creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Bienfaits des graines

-Graines.jpg

 

Les graines ou pépins font partie de la famille des oléagineux au même titre que les noisettes, les noix ou les amandes. Elles sont très riches en lipide, en particulier en acides gras insaturés auxquels appartiennent les oméga-3 et 6. Cette richesse en lipides permet de transformer ces graines en huiles. Très énergétiques, elles sont sources de protéines végétales et de fibres qui améliorent le transit intestinal. Les graines sont également riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments.

 

Pépin de courge

 

Facile à picorer, elle a bon gout. De couleur vert foncé (ou chair si fraîche) et de forme ovale, elles sont délicieuses pour l’apéritif avec leur petit goût de noisette. Diurétiques, elles apaisent les troubles du système urinaire (vessie irritable, troubles de la miction, …etc) sans toutefois réduire le volume de la prostate contrairement à ce que l’on pouvait penser jusque là. Elles auraient également des propriétés laxatives et favoriseraient les montées de lait. Consommez-en 10g par jour pour bénéficier de leurs bienfaits.  

 

Voici ses propriétés :

- Un traitement naturel contre les parasites intestinaux: l’oxyurose, les ténias

- Des graines très alcalines

- Une bonne source de vitamines : A, B et E

- Contiennent des phyto-stérols qui réduisent le taux du mauvais cholestérol

- Contiennent le L-tryptophane, précurseur de sérotonine pour lutter contre l’insomnie et la dépression, entre autre.  (voir :  Les bienfaits de la sérotonine )

- Riches en protéines: 100 g de graines fournissent 30 g de protéine

- Contiennent de nombreux sels minéraux : phosphore, magnésium, fer, zinc et cuivre

- Soulagent les troubles de la prostate (difficulté de miction dûe à l’hypertrophie de la prostate).

 

 

Graine de lin 

 

On entend beaucoup parler de cette graine car elle est riche en acide gras oméga-3 et du fait de l'élevage industriel, les oeufs, le lait, la viande sont déséquilibrés entre oméga 3 et oméga 6. Les animaux qui ne sortent pas brouter ou picorer dans les près, sont plus riches en oméga 6, ces derniers, non équilibrés avec les oméga-6 favorisent les inflammation dans notre organisme. Ainsi, pour compenser, l'agro-alimentaire donne des graines de lin au bétaille et aux poules.
Nous pouvons en consommer également. Mais vous noterez que si vous la consommez directement, elle repart comme elle est entrée..... intacte dans vos selles, il en est de même de la graine de sésame...

Il faut savoir comment l’utiliser correctement sans quoi, leurs bienfaits restent emprisonner sous la coque dure et fibreuse qui entoure la graine. Il faut donc la moudre au moulin à café ou bien la cuire avec votre riz par exemple. Pour réduire au minimum la perte d’éléments nutritifs, on suggère de ne pas cuire les plats auxquels on l’ajoute à plus de 210° C. Je l'ajoute en milieu de cuisson en réduisant le feu. Elle doit juste éclatter.

 

On peut aussi les faire germer.La germination apporte toujours un supplément de vitamines et oligo-élément, c'est une nourriture vivante et donc très riche ! 

Voir :  Faire germer vos graines


La graine de lin est faible en gras saturés et contient de bonnes proportions de fibres solubles. Selon certaines études, les fibres solubles aideraient à réduire le cholestérol sanguin et par conséquent, les risques de maladies cardiovasculaires. D’autres recherches ont également démontré que son ingestion pouvait réduire la tension artérielle et les triglycérides, prévenir les caillots sanguins, renforcer le système immunitaire et réduire la gravité des symptômes de la ménopause (à cause de son contenu en phytoestrogènes). Sa consommation diminuerait également les risques de cancer du sein, du côlon et chez l'homme, les risques de cancer de la prostate.

Elle permet de lutter contre les problèmes hormonaux imputables à la ménopause. Les graines de lin sont particulièrement intéressantes d’un point de vue nutritionnel du fait de leur teneur en lignanes, des phyto-œstrogènes que l’on peut également qualifier d’antioxydants. Ces derniers permettent de lutter contre les radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de nos cellules et de prévenir les cancers (sein, prostate, …)

La graine de lin moulue peut pratiquement être ajoutée à n'importe quels plats, desserts, gateaux ou céréales à déjeuner....
Entreposée dans un contenant hermétique, la graine de lin moulue se conserve environ un mois au congélateur.

L’huile de lin
Pour ce qui est de l’huile de lin, elle est très périssable. Voilà pourquoi on recommande de l'acheter en petites quantités à la fois, de la protéger de la lumière et de la conserver dans un pot hermétique, de couleur foncée, au réfrigérateur. Comme elle résiste très mal à la chaleur, il est préférable de ne pas l'utiliser pour la cuisson. On recommande plutôt de l'ajouter aux aliments froids tels que les vinaigrettes ou encore, de l'ajouter à des boissons froides à base de fruits, de yogourt ou de lait. Bien que l’huile de lin contienne de bonnes proportions d’oméga-3, elle est dépourvue de ses fibres et de ses phytoestrogènes.

Malgré tous ses bienfaits, la graine de lin doit être consommée sans excès car elle est reconnue comme étant un puissant laxatif, comme tout aliment gras, riche en fibre d'ailleurs.
Pour ceux qui ne mangent pas beaucoup de fibres, mieux vaut y aller avec le dos de la cuillère. On recommande généralement de débuter son utilisation avec 1 cuillérée à table et d’augmenter graduellement la quantité jusqu’à un maximum de 3 cuillérées à table de graines de lin moulues par jour, soit 50 g. Les personnes qui sont sujettes à la diarrhée, qui souffrent de problèmes intestinaux ou de diverticules devraient consulter sa diététiste ou son médecin avant de modifier son alimentation.

 

graine de lin.jpg

 

Graines de tournesol 

 

Riches en antioxydants (sous forme de vitamine E) et en phosphore qui participe à la formation et au maintien en bonne santé de nos dents, os et tissus. Elles contiennent également des phytostérols qui permettent de baisser le taux de mauvais cholestérol. Ces graines s’avèrent donc très intéressantes pour notre santé cardiovasculaire. Il est bien évidemment préférable de les consommer nature, non grillées et encore moins salées afin de profiter au maximum de leurs nutriments. L’huile de tournesol est l’une des plus consommées en France.

 

Graine de sésame 

 

- Riches en acides gras insaturés.

- Riche en fibres.

- Riche en minéraux : fer, calcium, magnésium, phosphore, zinc, cuivre, les graines noires sont les plus riches en fer.

- Riche en  protéines.

- Elle abaisse le niveau de sucre dans le sang.

 - Réduit l'hypertension.

- Participe à la prévention des maladies cardiovasculaires.  

- Agit sur le système digestif, améliore la santé du côlon, ses fibres nettoient les intestins, favorise l’élimination des déchets et prévient donc la constipation.

- Elle contient des phytates qui stoppent le développent et la prolifération des cellules cancéreuses. Recommandée par certains médecins pour réduire les tumeurs colorectales. 

- Une arme contre la polyarthrite- rhumatoïde. 

-  Le sésamol qu'elle contient protège notre ADN contre les radiations. 

Le sésamol empêche aussi la dégradation de la rate et des intestins. 

- Le zinc et calcium qu'elle contient, participe au renforcement des os. 

 

Délicates, elles ne se conservent pas longtemps tout comme la graine de lin. Il est donc conseillé de les consommer rapidement. Il est également préférable de la choisir nature et de préférence complète. La purée de sésame ou tahin (tahini) est très utilisée dans la cuisine orientale. Elle constitue l'un des ingrédients principaux de l'houmous.

 

Il est conseillé de la broyer sinon, trop petite, elle passe dans le système digestif sans être assimilée. Cette graine, elle aussi, renferme une bonne quantité de vitamine E et de lignanes, des antioxydants, et plus particulièrement de la sésamine qui pourrait également avoir des effets bénéfiques sur le taux de lipides sanguins et la tension artérielle. Cette richesse en nutriments lui prête des vertus laxatives, toniques et reminéralisantes. Elle permettrait également de protéger notre système nerveux.

 

Graine de pavot

 

On associe souvent les graines de pavot à l’opium et à l’héroïne, puisque ce sont d’elles que sont extraites ces drogues dures. En médecine, elles permettent de produire de la codéine et de la morphine. Les propriétés narcotiques du pavot résident dans les capsules et les graines cueillies avant leur maturité. Les graines matures, celles que l’on trouve dans le commerce, sont utiles en cuisine pour donner un léger goût de noisette aux pains, pâtisseries, légumes ou féculents. Moulues, elles permettent d’épaissir une préparation. En plus d’une saveur délicieuse, ces graines ont des propriétés analgésiques et calmantes.

 

Graine de Chia

 

Consommées depuis des millénaires en Amérique du Sud, notamment par les Aztéques, les graines de chia sont relativement peu connues en France. Brunes ou blanches selon la variété, elles sont petites comme celles de sésame ou de lin. Ces graines sont très riches en oméga-3, jusqu’à 20% de leur poids ! Sans gluten, elles renferment également des antioxydants, des fibres solubles et des protéines en bonne quantité. Si vous le souhaitez, vous pouvez moudre les graines avant de les incorporer dans une salade, un smoothie, pain, cake, yaourt, …etc.

Elles absorbent les liquides et permettent ainsi d’épaissir une préparation (smoothie, vinaigrette, …). Vous pouvez réaliser un porridge de graines de chia en laissant tremper pendant 30 minutes 2 c.à.s de graines dans 200ml d’eau. Ajoutez un peu de fruits frais, un sucrant (sucre de canne, miel, sirop d'érable ou d'agave, ...) et des noix.

 

 

Graine de cumin

 

 

Elle renferme une huile essentielle, divers flavonoïdes, des isoflavones (hormones végétales), des flavonoïdes glycosides, des glucosides monoterpénoïdes, des alcaloïdes ainsi que d'autres composés phénoliques.

En cuisine, le cumin parfume les fromages tels que le gouda ou l'edam et des spécialités telles que le gaspacho tandis que le carvi parfume surtout les viandes, les charcuteries et certaines pâtisseries.

Le cumin n'est pas seulement une épice culinaire mais aussi un remède phytothérapique naturel capable de traiter certaines maladies ou problèmes de santé. Au cours de ces dernières années, de nombreuses études ont été entreprises pour mieux connaître les vertus

Au cours de ces dernières années, le cumin vrai (ou cumin blanc) et le cumin des prés (ou carvi) ont fait l'objet de très nombreuses recherches afin de découvrir leurs actions biologiques et leurs propriétés médicinales.À ce jour, 10 vertus principales ont été attribuées aux graines de cumin.

Le cumin exerce un effet: antioxydant, antimicrobien, hypoglycémiant, diurétique, antispasmodique, anti-ulcérogène, œstrogénique, anti-cancer, immunomodulateur et antiépileptique prouvé par la recherche scientifique.

 

- Propriétés antioxydantes

Le cumin et l'huile essentielle de cumin ont une activité antioxydante élevée du fait de la présence d'alcools monoterpéniques, de linalol, de carvacrol, de l'anéthol et de l'estragol, des flavonoïdes et autres composés phénoliques. Les antioxydants exercent des bienfaits sur la santé puisqu'ils protègent les molécules organiques telles que les acides gras et l'ADN de l'oxydation et aident dans la prévention des cancers et des maladies cardiovasculaires.

- Vertus antimicrobiennes et antifungiques

De nombreuses études ont révélé que les substances actives renfermées dans les graines de cumin vrai et de cumin des prés (ou carvi) possèdent une véritable activité antimicrobienne et antifungique contre un large éventail de souches bactériennes Gram-positives et Gram-négatives.

La propriété du cumin à inhiber naturellement la croissance des champignons et des bactéries est attribuée au carvacrol, à la carvone, au limonène, au linalol ainsi qu'à d'autres constituants mineurs de la plante médicinale. Par exemple, une étude a révélé que l'huile essentielle de carvi possède une activité antimicrobienne contre dix bactéries pathogènes et six champignons pathogènes.

- Propriétés hypoglycémiantes (antidiabétique)

Les effets antidiabétiques des graines de cumin et des graines de carvi ont été soigneusement étudiés. Le cuminaldéhyde est un composé biologiquement actif de l'huile de graines de cumin (Cuminum cyminum). Des études in vitro, ont montré que cette substance avait un effet inhibiteur sur les enzymes aldose-réductase et alpha-glucosidase, conduisant à un effet hypoglycémiant c'est à dire qu'elle abaisse le taux de sucre dans le sang. Le cuminaldéhyde agit pratiquement comme les médicaments: GLUCOR® (Acarbose) et DIASTABOL® (Miglitol).

Une équipe de chercheur au Pakistan ont traité deux groupes d'animaux, des lapins diabétiques et des lapins sains avec des doses de cumin de 0,5 à 1,5 g par kg de poids corporel. Les résultats ont été publiés dans " Phytotherapy Research " en Mars 2000 et ont montré que seulement 2 heures après l'administration de l'épice médicinale, le taux de glucose sanguin commençait à baisser, continuant à chuter après 4 à 8 heures.

- Vertus diurétiques

L'usage traditionnel du carvi en tant que remède diurétique a été confirmé par une étude expérimentale qui a montré que l'administration d'un extrait aqueux de carvi par voie orale améliore chez le rat la production d'urine pendant et après 24 heures. Les taux urinaires de sodium et de potassium ont été augmenté, tandis que ceux-ci n'ont pas été modifiés dans le plasma. Aucune toxicité rénale n'a été trouvé.

- Propriétés antispasmodiques

Plusieurs études cliniques ont confirmé l'efficacité du cumin pour soulager les symptômes dyspeptiques d'origine nerveuse ou fonctionnelle, tels que des ballonnements, des nausées, une douleur abdominale, une distension abdominale, des flatulences ou une aérophagie. Un extrait alcoolique de carvi exerce un effet inhibiteur sur les contractions des muscles lisses induites par des substances spasmogènes telles que l'acétylcholine et l'histamine. Le cumin se révèle être un remède simple et naturel pour soigner les spasmes douloureux du tube digestif. La stimulation des récepteurs beta-adrénergiques concerne non seulement les bronches mais aussi les vaisseaux (action hypotensives) et l'utérus.

 

On peut l'utiliser dans de nombreux plats. 

 

 

 Graine de funegrec 

Fenugreek_seeds.jpg

 

Le Fenugrec ou Trigonelle fenugrec (Trigonella foenum-graecum), aussi appelé Trigonelle ou Sénégrain, est une plante herbacée de la famille des Fabaceae, section des protéagineux. Il est utilisé principalement comme plante médicinale et condimentaire.
Originaire du Moyen-Orient et d'Inde. Il s'est répandu très tôt dans les mondes méditerranéen et indien, puis jusqu'en Chine.

En France, il est répandu sur une ligne allant de la Gironde à la frontière italienne, plus rare et localisé ailleurs.
La graine, surtout quand on l'écrase, dégage une odeur caractéristique : forte ou aromatique selon certains, désagréable selon d'autres. C'est un fumet qu'on peut retrouver dans du bouillon Maggi, du caramel ou du Zan... Le terme « odeur de fenugrec » est utilisé en botanique et en mycologie pour qualifier les composantes aromatiques de certains champignons (par exemple Lactaires).

La saveur des graines est amère et rappelle le céleri.

 

Le fenugrec est une épice très riche qui contient du phosphore, du fer, du soufre, de l'acide nicotinique, des alcaloïdes, saponines (à l'origine de ses propriétés stimulantes de l'appétit), flavonoïdes, glucides, vitamines A, B1, C, magnésium, calcium, lécithine, protéines (30 %), des saponines stéroïdes (diosgénine et yamogénine, qui contribuent à la synthèse du cholestérol et des hormones sexuelles).
Elles possèdent de multiples propriétés :
-Action tonique et hypotensive sur le cœur
-Diurétique
-Abaisse le taux de cholestérol et triglycérides
-Reconstituant dans les cas d'asthénie
-Stimulant du pancréas
-Anti-inflammatoire (traitement de l'arthrite et la bronchite, un effet protecteur contre les ulcères gastriques).
-Réduit le taux de glycémie (action due à la présence d'un alcaloïde, la trigonelline)
-Aphrodisiaque
-Galactogène
Sa grande richesse en glucides et protides fait du fenugrec une plante exceptionnelle dans les cas de dénutrition. 

Voir les qualités nutritives du funegrec : fenugrec-graines

graine funegrec.jpg

 

La graine et la feuille sont des ingrédients de la cuisine indienne où on l'appelle méthi. La graine doit être grillée ou ramollie dans l'eau avant son utilisation en poudre dans le masala. Les feuilles s'emploient comme des pousses d'épinard. En Afrique et au Moyen-Orient, le fenugrec entre dans la fabrication de mélange d'épices aromatiques, sous différents noms vernaculaires, comme le ras-el-hanout maghrébin.

En cuisine marocaine, la graine est également utilisée telle quelle dans la "Terda", ou "tagine de récupération". C'est une cuisson longue d'oignons, d'ail, de paprika, de gingembre, de safran, servant de base à un bouillon dans lequel vont cuire ensuite des lentilles et des fèves sèches et enfin des tomates fraîches... Cela aboutit à une sorte de "sauce" épaisse qui sera versée sur du pain complet ou de campagne rassis (d'où la notion de récupération) coupé en petits morceaux, le tout étant présenté dans un grand tagine familial. Lié à la région de Marrakech, c'est un plat qui se prépare les jours où le travail domine à la maison (grand ménage, distillation de la fleur d'oranger...) car il demande peu de surveillance au cours de la cuisson et pratiquement pas de préparation en amont30.

Des extraits de Fenugrec sont présents dans le Viandox.

On en extrait aussi une huile essentielle, Le fenugrec est utilisé en viticulture et agriculture biologique comme engrais vert. Cette plante annuelle peut donc être semée de mars à septembre et couvrir une parcelle pendant trois mois. Il est préférable de la couper juste avant la période de floraison : non seulement, c'est le moment où elle aura le meilleur rapport C/N endogène mais on évitera ainsi que la plante ne se ressème toute seule.

En Inde il est utilisé comme fourrage.
Le fenugrec est également une plante tinctoriale qui permet de teindre les textiles en un très beau rouge incarnat.

Inscrite au codex pharmaceutique en France depuis le xviie siècle, la substance active est isolée dans les graines. On en trouve encore dans les officines traditionnelles sous forme de graines à inclure dans les préparations.

Au Moyen Âge, la plante était censée lutter contre la chute des cheveux et elle entre toujours dans des préparations capillaires en Inde et au Moyen-Orient, en particulier dans le traitement des pédiculoses du cuir chevelu (poux).

On lui a depuis trouvé d'autres propriétés plus avérées : la plus clairement établie est son activité hypoglycémiante (réduction de la glycémie) dans certains diabètes, suivie de son activité hypocholestérolémiante (réduction du taux de cholestérol et des triglycérides) ce qui rend cette plante très intéressante dans le traitement des facteurs de risques cardiovasculaires.

Son action galactogène (lactation) est reconnue dans les pays du tiers monde.

Le fenugrec est hépatoprotecteur, en particulier dans l'intoxication à l'éthanol et dans la stéatose hépatique associée à l'obésité.

C'est aussi un agent anabolisant (anti-fatigue) après un exercice intense, et il semblerait qu'il freine la fonte musculaire chez les personnes âgées.

Le fenugrec pourrait avoir un effet préventif sur l'apparition de certains types de cancers, en particulier du colon, du sein, et de la vésicule biliaire. On a ainsi envisagé d'utiliser ses propriétés anti-oxydantes en tant qu'anticancéreux ou dans la prévention des effets délétères des mécanismes d'ischémie-réperfusion au niveau cardio-vasculaire.

Une action anti-parasitaire du fenugrec a aussi été rapportée, ainsi qu'un effet antifongique d'un peptide isolé du fénugrec.

Il est utilisé dans l'ayurveda (la médecine traditionnelle indienne), ainsi qu'en Algérie et en Tunisie pour traiter la constipation. Il est conseillé d'avaler des graines de fenugrec (environ 2 cuillères à soupe) avec de l'eau (comme des comprimés); on peut aussi boire l'eau dans laquelle des graines de fenugrec ont macéré 12 heures.[réf. nécessaire]

Au Maroc, une des approches traditionnelles (tablah) chez les femmes sahraouies pour gagner du poids est d'utiliser le fenugrec en tant que stimulant l'appétit. Une préparation faite de fenugrec moulu et de lait fermenté (leben), macéré durant au moins deux heures, produit une pâte qui fait des bulles et qui est utilisée à la cuillère pour les douleurs de l'estomac (ulcère gastrique) avec succès (seul défaut, l'odeur pas pire que la douleur).[réf. nécessaire]

On doit toutefois noter une interaction potentielle entre le fenugrec et un certain nombre de médicaments dont les anticoagulants oraux. Il est donc recommandé si l'on suit un traitement par anti-vitamine K ou par warfarine de suivre ses données biologiques (INR) de manière rapprochée lors de l'initiation d'un régime contenant du fenugrec.

D'autre part, dans des pays où la malnutrition est endémique, le fénugrec agit aussi en tant qu'inhibiteur de l'absorption du fer, pouvant entraîner des anémies alors que l'apport en fer est adéquat. De plus, c'est une plante apéritive (elle donne faim).

L'ingestion de fenugrec peut donner une odeur particulière aux urines et à la sueur, rappelant celle de la maladie du sirop d'érable.

Des cas d'allergie et d'asthme occupationnel induits par le fenugrec ont été rapportés. Enfin, certaines préparations exotiques de fenugrec peuvent contenir des contaminants comme l'aflatoxine à des doses faibles. Le fenugrec étant dans la même sous-famille que la plante arachis, les personnes allergiques aux arachides sont plus à risques pour ce qui est des cas d'allergies alimentaires au fenugrec.

Une mise à jour très complète de l'utilisation du Fenugrec en thérapeutique a été publiée en 2003.

 

Source : wikipedia.org

 

graines_citrouille_mini.jpg

 

Ne jetez pas les graines de citrouille.

 


Après cette fin de semaine de l’Halloween, des millions de citrouilles se trouveront aux poubelles.
Si vous ne voulez pas utiliser la chair, qui est pourtant délicieuse, sauvez au moins les graines, qui regorgent de bons nutriments, dont les phytostérols, le zinc, le magnésium et les acides gras essentiels.
Il faut d’abord libérer les graines de la chair, puis les laver et bien les assécher. Ensuite on peut les assaisonner avec des épices et les cuire au four, en une seule couche sur une plaque à biscuits légèrement huilée, à 300°F/150°C pendant environ 45 minutes. En alternative, on peut aussi les cuire sur la cuisinière à feu moyen dans un poêlon vaporisé d’huile, en remuant constamment. Dans ce cas, les graines seront grillées et d’une belle couleur dorée en environ 5 minutes seulement.

On ajoute le sel à la toute fin. On garde les graines une ou deux semaines dans un contenant hermétique.
Voici les bienfaits de graines de citrouille:
Ces graines constituent un excellent apport en minéraux, surtout en fer et en zinc, mais également en phosphore et magnésium.
La citrouille appartient à la famille des Cucurbitacées, qui compte plus de 750 variétés. Il s'agit de la même famille que les potirons, les courges, les courgettes et les concombres.
Ce légume est cultivé depuis des milliers d'années, on a découvert au Mexique des traces de potiron aussi vieilles que 8000 ans et en Égypte on a retrouvé dans des vieilles tombes, des récipients fabriqués avec des potirons évidés.

 

La valeur nutritive de la graine de citrouille est très intéressante: vitamines A, E, F et du groupe B. Leur richesse en protéines est impressionnante, 35 g de protéines pour 100 gr, elles possèdent tous les acides aminés essentiels, seuls la méthionine et le tryptophane sont en proportion un peu faible, aussi un bon moyen de profiter pleinement de la richesse des protéines des graines de citrouille est de les mélanger avec des graines de tournesol, qui elles, contiennent de bonnes proportions de ces deux acides aminés.
Elles sont très riche en acides gras, dont une forte proportion en acides gras polyinsaturés. L'huile extraite de la graine de citrouille contient six fois plus d'acide linoléique que l'huile d'olive.
Ces graines constituent un excellent apport en minéraux, surtout en fer et en zinc, mais également en phosphore et magnésium.

Propriétés médicinales des graines
On connait particulièrement bien les propriétés vermifuges des graines de citrouille, surtout contre le tænia (vers solitaire).
De par leur richesse en fer, elles sont bien évidemment utiles pour lutter contre l'anémie.
La richesse en zinc des graines de citrouille en fait un bon aliment pour renforcer le système immunitaire, il joue également un rôle essentiel dans des centaines de mécanismes, dont la constitution du matériel génétique de l'ADN et de l'ARN, et il est impliqué dans la croissance cellulaire.
Il possède également une action antioxydante et aide l'organisme dans sa lutte contre les radicaux libres.

Troubles rénaux, urinaires et de la prostate
Les graines de citrouille ont une solide réputation concernant la propriété qu'elles possèdent pour garder en santé la prostate. Elles possèderaient des éléments qui favorisent la production par l'organisme de certaines hormones, dont la testostérone.
On sait que c'est dans la prostate que se trouvent les plus fortes concentrations de zinc dans l'organisme. Lors de l'éjaculation, l'organisme perd de fortes quantités de zinc et cet important oligo-élément doit être remplacé. C'est probablement du fait de sa richesse en zinc, mais également en vitamine A et phosphore, que l'on doit l'efficacité de la graine de citrouille à protéger des troubles de la prostate.

En Russie, pour traiter les problèmes de la prostate, les russes font mijoter 100 g de graines en écale pour 3/4 de litre d'eau, durant 20 minutes. Ils consomment 3 tasses par jour de cette préparation.
Référence: SOSCuisine masanténaturelle

 

1798884_486363588066782_1279784994_n.jpg
On appelle graine germée toute graine dont le métabolisme a été réveillé au contact de l’eau, de l’air, de la chaleur et qui commence à croître.

Les avantages des graines germées

- Les graines germées et les jeunes pousses sont des aliments santé d’une puissance exceptionnelle.
Riches en vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides aminés, enzymes et substances biologiques actives, elles corrigent les carences provoquées par l’alimentation moderne, dévitalisée par les processus de conservation et de préparation de l’industrie alimentaire.

- Les graines sèches se stockent et se transportent facilement sans se dégrader.

- On peut faire gemmer chez soi et le soins des graines qui germent ne prend que quelques minutes par jour.

- Ce sont un concentré de substances génératrices de santé que la vie sait façonner beaucoup mieux que tous les laboratoires scientifiques.

- Les graines germées sont très faciles à digérer et elles sont assimilés même par des organismes malades.

- Elles permettent de se nourrir avec un très petit budget.

- Le fait de cultiver soi même permet à la fois d’être producteur et consommateur, capable de contrôler la fraicheur et la qualité de ses aliments.

- Les graines germées permettent de renouer le contact avec la nature en devenant un « jardinier d’intérieur ».

A consommer en petite quantité, parsemez sur vos salades, crudités, potages etc.. Surtout ne pas chauffer ou cuire les graines germées, elles perdront toutes leurs vertus par la chaleur!

Bonne vitalité à tous, 
 
 

 

Voir aussi :  Bienfaits des épices



16/08/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5363 autres membres