creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Appréhender l'asthme autrement, aliments à privilégier

Asthme.jpg

 

 

Toujours plus d’allergies !

 

Entre 1995 et 2015 le nombre de personnes concernées par ces pathologies a doublé dans le monde. Selon l’organisation Mondiale de la Santé, en 2050, un habitant sur deux sera affecté par une maladie allergique. L’OMS classe l’allergie au 4ième rang mondial des maladies, après les cancers, les maladies cardiovasculaires.

La pollution est responsable d’asthme et d’allergie respiratoire.

 

pollution.jpg

 

pollution.jpg

 

pollution-generalite2.jpgpollution carte-zone-emission-polluants.png

Carte de France des Emissions de polluant

Selon une étude de la ville de Paris et du CNRS, rendue publique en novembre dernier, respirer à l’air libre lors d’un pic de pollution équivaut à inhaler un air vicié par la fumée de huit cigarettes dans une pièce de 20m2.

Lors de vague de chaleur, le niveau d’ozone augmente et irrite les bronches, le nez, les yeux. En saison pollinique, la chaleur fait grimper les taux de pollens.

Chez vous l’air serait jusqu’à 10 fois plus pollué qu’à l’extérieur ! Le tabac n’est pas seul en cause, mais aussi le benzène, les produits de combustion, les plastiques … Les produits d’entretien classiques émettent des composés organiques volatiles comme le benzène et le formaldéhyde.

Utilisez plutôt du savon noir, vinaigre blanc, bicarbonate…. (voir l’article détaillé, comment réaliser vous-même vos produits d’hygiène pour le corps et la maison avec des produits basiques

 

Des études épidémiologiques ont montré que le microbiote intestinal des enfants asthmatiques diffère de celui des enfants sains et qu'il existe un risque accru de survenue d'un asthme en cas d'administration d'antibiotiques aux premiers âges de la vie. De même, les enfants nés par césarienne, non exposés aux bactéries vaginales et fécales de leur mère à la naissance, ont un microbiote intestinal différent des enfants accouchés par voie naturelle et présentent un risque plus élevé de développer un asthme.
En savoir plus sur  Le monde.fr

 

AERER.jpg

AÉREZ LES PIECES

Chaque jour pendant au moins 15 mn, tôt le matin ou tard le soir quand la circulation est moins importante de préférence. Mais aussi avant et après le ménage, la cuisine,  les travaux. Et ne laisser personne fumer à l’intérieur. 

Assurez-vous d’avoir une bonne aération, bien entretenue, non calfeutrées en particulier dans les pièces humides. Si l’air de renouvelle cela évite la prolifération des champignons et des moisissures très allergisantes. 

 

Concernant les allergies aux acariens (80% des crises d’asthme de l’enfant et 50 % des crises adultes), les produits acaricides ne suffisent pas, car l’allergie persiste aux acariens morts. Il faut donc passer régulièrement l’aspirateur avec un filtre HEPA. Préférez un sommier à lattes, protégez votre matelas avec une housse anti-acarien et choisissez des couettes et oreillers lavables en machine à 60°C. Nettoyez régulièrement les doubles rideaux et autres nids à poussière, rangez les vêtements dans les placards. 

 

Le professeur Alain Didier, chef du pôle « voies respiratoires du CHU de Toulouse, précise que pratiquez le sport participe à détoxifier le corps tout en renforçant la capacité pulmonaire, apaise les bronches,  en cas d’asthme, c’est indispensable. Cela permet une meilleure élimination des sécrétions et améliore le drainage bronchique.  Evidemment l’activité sportive est préférable en forêt, en bord de mer, en altitude. Eviter le temps froid, sec ou pollué. Fuyez la pollution, elle facilite la survenue d’allergie respiratoires en  altérant les fonctions barrière de l’organisme, fragilise aussi les défenses et favorise les réactions anormales du corps avance le Dr Nhân Pham Thi pneumo-allergologue à l’hôpital Necker à Paris. 

 

 

Les symptômes de cette affection respiratoire peuvent être soulagés avec une nutrition adéquate.

 

Renforcez vos défenses !


Plusieurs études évoqueraient le role protecteur des aliments riches en antioxydants

(vitamine C, E, bêta-carotène et flavoïdes. Les omégas 3 présents dans les fruits,

les légumes, les huiles végétales et les poissons gras réduiraient l’inflammation bronchique.

 

Voici les denrées à manger et à éviter.

 

Privilégier les aliments riches en acides gras tels que les noix (sauf si vous avez une sensibilité

 allergène), les graines de lin, la morue et le maquereau. L'ail, le piment, les oignons, le gingembre,

le curcuma et autre sources naturelles d' anti-inflammatoires (cliquez sur le mot pour avoir la liste

de tous les aliments anti-inflammatoires) qui stimulent les cellules nerveuses dans les poumons,

soulageant l'irritation due à l'asthme.

 

Privilégier les sources de vitamine E qui modère les effets de la pollution.

 On la trouve principalement dans les céréales complètes de qualité supérieure,

huile de première pression à froid (évitez les huiles rances), légumes verts foncés

(brocolis),beurre (évitez le beurre rance), œufs, abats, germes de blé, avoine, amandes,

tournesol.  Sa biodisponibilité est amélioré par les apports en vitamine A,

à consommer en synergie : Carottes légumes verts ou jaunes, oranges (dont épinards),

choux frisé, persil, fruits, spécialement abricot,  œuf,  poisson, foie, huile de foie de poisson. 

 

Les lipides favorisent l’absorbion des vitamines A et E
Le magnésium potentialise l'action des vitamines E et B6. 
  • Les légumes verts ;
  • Les céréales complètes ;
  • Les fruits oléagineux (noix, noisettes, amandes…)
  • Les légumes secs (haricots blancs, lentilles, pois cassés)
  • Le chocolat noir
Le calcium favorise l'absorption de la vitamine D et facilite l'utilisation des vitamines A. 

Les végétaux, de bonnes sources de calcium

Pendant sept millions d’années et jusqu’à aujourd’hui pour la majorité des habitants de la planète, l’homme n’a pas consommé de laitages – sans jamais manquer de calcium. Les spécialistes de l’alimentation paléolithique estiment que celle-ci, sans l’appui du moindre laitage, fournissait plusieurs centaines de milligrammes de calcium par jour, une majorité provenant des végétaux. Les fruits, les feuilles, les fleurs, les graines consommés pendant des millions d’années par nos ancêtres contiennent en effet du calcium.
L’analyse de l’alimentation de singes du Guatemala, qui portait sur 26 espèces de fruits, 2 de feuilles, 4 de graines et 1 de fleurs a trouvé qu’en moyenne, ces aliments contiennent 90 mg de calcium pour 100 g. Tout ce calcium végétal n’était pas assimilé, car il y a dans les plantes des substances (acide phytique, acide oxalique) qui limitent son absorption. Malgré tout, cela montre bien qu’une alimentation sans laitages répond aux besoins physiologiques en calcium.
Les fruits et les légumes contribuent à des apports intéressants en calcium. Les légumes les plus intéressants sont les crucifères (toutes les variétés de choux, les brocolis) car leur calcium est particulièrement bien assimilé, dans des proportions qui vont de 40 à 60 %. En revanche le calcium des épinards est peu disponible (5 à 10 %) en raison de leur teneur en acide oxalique. Bien que le soja contienne des substances qui freinent l’absorption du calcium, celui-ci est bien absorbé. Les fruits renferment 40 à 200 mg pour 100 g, ce qui en fait également une source intéressante. 

Les sources de calcium alimentaires comparées au lait

Aliment

Portion (g)

Teneur en calcium (mg)

Pourcentage absorbé (%)

Quantité de calcium absorbée (mg)

Portions équivalant en calcium à un verre de lait (env. 100 mg)

Chou chinois

120

337

39.6

133.5

0.7

Moutarde orientale

120

300

40.2

120

0.8

Lait

240

300

32.1

96.3

-

Fromage (type cheddar)

40

300

32.1

96.3

1

Yaourt

125

228

32.1

73.2

1.3

Bette chinoise

120

112

53.8

60.3

1.6

Sardines en boîte

75

180

27

48.6

2

Chou frisé

120

86

49.3

42.4

2.3

Eau minérale sulfatée calcique (type Hépar)

240 (1 verre)

133

30

39.9

2.5 verres

Brocoli

120

59

61.3

36.3

2.7

Haricots blancs

150

154

21.8

33.6

2.9

Chou de Bruxelles

120

43

64

28

3.4

Chou

120

37

65

24

4

 Source :  www.thierrysouccar.com

 

Les légumes verts à feuilles et les brocolis et tous légumes riches en bio-flavonoïdes  aident à réduire la quantité de radicaux libres dans l'organisme.
Les tomates, les betteraves, la laitue. 

vitamine1.jpg

Privilégier aussi : 

 

Les bananes

Une étude a estimé que les enfants qui mangeaient une banane chaque jour avaient 34% moins de chances de développer des symptômes asthmatiques comme la respiration sifflante. Les bananes sont une des meilleures sources de pyridoxine, communément connue sous le nom de vitamine B6. La pyridoxine produit des composés qui aident à détendre le tissu musculaire des bronches.

Les avocats

Les avocats contiennent  du glutathion qui est connu pour protéger contre les dommages cellulaires des radicaux libres. Ils détoxifie également le corps des polluants qui peuvent mener à des problèmes respiratoires. Ils sont aussi une riche source de vitamine E. Les avocats peuvent aider à stabiliser les niveaux de sucre dans le sang, améliorer la santé cardiovasculaire protéger les yeux contre la dégénérescence liée à l'âge et sont une source riche de nutriments.

L'ail

L'ail a beaucoup de bienfaits pour la santé notamment la préservation de la santé cardiovasculaire, la prévention du cancer, et la réduction de la tension artérielle. Il est bénéfique pour les personnes souffrant d'asthme en raison des niveaux élevés de vitamine C qu'il contient et de ses puissantes propriétés antioxydantes. La vitamine C neutralise les radicaux libres, des molécules instables, ce qui provoque la contraction des muscles lisses des voies respiratoires chez les patients atteints d'asthme. L'ail cru baisse le taux de l'histamine produite par le corps et réduit les réactions allergiques chez les asthmatiques. L'ail peut aussi stimuler le corps à créer des prostacyclines, des molécules lipidiques qui aident à garder les passages d'air des poumons ouverts ce qui facilite la respiration chez les patients asthmatiques.

Les graines de tournesol

Elles sont riches en nutriments comme le potassium, le magnésium et la vitamine E. De plus, une tasse de graines de tournesol contient un tiers de la quantité quotidienne recommandée de sélénium qui est un minéral connu pour réduire les divers symptômes tels que l'essoufflement et la respiration sifflante. Les graines de tournesol sont relativement calorifiques, mais la consommation régulière en petites quantités aide à garder les poumons et les voies respiratoires saines. 

        Sources  4-aliments-naturels-contre-l-asthme

 

 La vitamine D !!

 

Avec un taux de 30 ng/ml, le risque d’asthme est diminué de 63 % ;

La déficience en vitamine D chez les enfants qui ne jouent plus suffisamment en extérieur

est à prendre en considération. Ajoutez à cela des aliments qui ne proviennent plus

suffisamment de cultures en plein air, même les oeufs, sensés être une bonne source

de vitamine D proviennent de poules élevées en batterie, nous ne consommons plus

suffisamment de champignons sauvages, autres sources de vitamine D ....

Et la vitamine D synthétique est non assimilable car ne présentant pas les

co facteurs nécessaires à son assimilation.

Ci-dessous un graphe montrant la prévalence de l'asthme selon les teneurs sériques

en vitamine D.

Explicite n'est-ce pas ?

 

graphique asthme.jpg

 

L’huile essentielle d’encens 

On utilise la résine qui exsude du tronc du Boswellia carterii, arbre originaire de l’Inde ou de la péninsule arabique. Connue en médecine ayur­védique et en médecine traditionnelle chinoise, l’huile essentielle d’encens oliban soulage l’inflammation causée par l’asthme, l’arthrite, l’arthrose, les affections abdominales inflammatoires (colite, maladie de Crohn). Elle agit sur les cytokines et les leucotriènes (médiateurs pro-inflammatoires qui interviennent par exemple dans la constriction des bronches en cas d’asthme). On trouve des extraits normalisés de résine à 37,5 % d’acides boswelliques à utiliser trois fois par jour. L’action est surtout sensible après quatre à huit semaines. Contre-indiqué chez la femme enceinte.


 

ALIMENTS A EVITER si vous souffrez d'asthme

 

Évitez tout ce qui contient du glutamate monosodique ! (Cliquez pour en savoir plus) 


Entre éviter tous les aliments allergènes ou faire un dépistage de vos sensibilités par un médecin spécialisé (allergologue) , à vous de choisir. Cette méthodes  apporte un précieux diagnostic allergologique.

Les tests, en plus de l'enquête clinique menée par le praticien, permettent de voir sur la peau, le conflit généré par la sensibilisation allergique à  l'intérieur de l'organisme.

La sensibilité est parfois restreinte : rhume des foins typique, asthme aux poils d'animaux ou aux acariens, urticaire alimentaire ou médicamenteux, le lait et le gluten pour certains, parfois, plusieurs facteurs s'intriquent et compliquent la démarche et les médecins doivent affiner leur diagnostic. Parmi les tests pratiqués  sont les timbres (patch-tests) et les tests épidermiques   (prick-tests).

 

La désensibilisation est possible en cas d’allergie respiratoire.

Quant de simples traces (acariens, pollens, moisissures…) suffisent à déclencher des crises allergiques, la désensibilisation ou immunothérapie spécifique est tout indiquée.

On administre, le plus souvent sous la langue des doses de plus en plus forte d’allergènes pour habituer l’organisme. Les résultats sont visibles dès les premiers mois. Un allergologue est apte à détecter les allergènes en cause  et déterminer si la désensibilisation est adaptée. 

 

          voir aussi :  antihistaminiques-naturels

 

Parmi les aliments capables de provoquer des allergies : le mungo, les aliments épicés (surtout s'ils sont consommés vers l'heure de dîner). Veillez également à éviter (ou à manger en grande quantité) les produits laitiers de vache, en particulier le lait, le pain blanc, le sucre blanc, le blé,  les fruits de mer selon votre sensibilité.

Limitez le  sel, certaines études ont montré que l'incident d'asthme est étroitement lié à la consommation de sodium. En effet, manger trop salé peut s'avérer  néfaste sur les poumons, car le sel peut provoquer une réponse oedémateuse (plus de liquide dans les tissus pulmonaires. Le sel peut aussi augmenter la production de mucus, qui en combinaison avec le gonflement qu'il provoque, peut entraîner une obstruction par mucus dans les poumons.

 

Evitez également les nourritures contenant des sulfites, qui peuvent causer une réaction asthmatique. Les sulfites sont utilisés pour conserver les nourritures et se trouvent généralement dans des aliments transformés (comme les condiments, marinades, légumes secs, fruits secs, crevettes, bières et vins).

Si vous voulez éviter les sulfites, cherchez les mentions de bisulfite de potassium, sulfite de sodium, le dioxyde de soufre, métabisulfite de sodium, bisulfate de sodium et le métabisulfite de potassium sur l'étiquette des aliments.

 

D'autres additifs alimentaires, comme le glutamate monosodique et l'aspartame, sont aussi soupçonnés de nuire aux personnes souffrant d'asthme, mais aucune étude approfondie n'a pu conclure avec certitude qu'ils en constituent une cause. Sources :  Asthme

 

composé végétal qui repare-lesions-pulmonaire

 

 ionisateur d'air.jpg

 

asthme 1.jpg

 

asthme2.jpg

 

le-documentaire-censure-sur-la-pollution-de-lair

 

Autre article complémentaire :  antihistaminiques-naturels

 

SI LA FENÊTRE DE PUB GENE LA LECTURE DE L'ARTICLE
CLIQUEZ SUR LA PETITE CROIX DE LA FENÊTRE DE PUBLICITÉ POUR LA FERMER
Les cause émotionnelle misent en avant par la LPE ( Libération Psycho Émotionnelle) sont : 
Les sentiments d'étouffement, la peur de l'abandon ou encore la culpabilité de vivre, ne pas s'autoriser le droit au bonheur ou la liberté "d'être"
Sentiment de dépendance à, ou aux autres. Difficulté à prendre sa vie en main. Se laisser envahir pour se sentir en sécurité.

 

VOUS POUVEZ IMPRIMER 

Bouton d'impression en bas à votre droite, AU DESSUS DE LA ZONE COMMENTAIRE

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches , de recoupements et de synthèses.

Pour maintenir la qualité et la quantité, il faut bien choisir ses priorités, si le site

rapporte un peu d'argent, ce sera viable, sans quoi je vais devoir y consacrer

moins de temps.  Ce ne sont pas les pub qui rapportent vu que les gens ne

cliquent pas beaucoup non plus ! 

Vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2,50€.

L'argent est versé sur un compte paypal qui me servira à commander des livres,

avec ces livres, je nourri ma soif de connaissance et je vous en fais profiter

en faisant des synthèses pour le site !

  

lit livre.jpg

 

 

ATTENTION ! Je m'en sert comme ARME D'INSTRUCTION MASSIVE

POUR LUTTER CONTRE L'IGNORANCE ... 

SOUTENEZ MON ACTION !

arme d'instruction massive.jpg

La médecine officielle a dénaturé la notion de santé et de maladie en s'appropriant le pouvoir de guérir. Elle désinforme, infantilise, déresponsabilise Les gens courent chez le médecin pour un oui pour un non... et font une confiance aveugle aux médecins et à l'administration sanitaire qui, pourtant, sont complètement influencer respectivement, par les lobbies et les industriels. Exemple pour le lait, ils ont réussit à faire entrer dans la caboche de tout le monde, que le lait est indispensable à la santé, hors, à la base, c'était pour des raisons purement économique, il fallait écouler la surproduction laitière ! Le lobbying existe depuis longtemps.  Si nos grands mères avaient leurs remèdes, la génération qui suit devient complètement ignorante de tout ce que la Nature a mis à notre disposition pour nous soigner le plus sainement possible, sans contre effets dus aux molécules chimiques de synthèse.  

Il existe des scientifiques et des médecins qui ne se laissent pas manipuler et  possédant suffisamment de conscience pour nous informer correctement au lieu de nous désinformer. Nous sommes les artisans de notre santé, cette santé dont on nous a dépossédé. 

 

 

DON
Prix : 2.50 €



07/12/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5365 autres membres