creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Préventif anti-cancer, Alzheimer, ostéoporose : L’œstrogène - Source naturel

 

graine de lin.jpg

 

Les œstrogènes sont des hormones  sexuelles femelles produites en premier lieu par le développement des follicules des ovaires, le corps jaune (corpus luteum) et le placenta. Certains œstrogènes sont également produits en petites quantités par d'autres tissus tels le foie, la surrénale, les seins et le tissu adipeux. Ces sources secondaires d'œstrogènes sont particulièrement importantes chez les femmes lors de la post-ménopause.  Cette hormone voit son taux augmenter dans le sang au moment de l'ovulation, elle est en relation directe avec l’apparition des caractères sexuels secondaires : le tissu adipeux et sa répartition, la libido, le développement des organes génitaux externes (vagin, vulve), internes (utérus et trompes) et des seins. Lors de la grossesse, le taux s’élève également et reste important jusqu’à l’accouchement.

Un déficit en œstrogène, tout comme le déficit en testostérone entraîne une fragilisation du tissu osseux. L’œstrogène est donc prévention de l'ostéoporose. Ils ont aussi un impact sur la mémoire et la cognition, donc ces hormones sont également préventif contre Alzheimer.  Elle préviendrait aussi la crise cardiaque. Source :  sciencepresse  et   les-strogenes-agiraient-sur-la-memoire

 

Outre les désagréments de la ménopause durant laquelle le taux d’œstrogène baisse, ces hormines sont impliqués dans des maladies fréquentes dans nos sociétés tels les cancers hormono-dépendants chez la femme, cancer du sein ou de l'utérus (endomètre). En l'occurrence le cancer du sein est dans la plupart des cas une maladie hormonale liée à la durée et à l'intensité de l'exposition aux œstrogènes. Les hommes qui n’ont pas d’œstrogènes ne font pas ou peu de cancer du sein alors qu’ils ont une glande mammaire, rudimentaire, mais présente.

 

cycle-progesterone-oestrogene.jpg

 

Tous les facteurs contribuant à une augmentation de l’exposition aux œstrogènes sont des facteurs de risque : une puberté précoce, l’absence d’allaitement, une ménopause tardive.

L’obésité est un important facteur de risque car il existe dans la graisse des enzymes qui transforment des hormones en œstrogènes (aromatase). Inversement, l’activité physique en réduisant les réserves de graisse est protectrice.

La consommation excessive d’alcool agit aussi en augmentant le niveau d’œstrogènes par activation de cet enzyme.

Les THS de la ménopause et les pilules contraceptives contenant des œstrogènes sont cancérogènes.

La première grossesse précoce est un facteur de risque important car elle augmente la durée d’exposition aux œstrogènes alors que les seins sont immatures.

Enfin, et surtout, les médicaments anti œstrogènes comme le tamoxifène ou le raloxifène préviennent l’apparition du cancer dans une proportion supérieure à 50 %. Ces médicaments représentent le meilleur traitement de prévention des récidives de cancer possédant des récepteurs aux œstrogènes (plus de 70 % des cancers du sein).

Les œstrogènes protègent de l'ostéoporose (baisse de la fréquence de cette dernière lorsque les taux d'œstrogènes sont corrects), maladie touchant de nombreuses femmes après la ménopause.

Les œstrogènes ont des effets neuro-protecteurs avérés.

L'œstrogène secrété naturellement par la femme serait l'une des raisons avancées sur la fréquence moindre de maladies cardio-vasculaires chez ces dernières. Le rôle protecteur d'un traitement artificiel est beaucoup moins évident.

  • De nombreux aliments contiennent des composés similaires aux oestrogènes que l'on appel les phyto-oestrogènes.

La vitamine C, le carotène, les aliments complets etc. peuvent aussi augmenter le niveau d'œstrogène chez les femmes.

  • Les aliments riches en vitamine C sont le kiwi, la tomate, l'orange, le melon, la pêche, l'artichaut, l'asperge, la carotte, le chou, le maïs etc
  • Les aliments riches en carotène sont le poivron, l'épinard, le navet, la citrouille, le basilic, le chou fleurs etc
  • Les aliments riches en vitamines B sont le foie, le bœuf, la dinde, les noix du Brésil, la banane, la pomme de terre, l'avocat etc
  • Prenez des aliments 100% complets. Plutôt que d'utiliser une farine blanche, optez pour une farine complète. Mangez du riz complet, des pâtes complètes etc.

De nombreux légumes contiennent des phyto-oestrogènes :

  • soja BIO non transgénique et tofu (fromage de soja) ;
  • avocat
  • persil ;
  • ail ;
  • concombre ;
  • petit pois ;
  • les haricots car contiennent des lignanes
  • haricots Lima
  • carotte ;
  • brocoli et tous les autres choux ;
  • pomme de terre ;
  • poivron ;
  • betterave ;
  • aubergine ;
  • citrouille ;
  • date ;
  • tomate ;
  • ananas ;
  • cerise ;
  • grenade ;
  • prune ;
  • papaye.

On peut également trouver des phyto-oestrogènes dans les graines :

  • de fenouil ;
  • de tournesol ;
  • de lin.

Parmi les céréales contenant des phyto-oestrogènes, on trouve :

  • l'avoine ;
  • le blé ;
  • le maïs ;
  • l'orge.

Sans oublier :

  • les aromates : thym, sauge, persil, basilic, origan et cumin ;
  • les graines de lin sont riches en lignanes
  • certaines racines comme celle de la réglisse (mais attention si vous souffrez d'hyper tension) ;
  • le riz ;
  • le café ;
  • l'anis ;
  • huile d'olive.

 

Phytothérapie

 

Le gattilier

Agit également sur l'Irrégularités du cycle menstruel, syndrome prémenstruel et mastalgie

 

Extraits : Il existe actuellement divers extraits de gattilier dans le commerce (teintures, extraits liquides,

extraits solides). Le dosage devrait correspondre à 30 mg à 40 mg de baies séchées.

Certains extraits sont standardisés en casticine, d'autres en agnuside.

Ces deux substances sont des molécules exclusives à cette plante et servent donc de marqueurs dans la fabrication des extraits.

  • Baies séchées. Prendre de 30 mg à 40 mg de baies broyées par jour.
  • Extrait standardisé en casticine (de 0,6 % à 1 %). Prendre de 2,5 mg à 4,5 mg par jour.
  • Extrait standardisé en agnuside (de 0,5 % à 6 %). Prendre de 1 mg à 4 mg par jour.
  • Extrait liquide et teinture. Suivre les indications du fabricant.

Plusieurs semaines, voire quelques mois de traitement sont nécessaires avant de ressentir

les effets du gattilier. Il faut, par exemple, compter de 1 à 3 cycles menstruels avant de voir une

amélioration du syndrome prémenstruel, au moins 2 cycles pour régulariser le cycle

menstruel et de 3 à 7 mois pour espérer obtenir une grossesse en cas d'infertilité. Source :  passeportsante.net

 

Votre système endocrinien demande un corps sain pour fonctionner correctement et pour produire un niveau normal d'hormones. Mangez des produits de préférence frais et bio qui aideront votre système à produire naturellement le niveau d'œstrogène nécessaire.

 

Attention néanmoins de ne pas abuser de ce type d'aliments riche en œstrogènes. Une trop grande consommation peut faire agrandir les tissus. Chose dangereuse pour les femmes ayant eu un cancer du sein.
Ayez une activité physique régulière pour préserver votre taux ! Mais sachez que l'excès de sport participe à la diminution du taux d'œstrogènes. Faire du sport de façon modérée est supposé être sain et diminuer le risque de cancer sein chez les femmes et la durée de vie en général , il peut aussi avoir un effet inverse en cas d'excès. 
  • Les athlètes peuvent voir leur niveau d'œstrogène diminuer quand les femmes ont peu de graisse et ont alors des difficultés à produire cette hormone naturelle. Si vous êtes sportives ou si vous avez très peu de graisse, consultez votre médecin pour qu'il vous aide à augmenter votre niveau d'hormones.

 



17/06/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5365 autres membres