creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Notre pain quotidien : la fraude aux faux aliments, un bond de 60%

aliments.jpg

 

Entre la pizza sans fromage, le saumon fumé qui n’a jamais approché une bûche de bois et les laitages 0 % à la gélatine de porc, la viande reconstitués, Yaourt à la fraise sans fraise, soupe à la tomate sans tomate, succédané de fromage, simili de jambon,  faux miel, les faux en tout genre, les exhausteur de goût, les additifs, les colorants, les aliments transformés, les allégés en sucre alourdis en gras et inversement,   les industriels rivalisent d’imagination pour nous duper et nous rendre addictifs.   Michael Pollan, auteur du Manifeste pour réhabiliter les vrais aliments (éd. Thierry Souccar) dénonces tous ces abus. 

Nous ne vivons plus dans la jungle avec de dangereux prédateurs carnassiers près à nous dévorer, mais nous sommes néanmoins les proies d'un autre genre de prédateurs avide non pas de sang, mais de profits et nous sommes leurs pigeons.  

Le pain blanc, une catastrophe nationale

 

Nourriture de base des occidentaux,  le pain est aujourd’hui totalement dénaturé et indigeste.

En voici les raisons :

 

Blé hybridé

 

Selon Nicolas Supiot, le blé actuel ne peut plus être considéré comme un aliment sain. Même bio et complet (mélange de farine raffinée, donc blanche  à laquelle on ajoute du son, ce qui n’a rien à voir avec du pain réellement complet), le blé moderne est dénaturé car hybridé. Il en résulte une trop haute teneur en glutamine (faisant partie du gluten), une protéine qui a tendance à irriter la paroi intestinale et de plus il contient beaucoup moins de minéraux et de vitamines qu'il y a un siècle et pauvre en fibre puisque raffiné, quasiment tous les fibres  et le germe sont ôtés et ajouter du son à une farine, lorsque le grain est ainsi dénaturé, sa qualité nutritive et son  apport nutritionnelle n’ont absolument rien à voir.

Par le blutage, dans le pain blanc, la meilleure partie de la farine a été retirée - le germe et le son - pour être donnée ... aux cochons et autres animaux d'élevage. Tant mieux pour eux! Le blé entier d’aujourd’hui, n'est pas, non plus, aussi bénéfique pour la santé, mais, au moins, contient-il des fibres, des vitamines, des minéraux.  Sans fibre le pain blanc est pour ainsi dire un sucre rapide !

Mauvaises calories sans nutriments essentiels et avec un index glycémique très élevé, et aujourd’hui, effectivement, le fait que le pain blanc fait grossir ! Le pain blanc - a un index glycémique très élevé provoquant un pic de glycémie entraînant une forte décharge d'insuline , suivie d'une hypoglycémie réactionnelle.

L'indice glycémique est l'effet des aliments sur la glycémie (taux de glucose dans le sang) durant les deux heures suivant leur ingestion. L'indice glycémique correspondant à 100, en tant qu'indice glycémique maximal, correspond au glucose pur et... au pain blanc, lequel n'est plus que de l'amidon, l'amidon n'étant lui-même qu'une chaîne de molécules de glucose. Quand vous mangez du pain blanc, c’est comme si vous mangiez des morceaux de sucre….

Les fabricants rajoutent parfois  3 ou 4 vitamines, et un peu de fer. Cela est vendeur sur l'emballage! Marché de dupes! - c'est comme si quelqu'un vous volait 100 000 €uros dans votre porte-feuille, puis décidait ensuite de généreusement vous «enrichir» en vous donnant, en contrepartie, une pièce de 10 €uros à glisser dans votre porte-monnaie.

Comme si ça ne suffisait pas, le pain contient aussi trop de sel !

Il contient en moyenne une vingtaine de grammes de sel par kilogramme de pain. Une baguette de 250 à 300 grammes contient près de 5 grammes de sel soit la quantité maximale quotidienne recommandée par l'OMS (5 grammes par jour et par personne). Le pain et les biscottes viennent, dans l'alimentation quotidienne, en tête des aliments contenant du sel.

Même sans ajout de sel supplémentaire lors de la fabrication, le pain dit "sans sel" contient néanmoins déjà jusqu'à plus de 2 grammes de chlorure de sodium par kilogramme.

 

Les produits raffinés sont décalcifiants.

 

Les animaux qui reçoivent des amidons raffinés accumulent plus de graisses corporelles que les autres. Chez l’animal, un régime riche en glucides à index glycémique élevé entraîne tout d'abord une résistance à l’insuline, puis un diabète. Au début des années 1990, rapporte Thierry Souccar dont le site est lanutrition.fr, les épidémiologistes de l’Ecole de santé publique de Harvard se sont demandé - bonne question! - si les mêmes aliments à index glycémique élevé ont les mêmes effets délétères sur l’être humain. Ils avaient à leur disposition les données concernant 65 173 femmes et 42 759 hommes issues des deux grandes études prospectives dont ils ont la conduite depuis 1984. Pour vérifier leur hypothèse, ils ont amélioré le concept de Jenkins en introduisant la notion de «charge glycémique».

 

L’impact des aliments raffinés sur l’obésité est une autre évidence. Notamment, comme le fait remarquer Michel Montignac, pour des raisons génétiques. C'est la notion d'atavisme métabolique. Il n'est pas le seul à penser cela. "L’espèce humaine est apparue il y a sept millions d’années", rappelle Loren Cordain (de 3 à 10 millions les estimations varient), qui ajoute: "Jusqu’au néolithique, il y a 10 000 ans, notre patrimoine génétique n’avait jamais connu ces glucides. L’organisme ne sait tout simplement pas gérer un tel afflux de glucose." Cordain a calculé que «30 à 40% des calories avalées par les Américains et les Européens sont fournies par des aliments à IG élevé». Une proportion très supérieure à ce qu’elle était il y a seulement une vingtaine d'années, et qui est 'la conséquence directe des efforts de l’industrie agro-alimentaire pour proposer des aliments pauvres en graisses' (et, par conséquent, riches en glucides raffinés ou transformés).

De plus, il est maintenant prouvé que la consommation de céréales raffinées augmente l’appétit. Un menu à base de sucres simples, de  céréales raffinées et de  pommes de terre prédispose au cancer et aux maladies vasculaires. Les repas à index glycémique élevé requièrent de grosses quantités d'insuline. Les glucides d’index glycémique élevé affectent les lipides sanguins et augmentent le niveau des triglycérides.

L'utilité de recettes à index glycémique bas (donc avec peu ou pas de pain) est donc une évidence. L’intérêt des glucides à index glycémique bas est qu'ils réduisent la sensation de faim et font maigrir. Il est maintenant reconnu que les repas à index glycémique bas ou moyen sont plus efficaces que ceux dont l’index glycémique est élevé pour calmer la faim et éviter le grignotage. Les repas qui élèvent la glycémie augmentent la sensation de faim, le nombre de calories ingérées et le cholestérol, et empêchent le brulage des graisses.

Heureusement pour ceux qui aiment le {bon} pain, il existe le Pain Montignac, qui, grâce à un choix de blés, à l'utilisation de levain naturel, et surtout à un temps de fermentation très long, arrive à un index glycémique ne dépassant pas 35, ce qui, pour du pain, est tout à fait acceptable.

 

LE GLUTEN

Parce que le gluten, agissant comme une sorte de "colle" - ce qui donne une bonne texture au pain -, facilite la panification, les blés modernes, issus d'hybridation, ont, au fil du temps, été sélectionnés pour leur richesse en gluten. Le gluten est un mélange de protéines. Plus il y a de gluten dans la farine, plus le pain lève, est élastique, moelleux. Le pain paraît plus beau, plus gonflé, et c'est donc bon pour le commerce!

Le problème est que le système digestif d'un grand nombre de personnes ne supporte pas les quantités de gluten présentes dans le pain moderne. Outre la maladie coeliaque, qui requiert impérativement la totale suppression du gluten de l'alimentation, l'intolérance au gluten est source de fatigues, de douleurs abdominales, de diarrhées, de reflux gastro-oesophagiens, de problèmes articulaires, d'eczéma, et même de troubles neurologiques.

Pour voir si le gluten vous est préjudiciable, voici un petit auto-examen à faire sous forme de question à se poser: Avez-vous tendance à expectorer (besoin de cracher)? Dans de nombreux cas, il y a gros à parier que c'est le gluten qui en est la cause: il vous fait, dans l'œsophage, une sorte de "colle", que vous éprouvez naturellement le besoin d'évacuer. Supprimez le gluten - et notamment le pain - de votre alimentation, et il y a gros à parier que vous n'aurez plus besoin de cracher!

 

 

 

L’augmentation du prix des matières premières a créé une nouvelle criminalité, celle qui consiste à fabriquer et écouler de la fausse nourriture. En fait, cette criminalité a toujours existé, mais là, elle prend une toute autre ampleur.

 

Si vous vous en souvenez encore, en 2008, un lot d’huile de tournesol en provenance d’Ukraine a semé la zizanie dans de nombreux pays européens dont la France. Cette huile vendue pour usage culinaire était mélangée à de l’huile pour moteurs.

Un article d’ABC News donne des détails qui font froid dans le dos. D’après la FDA (organisme gouvernemental qui gère la sécurité des aliments et des médicaments aux USA), la fraude aux faux aliments a connu un bond de 60% en 2012. Comme les marchés sont mondialisés, tout le monde est concerné.

 

Un exemple d’aliment falsifié est le jus de grenades. Comme les grenades contiennent peu de jus à la base, le prix est élevé. D’après les analyses réalisées par la FDA, il est de plus en plus souvent mélangé avec du jus de raisin ou bien avec de l’eau et du sucre. Ils ont même trouvé des cas où il y avait zéro jus de grenade dans un produit présenté comme tel.  De manière générale, ne vous faites aucune illusion, les jus industriels sont surtout du sucre et de l’eau.  Un documentaire en fait état sur le jus d’orange.

 

 

 

L’huile d’olive est souvent trafiquée en mélangeant avec des huiles moins chères. On y trouve de l’huile de soja, de tournesol et même du lard ! Le lard c’est pour faire ces dépôts blancs que certains prennent pour un signe d’authenticité. Elle est aussi mélangée à de l’huile minérale (pour moteurs) et des huiles bizarres comme celle qui provient de grains de coton.

 

Le jus de citron est mélangé avec de l’eau et du sucre. On y trouve aussi de l’acide citrique mais aussi du distillat de citronnelle.

 

Le thé est souvent mélangé avec de l’herbe comme des fougères ou du gazon. On trouve aussi du thé utilisé qui a été récupéré dans les poubelles des cafés en Inde, séché et coloré puis réinjecté dans le circuit. Une technique pour le détecter est de le mettre sur du papier buvard mouillé. Le thé naturel lâche sa couleur seulement dans l’eau chaude. Le colorant lui, part facilement à n’importe quelle température et se voit sur le papier buvard.

 

Les épices présentées comme pures sont coupées avec des colorants et des produits chimiques pour mimer l’apparence et, si possible, le goût. Certains de ces produits sont dangereux pour la santé. On trouve des écorces de cannelle mélangées à des écorces de café. Il faut être botaniste et avoir de bons yeux pour les distinguer. On aussi trouvé des écorces de grenades coupées finement pour imiter le safran qui se vend à plus de 5000 Euros le kilo. Le poivre est souvent coupé à la poudre de graines de papaye et coloré au noir Soudan (colorant synthétique dont vous pouvez lire la fiche sur Pubchem).

 

Le lait, est complètement dénaturé. (cliquez pour en savoir plus, un article complet lui est consacré). On a trouvé des substances incroyables dans. Il y a même du lait qui n’était pas « d’origine animale ». Probablement un breuvage fabriqué chimiquement de A à Z. Des analyses ont révélé même la présence de formol dans le lait ! Le formol, contrairement à ce que son nom indique, n’est pas un alcool mais un aldéhyde. Il est obtenu par oxydation du méthanol. Ils est injecté dans les cadavres pour les conserver !

 

 Le café et le miel sont très touchés par la contrefaçon également.  Le miel est dans une proportion plus ou moins importante selon les sources, coupé avec du sirop de glucose. Le café est coupé avec des graines de tamarin. Quand il est en grains, il est facile à détecter par le test suivant : les grains de café flottent toujours sur l’eau. On trouve également du café mélangé avec des graines de maïs ou de soja torréfié. Dans les pays producteur, c’était le rôle des enfants de séparer le café du reste. Sans parler du robusta vendu comme arabica pur. Voir :  miel-industriel-le-gros-enfumage

 

Le sucre en poudre est mélangé avec des cristaux de carbonate de sodium …

 

Pour ceux qui ont vu le film "L'ail ou la cuisse" nous y sommes....

 

 

Pour la viande, entre les poulets et poissons gonflés à (je ne sais quoi) jugez par vous-même sur ces liens :

 

Le poisson 

Le poulet 

Et la viande reconstituée à partir d’une enzyme

Voir aussi :  un-eleveur-denonce-lempoisonnement-ordinaire

 

Notre seul salut sera de cultiver un potager et d’élever des poules pour avoir des œufs.

 

 

Pas ton affaire.jpg

 

 

 

L'industrie agro alimentaire se croit toute puissante, la priorité absolue donnée à l'économie lui octroie des droits et des passe droits, la législation est négociée par des lobbies puissant, ainsi ils s’épargnent certains étiquetages qui dissuaderait le consommateur, la pression auprès des députés européens pour boycotter le projet de pastilles rouge, orange, verte pour signaler aux consommateurs la toxicité des produits pour la santé, a été sans précédent. Christine Lagarde, ancienne avocate de Monsanto, a obtenu que l'estampille "o% d'OGM permette d'en ajouter 0, 9 %, il faut bien l'écouler !
Mais c'est aussi nous qui  donnons cette puissance aux agroalimentaires, car nous continuons de consommer comme si la terre pouvait subvenir à nos excès éternellement... Nous faisons l'autruche, les ressources s'épuisent et nous continuons de faire comme si de rien était en mangeant toujours comme des rois ou des papes, de la viande midi et soir pour certains... Et alors la production de viande devient une catastrophe planétaire en terme de santé et d'environnement. 

 

 

conso2.jpg

15000 L pour un kl de boeuf 900 L pour 1 k l de blé.  Un végétarien qui laisse couler l'eau 24 h /24 toute une année  consommera  13 % de moins d'eau qu'un mangeur de viande prudent sur sa consommation d'eau. 

 

eau conso.jpg

 

 

 

neuromarketing.jpg

 

junk food.jpg

 

avenir.jpg

 

 

 

Source :

alerte-fraudes-massives 

 

 



07/01/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5380 autres membres