creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

PRÉVENIR ET SOULAGER LES CALCULS RÉNAUX naturellement

 Types_de calcules.jpg

 

Un calcul rénal se forme quand un petit grain d'une substance minérale qui circulait dans l'urine se dépose dans un rein ou l'uretère, un conduit qui relie le rein à la vessie. D'autres minéraux s'agglutineront au petit grain qui augmentera de volume et prendra une consistance pierreuse avec le temps.

Il y a 4 principaux types de calculs rénaux, et leur classification est établie en fonction des substances chimiques qui les composent : les sels de calcium (l'oxalate de calcium, le phosphate de calcium, un mélange d'oxalate de calcium et de phosphate de calcium), des phosphates ammoniaco-magnésiens (la struvite), l'acide urique ou la cystine. Il arrive, mais rarement, que certains médicaments soient à l'origine de calculs après une solidification en cristaux dans l'urine. Les calculs rénaux sont le plus fréquemment composés d'oxalate de calcium naturellement présent dans l'urine. ( santecheznous.com)

 

Le type de calcul détermine les mesures préventives afin d'éviter la répétition de l'épisode. Par exemple, les recommandations alimentaires varient en fonction du type de calcul !


Calculs de calcium : en terrain pH alcalin, ce sont les calculs rénaux les plus courants. Ils sont constitués de calcium, associé à de l'oxalate ou du phosphate. Ils représentent environ 80 % des calculs dans les pays 
Recommandation de Michel Dogna : Proscrire les ea ux gazeuses. Régime sec de la goutte.
Remède homéopathique spécifique : PHOSPHORICUM ACIDUM 9CH : 1 dose par semaine pendant 5 semaines.

 

Calculs d'acide urique : en terrain pH acide : 30 % des cas. L'acide urique est un déchet engendré par des fonctions corporelles normales. Cependant, une quantité excessive d'acide urique peut causer la formation de calculs d'acide urique. Les personnes ayant une alimentation riche en protéines peuvent risquer de développer ce type de calculs.

Recommandation de Michel Dogna : Il faut arrêter momentanément la viande et la réduire ensuite. Proscrire les charcuteries et abats. Éviter les aliments acides.
Remède homéopathique spécifique : URICUM ACIDUM 9CH - 1 dose par semaine pendant 5 semaines.

Calculs de struvite : le calcul oxaliques (oxalate de calcium) se forme en terrain de pH variable : 50 % mais suite à une infection urinaire.  Les calculs dits “coralliformes” (struvite) se développent sur une uropathie obstructive surinfectée. Une infection urinaire peut affecter l'équilibre chimique de l'urine. Les femmes sont plus susceptibles de développer des calculs de struvite que les hommes.

Recommandation de Michel Dogna : Éviter les aliments riches en calcium (fromage), et par ailleurs cacao, chocolat, café, thé, épinard, oseille, rhubarbe, tomate, figue sèche,  concombre, prune.
Remède homéopathique spécifique : OXALICUM ACIDUM 9CH : 1 dose par semaine pendant 5 semaines.

 

Calculs de cystine : la cystine est un acide aminé dans les protéines qui se dissout mal dans l'urine. Il s'agit d'une maladie rare qui nécessite des soins et des traitements à vie.



 

Des calculs se forment chez tous les êtres,  mais en général, ils sont très petits et peuvent s'éliminer spontanément du système urinaire.. Quand ils sont trop gros pour s'évacuer, ils sont souvent inertes et là encore, ils ne nous font aucun mal, mais. En fait, c'est lorsqu'ils se décrochent que la douleur est difficile à soutenir nommée colique néphrétique. 

 

La colique néphrétique désigne des douleurs paroxystiques, violentes, spontanées ou provoquées (secousses) de la fosse lombaire allant vers les organes génitaux. Elle requiert une prise en charge immédiate. La douleur ressentie lors d'une colique néphrétique est réputée comme étant l'une des plus vives décrites en médecine. Les victimes de ces troubles sont blêmes, en état de choc, avec des sueurs froides, des nausées...

Cette douleur est le résultat d'une obstruction de la voie d'excrétion du haut appareil urinaire, le plus souvent consécutive à un calcul rénal (lithiase urinaire), entre le rein et la vessie. Bien souvent, le diagnostic est uniquement clinique parce que le patient a eu une hématurie et a éventuellement émis un calcul, ou parce qu'il est lithiasique connu et que ce n'est pas sa première crise. ( Wikipédia)

 

Les calcules sont plus susceptibles de se former sous les climats chauds ou pendant l'été quand les pertes liquidiennes peuvent entraîner une déshydratation qui augmentera la concentration des minéraux dans l'urine. Il est alors plus facile pour les petites particules minérales de se déposer dans l'urine et de commencer à former un calcul. On estime que 3 fois plus d'hommes que de femmes souffrent de calculs rénaux. Ce trouble semble également présenter une composante familiale et, les personnes qui ont déjà eu un calcul rénal présentent un risque supérieur à la moyenne de formation d'autres calculs rénaux.

 

calcules renaux.jpg

 

 
Michel Dogna propose des solutions visant à stopper la douleur immédiatement et d'éliminer le caillou.

Action immédiate de soulagement 

La première chose à faire (si l’on a une baignoire) est de se tremper dans de l’eau très chaude jusqu’à la taille. Commencer à 36 ° et augmenter progressivement à 40/42 °, puis rester 20 minutes. Le soulagement est immédiat. Ceci laisse du temps pour l’arrivée d’un médecin qui devrait vous donner ou vous faire une injection  de SPASFON par exemple.

 

Il serait bien de pouvoir prendre aussi une dose de CALCAREA CARBONICA 9CH

 

Pour évacuer le ou les calculs

Aubier de tilleul du Roussillon solvant spécifique des calculs (voir notre précédent article)

Mettre 40 g de bâtonnets d'aubier dans 1 litre d’eau. Bouillir jusqu’à réduction aux 3/4 de litre. Boire le tout dans la journée. Recommencer 5 jours de suite, puis, pendant 10 jours, une tasse matin et soir. 
L'aubier existe aussi en ampoules, plus faciles à consommer.

Ou/et :

Eau distillée (en pharmacie) : l'eau est le solvant universel. Boire 
1,5 litre par jour pendant 8 jours maxi (méthode du Dr Marchesseau).
Attention : Ne pas vous laisser vendre de l’eau purifiée (toxique) ni de l’au distillée injectable (inutilement chère).
Ou/et :
Dissolvurol (en pharmacie) : 50 gouttes avant les repas du matin et du soir.

Le calcul peut ainsi être érodé et rejeté en quelques jours.

 

Si l’on fait des crises à répétition, essayer de récupérer le calcul pour le donner à analyser.

Dans tous les cas, on peut faire préparer une isothérapie homéopathique du calcul en 200K ou le faire soi-même manuellement en 9K selon la procédure décrite dans mon petit répertoire « Homéopathie courante » –Ed Guy Trédaniel


Une échographie peut donner une idée précise de la grosseur et de l’emplacement exact du calcul. Si celui-ci n’est pas trop gros, la  médecine propose de « l’exploser » aux ultrasons en baignoire. Cela  nécessite une anesthésie. 
Il y a des conditions d’urgence avec  risque d’éclatement d’un canal urinifère et péritonite à l’appui. 
L’opération est alors inévitable.

Anecdotique :
Sur les  conseils d’un chirurgien, une personne qui n’arrivait pas à s’en sortir avec  son calcul rénal, a pris son 4x4 et a roulé comme au Paris Dakar dans  des chemins de terre – cela a marché…. Autre cas, un pti tour de manège qui secoue, du genre du plus éprouvant au parc Asterix ! J'ai oublié le nom de ce manège, mais c'est celui qui secoue le plus.  

 

Une autre recette pour évacuer les calculs sur ce lien : recette-simple-pour-debarrasser-des-calculs-renaux 

Calculs biliaires

 

La bile, qui est sécrétée par le foie en flot continu, se concentre dans la vésicule plus de 10 fois afin de pouvoir parer aux repas plus ou moins copieux. Elle se déverse ensuite selon les besoins dans le cholédoque par des contractions spasmodiques de la vésicule. En cas de stase ou de paresse biliaire, il risque d’y avoir une accumulation de boues. Ceci peut entraîner, dans un premier temps, une inflammation de la vésicule qui, à son tour, peut provoquer une colite de proximité de l’angle droit du colon. La chaleur de l’inflammation peut arriver à « cuire » en quelque sorte les boues et créer de petits cailloux… et aussi des gros.

 

Michel Dogna propose :

Action immédiate de soulagement 

 

Appliquer sur la région du foie une serviette éponge humide très chaude (20 min) – recommencer quand nécessaire. Vous pouvez utiliser un genre de bouillotte sèche, ce sont des sac compartimenté, rempli de graines de lin ou de noyaux de cerise. 

 

Pour évacuer le ou les calculs 


Pendant 21 jours : Raphanus Poter (en pharmacie) ou JUS DE RADIS NOIR  

(en boutique diététique)

- 1 ampoule au lever (draine les boues et érode lentement les calculs)

Le 22ème jour : huile d'olive vierge (1ère pression à froid)

- Boire 1/2 litre de cette huile dans la journée. 
Ceci évacue sans danger ce qui reste des calculs.
On peut vérifier à la radio si les calculs ont bien disparu.

Au cas où il en resterait, en raison de la grosseur

de certains calculs initiaux, attendre un mois et
recommencer l’ensemble du traitement.

Autre traitement sur 3 semaines
Rhizomes de chiendent : 30 g par litre d’eau. Bouillir 1 minute,

jeter l’eau. Remettre 1,25 litre d’eau et bouillir jusqu’à

réduction à 1 litre. Consommer 4 tasses par jour.

 

Propositions médicales classiques
Pour de petits calculs ou des calculs moyens,

les ultrasons en baignoire sont souvent proposés

(sous anesthésie générale). A noter que ceci ne résout pas le 
problème de l’inflammation vésiculaire et de la qualité de la bile.

Mais la plupart du temps, les chirurgiens ont le bistouri facile et vous enlèvent

carrément la vésicule – Ensuite la bile s’écoule en permanence 

dans le duodénum, sans jamais être concentrée pour les repas copieux…. 
Faudra faire avec !
Michel Dogna

 

PRÉVENIR ET SOULAGER LES CALCULS RÉNAUX AVEC L’ACUPRESSION ET LA RÉFLEXOLOGIE

La réflexologie, à raison de quelques minutes chaque jour, peut vous aider à prévenir les problèmes rénaux. Il vous suffit de masser dans un mouvement de rotation les points-réflexes suivants sur les pieds pendant 10 secondes chacun.

Sur la plante des pieds, commencez bien entendu par la zone-réflexe du rein qui se trouve dans le creux du pied, sur la ligne entre le gros orteil et le second.

 

 

Insistez ensuite sur les glandes surrénales, dans le creux du pied, dans l’alignement de la jointure entre le gros orteil et le second...
 

 

... et continuez par la zone-réflexe de la vessie, sur la ligne intérieure de la plante du pied à hauteur du creux du pied qui marque le début du talon.

 

Finalement, massez tout l’arc interne du pied, zone réflexe de la colonne vertébrale.

 

 

L'article de Murielle Toussaint est paru dans Belle-Santé n° 122 (épuisé). source :  rebelle-sante.com

 

Voir aussi :  etirement-et-qi-qong-des-reins



18/12/2014
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5363 autres membres