creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Intoxication au mercure et bio résonance

substances toxiques.jpg

 

Rony MAN, Naturopathe, spécialisé dans le dépistage et le traitement des maladies chroniques causées entre autres par les métaux lourds, fait état du lien de cause à effet entre l’exposition chronique aux métaux lourds toxiques et de nombreuses maladies et de nombreuses recherches scientifiques le confirme.

 

Un documentaire télévisé (voir la video ci-dessous) dans lequel des dentistes étaient interrogés sur le mercure utilisé dans les amalgames dentaires ne semblaient pas au fait de ces études. Rony Man dénonce justement le fait que les dentistes ne reçoivent pas de formations au sujet des effets et des symptômes provoqués par la toxicité du mercure. Pourtant l’utilisation du mercure en soin dentaire est interdite dans la plupart des pays européens...

Le mercure présent dans l'air tombe sur Terre : dans les cours d'eau et les mers et sur les sols. Il est assimilé par les végétaux et les animaux, le dernier maillon de la chaîne est l'être humain.

On le trouve aussi dans les plombages dentaires et dans la composition de nombreux objet et produits. Pourtant l'organisation mondial de la santé le classe en 2007 parmi les 10 substances les plus toxiques avec l'arsenic, le plomb et l'amiante. 

 

intoxication.jpg

 

 

Le mercure organique s'introduit ainsi dans différentes chaînes alimentaires du réseau trophique dont l'homme est le prédateur supérieur.

 

La pollution  atteint toutes les catégories d'êtres vivants (plantes, poissons, mammifères...) et peut être mortelle dans le cas d'intoxication chronique (de petites quantités absorbées pendant longtemps) ou aiguë (une grande quantité absorbée en une seule fois).

La croissance des plantes aquatiques peut être modifiée. Ainsi, la photosynthèse du phytoplancton peut-être perturbée par la présence de mercure.

En ce qui concerne les animaux. Le méthylmercure se concentre dans certains organes comme le foie, les reins ainsi que dans le sang. On le retrouve également dans le cerveau en concentration moins importante.

Chez l'être humain, il passe facilement à travers la paroi du placenta. Des recherches démontre que le méthylmercure présent dans le sang du foetus est de 1 à 3 fois plus concentré que dans le sang de sa mère. Même un très faible taux de contamination chez la femme enceinte peut avoir de sérieuses implications pour l'enfant. Celui-ci peut subir de graves atteintes congénitales.

Dans les années 50-60 une grande épidémie d'intoxication au méthylmercure est survenue au Japon dans la baie de Minamata.

L'usine Chisso utilisait du mercure comme catalyseur et les déchets rejetés dans la baie de Minamata contenaient environ 1% de méthylmercure. Celui-ci fut absorbé et concentré dans le poisson dont se nourrissaient les pêcheurs de cette zone. Le premier malade souffrant d'empoisonnement apparut en 1953. Même si les rejets cessèrent en 1968, les effets cumulatifs du poison engendrèrent 1200 décès (en 1956 : 549 victimes, en 1965 : 119 victimes). Entre 1932 et 1968, 81 tonnes de mercure furent déversés dans la baie. Source : cycle_du_mercure 

 

 

RM : "Le mercure est considéré comme la substance non radioactive la plus toxique pour le corps. Il a une grande affinité avec notre Système Nerveux, sa présence dans les divers ganglions est néfaste pour notre santé, il perturbe fortement les processus enzymatiques et la régulation hormonale. A titre d’exemple, il perturbe le cycle de Krebs et le stockage d’ATP (Adénosine Triphosphate) par les mitochondries. Ceci explique très souvent les problèmes de fatigue chronique qui atteignent de très nombreuses personnes. Les études de laboratoire ont montré qu’en 24h, une injection d’une minute d’une dose de mercure dans n’importe quel muscle du corps, se retrouvait rapidement dans la moelle épinière et le cerveau et qu’il était également présent dans les reins, les poumons, la circulation sanguine, les tissus conjonctifs, les glandes surrénales et d’autres glandes endocrines. Ce métal a tendance à s’accumuler dans l’hypothalamus, organe régulateur du système nerveux ortho-sympathique et dans le système limbique. J’ai intégré sur mon site www.easydetox.ch une courte vidéo qui montre en temps réel une étude effectuée à l’université de Calgary au Canada. Lors de cette expérience, les chercheurs ont exposé au mercure un neurone cérébral isolé et l’on filmé en temps réel à travers un microscope électronique. En voyant cette vidéo, on comprend mieux l’influence de l’intoxication au mercure sur les maladies auto-immunes et neurologiques. Je souligne le fait que la même expérience répétée avec d’autres métaux que le mercure n’a pas montré une telle capacité destructrice sur le système nerveux."

"Nous assistons à une augmentation importante de l’accumulation de métaux toxiques et de produits chimiques neurotoxiques dans notre environnement et par conséquent dans notre corps. A titre d’exemple une analyse comparative entre des squelettes des personnes décédées récemment et de celles décédées au Moyen Age, on a relevé un taux de concentration de plomb jusqu’à 1400 fois supérieur en comparaison aux personnes mortes il y a 400 ans. D’autre part, l’exposition chronique au mercure, dans le milieu professionnel, environnemental, par les amalgames dentaires (plombages) et la nourriture contaminée, constitue une grande menace à long terme pour la santé publique. On estime qu’un amalgame dentaire unique obturé sur une surface d’environ 0.4 cmrelâche 15µg (microgrammes) de mercure par jour, principalement à travers l’action mécanique de la mastication et l’évaporation. La moyenne d’amalgames par individu est de 8 obturations, ce qui provoque alors l’absorption d’environ 120 µg de mercure par jour."

 

"Il existe différents moyens de dépistage et de traitement. Personnellement j’utilise surtout le test de la réponse du Système Nerveux Autonome pour le dépistage de la charge toxique des patients, pour les allergies et le suivi de la détoxication. Il s’agit d’un procédé par « testing musculaire » très simple, fiable et non invasif. Il permet d’objectiver et de suivre l’évolution du traitement et des besoins du patient pour y adapter la réponse thérapeutique la plus appropriée. Ensuite, je procède à la désensibilisation allergique par « Biorésonance ». Je considère ce procédé comme un de moyens les plus efficaces pour toutes sortes de désensibilisation allergique."  easydetox

mercure.jpg

 

Source : cycle_du_mercure 

 

Le principe d'élimination des métaux de  l'organisme s'appelle la chélation

Elle est pratiquée notamment par injections  de substances qui fixes les métaux et permet de les éliminer par les urines. L’hôpital d’Orléans est pionnier dans ces pratiques. 

 

 

Les effets du mercure et des autres métaux toxiques dans notre système, se manifeste sur

différents plans : Effets physiques, émotionnels, mentaux, psychologiques...  

Au niveau physique il induit des perturbations fonctionnelles des systèmes provoquant douleurs

et dysfonctionnements. Par exemple, il est fort probable que le mercure bloque l’enzyme qui permet

la respiration des mitochondries, et entrave aussi presque tous les systèmes enzymatiques de notre

corps entraînant des pathologies lourdes. 

 

 

Voir l'article complémentaire : plantes-qui-absorbent-les-metaux-lourds

Alerte Au Mercure documentaire 2015


 


 

Les appareils de bio résonance magnétique 

 


 

 


 

 

Video en anglais





29/04/2015
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5397 autres membres