopathe va donc être de dérouler ces fascias, en donnant des points d'appui.
Chaque patient présente cependant un cas particulier. Pour deux patients qui ont le même signe clinique, la cause ne sera pas forcément la même. L'ostéopathe va savoir quoi faire en fonction de ce que le patient va lui dire, de ce qu'il va voir et ressentir. Le cabinet de Roland Batteux se situe à Paris, au 72 Boulevard Voltaire, dans le 11ème arrondissement (près des 3ème et 12ème arrondissements).
Quelquefois, manipuler directement une vertèbre fixée, c’est comme remplacer un fusible dans un circuit électrique sans chercher l’origine du problème. Quelques jours plus tard, le circuit a toutes les chances de sauter à nouveau !

 

L'origine se trouvant parfois dans la sphère crânienne même.

 

Traiter les os, les différents tissus, les muscles et leur membrane est possible par des techniques de kinési-Thérapie manuelle (pompage, étirement, mobilisation, postures, protocoles myo-détensifs). Pourquoi les techniques fasciales des cavités sont importantes en tant que thérapeute manuel ou kinésithérapeute?
Les fascias font actuellement l´objet de recherches actives en médecine sous l´impulsion de Robert Schleip, Thomas Findley, Carla en Antonio Stecco, Helene Langevin, Siegfried Mense, Jean-Claude Guimberteau, Peter Huijing, Leon Chaitow, Thomas Meyers et encore des autres.

 

 En dehors de l'ostéopathie, différentes autres approches : 

 

La kinésiologie, ( l'étude du corps et du mouvement, du mot grec kinésis « mouvement » et « logos » (la parole), c’est l’étude du corps et du mouvement). 

La kinésiologie est une méthode douce basée justement sur l’approche de la médecine traditionnelle chinoise (prise en compte des clouloirs énergétique des mérideins, et application des techniques d'acupression). Une approche corps-esprit puisqu'elle implique le corps et le mental. Elle met en évidence par des tests musculaires, des déséquilibres énergétiques et les stress émotionnels qui empêchent l’individu d’utiliser tout son potentiel et ses ressources.

Cette médecine douce intégre la gestion du stress et des émotions, l'impact du somato-émotionnel, inclu la relaxation et des concepts de la programmation neurolinguistique. 

Le but est libérer les tensions internes afin de rétablir la circulation énergétique, souvent bloquée par des traumatismes physiques ou émotionnels dasn la mémoire cellulaire de notre corps. 

C’est une approche éducative, et non médicale, du bien-être et de la santé.

Cette pratique n'est pas encore reconnue.  Pour en savoir plus sur le cadre déontologique de la kinésiologie, n’hésitez pas à consulter le site de la fédération française des kinésiologues spécialisés.

 

La fasciathérapieune thérapie manuelle qui stimule le potentiel d’auto-régulation de l’organisme visant à rétablir l'homeostasie (l'équilibre). Comme beaucoup d'approches corps-esprit agit sur toutes les structures du corps (os, articulations, ligaments, muscles, artères, cœur, poumons, intestins...) et en particulier sur les "fascias", fines membranes qui enveloppent et relient entre eux tous ces éléments comme un réseau interconnecté.

Le fasciathérapeute, grâce à un entraînement perceptif, capte cette activité non visible mais vitale qui prend la forme du mouvement interne. Il peut ainsi faire un bilan précis des restrictions et du potentiel du mouvement interne de son patient. Dans un même geste, il repère les zones de tension et restaure la cohérence et la rythmicité interne.

Le fasciathérapeute libère ainsi toutes les structures et corrige le mouvement gestuel dans différentes amplitudes. Le fasciathérapeute adapte son traitement selon la demande fonctionelle qu’il trouve dans le corps du patient, cela peut passer du drainage à la correction du mouvement.

 

Une autre discipline voit le jour : la posturologie, qui étudie la posture (postion du corps dans l'espace) les mobilités préférentielles inter-individuelles, la gestion des dysfonctionnements des déséquilibres, ses tdomaines d'application ne vont cesser de s'étendre car le lien corps'esprit reprend tous ses droits et permet des résultats thérapeutiques efficients et très rapides.

 

techniques osteo.jpg

 

Source  :  osteopathe.fr

 

testing.gif

Image empruntée à "Touch for Health" Kinésiologie appliquée

 

therapie manuelle.jpg

therapie-manuelle

 

 

 

osteo facias.jpg etudiantosteogeneve.blogs

 

diaphragme shemas.jpg

                                      source

 

                          Autres sources :  techniques-osteopathiques

                                                       kinesport.info

                                                       Se-soigner-autrement ostéopathie crânienne

                                                       thérapie-manuelle-des-fascias

 

les-fascias-paoletti.jpg

 

 

  • Qu'on les nomme : membranes, aponévroses, ligaments, mésos, toutes ces structures ne sont en fait que des fascias dérivés d'un même feuillet embryologique : le mésoderme, lui-même issu d'un tissu encore plus indifférencié : le tissu mésenchymateux. Lors du développement embryonnaire, le mésoderme va subir un enroulement dans tous les sens. Celui-ci sera à l'origine d'un micromouvement : la motilité, qui ne cessera qu'à la mort. Présent à tous les niveaux du corps, le fascia constitue un élément fondamental de la physiologie humaine notamment grâce à son rôle de défense. La substance fondamentale du fascia est la première barrière de défense de l'organisme. Celle-ci agit de manière indépendante avant intervention des structures médullaires et supérieures, c'est pourquoi on peut parler à son sujet de cerveau périphérique . C'est à son niveau qu'un dialogue permanent s'établit entre le milieu intra et extracellulaire afin de maintenir l'équilibre fonctionnel du corps. Du point de vue mécanique, pour lutter contre les contraintes, les fascias s'organisent en chaînes fasciales. Si la contrainte dépasse un certain seuil, le fascia va modifier sa viscoélasticité donc les fibres de collagène, et la chaîne fasciale sera convertie en chaîne lésionnelle. Tout traumatisme est gardé en mémoire par le fascia et entraîne une modification de la motilité. L'extrême sensibilité de notre main, capable de percevoir des mouvements de quelques microns, pourra mettre en évidence les perturbations de motilité qui vont révéler l'histoire du patient. Des techniques bien adaptées seront à même de restaurer la motilité et la distorsion fasciales et ainsi permettre au corps de recouvrer des fonctions physiologiques normales et une bonne santé. Nous pouvons donc affirmer que la santé se trouve en grande partie dans les fascias.

    Cet ouvrage de référence est le premier à regrouper l'ensemble des données concernant les fascias : embryologie, anatomie, histologie, pathologie, rôle et mécanique des fascias ainsi que les tests et les traitements.


    Sommaire :

    # Embryologie
    # Anatomie des fascias
    # Anatomie microscopique et histologie
    # Pathologie des fascias
    # Rôle des fascias
    # Mécanique des fascias
    # Tests des fascias
    # Traitement des fascias

 

 

 

 

 

 

Voir aussi  Réflexologie-faciale

 

ReflexoFaciale.jpg

 

 

 



10/02/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5380 autres membres