creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Le Curcuma

 
Curcuma
Nom scientifique : Curcuma domestica
Famille : Zingibéracées
Origine : Indes orientales
Partie utilisée : Racines
Propriétés : Anti-cancer - Antioxydant - PUISSANT ANTI- INFLAMMATOIRE naturel. Associé le avec du gingembre ou du poivre pour facilité son assimilation. 

C’est un piment jaune-orangé, la curcumine est le principal ingrédient actif de cette super épice. Ses bénéfices anti-inflammatoires sont en fait comparables à des médicaments comme l'hydrocortisone et des médicaments anti-inflammatoires comme l’Advil et le Motrin. Mais, contrairement aux médicaments, la curcumine n'est pas toxique du tout.

La curcumine est plus efficace pour ralentir le développement de la maladie d'Alzheimer que de nombreux médicaments, car elle diminue l'inflammation et l'oxydation dans le cerveau. Cette épice permet également d'accélérer le temps de récupération des accidents vasculaires cérébraux. Le curcuma et son ingrédient actif, la curcumine, sont également très efficaces contre des maladies comme le syndrome du côlon irritable, la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et l'arthrite. Le curcuma améliore également la fonction du foie, réduit l'homocystéine et prévient les maladies cardiaques.

Plus important encore, le curcuma est l'une des épices les plus puissantes anti-cancéreuse qui vous aide à vous protéger. Le curcuma et ses dérivés sont actuellement à l'étude dans des traitements alternatifs du cancer. L’Inde a l’un des taux de cancer de l’intestin les plus bas au monde, ce qu’on attribue en partie au curcuma. Au cours des dernières années, le nombre d’études qu’on a menées sur lacurcumine, antioxydant présent dans cette épice, s’est multiplié. On a montré qu’elle exerçait une action anti-inflammatoire, antivirale, antibactérienne, antifongique et anticancéreuse.

Le curcuma fait partie des plantes auxquelles ont recours les médecines traditionnelles de l’Inde, de la Thaïlande et de la Chine pour soigner une multitude de problèmes de santé. Chose certaine, il mérite d’être utilisé en cuisine pour sa richesse en antioxydants.

 

Le curcuma est un puissant antiseptique. Toujours associé au poivre noir, il permet l’évacuation du mucus qui, à force de consommer des produits laitiers et des protéines carbonisées, finit par tapisser la paroi intérieure de l’intestin et entraver l'assimilation des nutriments dans le système sanguin au travers des villosités qui le tapissent. Et comme l’intestin est aussi notre centrale immunitaire, et notre second cerveau, il faut en prendre soin, comme de tout notre être.

 

Les chercheurs ont pu mettre en évidence que 4 comprimés (2 gr) de curcuma sous forme de phospholipides étaient plus efficaces qu’1 gr de paracétamol, sans effet secondaire

Voir :  le-curcuma-est-un-paracetamol-naturel-sans-effet-secondair

 

Pour en augmenter votre consommation, ajoutez-en au riz, à raison de 1/2 c. à thé de poudre pour 1 tasse de riz et 1 1/2 tasse d’eau. Portez à ébullition et laissez mijoter jusqu’à complète évaporation de l’eau.

Essayez cette astuce : Utiliser du poivre noir ou du gingembre avec le curcuma contribue à augmenter l'absorption de la curcumine du curcuma dans le corps.

Le curcuma pousse comme un arbuste, en Inde et dans les régions tropicales d'Asie. Les racines sont broyées pour faire le curcuma. Son ingrédient actif est une substance appelée curcumine qui est jaune vif. Cette épice jaune vif a des propriétés médicinales mais c’est aussi un ajout de couleur et de goût piquant sur de nombreux plats délicieux.

La médecine ayurvédique a utilisé cette épice comme nettoyant pour le corps, une aide à la digestion, et dans les traitements contre les fièvres, infections, problèmes de foie, de vésicule biliaire et d'arthrite. Elle peut même aider à brûler les graisses mais elle est également très efficace comme moyen de prévention pour les maladies cardiaques et la maladie d'Alzheimer.

La quantité importante d'antioxydants est très efficace contre les radicaux libres qui contribuent au vieillissement prématuré, aux maladies et au cancer. De nombreux praticiens de médecine naturelle recommandent le curcuma lorsqu’un puissant antioxydant est nécessaire.

 

Une aide à la digestion et à la combustion des graisses

Le curcuma aide à digérer les graisses en stimulant le flux de la bile dans la vésicule biliaire et est donc très efficace comme aide à la digestion et la combustion des graisses. Les études montrent aussi qu'il est très efficace pour réduire l'inflammation du syndrome du côlon irritable, contre la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn.

Pour le cœur, il contient une forte substance anti-plaquettaires qui permet d'éviter la coagulation du sang trop facilement, et par conséquent très efficace contre les attaques cardiaques et cérébrales. En outre, l'homocystéine, un composant chimique dans le corps, qui est un des prédicteurs primaires de crise cardiaque est significativement abaissé en présence de curcumine.

 

La curcumine dans le curcuma a également été démontré comme abaissant et réduisant l'oxydation de la plaque sur les parois des artères.

Comme anti-inflammatoire, il a été utilisé efficacement comme traitement pour tous les types d'arthrose, de polyarthrite rhumatoïde, et les douleurs articulaires.

 

Le curcuma et la réduction des risques de cancer

Le curcuma est également une arme puissante contre les cellules cancéreuses. Des études montrent que cette super épice peut effectivement prévenir les tumeurs cancéreuses de se développer, mais également celles qui ont déjà le cancer. Le curcuma ralentit la croissance et la propagation du cancer. Dans une étude effectuée sur des souris injectées avec des cellules cancéreuses, la curcumine dans le curcuma a été prouvé plus de deux fois plus efficace que le paclitaxel (Taxol), un médicament contre le cancer.

La curcumine est aussi très efficace lorsqu'elle est combinée avec la quercétine antioxydante (trouvé dans les oignons rouges, les pommes et les cerises) contre les polypes précancéreux dans le côlon. Des études montrent que les polypes ont été réduits de 60% et la taille moyenne des polypes existants a été réduite de 50%.

Voir :  le curcuma-combat- le-cancer-du-colon

 

Le curcuma et la maladie d'Alzheimer

L'une des nouvelles études des plus passionnantes a montré la valeur du curcuma contre la maladie d'Alzheimer. Les études sur la population indienne qui a une consommation élevée de curcuma dans leurs plats au curry, montre une très faible incidence de la maladie d'Alzheimer et de démence chez les personnes âgées.

Les victimes d'Alzheimer ont une accumulation d'un certain type de plaques dans le cerveau et le curcuma est très efficace pour briser cette plaque et protège la santé du cerveau.

 

Selon une récente étude clinique publiée dans une revue de premier plan, "Phytotherapy Research",il a été démontré que des extraits de curcuma offrent des avantages importants sur le psychisme et le comportement. Cette recherche a démontré que les extraits de curcuma sont beaucoup plus efficaces dans le traitement des états graves de dépression que l'utilisation du "Prozac", l'un des meilleurs antidépresseur connu dans le monde. Mais la curcumine, présent le grand avantage de n'avoir aucun effets secondaires lorsqu'il est utilisé pour traiter les patients souffrant de dépression. Selon cette étude, la curcumine s'est révélée à la fois sécuritaire et très efficace pour traiter les personnes souffrant de dépression clinique.

 

Le curcuma empêche le fluorure de détruire votre cerveau

Le fluorure se trouve partout aujourd’hui, des antibiotiques à l’eau potable, dans la pâte dentifrice, de sorte que l’exposition est inévitable. Raison de plus pour que les dernières découvertes à propos de la curcumine du curcuma, vous informe comment cette épice pourrait éviter au fluorure d’endommager votre cerveau!

La neurotoxicité du fluorure a été l’ objet d’un débat académique depuis des décennies, et maintenant une question de plus en plus passionné soulevée par le grand public, en demande d’information. pour rappel, les «théories du complot » lors de sa première utilisation dans l’eau potable en Russie et camps de concentrations nazis, une sorte de lobotomie chimique subit en captivité, avec pour effet de réduire la capacité cognitive abaissant ainsi la résistance et le raisonnement des gens, augmente la calcification de la glande pinéale, augmentation de la sénilité précoce et Alzeimer.  Les USA ne sont pas à l’abri car de plus en plus de régions se trouvent fortement fluorées, l’Etat verserait cette substance toxique partout dans les eaux potables municipales. Maintenant, une nouvelle étude publiée dans le Journal de pharmacognosie, intitulé « La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure, une évidence révélée in vivo », l’expérimentation en labo prouve que le fluorure est en fait une substance qui endommage gravement le cerveau, et que par ailleurs, la curcumine du curcuma (3 curcuminoïdes) révèle que l’agent de protection naturel agît contre les différents effets sur la santé du fluorure.

L’ étude a été menée par des chercheurs du Département de Zoologie, Faculté des Sciences de l’Université ML Sukhadia à Udaipur, en Inde, ils ont passé la dernière décennie à étudier les mécanismes par lesquels le fluorure induit des changements neurodégénératifs graves dans le cerveau des mammifères, en particulier dans les cellules de l’hippocampe et le cortex cérébral. [ I] [ ii ] L’étude commence par une description du contexte historique de toxicité significative et généralisée liée au fluorure : » Fluor ( F ) est probablement le premier ion inorganique qui ait attiré l’attention du monde scientifique pour ses effets toxiques et la toxicité F maintenant détectée dans l’eau potable est bien reconnu comme un problème mondial. Les Rapports des effets sur la santé de l’exposition au fluorure comprend également divers types de cancer, effets néfastes sur la reproduction, augmentation des maladies cardiovasculaires et neurologiques . [ 1,2 ]  » L’étude a porté sur la neurotoxicité induite par le fluorure, l’identification excitotoxicité (stimulation du neurone à l’article de la mort) et le stress oxydatif comme les deux principaux moteurs de la neurodégénérescence. Il a été observé que les sujets atteints d’asfluorosis, marbrure de l’émail des dents provoquée par l’exposition excessive au fluorure au cours du développement de la dent, sont également des changements neurodégénératifs associés à une forme de stress oxydant connu comme la peroxydation des lipides (rancissement). L’excès de peroxydation lipidique dans le cerveau peut conduire à une diminution de la teneur totale en phospholipides dans cerveau. En raison de ces mécanismes bien connus de la neurotoxicité et la neurodégénérescence associée au fluorure, les chercheurs ont identifié le polyphénol primaire dans l’épice curcuma – le principal des trois curcuminoïdes, la curcumine connu comme agent idéal au pouvoir anti oxydant et neuroprotecteur le plus puissant connu à ce jour. 

Pour en savoir plus, cliquez sur le lien :

curcuma-lepice-empeche-fluorure-detruire-cerveau


L'idéal est de consommer régulièrement du curcuma dans son alimentation. C'est l'ingrédient de base des "currys", un mélange d'épices utilisé pour aromatiser des plats, principalement d'origine indienne mais également de certains pays asiatiques.

Il est également possible de consommer du curcuma sous forme de supplément, que l'on retrouve dans les magasins d'aliments de santé, mais la plupart sont des préparations contenant uniquement de la curcumine, qui n'est que l'un des composants actifs. il est préférable de rechercher un extrait de curcuma, préparés par le processus d'extraction qui utilise du dioxyde de carbone liquéfié pour extraire les composants naturels de curcuma, plutôt que des produits chimiques tels que l'hexane qui pourrait laisser des résidus.

Recherchez également des suppléments de curcuma qui contiennent de la pipérine, un alcaloïde du poivre noir, qui améliore la biodisponibilité du curcuma.

 

curcumine.jpg
www.anastore.com

 

Les façons d’inclure le curcuma dans votre alimentation :

Une manière d'obtenir des concentrations élevées de curcumine est d'utiliser

l'épice curcuma dans certaines de vos cuissons et de vos recettes.

Le curry contient du curcuma, il est habituellement une combinaison de plusieurs épices,

mais vous ne pouvez pas obtenir autant de curcuma comme vous le pourriez avec du curcuma pur.

Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas également d’avantages avec le curry, même si c’est

un mélange de plusieurs épices. Essayez de faire preuve de créativité et d'essais

en utilisant le curcuma et / ou le curry sur divers aliments afin que vous puissiez bénéficier autant que

possible de cette puissante super épice…

Le curcuma est très jaune et peut tacher, soyez donc prudent lorsque vous l'utilisez. Cette épice ne doit pas être utilisée seulement pour les currys. Elle est délicieuse sur des pommes sautées, ou à la vapeur sur du chou-fleur, des haricots verts et des oignons, ou sur un de vos légumes préférés.

Essayez-la avec des légumes crucifères comme le chou-fleur ou les brocolis, ou avec du céleri, poivron, jicama ou radis. Le curcuma est aussi une super épice pour compléter des recettes qui contiennent des lentilles. Donnez aux vinaigrettes une teinte jaune orangé et un peu de saveur supplémentaire en y ajoutant un peu de poudre de curcuma.

Une fois que vous commencez à utiliser le curcuma sur une base régulière, il est amusant de trouver de nouvelles façons de l'utiliser dans des recettes santé. Ma façon préférée de l'utiliser est d'ajouter une dose raisonnable de celle-ci dans une salade aux oeufs. Elle ajoute une grande saveur et donne à la salade aux oeufs une délicieuse teinte jaune vif.

Il a de nombreuses propriétés que je vous invite à consulter sur ce très bon site :  //mr-ginseng.com/curcuma/
Arôme poivré accompagné d’une note légèrement boisée
Le curcuma est l’élément essentiel du curry.
Il permet de remplacer le safran, très coûteux, dans beaucoup de plats.
Il parfumera agréablement les fruits de mer et poissons, le riz, les œufs.
Le curcuma est également utilisé comme colorant alimentaire, notamment dans la moutarde, le beurre et certains fromages. Il est également utilisé pour teindre des textiles et colorer certains produits cosmétiques.

L’Inde a l’un des taux de cancer de l’intestin les plus bas au monde, ce qu’on attribue en partie au curcuma. Au cours des dernières années, le nombre d’études qu’on a menées sur lacurcumine, antioxydant présent dans cette épice, s’est multiplié. On a montré qu’elle exerçait une action anti-inflammatoire, antivirale, antibactérienne, antifongique et anticancéreuse.

Le curcuma fait partie des plantes auxquelles ont recours les médecines traditionnelles de l’Inde, de la Thaïlande et de la Chine pour soigner une multitude de problèmes de santé. Chose certaine, il mérite d’être utilisé en cuisine pour sa richesse en antioxydants.

Pour en augmenter votre consommation, ajoutez-en au riz, à raison de 1/2 c. à thé de poudre pour 1 tasse de riz et 1 1/2 tasse d’eau. Portez à ébullition et laissez mijoter jusqu’à complète évaporation de l’eau.

 

Article sur une recherche concernant la curcumine et le cancer :  //nouvelle-nature.fr/curcumine-espoir-contre-cancer/

 

Comment-faire-pousser-votre-propre-curcuma

 

Tous les épices et leurs vertus : ► Bienfaits miraculeux des épices



04/04/2014
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6781 autres membres