creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Remèdes naturels contre les migraines et les maux de tête

maux de tete.jpg

Voir article complet sur shiatsu-migraines

 

50 millions d’Européens souffrent de maux de tête et de migraines, souvent avec des effets handicapants. Les Français, champions de l’automédication, ont tendance à abuser du paracétamol et de l’aspirine pour se soulager. Cependant, certaines herbes et épices peuvent s’avérer tout aussi efficaces et renferment l’immense avantage d’être naturelles.

Pour ceux qui ne souhaitent pas prendre de médicaments voici des remèdes naturels qui peuvent aider à  réduire les maux de tête. 

Même intraitables, les migraines sévères peuvent être prévenues. Le repos, le régime de vie ordonnée avec un programme fixe pour les repas et le sommeil, les exercices physiques et étirements réguliers peuvent combattre les migraines.

Les migraines et maux de tête peuvent être liés au surmenage intellectuel, au stress, aux désordres gastriques, à la tension artérielle, à un changement hormonal... Ou encore un problème mécanique ou fonctionnel.

Il vous faudra en premier lieu y réfléchir, apprendre à écouter votre corps, être attentif pour déterminer ce qui déclenche la migraine ou la mal de tête s'il est coutumier pour vous. 

 

Par exemple, un certain type de migraine se déclenchent au moment ou le travail est bouclé, juste après une période  intensive d'investissement massif, au moment du "lâcher prise" le repos dans une pièce sombre est recommandé.

 

On connaît aussi une série de facteurs favorisants, comme la chaleur et/ou le froid, le manque de sommeil, le manque d'eau (déshydratation) la position incorrecte du corps et de la tête, la consommation de tabac, l'excès d'excitant, les problèmes musculaires et ceux de la colonne vertébrale, l’alimentation, un problème oculaire. En effet, l'absorption de certains aliments peut déclencher des migraines. Les carences en vitamines, minéraux, enzyme ou acide aminé peuvent également en être en cause.

 

Quand la migraine est accompagnée de nausée et de trouble de la vue, elle est souvent déclenchée par le manque de tyramine que l'on trouve dans les bananes, le chocolat, le fromage, les agrumes et le vin.

Les émotions, lorsqu'elles nous dépassent, peuvent provoquer de violentes migraines ! 

Lorsqu'on est confronté à des obstacles, des contraintes écrasantes, lorsque l'on ressent un sentiment d'impuissance ou d'insécurité massif. 

Les émotions sont parfois décuplées tout simplement parce qu'un vécu d'insécurité ressenti aujourd'hui, par exemple, peut réveiller un sentiment similaire vécu durant l'enfance. Et si celui n'a pas été travaillé, en thérapie par exemple, il restera à vif, prêt à s'exprimer de façon disproportionnée. Et c'est justement la peur d'affronter ces émotions qui pousse à se réfugier dans la douleur, la douleur prend toute la place et détourne notre attention du cette peur si forte qu'elle nous retourne l'estomac. Dans ce cas, c'est la libération émotionnelle qui peut venir à bout des migraines. 

 

Exemple avec une patiente.

Elle vivait avec le sentiment de ne pas avoir été désirée en tant qu'enfant par son père qui n'avait jamais manifesté d'intérêt à son égard. 

Finalement, il éprouvait une sorte de culpabilité de vivre. Chaque fois que la joie ou le bonheur frappait à sa porte, la migraine la rappelait à l'ordre. La migraine c'était l'expression de sa culpabilité.

Une fois débarrassé de cette culpabilité, par des séances thérapeutiques, elle fut débarrassée de ses migraines. 

 

Le rôle de la sérotonine est périodiquement évoqué dans la survenue des crises migraineuses.

La sérotonine est un neuromédiateur intervenant dans le contrôle de nombreuses fonctions cérébrales : cycles veille/sommeil, thermorégulation, comportement de faim/satiété, comportement sexuel, etc. De plus, des désordres neuropsychiatriques tels que la dépression, la démence et l’anxiété sont associés à des anomalies fonctionnelles des neurones sérotoninergiques. Cette diversité de fonctions de la sérotonine est très probablement en rapport avec la multiplicité de ses récepteurs. Elle est sécrétée à 90%par les cellules entéro-chromaffines de l’intestin grêle.  Physiologiquement, la sérotonine agit à différents niveaux :

• elle provoque la contraction des muscles lisses (bronches, organes digestifs, utérus) ;

• elle modifie le tonus des parois vasculaires (lorsque le tonus est diminué, la sérotonine provoque une vasoconstriction, et inversement) ;

• elle provoque un accroissement du péristaltisme intestinal ;

• au niveau du système nerveux, à fortes doses, elle entraîne une inhibition de l’activité motrice.  Source

Evaluez-vos-taux-d-hormones-neurotransmetteurs-tests

 

Conseils pratiques avant de vous ruer sur les médicaments : 

 

La première chose à  faire lors d'un mal de tête est d'essayer de se détendre, essayez de vous mettre au calme et à  L'abri de la lumière. Pratiquez la relaxation, respirez en conscience, calmement.

Vous pouvez vous masser la nuque et les épaules pour vous relaxer. OU mieux vous faire masser ces zones et la tête. Procédez aux étirements comme suit, en prévention, c'est encore mieux !

 

 Il faut savoir que chaque douleur a son point de soulagement. 

La douleur est représentée en rouge, le point de soulagement par la crois noire. 

 

Trig tempe.jpg

Douleur temporale

 

frontal.jpg

Douleur frontale

 

Définissons la migraine 

 

La migraine est une douleur forte ressentie d’un côté ou l’autre du crâne qui ne se soulage pas avec la prise d’antidouleurs réguliers.

 

Les symptômes de la migraine sont :

  • Tension ressentie au niveau de la base du crâne (occiput).
  • Douleur derrière l'oreille.
  • Douleur forte d'un côté du crâne.
  • Peut être accompagnée :
    • Hypersensibilité au bruit.
    • Hypersensibilité à la lumière.
    • Nausées.
    • Vomissements.
    • Troubles de vision.

La personne peut difficilement fonctionner et ne cherche qu’à s’isoler. 

Il y a plusieurs types de migraine.

La médecine a identifié plus de 300 types de céphalée ! Je ne vais certes pas toutes les répertorier, mais me contenter des plus typiques. 

 

Il est essentiel de bien repérer la zone anatomique d’où part la douleur.

Les correspondances d'organes correspondent au méridien à traiter en MTC, pour l'accupression. 

  • les yeux = Foie
  • le front = Estomac
  • l’apex = vide de Sang du Foie
  • latéral = Vésicule Biliaire
  • arrière du crâne = Vessie

J'ai souvent soulagé des maux de tête avec des points de pression le long de la base du crâne. On appelle cette manipe " ouvrir les portes du ciel" en Shiatsu thérapeutique. 

 

Avant d'user des indications préventives et curatives, essayer de définir en gros, votre type. 

Distinguez déjà la migraine du mal de tête !  

Si un mal de tête d’intensité moyenne passe avec une aspirine, les migraines aiguës peuvent être si graves qu’elles obligent le malade à s’enfermer dans la maison, les volets fermés, et la souffrance ne cède pas aux analgésiques habituels.

 

 On connaît une série de facteurs favorisants, comme la chaleur et/ou le froid, le stress, le manque de sommeil, la position incorrecte du corps et de la tête, la consommation de tabac, les problèmes musculaires et ceux de la colonne vertébrale et l’alimentation, les carences en certains nutriments.

 

 

La mécanique corporelle derrière la migraine

colonne_cervicale.jpgLes os

Les os du cou sont les 7 premières vertèbres nommées cervicales. 

 

nerfs_spinaux_colonne.jpg Les nerfs

Les nerfs du cou sont des nerfs spinaux qui partent de la moelle épinière, sortent de chaque côté des vertèbres, entre deux vertèbres pour ensuite aller innerver les différentes zones du corps.

 

nerf_accessoire.jpg  Le nerf accessoire

Le nerf accessoire (ainsi appelé car il est une partie accessoire du nerf vague) émerge du bulbe rachidien et de la partie cervicale de la moelle épinière. Soit de C1 à C5.

 

nerf_vague.jpgLe nerf vague

Le nerf vague est le seul nerf crânien qui sort du crâne, descend le long du cou et va innerver les différents organes du corps.

 scalenes.jpgLes muscles

Les scalènes

  • Ces muscles sont situés de chaque côté du cou.
  • Chacun prend son origine sur les vertèbres cervicales.
  • Leurs insertions sont sur les deux premières côtes.
  • Leurs innervations sont les nerfs cervicaux.

 

scalene_ant.jpg   Les scalènes antérieurs 

Origine : Côté antérieur de la première côte.

Insertion : Tubercule antérieur des processus transverses des vertèbres C3-C6.

 

scalene_med.jpg   Les scalènes médians 

Origine : Première côte derrière l’artère subclaviaire.

Insertion : Tubercule postérieur des processus transverses des vertèbres C3-C7.

 

scalene_post.jpg   Les scalènes postérieurs 

Origine : Face externe de la deuxième côte.

Insertion : Tubercule postérieur des processus transverses des vertèbres C5-C7.

elevateur.jpg   Les élévateurs de la scapula 

Origine : processus transverses des quatre premières vertèbres cervicales C1-C4.

Insertion : Insertion continue le long de l’acromion et de l’épine scapulaire et tiers latéral de la clavicule.

 

      Les muscles du cou, scalènes antérieur, médian et postérieur ainsi que l'élévateur de la scapula sont

      rattachés aux processus épineux des vertèbres cervicales.

      Lorsqu’ils sont tendus, ils réduisent l’espace contenu entre les vertèbres.

      Ce rétrécissement occasionne la compression d’une ou plusieurs branches du nerf accessoire.

      Une friction excessive s’ensuit ce qui déclenche la migraine. Par ordre d'importance ce sont :

      l'élévateur de la scapula, le scalène antérieur, le scalène médian et rarement le scalène postérieur qui

           sont en cause. 

          Les signes avant-coureurs de la migraine (signal d'alarme) :

  •    Élévateur de la scapula
    • Tension et douleur au niveau de la nuque.
    • Difficulté à pencher la tête vers l'avant.
    • Réflexe de relever les bras pour obtenir un soulagement.
  •    Scalène antérieur
    • Tension et douleur derrière l'oreille.
    • La tête est plus penchée vers le côté douloureux.
  •    Scalène médian
    • Tension et douleur derrière l'oreille.
    • La tête est plus penchée vers le côté douloureux.
    • Peut être accompagné d'engourdissement dans le bras.
  •    Scalène postérieur
    • Tension et douleur située entre l'oreille et l'occiput (rare).

            La Technique Rollin© procure d’excellents résultats face à cette condition en détendant les muscles

           du cou qui font pressions sur les nerfs qui causent la migraine de tension. 

           Source : Voir la technique Rollin  techniquerollin.com

 

 

douleur.jpg

 

 

la douleur est à l'origine des deux tiers des consultations médicales !

La douleur est un signal du système nerveux pour nous protéger, nous stopper, nous informer sur une lésion, un problème... Si vous posez par inadvertance la main sur une plaque brûlante, la sensation stimulera les terminaisons nerveuses cutanées, présentes également dans tous les tissus (les muscles, les articulations, les viscères etc). Les terminaisons nerveuses transmettent le message nerveux via les nerfs spécialisés : les nocicepteurs. L’information est ensuite transmise à la moelle épinière, site des premiers relais nerveux, puis au cerveau.  Avant même le décryptage du signal par le cerveau, le réflexe aura permis de soustraite la main de la source de chaleur, cet  arc réflexe situé au sein de la moelle épinière. C’est également la que les 1iers systèmes anti-douleur, impliquant le neurotransmetteur GABA ou les endomorphines, interviennent.

D’autres systèmes endogènes peuvent  exacerber l’information douloureuse. Mais quand la douleur est chronique, ce mécanisme d’alarme n’est plus justifié. La douleur devient pathologique, on parle de maladie. 

15 à 25% de la population victime de douleurs chroniques. 

douleur_416.jpg

 

30 à 50 % des personnes souffrants de douleurs chronique ont un terrain dépressif. 

Lorsque la douleur envahi tout le champs de conscience, le sujet ne pense plus qu'à elle, la douleur prend toute la place. La douleur est parfois un dérivatif... 

Par ailleurs,  la perception de la douleur est une vue de l'esprit dans la mesure ou la façon de l'appréhender influence grandement le ressenti. 

De nos jours, dans les pays riches, "nous ne nous autorisons pas à souffrir". 

 

La douleur a souvent un sens, savoir l'entendre peut permettre de faire stopper cette "expression" symbolique par le corps. 

Mot et maux ont le même son... Mal à dit... ce qui ne s'exprime pas s'imprime dans le corps. 

 

Les médicaments ne servent qu'à soulager des symptômes, ils ne résolvent rien. Et quitte à se soulager, il existe des moyens autre que les molécules chimiques 

           EXERCICE POUR RELÂCHER LES TENSIONS. 

           Je n'ai trouvé aucune vidéo concluante qui préconiserait le "lâché" des muscles du cou sur youtube. 

           Je vais tenter de vous expliquer. 

           Pour relâcher les tensions musculaires du cou, il ne faut pas, contrairement à tout ce que j'ai pu

           regarder,  "actionner" les muscles, avoir une volonté de mouvement. 

          Mais au contraire, relâcher c'est "laisser tomber la tête" en avant. On la sent alors de plus en plus

          lourde, elle tombe, on souffle et elle tombe de plus en plus, elle n'est plus "tenue" par les muscles,

           c'est très important. 

          Un lâcher complet permettrait que le dessous du menton vienne toucher le haut du buste.

          Une fois que vous êtes au  maximum du relâchement qui vous est possible, cela prendra bien une bonne

          minute, alors, votre main gauche viendra empoigner la partie gauche de votre tête.

          SANS RELEVER LA TETE, restez relâché !  Pour illustrer la position de la main :

1

Sans titre-2.jpgSAUF QUE VOTRE TÊTE NE SERA PAS DROITE

Vous étirez tout doucement pendant au moins 30 secondes. 

Idem de l'autre côté en prenant soin de revenir au centre entre deux, toujours, relâché ! 

 

2

Sans titre-3.jpg

Tendre le bras droit en diagonal à votre droite. 

pencher la tête du côté opposé. 

Pivotez la tête dans tous les sens afin de SENTIR dans quel axe l'étirement du trapèze est le plus important.

 

Inversez. 

Si vos trapèzes sont tendus, fermez la main, sans serrer le poing, avec le poignet SOUPLE, en faisant partir l'impulsion musculaire de l'épaule et non du poignet, celui-ci reste mou et frappe mollement.

Avec la main droite percutez la partie votre trapèze à la base du cou et aussi un peu vers l'arrière,  pendant 1 bonne minute. Puis inversez. 

 

images.jpg

 

 

« Que ton aliment soit ton seul remède », disait déjà Hippocrate, père de la médecine. Pourtant , beaucoup de praticiens donnent ces quelques conseils nutritionnels lorsque nous souffrons de troubles digestifs (« mangez du riz et des carottes contre la gastro »), il est rare de s’entendre dire que des cerises peuvent-être aussi efficace qu’un traitement à l’aspirine !

VOIR AUSSI :  chaque-douleur-a-son-point-de-soulagement

Trig tempe.jpg

 

 

Vitamines et oligo éléments recommandées aux personnes souffrant de migraines:

 

- B 3 (ou PP) source : germes de blé, levure de bière, avocat, pruneaux, graine de tournesol

- B6 sources ; avocats poisson; son d'avoine, foie, cantaloup, choux, lait oeuf; graines

- D ;  source:  huile de foie de poisson

- Calcium , source : légumes feuillu et produits laitier, soja, noix, noisettes, amandes.

- Magnésium; source : riz brun, harricots rouges, pois, levure de bière, noisettes, amandes, noix, chocolat amer, fruits de mer

- - cobalt : modificateur de terrain dans les états migraineux. Prendre une dose au moment ou se déclenche la migraine.

 

DL - Phénylalanine

Ne pas confondre avec l'acide aminé L- phénylalanine. Le DL- phénylalanine est constitué en proportion égal de  phénylalanine D (synthétisé) et  phénylalanine L naturelle. 

Acide aminé  essentiel, mais l'action de la phénylalanine hydroxylase la transforme en un autre acide aminé : la tyrosine, qui n'est de ce fait pas un acide aminé essentiel.

Nécessaire à de nombreux processus biochimiques dont la synthèse des neurotransmetteurs du cerveau. 

 

Le dl- phénylalanine est un antalgique naturel contre la douleur chronique et certains troubles tels que les migraines, les névralgies, les crampes musculaires mes membres inférieurs. Il stimule la production d'endorphines (antalgiue produit par l'organisme). De nombreuses personnes insensibles aux antalgiques conventionnels réagisents à la DL - phénylalanine, son action s'accentue avec le temps. 

Action anti-dépressive.  Contrôle les comportements de dépendance.  Favorise l'activité mentale et l'excitation sexuelle. Réduit les fringales. 

La phénylalanine est également un précurseur de l'adrénaline, de la noradrénaline et de la mélanine.

En complément, avaler à jeun loin de tout apport protéinique. 

Contre indiquée aux femmes enceintes et aux personnes souffrant de phénylcétonurie. Elle peut faire monter la tension,  si vous souffrez de trouble circulatoire. Demandez conseil à votre médecin ou votre naturopathe si vous souhaitez l'utiliser en comprimé en guise d'antalgique. 

Source :

Dans la viande (boeuf, porc, dinde) et le poisson (moule, anchois),

Dans les graines germées amandes, graines de sésame et certaines arachides

Dans les produits laitiers.

Carence :

Dépression et fatigue chronique.

 

- Gingembre frais et la grande camomille

 Préventifs et thérapeutiques contre les migraines.

Mâcher du gingembre frais lors d'une crise, aide à dilater les vaisseaux sanguins contractés. La grande Camomille prise chaque jour  peut en réduire l'incidence et l"intensité.

 

amande.jpg

 

Genièvre

Pendant tout le Moyen Âge, le genévrier (Juniperus communis) était une panacée pour les maux de tête, les maladies rénales et urinaires. Les fruits furent utilisés contre les rhumatismes en infusion en Alsace et dans les Vosges.
Ces baies renferment 0,5 à 2 % d’une huile essentielle riche en mono­terpènes qui lui confère ses propriétés anti-rhumatismales (elle favorise l’excrétion des toxines rénales et de l’acide urique), antalgiques (elle calme la douleur), anti-inflammatoires, et diurétiques.
Mode d’emploi : l’huile essentielle sera diluée à 3 ou 5 % dans une huile végétale de qualité pour pratiquer des frictions locales 2 à 3 fois par jour.

 

 

L-Tryptophane

Acide aminé essentiel,  sa carence peut causer des migraines  tenaces, et aussi un vieillissement de la peau et des cheveux, faible résistance au stress, anxiété, obsession, insomnie, déficience du système immunitaire.

Il a une action Calmante, anti-dépresseur, favorise le sommeil et peut prévenir le syndrome du décalage horaire. Il réduit a sensibilité à la douleur. Le tryptophane avec certaines vitamines et minéraux, est essentiel dans la synthèse de la sérotonine ( l’hormone du bien-être). Ainsi les précurseurs de sérotonines naturels comme la simplicifolia ou la rhodolia doit être absorber avec des noix de cajou, amandes, arachides... 

Contribue à la santé du système nerveux : réduit l'angoisse, l'anxiété, stabilise l'humeur, réduit l'appétit, diminue les besoin d'alcool, aide au contrôle des pulsions, les addictions, l'agressivité, le suicide.

Stimule la libération de l'hormone de croissance (de jouvence à l'âge adulte, car elle permet le renouvellement cellulaire).

Aide l'action des vitamines B, notamment permet la synthèse de la niacine (vitamine B3).

Participe à la formation des lymphocytes actifs du système de défense de l'organisme.

Réduit les besoins en glucides et élève le taux de glucose dans le sang. 

 

Il faut éviter l'association du tryptophane avec certains antidépresseurs (du type IMAO).

Je préconise toujours autant que possible de se suppléer en nutriments à travers l'alimentation. Les compléments sont parfois nécessaires. Dans le cadre des troubles du sommeil ou migraine persistante, L-trypyophane peut être prescrit si la carence est confirmée par une analyse de sang, à raison de 500 Mg associés à la vitamine B6, la niacinamide et du magnésium, à prendre une heure avant le couché. Demandez conseil à votre médecin, naturopathe ou pharmacien. Dans le doute, vous pouvez toujours vous suppléer par l'alimentation. 

Source  :

Dans le riz brun, les lentilles, le soja, les amandes, les arachides, les noix de cajou, bananes

Dans le lait en poudre, le fromage frais,

Dans la viande (veau, poulet, dinde), le poisson, (thon) et les oeufs.

 

DAO (diaminoxydase )

 

Selon une étude (Société Espagnole de Neurologie publiées dans la revue « Cephalgia »), la déficience en DAO (diaminoxydase ) pourrait parfois être en cause dans les migraines persistantes (12 à 15% de la population souffrent de troubles neurologiques chroniques qui se manifestent par des maux de tête).

Le rôle de cette enzyme est de dégrader et de synthétiser les molécules d’histamine présentes dans de nombreux aliments, et à des taux très élevés dans les citriques et les produits laitiers. Après avoir détruit l’histamine, celle-ci est évacuée dans l’urine. La carence en DAO empêche donc de détruire l’histamine s’accumule alors dans le plasma sanguin, ce qui provoquerait des migraines et des troubles gastro-intestinaux.

Les aliments qui empêchent l’intervention de l’enzyme diaminoxydase doivent être évités: lait,   fromage, charcuteries,  chocolat, le vin rouge, mais également quelques fruits :  fraises et fruits qui peuvent engendrer des allergies et enfin, certains de poisson (d’habitude, le poisson océanique) et la viande rouge.

En dehors de ces restrictions, opter évidemment pour une alimentation et une hygiène de vie équilibrée et le cas échéant, il est possible de faire des cures de gélules, mais assurez-vous d’avoir un déficit avant de vous procurer des gélules à l’aveugle !  Le traitement est très simple à suivre : il suffit de prendre une gélule contenant de l’enzyme diaminoxydase  DAO avant chaque repas, pour qu’elle puisse remplir son rôle digestif, c’est-à-dire éliminer et synthétiser l’histamine ingérée présent en excès dans notre alimentation et rétablir ainsi le niveau d’histamine normal en évitant son accumulation dans l’intestin grêle, où elle est normalement éliminée par l’enzyme DAO, après avoir joué son rôle digestif.  Si l’histamine s’accumule elle pénètre dans le flux sanguin, provoquant migraine et troubles digestifs. Les experts affirment que cette enzyme exogène ne provoque aucun effet secondaire et aucune accoutumance. A tester…

Le traitement consiste à prendre une à deux gélules avec un peu d’eau 20 ou 30 minutes avant chaque repas. Les doses sont les mêmes pour tous les adultes et sont indiquées sur le produit. Vous trouverez ces gélules dans des boutiques de produits naturels ou en pharmacie. Il s’agit essentiellement d’un complément alimentaire pour éliminer un surplus d’histamine et faciliter la digestion.

Il ne contient pas de lactose ni de gluten, il est adapté aux personnes diabétiques.

Il est en vente libre car il ne s’agit pas d’un médicament. 

 

La cryothérapie

En cas de douleurs battantes localisées au niveau du front et/ou des tempes, l’application de froid va provoquer une vasoconstriction des vaisseaux dilatés et ainsi soulager vos symptômes. Frictionnez la zone douloureuse avec un glaçon, après avoir pris soin de l’envelopper dans un linge.

 

La chaleur

Quand la douleur, légère et située à l’arrière de la tête, se fait ressentir quasiment tous les jours, on parle de céphalée de stress. Elle peut être due, comme son nom l’indique, à un stress purement psychique. Mais aussi à un trouble « mécanique », c’est-à-dire un ancien traumatisme au niveau des cervicales (chute, coup du lapin) qui va se réveiller sous l’effet de la fatigue ou de la tension nerveuse.

Dans les deux cas, le simple fait de réchauffer la nuque va contribuer à détendre les muscles situés à la base de la tête. Et, de ce fait, apporter un réel soulagement. Collier cervical, coussin rempli de noyaux de cerises à réchauffer au micro-ondes, sèche-cheveux, bouillotte traditionnelle… à vous d’adopter la source de chaleur qui vous convient le mieux.

 

La caféine

L'intérêt de la caféine est double. Elle contracte les vaisseaux dilatés, cause fréquente de maux de tête. Et, associée au paracétamol, elle accélère son absorption et en augmente l’efficacité. Rien de tel donc, pour stopper un début de céphalée, qu’un café sucré, au sucre ou au miel et non à l’aspartame. 

 

Les migraines liées au cycle menstruel féminin ou ménopause 

 

Elles ont souvent pour cause une carence en calcium et magnésium. Attention, le magnésium de synthèse n'est pas bien assimilé par le corps, préférez le magnésium marin ou le plasma marin. Quant au calcium, il ne suffit pas d'en absorber, il faut qu'il puisse être assimilé ! 

Le calcium  soutient la contraction des cellules musculaires (incluant le cœur) et contribue à la transmission des signaux dans les cellules nerveuses. Il agit comme tampon contre les surplus d'acidité dans le sang et joue un rôle dans l'activation de différentes enzymes, dont la lipase (qui digère les gras), ainsi que dans la coagulation sanguine et le fonctionnement de la thyroïde. Selon certaines études, il apaiserait également les symptômes prémenstruels, agirait contre l'hypertension et préviendrait les calculs biliaires, surtout chez l'homme. Son métabolisme est cependant très complexe.

Pour pouvoir absorber le calcium, par exemple, l'organisme doit posséder un taux adéquat de vitamine D, la fameuse vitamine soleil. Celle-ci aide à la synthèse d'un transporteur du calcium à travers la muqueuse intestinale vers le sang, puis dans les os. Au Québec, cependant, d'octobre à mars, les rayons du soleil sont trop faibles pour que le corps puisse fabriquer cette vitamine. Il faut alors se tourner vers celle contenue dans des aliments comme les poissons d'eau salée (hareng, maquereau, saumon rose, sardine, etc.), l'huile de foie de poisson ou foie de poisson et les œufs. 

Par ailleurs, demeurer immobile ou assis à longueur de journée nuit à l'assimilation du calcium. Pour encourager le processus, vous devez en effet exercer une pression sur vos os en effectuant des exercices debout comme la marche, la danse, le patin et le ski. Parce que l'eau vous soutient, la natation ne serait pas aussi efficace sur ce point.

Le pire traitement que vous pouvez réserver à vos os et à vos articulations, finalement, c'est d'avaler de grandes quantités de boissons gazeuses. Les colas contiennent en effet beaucoup de phosphore, de sucre et de caféine, trois ennemis prouvés du calcium.

 Pour les migraines lié au cycle menstruel féminin :  Melisse /citronnelle; basilic commun; marjolaine; sauge sclarée

 

Les migraines lié à un désordre gastrique : romarin

 

 Vous trouverez dans le commerce des tisanes à  base de marjolaine, de verveine ou de jasmin, elles peuvent être efficaces contre le mal de tête.

Pour calmer le mal de tête, vous pouvez également faire vous-même une tisane à  base de thym ou de romarin.
Il vous suffit de verser de L'eau bouillante sur L'équivalent d'une cuillère à  café de thym ou de romarin, de laisser infuser une dizaine de minutes avant de passer.

Vous pouvez également procéder par inhalation. Couvrez votre tête à l’aide d’une serviette et inhalez les vapeurs de romarin en ajoutant quelques gouttes d'huile essentielle de lavande, restez aussi longtemps que vous le pouvez. Répétez l’opération jusqu’à ce que la céphalée soit dissipée (mais en principe, l’effet est rapide).


Le gingembre est traditionnellement utilisé en Asie pour soigner les maux de tête et les nausées.

 

Râpez L'équivalent d'une cuillerée à  café de gingembre frais dans une tasse, versez de L'eau bouillante dessus, laisser infuser quelques minutes, passez et buvez. Le gingembre frais sera le plus efficace, mais vous pouvez également utiliser du gingembre en poudre ou bien une infusion de gingembre.
Vous pouvez également écraser quelques clous de girofles et les ajouter dans une tasse de thé noir fort. La théine permet de diminuer la pression sanguine tandis que les clous de girofles ont des vertus anti-inflammatoires.

Le saule 

Avant la mise au point de l'aspirine (acide acétylsalicylique) par Bayers, on employait dans les officines l'écorce de diverses espèces de saule de même que son principe actif, la salicine, qui fut d'abord isolée dans le saule, puis dans quelques espèces de peupliers.

« Arbre contre la douleur », écrit le docteur Jean Valnet dans son livre « Phytothérapie ». Antinévralgique, antispasmodique, sédatif génital, calmant nerveux, fébrifuge, tonique digestif, le saule soulage les névralgies rhumatismales, les céphalées, les douleurs des règles, les états fébriles, l'angoisse, l'anxiété, l'insomnie des neurasthéniques. Il est en outre souverain pour éteindre les ardeurs fougueuses des nymphomanes, priapes, satyriasiques et autres faunes de ce monde, leur permettant de retrouver le sommeil innocent de l'enfance. Étonnamment, il soulage aussi l'hyperacidité gastrique. Étonnamment, en effet, puisque son équivalent de synthèse, l'AAS (aspirine), est au contraire déconseillé en cas d'hyperacidité ou d'ulcère gastrique, car il est réputé pour provoquer des lésions parfois très graves de l'estomac. Enfin, on croyait autrefois qu'une forte décoction de l'écorce intérieure du saule était la cure parfaite pour les maladies vénériennes.

En phytothérapie, les chatons, les feuilles et l'écorce peuvent être employés, mais c'est de loin cette dernière qui est la plus efficace et, avec le temps, son emploi a prédominé. Les deux premiers se préparent en infusion à raison de 10 ml par tasse d'eau bouillante. On en prend trois tasses par jour avant ou entre les repas. L'écorce se prépare sous la forme de décoction à raison de 25-35 g par litre d'eau. On la fait bouillir cinq minutes puis infuser dix minutes. On en prend trois tasses par jour. On l'a aussi prise en poudre, incorporée dans du miel ou du sirop à raison de 5-10 g par dose. On peut également en préparer un vin en faisant macérer 50 g d'écorce dans un litre de vin pendant quelques jours. On prend un verre à bordeaux (75 ml) avant chacun des deux grands repas.

 

 

 

La menthe permet également d'apaiser les maux de tête

 

Il vous suffit de faire bouillir quelques feuilles de menthe fraîche, dans une casserole et d'en respirer les vapeurs. A défaut de menthe fraîche, vous pouvez respirer L'arôme d'une infusion de menthe ou d'un thé à  la menthe.

L’huile essentielle de menthe poivrée soulage les céphalées. à appliquer en massage doux sur les tempes ou à la base du crâne plusieurs fois par jour dès que la douleur est là. Son effet « glaçon » est relativement antalgique et permet de soulager l’inconfort. On utilise pour cette technique l’huile essentielle de menthe poivrée pure ou diluée à 30 ou 50 % dans une huile végétale. Les femmes enceintes et les enfants en bas âge doivent cependant strictement éviter cette huile essentielle.

 

L’huile essentielle de lavande (Lavandula angustifolia)

 

Elle est reconnue pour son action anti- douleur. Une ou deux gouttes mélangées à un peu d’huile d’amande douce et appliquées en légers massages sur vos tempes et votre front vous apporteront un réconfort immédiat.

Attention toutefois, les huiles essentielles demandent des précautions d’emploi. Pour profiter de leurs bienfaits en toute sécurité, prenez conseil auprès de votre pharmacien.

Des précisions sur les associations d'huiles essentielles selon le type de migraine : la-migraine-et-les-huiles-essentielles 

Les cerises

 

L’aspirine ou l’acétaminophène (Tylenol) sont deux des médicaments les plus utilisés pour calmer les migraines.

Une nouvelle étude de l’université du Michigan nous apprend que les cerises sont 10 fois plus efficace que l’aspirine pour diminuer l’inflammation des tissus qui causent les maux de tête.

Comment cela est il possible ?

Les cerises sont riches en anthocyanines, un puissant anti-oxydant, qui pourrait réduire l’action irritante des radicaux libres sur les cellules.

Les anthocyanines sont une classe de pigments végétaux responsables de la coloration de nombreux fruits, y compris les cerises. Les chercheurs attribuent de plus en plus de bienfaits pour la santé à ces composés antioxydants puissants, dont la capacité de protéger contre les maladies du cœur et le cancer.

D’après l’étude, il faudrait consommer une vingtaine de cerises pour noter un résultat.

Recette de smoothie aux cerises et citron :

INGRÉDIENTS :

- 500g de cerises

- 2 citrons verts

- un peu de sucre en poudre

PRÉPARATION :

Pour faire votre smoothie cerise citron vert :

1/ Lavez les cerises, équeutez et dénoyautez-les.

2/ Mettez-les dans un mixeur.

3/ Coupez vos citron verts en deux et pressez-les. Puis incorporez le jus dans le mixeur, puis mixer.

Source :  http://www.santemagazine.ma

 

Homéopathie

 

Aller sur le cite « homeophyto.com », aller sur « recherche » dans la liste de gauche. Puis taper « migraine ».

Une liste importante s’affiche, lire chaque profil pour trouver lequel te correspond le mieux. Ou le mieux est de consulter !

L’homéo bien adaptée est très efficace sur certaines migraines.

 

Fatigue, irritabilité, maux de tête, insomnie, difficultés de concentration, baisse de productivité. Attention, vous souffrez peut-être de stress !

 

La Nature met à votre disposition ces éternelles amies de l’homme que sont les plantes,  une synergie idéale de 5 plantes pour vous aider à mieux gérer votre sphère émotionnelle, diminuer votre fatigue nerveuse et retrouver un sommeil réparateur, bref un sédatif végétal sans risque d’accoutumance ni effet secondaire,  notamment :

 – le Millepertuis (Hypericum perforatum) : puissant rééquilibrant du système nerveux ; réputé pour ses vertus anti-déprime, il restitue un sommeil réparateur

- la Valériane (Valeriana officinalis) : sédative et antispasmodique, utilisée depuis Hippocrate pour traiter la nervosité, l’anxiété, l’insomnie

- le Houblon (Humulus lupulus) : neurosédatif puissant, qui atténue la fatigue nerveuse grâce à son huile essentielle riche en principes hormonaux végétaux

- la Passiflore (Passiflora incarnata) : sédative et antalgique, l’un des meilleurs tranquillisants naturels pour lutter contre le stress et l’angoisse

- l’Aubépine (Crataegus laevigata) : hypotenseur et antispasmodique ; calme les palpitations, diminue le stress et facilite le sommeil, grâce aux flavonoïdes, aux stérols et aux triterpènes qu’elle contient ; la plante du coeur par excellence. 

 

Le stress engendre une augmentation du taux de cortisol, pour faire baisser ce taux par des méthodes naturelles veuillez consulter cet article :  methodes-pour-abaisser-le-taux-de-cortisol

● Comprendre et gérer le stress

► Apprendre à se recentrer

● Comment LÂCHER PRISE ?

● SEANCE POUR APPRENDRE A LACHER PRISE

► Cohérence cardiaque et apaisement, anti stress simple

► Le souffle c'est la vie

● REGULATEURS DE L'HUMEUR et ANTI DEPRIME

● RELAXATION et méditation GUIDEE à écouter

 

VOIR AUSSI   medicaments-dangereux-a-remplacer-par-des-remedes-naturels

Le Bain Dérivatif

 

Une méthode qui consiste à rafraîchir  les deux plis inguinaux et le périnée dans le but de faire vibrer, rendre motiles les intestins et l’ensemble du fascia.

On peut le faire avec un gant de toilette et de l’eau, ou bien, par gain de temps et commodité, il peut être remplacé par l’utilisation de poches spéciales Yokool. En effet, ce qui nous manque le plus est la fraîcheur au périnée. Cela fonctionne même sur les personnes qui ne peuvent absolument pas marcher.

Cette fraîcheur entraine la motilité du fascia et de l’intestin  provocant l’expulsion des selles, mais aussi le déplacement, le cheminement dans tout le corps des graisses issues de la digestion.

Les effets du Bain Dérivatif sont très nombreux. Il fait partir en premier lieu les mauvaises graisses, épaisses, qui se trouvent directement sous la peau. Mais il aide aussi les personnes trop maigres à nourrir correctement les muscles, à densifier les os. Il contribue sans conteste à la régénérescence de l’organisme.

Pour en savoir plus :  la-methode/bains-derivatifs

 

Si vraiment rien ne fonctionne, la solution ultime sur cette video, méthode africaine ;-) 

Vous m'en direz des nouvelles ! 

 

Parfois certaines influences de l'entourage nous donnent mal au crâne :-) 

Autant les traiter, eux ! 

1483411_622012261168951_234642469_n.jpg

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches. Pour maintenir la qualité et la quantité,

vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2 Euros ou plus. 

 

DON
Prix : 2.50 €

 

Pour recevoir une version de l'article par mail

Vous pouvez aussi imprimer gratuitement l'article, voir tout en bas. 

Maux de tête
Prix : 4.50 €




04/11/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5397 autres membres