creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

La femme manque souvent de fer

FER.jpg

A partir de la quarantaine, les femmes accusent souvent un déficit en fer.  

 

Le risque d'anémie varie selon les étapes de la vie de la femme. Si l'équilibre est maintenu avant 40 ans, la quarantaine passée, il est encore plus fréquent de manquer de fer. C'est la carence nutritionnelle la plus fréquente dans le monde même hors période de grossesse. En effet, celle-ci provoque une anémie ferriprive transitoire chez quasiment toutes les femmes. À tel point que le seuil physiologique normal de l'hémoglobine est abaissé à 10,5g/dl durant cette période.

 

Les statistiques indiquent qu’une femme sur quatre souffre d’une déficience en fer.  Une des causes possibles de fatigue. Bien que les femmes soient sujettes à cette carence,  à cause du sang perdu lors des règles, l’homme peut lui aussi voir son taux de fer et de ferritine (réserve de fer) diminuer.  On peut également ressentir l’effet d’une diminution en fer sans pour autant souffrir d’anémie. Il suffit que le niveau de celui-ci s’abaisse juste un peu pour que nos habilités mentales et physiques soient affectées.

 

Attention, une trop grande quantité de fer (hémochromatose), à l'opposé, est très dangereuse pour l'organisme ! Mais l’hémochromatose est une maladie d’origine génétique qui entraîne une absorption excessive du fer alimentaire et un dépôt dans de nombreux organes. La maladie évolue insidieusement et, si elle n’est pas traitée, peut conduire à des atteintes de divers organes (cirrhose, cancer du foie, insuffisance cardiaque...).

 

Les symptômes de la carence en fer sans anémie s’expliquent par les processus métaboliques dépendant du fer présents dans presque toutes les cellules avec plus ou moins d’importance, comme le montre le tableau 1. La chaîne respiratoire est entièrement dépendante du fer et il est généralement admis que le transport d’oxygène s’opère toujours en lien avec le fer, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’une cellule. Et comme les signaux cellulaires sont impliqués, le cerveau est également concerné, puisque la L-tyrosine y est par exemple oxydée en L-DOPA par la tyrosine hydroxylase. En cas de carence en fer, l’activité de la tyrosine hydroxylase est réduite.

 

fer_Tab1_FR.jpg

Carence_en_fer_sans_anemie

Symptômes de l'anémie

- Stade modéré : Pâleur de la peau et des muqueuses. Fatigabilité anormale à l'effort. Essoufflement à l'effort. Pouls plus rapide, surtout à l'effort.

- Stade avancé : Pâleur marquée de la peau et des muqueuses. Fatigue permanente. Essoufflement au moindre effort. Pouls accéléré en permanence avec palpitations désagréables à l'effort. Malaises avec sensations de vertiges. Maux de tête. Frilosité. Points noirs devant les yeux. Bourdonnements d'oreilles. Nausées, brûlures oesophagiennes, douleurs abdominales. Langue lisse, ongles friables. Et altération variable d'autres fonctions de l'organisme ... 

 

Signes principaux : anémie, insomnie,  problèmes  nerveux, troubles de  la mémoire, cheveux grisonnants, troubles menstruels, stress

Chaque type d'anémie a ses propres symptômes, qui dépendent de sa cause  sous-jacente.

Cependant, certains symptômes généraux sont associés à tous les types  d'anémie. Ces symptômes sont la fatigue, l'essoufflement (dyspnée), les vertiges  et les battements de cœur irréguliers (palpitations). Vous pouvez également  souffrir de maux de tête, de bourdonnement dans les oreilles (acouphènes) et de  perte d'appétit.

Si votre anémie est causée par une carence en vitamine B12, vous remarquerez  peut-être aussi d'autres symptômes, tels qu’une teinte jaune de la peau (due à  une jaunisse, qui se produit quand un élément chimique appelé bilirubine s’accumule dans le sang). On peut citer comme autres symptômes la langue rouge et douloureuse (glossite), des aphtes et un sens du toucher modifié ou réduit.

D’autres signes d'une anémie due à la carence en vitamine B12 sont une capacité réduite à ressentir la douleur, une modification de la façon de marcher et de se déplacer, une gêne de la vue, l’irritabilité et la dépression.

 

Hormis les symptômes généraux de l’anémie, la carence en vitamine B9 peut aussi entraîner un manque de sensation, une incapacité à contrôler ses muscles et la dépression.

 

Attention si le fer est mal absorbé ! 

Le thé et le café contiennent des tannins qui nuisent à l'absorption du fer lorsqu'on les consomme au même moment que les aliments.

 

Il est donc recommandé de prendre ces boissons 30 minutes avant le repas ou 2 heures après. Dans le cas d'anémie, on doit absolument les éviter aux repas.

 

On sait que les phytates, les oxalates, les polyphénols et le calcium, contenus dans différents aliments, nuisent à l’absorption du fer, mais dans des proportions qui ne sont pas toujours importantes. D'ailleurs, ils se retrouvent généralement dans des aliments bons pour la santé, dont certains sont même riches en fer.

 

Même dans les cas d’anémie, les spécialistes croient qu’il n’est pas indiqué d’éviter les aliments riches en phytates, en oxalates, en polyphénols et en calcium parce que cela pourrait nuire à la qualité nutritionnelle globale de la diète. Il semble plus important de mettre l’accent sur les facteurs qui améliorent l’absorption du fer (vitamine C, viandes, volailles, poissons) que sur ceux qui en diminuent l’absorption (phytates, oxalates, polyphénols et calcium).

En cas de carence en fer, on préconise plutôt une diète la plus variée possible. Toutefois, les suppléments de calcium doivent être évités au repas : on suggère plutôt de les prendre en soirée.

 

Pour être bien absorbé, le fer a besoin de l’acide chlorhydrique produit par l’estomac. Les médicaments qui réduisent l’acidité dans l’estomac peuvent donc nuire à l’absorption du fer. 

Si les interactions entre minéraux peuvent interférer avec l'absorption intestinale des cations, la présence ou l'absence de vitamines peut aussi influencer fortement l'absorption des minéraux. Par exemple, il est bien connu que la vitamine D est nécessaire pour pouvoir absorber le calcium, tandis que la vitamine C influence l'absorption du fer. En cas de carence en vitamines C et D l'absorption de calcium et de fer diminue donc de manière significative. Par contre l'excès d'une autre vitamine comme la niacine (vitamine B3) peut inactiver la vitamine D qui est nécessaire à l'absorption du calcium. Un excès de niacine peut donc provoquer une hypocalcémie même si les niveaux de calcium et de vitamine D sont suffisants. La figure suivante montre les relations synergiques entre vitamines ayant déjà été élucidées.

 

A savoir aussi, le fer empêche l'absorption de la vitamine E, s'il est ingéré en même temps. De plus, il a une action antagoniste sur la vitamine A, et nuit à l'absorption du zinc.

 

Les contraceptifs oraux ont une action antagoniste sur les vitamines A, B, C, D, E et le zinc.

 

Les somnifères ont une action antagoniste sur la vitamine B12.

Quand il est question d'anémie, on incrimine en premier lieu le déficit en fer, mais celui-ci peut être causé par un déficit en vitamine B12 et B 9 (acide folique). 

La vitamine B12 participe au métabolisme du fer et l'acide folique améliore la biodisponibilité du fer. La carence en acide folique est assez courante. 

 

Pour ceux qui ne consomment plus de viande voir l'article :  ou-trouver-la-vitamine-b12-quand-on-ne-mange-plus-de-viande

 


Il existe de nombreuses interactions entre les nutriments d'une même catégorie ainsi qu'entre ceux de catégories différentes. L'association de certains nutriments crée même des enzymes, comme l'association d'un légume sec et d'une céréales crée une protéine ! Ainsi, privilégiez toujours l'apport des vitamines et minéraux par l'alimentation plutôt que vous précipiter sur les gélules (une facilité apparente qui complique tout...), les vitamines de synthèse sont mal ou pas absorbées car la synergie des aliments est essentielles à l'assimilation des nutriments de toute façon. 

 

Bref, en forçant sur une vitamine et surtout si elle est concentrée,

vous entravez l'assimilation des autres, il est donc peu judicieux

de prendre des cachets riches en fer... Mais de favoriser les

aliments riches en fer, l’absorption naturelle des autres

vitamines va permettre la synergie alimentaire.

 

 

interfer_miner.jpg

 

 Source image

 

Voir aussi  un-deficit-quasi-generalise-de-ce-mineral-essentiel-et-depolluant

 

 

 

 

fer-1.jpg

Fer2.jpg

 

Et aussi : 

Lentille

Pois chiches
Haricots secs
Céréales complètes type Weetabix
Pistaches 
Petits pois frais

Flocons d’avoine

Amande 

Cassis

 

 

Si vous souhaitez recevoir une plaquette cartonnée format A5 (15X21cm)

Frais de port inclus

 plaquette fer.jpg

 

Fiche double FER
Prix : 9.00 €

 

 



25/03/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5363 autres membres