creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Froid et chaleur thérapeutique

chaud froid.JPG

 

 

 

Les dernières recherches sur les effets du rayonnement infrarouge sur la santé tendent à démontrer de multiples bienfaits sur le corps humain. Ces affirmations sont néanmoins controversées mais l'infra rouge est largement utilisé dans le milieu médical.  Le premier brevet existe depuis 1965 que fut délivré concernant l'infrarouge par céramique et zirconium prévus pour les tout premiers systèmes thermiques infrarouge favorisant la cicatrisation. La chaleur infrarouge augmente l'extensibilité des tissus collagène. On soigne notamment des brûlures, la douleur est soulagée et la période de guérison diminue avec moins de cicatrices. 

Depuis, ce système de chauffage a connu des évolutions pour être aujourd’hui présent dans les services de maternité de nombreux hôpitauxet d'ailleurs ce sont des ondes,  les radiations infrarouges sont un ensemble de rayons invisibles à l’œil humain dont la couleur est en deçà de la couleur rouge dans le spectre lumineux solaire. Comme pour toute chose, le dosage est primordial.

 

 

L'utilisation de chaleur Infrarouge pour produire le conditionnement cardiovasculaire Le 7 août 1981 le Journal de l'Association Médicale américaine (JAMA) contenait un article sur un sujet que tout le monde connaît aujourd’hui: beaucoup de gens qui aiment faire leur jogging cherchent à améliorer leur système cardio-vasculaire en même temps que développer leurs muscles. Ce que l’on sait moins, c’est que l’article rapportait aussi que « l'utilisation régulière d'un sauna peut causer une tension similaire sur le système cardio-vasculaire, et peut être aussi efficace pour entraîner le système cardio-vasculaire et brûler des calories qu'un exercice régulier. Il a été prouvé que le sauna pouvait être utilisé par les gens en fauteuils roulants, par ceux qui ne peuvent s'exercer autrement et par ceux qui sont dans l'incapacité de suivre un programme d’entraînement pour le système cardio-vasculaire. Il permet aussi une plus grande diversité dans les programmes d’entraînement. Le flux sanguin durant l'hyperthermie peut s'élever jusqu'à 13 litres par minute au lieu de 5 à 7 litres par minute au repos. Source PDF :  Etude sur le rayonnement infrarouge

 

Les chercheurs japonais ont évoqué le succès des traitements infrarouges dans les cas suivants : Les effets des infrarouges sur la polyarthrite rhumatoïde Une équipe a été mobilisée en Suède pour travailler avec un homme âgé de 70 ans qui basculait d’une simple polyarthrite rhumatoïde en rhumatisme aigu accompagné de fièvre. Il avait atteint sa limite d'injections et son Taux de Sédimentation d'Erythrocyte (ESR) était toujours à 125. Après avoir utilisé un système de chaleur infrarouge durant moins de 5 mois, son ESR était revenu à 11. Le rhumatologue a travaillé avec une jeune fille suédoise âgée de 14 ans qui avait des difficultés à descendre les escaliers en raison d’une douleur au genou qui la faisait souffrir depuis l'âge de 8 ans. Le thérapeute a prévenu la mère de la jeune fille que cette dernière serait dans un fauteuil roulant dans les 2 années qui suivraient si elle ne suivait pas une thérapie de corticoïde. Après 3 traitements infrarouges en sauna, elle est devenue plus agile et a suivi par la suite des cours de danse folklorique sans l'aide d’interventions cliniques (habituelles dans ce type de cas) pour son rétablissement. Il est ressorti d’un test clinique des résultats performants pour 7 cas sur 7 de polyarthrite rhumatoïde traitée par thérapie infrarouge sur l’ensemble du corps humain.

 

L’extension de tissu associé à la chaleur serait surtout une aide pour réparer des ligaments, des capsules, des tendons et synovie devenus abîmés, épaissis, ou contractés. Lorsqu’il s’agit de retendre des tissus, une tension à 45 degrés Celsius affaiblit beaucoup moins les tissus qu'une tension à température normale. Les expériences clairement mentionnées ont montré qu’une légère tension pouvait générer une élongation résiduelle significative lorsque la chaleur est associée avec des étirements ou une gamme d’exercices de mouvement. Les résultats produits ont démontré leur effet maximal à température ambiante thérapeutique produite avec la chaleur radiante.

 

La chaleur infrarouge augmente le flux sanguin, diminue la rigidité des articulations, soulage les spasmes des muscles, diminue la douleur, aide à la résolution d’infiltration inflammatoire, aux oedèmes, et aux exsudats, agit sur les légères blessures des tissus.

La chaleur infrarouge introduite dans la thérapie contre le cancer. Plus récemment, la chaleur infrarouge a été utilisée dans la thérapie pour lutter contre le cancer. Ceci est une nouvelle procédure expérimentale prometteuse dans quelques cas lorsqu’elle est utilisée convenablement. Les chercheurs américains favorisent une prudente surveillance informatique de la température de la tumeur, tandis que les succès rapportés au Japon ne font nullement mention d’une telle précaution.

 

 

Les études chinoises constatent des effets positifs de la Chaleur Infrarouge Les chercheurs mentionnent plus de 90 % de succès dans un résumé d'études chinoises qui ont évalué les effets de thérapie de chaleur infrarouge sur :

• Les légères blessures des tissus

• Les fatigues lombaires

• Périarthrite de l’épaule

• Sciatique

• Douleur durant les menstruations

• Neurodermatitis

• Eczéma avec infection

• Infections post-opératoires

• Paralysie faciale (Bell’s Palsy)

• diarrhée

• cholécystite

• neurasthénie

• infection pelvienne

• pneumonie pédiatrique 6

• tinéa

• engelures avec inflammation

 

Les Japonais étudient sur les effets positifs de la Chaleur Infrarouge

• Comme rapporté dans la "Thérapie Infrarouge" par le Dr. Yamajaki, les chercheurs japonais ont mis à jour les résultats provocateurs de la chaleur infrarouge sur l’ensemble du corps humain :

• les brûlures (soulage la douleur et diminue la période de guérison avec moins de cicatrices)

• l'hypertension (de 40 à 50 degrés Celsius, 104 à 122 degrés Fahrenheit l’utilisation régulière aide à réguler la tension)

• l'hypotension (le sauna infrarouge entraîne le corps à élever la pression)

• les dommages au niveau du cerveau (l’accélération de la guérison des contusions) la perte de mémoire à court terme (amélioré)

• le cancer de la langue (amélioré) • les champs électromagnétiques toxiques (effets neutralisés) • l'hémorragie cérébrale (accélère et améliore significativement le rétablissement) • l'arthrite, aiguë et chronique (largement soulagée)

• l'arthrite de Gouty (soulagée) • la Polyarthrite Rhumatoïde (soulagée)

• les symptômes ménopausiques (soulagement des bouffées de chaleur, la nervosité, la dépression, le vertige, les maux de tête et d'estomac)

• perte de poids (due à la sueur, l'énergie dépensée pour produire la transpiration, et due à l’excrétion directe de graisse)

• accidents de voiture causant de légères blessures au niveau du tissu (séances quotidiennes suivies jusqu' à une meilleure cicatrisation, pour ensuite traiter des résidus permanents ; contrôle de la douleur pour des résidus chroniques 3 jours avant un autre traitement nécessaire)

Source PDF :  Etude sur le rayonnement infrarouge

 

Toutes les affections suivantes peuvent être associées à un certain degré avec une faible circulation et, ainsi, peuvent répondre à la dilatation périphérique associée à un traitement infrarouge :

• arthrite

• sciatique

• maux de dos

• hémorroïdes

• tension nerveuse

• diabète

• extrêmes fatigues des muscles chez les enfants

• varices

• névrites

• bursites

• rhumatismes 7

• muscles distendus

• fatigue

• élongations

• crampes dues aux menstruations

• dérèglement de l’estomac

• ulcères de la jambe et du décubitus (empêchant la guérison par des moyens conventionnels)

• oedème post-opératoire (les traitements se sont montrés si efficaces que les séjours en milieu hospitalier ont été réduits de 25 %)

• maladie occlusive périphérique (« Le but est de maintenir un débit de sang optimal à la partie affectée. En général la température doit être maintenue au plus haut niveau, évitant ainsi d’augmenter la disparité circulatoire due aux cyanoses et à la douleur. » (La Chaleur et le Froid thérapeutiques, pp.456-457.)

 

935459899.jpg

 

Un nouveau type de sauna voit le jour : Le sauna infrarouge

8868ad4ac2_9421_35_cabineinfrarouge1.jpg

 

Le poêle de la cabine traditionnelle est ici remplacé par des

éléments chauffants infrarouges installés à des endroits

stratégiques.Ils agissent par rayonnement, à la manière du

Soleil mais sans émettre d’ultraviolets. Alors que le sauna

traditionnel chauffe l’ air, ici 80 % du rayonnement thermique

pénètrent en profondeur les tissus cutanées (sur 3 à 4 cm).

 

La sensation de chaleur est moindre et la séance est plus facile

à supporter (dans les 40°C) et met le coeur à moins rude épreuve,

la chaleur infrarouge provoque une sudation 3 à 6 fois plus

importante qu’un sauna traditionnel favorisant l'irrigation

sanguine, la dilatation des vaisseaux et l'élimination des toxines

qui permet de détendre les muscles. Les défenseurs de

l’infrarouge s’appuient également sur des recherches médicale

qui vente son efficacité contre des maladies de peau tel

 l’ eczéma, la psoriasis, l'urticaire... 

 

 

 La cryothérapie

La cryothérapie vient du grec "kruos", qui veut dire froid. La cryothérapie existe depuis l'Antiquité, mais c'est seulement depuis les années 1970 que l'application de froid par vessie de glace, ou spray froid, a commencé à intéresser les scientifiques.

Les Japonais ont été les premiers à mettre au point une méthodologie scientifique permettant l'évaluation des résultats obtenus par l'abaissement de la température cutanée : c'est le docteur Yamaguchi qui met au point la chambre de cryothérapie en 1978, un caisson où la température descend à −164 °C grâce à l'injection d’air nitrogéné. 

En juin 2011, cette méthode est utilisée pour la première fois dans le milieu du cyclisme professionnel, les coureurs participent régulièrement à des séances de cryothérapie, afin de favoriser leur récupération après l'effort.

Elle est utilisée pour calmer les douleurs telles que les entorses, tendinites, claquage musculaires. 

Le froid a pour effet de réduire le calibre des vaisseaux (vasoconstriction), de soulager la douleur, les rhumatisme et d'aider à résorber les hématomes. Des spray de froid sont aujourd'hui couramment utilisés sur les terrains de sport pour calmer la douleur à la suite d'un choc, de manière plus pratique qu'avec la glace.

La cryothérapie (à température beaucoup plus basse) permet également de « brûler » (en les congelant) les verrues ; par l'application d'une petite quantité d'azote liquide à −196 °C, directement sur la peau à l'aide d'un coton tige.

Source :  wikipedia.org

Le but d'une séance de cryothérapie est d'agir sur la douleur par un contact bref mais intense avec le froid. Ici, à -110°C. Le froids extrêmes stimule la création de molécules anti-inflammatoires.

 

L'air "extrêmement sec pulsé dans la cabine évite les brûlures par le gel et rend le froid tout à fait supportable. 

Le principe est que "Le cerveau reçoit l'information selon laquelle le corps est en danger et se met à secréter des molécules anti-inflammatoires", explique Valérie Georges, qui a ouvert le centre Kemijoki  cryotherapie-bretagne

 

source : www.sciencesetavenir.fr

 

Dans certains institut on traite ainsi la cellulite. On savait déjà que les douches froides raffermissent la peau. Ici le traitement consiste à s'immerger dans un caisson en laissant dépasser que la tête. Le corps est soumis à la température extrême avoisinant les -160 voire -195°C. L'organisme consomme alors plus d'énergie, la circulation sanguine devient plus fluide et les muscles plus toniques. Le corps se met à produire de la chaleur en puisant dans ses ressources énergétiques et peut brûler en moyenne 500 kcal par session de trois minutes. 

 

Le procédé booste l'organisme en quelques sortes. 

 

cabine-de-cryotherapie_5449895.jpeg

 

 

 

 

Douche froide et Bain de siège (ou dérivatif) 

 

Pape de la médecine naturelle en Allemagne depuis plus de cent ans, l’abbé Kneipp est encore méconnu chez nous. Son credo : l’eau froide, c’est bon pour la santé ! Mode d’emploi d’une méthode toute simple qui révise l’art du bain et de la douche. 

Tout a commencé en 1847. Sebastian Kneipp, 26 ans, atteint de tuberculose et déclaré incurable, tombe sur une publication du docteur Hahn : « De la force et des effets de l’eau fraîche sur le corps humain ». N’ayant plus rien à perdre, il s’administre un autotraitement. Au programme : course à pied deux fois par semaine sur les bords du Danube et plongeons dans une eau à 5 °C !

Un « remède de cheval » qui le guérit en quelques mois.

Methode-Kneipp-l-eau-froide-fait-des-miracles

 

Le bain de siège existe depuis la nuit des temps

Le principe est de rafraîchir, de réchauffer et de stimuler la zone de l'arrière train dans un bain en gardant le reste du corps au chaud. Ce qui a pour conséquence une vaso contrition ou une vaso dilatation dans la circulation sanguine soutenant l'élimination des toxines et celles des mauvaises graisses. La version moderne est dite : "bains dérivatifs avec des poches de glace. 

 

Rika Zaraï  conseillait les bains de siège en cas hémorroïdes,  de mycose, furoncle,  irritations,  fatigue...

Quelques effets bénéfiques du bain de siège froid

  • stimule la circulation sanguine
  • désintoxique et draine l'organisme
  • soulage les hémorroïdes
  • décongestionne le bas-ventre
  • régularise les organes sexuels
  • apporte un soulagement lors de règles difficiles
  • active la digestion
  • il procure un effet tonique et énergisant sur tout l'organisme

La température d'un bain de siège froid se situe autour de 15 degrés C. Elle peut-être aussi basse que 10 degrés et ne pas dépasser 18 degrés. Ce bain se prend durant une période de temps variant de 5 à 15 minutes.

 

Le longe-côte 

 

 

C'est une randonnée aquatique pratiquée été comme hiver en combinaison de plongée. Ce sport est pratiqué à l'origine dans le nord de la France (Dunkerque, Bray-Dunes), sur des plages, consistant à marcher avec de l'eau jusqu'au diaphragme en s'aidant éventuellement d'une pagaie.

Depuis 2010 le concept s'est diffusé et des clubs de longe-côte se sont créés en région PACA (Var), en Basse Normandie (Calvados, Manche) et en Bretagne (Ille-et-Vilaine) jusqu'à couvrir l'ensemble des littoraux de France métropolitaine avec des implantations à l'étranger.

 

Longe-Côte-Bray-Dunes.jpg

On renforce son cœur, ses veines, le système cardiovasculaire, son équilibre, on tonifie la peau, les muscles et on affine sa silhouette, sans parler des effets bénéfique de l'eau de mer, l'oxygénation des tissus, la reminéralisation par l'iode et les ions négatifs de l'air océanique et développer sa capacité pulmonaire.  
Marcher dans l’eau présente un double avantage: profiter des bienfaits d’une activité d’endurance sans pour autant peser sur les articulations ou son dos (surtout si l’on est en surpoids), puisqu’on évolue en apesanteur, contrairement à la marche ou au jogging.  Et sous l’effet conjugué de la marche et de la résistance de l’eau, on active le retour veineux pour soulager jambes lourdes et lutter contre les varices. En prime, on améliore la stabilité de ses chevilles par un travail de proprioception, dû à l’instabilité de la surface.
Marcher immergé à contre-courant sollicite plus intensément les muscles que sur la terre ferme. Avec le longe-côte, non seulement on entretient et on développe son tonus musculaire en profondeur mais on affine et on tonifie toute sa silhouette, des chevilles jusqu’au cou, bras compris. On bénéficie aussi de l’action drainante de l’eau pour s’offrir un hydro-massage anticellulite à moindre coût. Et plus la température de l’eau sera basse, plus la dépense énergétique sera importante. En combinaison, l’activité pouvant se pratiquer toute l’année, on peut donc en faire un allié santé-minceur-bien-être même en plein hiver! 

 

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches.

Pour maintenir la qualité et la quantité,

vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2,50€,

versées sur un compte Paypal

qui sert à l'achat de livres.

Merci aux contributeurs. 

 

DON
Prix : 2.50 €

livre lit.jpg



22/01/2016
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5363 autres membres