creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Pyramide de Maslow et Chakras

 pyramide_besoins_maslowmodifiéé.jpg

 

5 - Accomplissement personnel (morale, créativité, résolution des problèmes…)

 

4 - Estime (confiance, respect des autres et par les autres, estime personnelle)

 

3- Besoins d'appartenance et affectifs (amour, amitié, intimité, famille, sexualité)

 

 2- Besoins de sécurité (du corps, de l'emploi, de la santé, de la propriété…)

 

1- Besoins physiologiques (manger, boire, dormir, respirer, se reproduire)

Pyramide des besoins

 

 

 

La pyramide de Maslow démontre que chaque besoin primaire doit être assouvit pour accéder à la satisfaction du besoin suivant.
Elle est intéressante pour savoir aider, s’aider soi-même ou aider les autres et met en évidence la nécessité de procéder dans l'ordre et de ne pas brûler les étapes. 

 

On peut réaliser que ces besoins rejoignent les 7 chakras. 

 

MES CHAKRAS centre.jpg

pour en savoir plus sur les desequilibres-des-chakras

 

1 - 2 -  L'assouvissement des besoins physiologiques (manger, boire, dormir, respirer, se reproduire) ainsi que le besoin de sécurité de base se retrouvent dans le chakra racine, c'est aussi le stade oral du développement.

  Le chakra racine, chakra de la terre, de la survie, il peut être bloqué par la peur. 

3 - Les besoins d'appartenance et affectifs (amour, amitié, intimité, famille, sexualité) correspondent au chakra de l'eau qui est le chakra du plaisir et celui du coeur, qui est lié à l'amour. C'est le chagrin qui bloque le chakra du coeur, il faut laisser partir la douleur.  Et c'est la culpabilité qui bloque le chakra de l'eau. Se pardonner est essentiel pour laisser circuler l'énergie. 


4 - Estime (confiance, respect des autres et par les autres, estime personnelle) correspond au chakra de la gorge est celui du son. Le siège de la vérité.  Il est donc bloqué par le mensonge. Surtout ceux que l'on se fait à soi-même. Ce niveau correspond au chakra de la lumière, siège de l'intériorité, bloqué par les illusions. Illusion de la séparation, de la perte. Ouvrir son esprit et réaliser que nous sommes uns permet de le libérer.  On peut aussi y relier le chakra du feu qui est lié avec l'estomac. Le siège de la volonté, c'est la honte qui le bloque. Assumer ce que l'on est et se pardonner permet de le libérer. 

5 - Accomplissement personnel (morale, créativité, résolution des problèmes…) peut être relié au Chakra de l'esprit, siège de l'énergie cosmique pur. Ce sont les attachements terrestres qui les bloquent.

 


L'échelle de Maslow peut tout aussi bien s'appliquer à l’échelle individuelle comme à l’échelle collective. 
Après les besoins basiques physiologiques vient le besoin de sécurité. Quand un état entretient le sentiment d’insécurité, il empêche les individus de s’élever. 
Le sentiment d'insécurité, la peur, combine le danger réel et le danger imaginé et la perception de sa gravité (tolérance ou aversion au risque, résistance au changement).

Les éléments perçus collectivement comme angoissants peuvent varier d'un pays à l'autre, d'une période à l'autre, d'une de population à l'autre et selon la médiatisation, les lobbies ou la politique. 
Nous avons besoin d’être rassurés pour avancer, hors notre système entretient la peur, l’insécurité.


Ce sentiment d’insécurité peut être objectif ou non. Il peut être le résidu d’un sentiment d’insécurité lié l’enfance et le plus souvent l’insécurité affective. « Pouvoir compter sur ».

Accumuler des biens pour se rassurer, chercher à se faire aimer de tout le monde, le besoin de reconnaissance, compense ce manque profond.
Ainsi, pour s’aider ou aider autrui, le premier pas est de parvenir à restaurer cette faille. Les thérapies comportementales brèves sont assez efficaces, mais chacun peut aider son prochain en ce sens. 
On peut accéder ensuite au besoin d’appartenance et affectif (amour, amitié, intimité, famille, sexualité). Qui mène à l’estime de soi, la confiance, le respect des autres puis à la créativité, l’accomplissement et la capacité de résoudre ses problèmes. Il est parfois plus aisé de résoudre ceux des autres, d'ou l'utilité de l'entraide, et en aidant les autres, on peut s'aider soi-même si on ne se sacrifie pas, il ne faut pas s'oublier.  

 

Les thérapies possibles sont nombreuses. 

Je dirais que tous les chemins mènent à Rome, à soi en fait. A chacun de trouver celui qui lui convient le mieux. Le mot "thérapie" veut simplement dire "manière de traiter". Pour se traiter, on peut passer par les thérapies psychologique, cliniques, comportemental, par la dynamique émotionnelle pour évacuer des affects, mais aussi par le corps (même à travers nos cellules qui engramment tout le vécu, le nôtre et celui de nos ascendants) ou la spiritualité, le travail sur la symbolique, le travail énergétique...

TOUT peut nous aider, nous élever, nous guérir pourvu que l'intention de progresser soit notre moteur. Parfois une relation peut nous faire évoluer. Une relation amicale ou amoureuse, pourvu qu'elle soit saine. Car une relation peut être malsaine, morbide dans le sens où elle ne fait que reproduire un schéma connu que l'on entretient parfois malgré soi. C'est toujours le recule que l'on prend par rapport à soi qui nous aide en premier lieu, car il est difficile de "se voir" agir et comprendre les fondements cachés de nos actes. Le regard extérieur nous y aide, si on est assez ouvert pour se remettre en question.

Besoin de soutient et de guidance bien-être ? 

Contactez creer.son.bien.etre@gmail.com

 



26/05/2015
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5397 autres membres