creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Aider à décrasser vos poumons

 

cancerpoumon3.jpg

 

Si vous avez été fumeur, sachez que les poumons s'auto nettoient des toxines et du goudron au fil du temps, mais c'est un processus très lent qui prend un cycle de 7 ans. Mais on peut favoriser, aider.

Vous pouvez aider votre corps par une alimentation saine et l'ajout de vitamines à votre alimentation, l'exercice journalier, ne serait-ce que monter les marches ou marcher, idéalement des exercices d'endurance au moins une fois par semaine, genre nager une heure de suite, ou vélo.... stimuler le système immunitaire avec les plantes et aliments appropriés, boire beaucoup d'eau. 8-10 verres par jour .
Mangez plus de l'ail et le gingembre qui sont des aliments presque magiques que l'aide à la santé pulmonaire.

 

– Chlorella (ingestion) – Elimination des toxines et métaux lourds.
– Ballote (ingestion) – Aide à dilater les artères pulmonaires et à soulager la congestion.
– Extrait du champignon de queues de Turquie (ingestion) – appuie les poumons et réduit les mucosités (=Coriolus versicolor).
– Cordyceps (ingestion) – Enclenche la formation des antioxydants.
– Fenugrec (ingestion ou cataplasme) – Dissoudre le mucus et tue toute infection pulmonaire.
– Racine séchée de Gingembre (ingestion) – Relâchement et expulsion des mucosités des poumons.
– Racine de Lotus (ingestion) – largement utilisé en médecine chinoise pour améliorer la fonction pulmonaire.
– Feuille de Molène (ingestion ou infusion) – Soulagement des symptômes de l’asthme et autres affections respiratoires (régénération des alvéoles).
– Fruits de poivre long (aromate dans les plats ou ingestion) – Stimule la circulation dans les poumons.

 

Voir aussi le breuvage dont vous trouverez la recette sur le lien ci dessous et qui contient 

- de l’oignon : mucolytique et bronchodilatateur

- du curcuma : réduit le stress inflammatoire tout en agissant comme protecteur contre des pathologies telle que la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) ou le simple mal-être respiratoire.
De plus, le curcuma contient des corticoïdes très efficaces pour réduire les infections et nettoyer les poumons.

- du gingembre : excellent anti-bactérien, antiseptique et anti-inflammatoire, il dilate les bronches favorise l’expectation des glaires pulmonaires.

 Voir la recette sur ce lien :

Un élixir médicinal pour les fumeurs 

Massage/emplâtre

– Grains de poivre noir (massage huile essentielle) – Stimule la circulation.
– Consoude (cataplasme) – Purifie les poumons et apaise la toux sèche.
– Fenugrec (ingestion ou cataplasme) – Dissolution du mucus et tue toute infection pulmonaire.

Infusion

– Grindelia (infusion) – Apaise le système respiratoire.
– Feuille de Molène (ingestion ou infusion)- Soulagement des symptômes de l’asthme et autres affections respiratoires (régénération des alvéoles).
– Racine de Pleurésie (infusion) – Excellent expectorant qui permet d’expulser les mucosités de passages nasaux et bronchiques. Il stimule également le système lymphatique.

 

Autre :

– Lobelia (infusion, goutte sur la langue…) – Assouplit les poumons.

 

 

02.jpg

 

Autres liens sur les remèdes naturels pour décrasser les poumons :  elixir-pour-nettoyer-vos-poumons

                                                                                                                  comment-nettoyer-vos-poumons-en-seulement-3-jours

Pas de miracle à mon sens, les poumons se renouvellent complètement au bout de 7 ans, mais un coup de pouce pour favoriser le processus est nettement bénéfique. 

 

poumon.jpg

 

Purifier les poumons.jpg

 


Il existe un exercices respiratoire essentiel que je vais détailler. Cet exercice à bien des vertus. Il renouvellement l'énergie, stimule les fonctions pulmonaires et le décrassage des poumons.  Ce qui a un impact sur tout l'organisme. Lorsque nous inspirons et expirons normalement, nous n'évacuons jamais toute l'air; C'est un peu comme si nous remplissions un verre d'eau et ne le vidions jamais complètement. Un dépôt d'eau croupis s'accumulerait au file du temps. Il en est de même pour l'air, au fond de nos bronchioles, l'air n'est pas renouvelée. C'est de l'air viciée. Vous allez donc ré-oxygéner complètement vos poumons et apporter du sang, de l'énergie et de l'activité dans tout vos poumons. 

Cet exercice replace les organes internes, les viscères (qui s'étalent et prennent de la place quand on prend du ventre...) et renforce les abdominaux internes profonds. Stimule le centre énergétique au niveau du Hara également. Avec tous ses effets bénéfiques sur l'ensemble de l'organisme. 

 

Vous allez gonfler les poumons à bloc tandis que vous rentrez au maximum le ventre, comme si le nombril allait toucher la colonne vertébrale. Maintenant bien le ventre rentré pendant toute la durée de l'exercice.

vaccum2.jpg

Vous allez faire un petit cul de poule avec votre bouche pour évacuer l'air le plus doucement possible. Vous comptez dans votre tête, cela vous fera un repère car vous allez renouveler chaque jour cet exercice qui ne prend que quelques minutes. Vous tiendrez peut-être 20 seconde la première fois et au bout de plusieurs fois, vous irez jusque 1 mn. 

Quand vous aurez l'impression d'avoir expulsé toute l'air, sachez que non, c'est juste une impression, il en reste. Quand vous sentirez que vous êtes au bout, souffler en forçant par bouffée d'expiration. Seulement ensuite reprenez votre souffle. 

 

Voir aussi : ► Le souffle c'est la vie

 

 

Autres exercices

L’exercice est également très important pour décrasser les poumons. En effet, les polluants collent souvent aux alvéoles. Il est nécessaire d’avoir un effort mécanique qui « cassera » ce lien pour qu’ensuite la phytothérapie fasse son travail de nettoyage.

En voici 3 à faire régulièrement dans la journée (ventre vide).

Exercice 1

Prendre une lente inspiration (naturelle, sans forcer) avec le nez en gonflant d’abord le ventre puis la poitrine et enfin en haussant les clavicules.

Souffler (la bouche en cul de poule) en 2, 3 ou 4 expirations successives et puissantes.

Exercice à reproduire 4 ou 5 fois de suite.

Exercice 2

Prendre une lente et profonde inspiration (maximale) avec le nez en gonflant le ventre.

Expirer complètement par le nez par à-coups brefs et puissants.

Reproduisez l’exercice une dizaine de fois.

Exercice 3

Bouchez une narine et inspirant profondément et lentement avec le nez. Bouchez les 2 narines et retenez le souffle quelques secondes.

Relâchez une narine pour expirer lentement avec la même qui a permis l’inspiration.

Rebouchez les 2 narines et retenez le souffle durant quelques secondes.

Recommencez avec l’autre narine et reproduisez ce cycle 6 fois environ (3 par narine).

Source : comment-nettoyer-naturellement-ses-poumons



22/04/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi