creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Transformez le stress en vitalité

stress-1.jpg

 

 

Face à la montée des maladies chroniques, il est urgent d’apprendre à éviter les émotions toxiques et d’être dépassé par le stress. C’est le but des approches corps – esprit, comme le yoga, le Qi Qong, la méditation de pleine conscience, la relaxation, le shiatsu, les massages…. Les expériences récentes démontrent une réduction du stress à partir de ces pratiques.

Notre mode de vie, l'orientation de nos valeurs tournées essentiellement vers un type de réussite venté par les média et notre culture toute entière, qui nous pousse à dénier nos véritables besoins essentiels engendre un profond mal-être, qui croit toujours plus et provoque la frustration et affecte profondément l'estime de soi. Les risques psycho sociaux ne sont plus à prendre à la légère. Les recherches de ces 30 dernières années démontrent parfaitement que notre gestion du stress et notre mode de vie ont un impact sur notre santé. « Ils altèrent notre immunité, influencent notre psychologie, modifient notre biologie et nos neurones, les connexions et nos gènes, plus précisément sur la longueur des petits capuchons protecteurs des chromosomes appelés télomères et qui conditionnent notre longévité. ». La science a exploré l’action des hormones de stress (cortisol et adrénaline). Leur sécrétion prolongée entraîne une usure de l’organisme qui fait le lit des pathologies. Puis les chercheurs se sont penchés sur l’effet des états mentaux sur le niveau général d’inflammation de l’organisme. Des liens de cause à effet sont ainsi démontrés dans de nombreuses affections. En effet la sensibilité aux infections est significativement augmentée par l’influence des émotions négatives. Le stress, l’anxiété favorisent également les maladies cardio-vasculaires, le diabète, l’asthme, certains cancers, maladie du côlon, trouble de la fertilité….

A contrario, on a démontré l’effet positif de l’optimisme, de la joie, du rire, de l’humour, de l’espoir, de la relaxation de la méditation, de l’activité physique…

 

La détente physique et psychique est primordiale. Le stress à petite dose et de façon discontinue ce sont des shoot d'adrénaline qui stimule. Rien de préjudiciable, au contraire. 

C'est toujours l'hyperfocalisation sur une situation anxiogène qui entretient le stress. Se focaliser sur ce qui fait peur. Et tous les aspects agréables de la vie finissent par être occultés, tandis que ce qui fait peur, prend toute la place. L'anti stress basique c'est déjà SE CHANGER LES IDEES ! ¨Penser à autre chose ! Se délocaliser.  

Le sport, le sexe peuvent être des bons moyen d'évacuer le stress. Des études montrent que le sexe déstresse, sauf si la personne arrive dans une situation sexuelle avec un besoin de performance.

Lors de l'activité physique ou sexuelle, une libération importante d'endorphines se produit, (découverte de Hughes et Kosterlitz en 1975).  Les endorphines ont une morphologie chimique et une action similaire à la morphine ou à l'héroïne, c'est pourquoi elle procurent également l'euphorie, une sensation de bien-être, elles sont antalgiques (anti douleur), anti-fatigue et anxiolytiques (contre l'anxiété). 
 Les endocannabinoïdes naturels jouent aussi un rôle important dans cette symphonie cérébrale. Leur action ressemble à celle du cannabis. Des effets de bien être et antalgiques vont être ressentis. D'autres systèmes de neurotransmetteurs comme la noradrénaline, la sérotonine, la dopamine (voie finale du plaisir et de la récompense) sont également impliqués dans la neurobiologie de l'activité physique. 
 
Pour en revenir à l'activité sexuelle, et son effet anti-stress, démontré notamment dans étude américiaine menée par le psychologue Stuart Brody (publiée dans Biological Psychology). 

46 participants (24 femmes et 22 hommes) ont accepté de faire progresser la science en notant pendant deux semaines toutes leurs pratiques intimes : rapports avec pénétration, mais aussi masturbation  et autres jeux amoureux…  Les chercheurs  ont aussi mesuré le niveau de leur tension artérielle en situation stressante (s’exprimer en public et réaliser du calcul mental). Résultats : les personnes qui avaient eu des rapports avec pénétration depuis moins d’une semaine étaient moins stressées et voyaient leur tension revenir à la normale plus rapidement que celles qui avaient eu d’autres types d’activité sexuelle. 

Pour le Dr Brody, ces résultats perdurent pendant au moins une semaine. Outre l'effet des endorphines, et l'ocytocine qui déclenche une sensation de douceur et de tendresse, les effets pourraient être également liés à la stimulation de différents nerfs (en particulier le nerf vagal) lors de la pénétration.  
 

Les méthodes pour réduire le stress ont comme un point en commun la recherche d’un plus grand bien-être physique, émotionnel et mental.

 

 

« Une étude de l’université de Yale avance que le stress chronique mène à une perte de la fonction des synapses. La synapse désigne une zone de contact fonctionnelle qui s’établit entre deux neurones, ou entre un neurone et une autre cellule (cellules musculaires, récepteurs sensoriels…). Le stress produirait alors aussi une perte de la matière grise dans le cortex préfrontal. Le cerveau des personnes qui vivent en situation de stress depuis quelques années développe une sensibilité exacerbée envers des situations stressantes.

Des solutions existent pour lutter contre cette réaction excessive face à des situations stressantes. Selon une étude d’Harvard, la pleine conscience (ou « mindfulness ») est une méthode efficace pour contrer les pertes fonctionnelles du cerveau et pour lutter contre le stress. Chez des personnes ayant pratiqué la pleine conscience pendant 27 minutes par jour durant 8 semaines, les chercheurs ont remarqué une augmentation de la matière grise dans l’hippocampe et une diminution des neurones dans la partie du cerveau la plus active en cas d’angoisse ou de stress. Des activités comme la marche ou d’autres sports semblent aussi augmenter l’activité de cette zone de l’hippocampe et stimuler le cerveau. »

Lire l’article complet 

 

 

 

Voir aussi :  stress-les-maladies-quil-favorise 

                    etes-vous-davantage-en-mode-sympathique-ou-parasympathique

 

les phases du stress.jpg

 

 

 

Bienfaits techniques corps-esprit pt.jpg
(Cliquez pour visionner plus large)

 

Voici pour vous aider :  Vaincre le stress sans médicaments

● Liste de plantes adaptogènes, contre le stress

● Les types d'ondes cérébrales et le stress

► Le souffle c'est la vie

● RELAXATION et méditation GUIDEE à écouter

► Cohérence cardiaque et apaisement, anti stress simple

méditation guidée de Christophe André

● Exercices respiratoires

-  19-remedes-naturels-contre-l anxiete

risques/psychosociaux/stress

 

 we learn stress.png

Tutoriel We learn - Cliquez ICI

 

CE QUE VOUS ALLEZ APPRENDRE

A travers cette formation :

  • Vous apprendrez à connaître le stress, cette réaction physique et psychologique
  • Vous comprendrez l’importance, les risques et les mécanismes du stress au travail
  • Nous ferons le point sur la situation du stress au travail aujourd’hui
  • Vous découvrirez qu’il est possible de travailler avec moins de stress ou d’en faire un allié
  • Vous apprendrez à contrôler votre stress par une analyse de vos stresseurs et grâce aux techniques de relaxation
  • Vous développerez des attitudes mentales fortement réductrices de stress
  • Vous saurez être plus performant en ressentant moins de stress
  • Vous apprendrez à avoir un comportement affirmé et empathique plutôt que passif ou agressif
  • Vous saurez quels sont les facteurs de protection vis à vis du stress comme l’hygiène de vie, les émotions positives ou le soutien social
  • Chef d’entreprise, vous disposerez d’indications pour comprendre pourquoi le stress coûte si cher et comment y remédier

 

 Massez point Shen Men pour soulager le stress et augmenter l'énergie.

points oreille.jpg

 

Les chinois appelaient ce point Shen Men ou "La Porte du Ciel"

Le masser apporte de l'énergie à votre corps céleste. Le Shen Men est un point précieux qui renforce la santé globale de votre corps, diminue le stress et stimule le flux d'énergie.

Ce point d'acupression élimine également les inflammations, aide à lutter contre toxicomanie, et son traitement soulage les parties douloureuses de votre corps.

 

Le point se situe au centre de la troisième partie supérieure de votre oreille.

Le Dr Sandomirsky donne ces conseils :

  • En utilisant un coton, effectuez une pression sur ce point  et massez doucement. Respirez profondément.
  • Ecoutez attentivement votre corps.
  • Continuez à respirer profondément.
  • Lorsque vous inspirez, tournez la tête vers la gauche, quand vous expirez, tournez la tête vers la droite.
  • Votre corps va petit à petit e calmer.

Conseils supplémentaires:

  • Massez ce point en utilisant vos doigts.
  • Massez à chaque fois que vous êtes stressé.
  • Vous pouvez  répéter ce massage chaque soir avant d'aller vous coucher

Source : eddenya.com

 

 

Pourquoi le Shiatsu est il si efficace contre le stress ?

 

L'état de stress est un état d'épuisement (énergétique) et cet épuisement engendre des déséquilibres émotionnels . Pour donner une image qui nous parle "la coupe est pleine", et toute contrariété ou évènement difficile devient "la goutte qui fait déborder le vase". Tout devient "trop difficile à gérer".

Recevoir un Shiatsu , pour rester sur cette image, va revenir à "vider la coupe". C'est pour cela que les personnes qui ont reçu une séance formulent leur ressenti sous la forme " pendant plusieurs jours/semaines, j'ai eu l'impression que rien ne pouvait plus m'impacter, me mettre en colère".

Imaginez-vous après une séance de Shiatsu :

 

 



Contrairement à des techniques , également efficaces, ou vous allez faire un effort supplémentaire pour apprendre à gérer vos émotions, avec le shiatsu vous n'avez qu'à "relâcher", "laisser partir" le temps de la séance (une heure environ) pour permettre au praticien de vous aider à vider cette coupe. 
La coupe étant vide, il faudra un certain temps avant de la remplir à nouveau, même si l'on considérait ce travail comme entièrement passif, qu'il ne vous apprenait pas à gérer vos émotions...

Mais, c'est là que cela devient intéressant !
Car bien au delà de ce travail qui nous semble passif, tout l'intérêt des techniques corporelles en comparaison à celles qui sont basée sur le mental et la volonté, c'est que d'une manière qui peut vous sembler passive parce que vous n'avez pas l"impression de faire d’effort, en fait vous apprenez à lâcher prise au fur et à mesure des séances pour laisser partir vos tensions.
Et sans vraiment vous en rendre compte cette gestion des émotions s'installe d'elle-même au fur et à mesure des séances, et on voit une belle progression se faire auprès de "nos clients"

Comment explique t on ces résultats ?

Le stress, la "coupe pleine" se matérialise dans notre corps sous forme de tensions qui s'accumulent. Toutes nos difficultés vécues s'y inscrivent comme une mémoire. 
La Médecine traditionnelle Chinoise nous explique que ces tensions sont comme des nœuds qui freinent ou qui bloquent la circulation des flux vitaux dans notre corps ( énergie, sang, liquides organiques ) induisant un dysfonctionnement, et réduisant ainsi la capacité de notre corps à s' adapter, faire face à de nouvelles sollicitations.
Le Shiatsu est un travail global et complet, il va s'attacher à nettoyer l'ensemble du corps de ses tension, et de rétablir l'équilibre énergétique de tous les organes. C'est ainsi qu'il va vous permettre de vider la coupe.

"L'état de santé" selon la Médecine Traditionnelle Chinoise se traduit par la libre circulation dans notre corps de l’énergie et de tous ses flux vitaux.

Jean-Michel ROMAN

 

 

Les hormones accompagnent tous nos états d'âme.

Lorsque nous éprouvons des sentiments des émotions, cela libère des hormones, lesquelles déclenchent nos réaction physiques. sans ces petites molécules pas de sentiment ni d'émotion. une télécommande interne inconsciente. C'est pourquoi la façon dont on perçoit une situation compte énormément. Le stress est le plus souvent provoqué par notre représentation de la situation. la peur dans une situation objectivement dangereuse est légitime. Par contre, être stressé pour parler en public, ne correspond pas à un danger réel et objectif.  L'hormone peut entraîner le sentiment, et le sentiment peut entraîner l'hormone, cela fonctionne dans les deux sens. A partir d'un sentiment inconscient, ou conscient


Exemple, j'ai des papillons dans le ventre, je réalise que je suis amoureuse. Ou bien, je réalise que je suis amoureuse et j'ai des papillon dans le ventre...

 

 

adrenaline.jpg

 

Autre exemple : l’adrénaline, quand on a peur, ou que l'on est anxieux, stressé, on libère de l’adrénaline sur ordre du cerveau. L'adrénaline peut engendrer la fuite, l'affrontement ou la paralysie. En cas de stress ou d'angoisse. le coeur bat plus vite, 150 pulsation à la mn pour envoyer 150 L de sang dans le corps afin d'irriguer nos muscle et pouvoir réagir mieux et plus vite physiquement, pour économiser l'énergie,  le système digestif est mis en stand by. La bouche ne produit plus de salive. Les bronches se dilatent pour absorber plus d'oxygène, tout cela pour la survie. Mais lorsque l'on parle en publique, ou que l'on subit une remontrance, en quoi sommes-nous réellement en danger ? Dans ce cas précis, en plus d'apprendre à gérer nos émotions, nos représentation du danger, la sérotonine joue un rôle important et comme nous ne pouvons la consommer directement, nous la produisons, il est important de savoir comment favoriser sa production. Voir :  Favoriser sa production de sérotonine

 

Mais déjà, mieux comprendre comment il fonctionne et ne plus considérer comment un ennemi change tout. Regardez cette video : 

 

 

Toute la société, j’entends par la,  le corps médical, les scientifiques, les entreprises, les politiciens, les particuliers, prennent actuellement conscience de l’impacte du stress sur la santé, et de son coût. On peut envisager le stress dans ses conséquences négatives comme une rupture d’équilibre. Le stress bien dosé est bénéfique, c’est un stimulant nécessaire pour s’adapter à des situations nouvelles et ou anxiogènes comme prendre la parole en publique, être en période d’examen. Dans ces moments là, le rythme cardiaque s’accélère, la pression artérielle augmente, cœur, cerveau et muscles sont irrigués au détriment des viscères et de la peau. On a les mains moites. Les bronches se dilatent, l’oxygène dans le sang augmente, du glucose est libéré par le fois dans la circulation sanguine. Tout notre organisme se mobilise pour une concentration maximale, une vigilance accrue, les muscles sont tendus. En terme scientifique ce phénomène s’appelle : «  Syndrôme général d’adaptation ».

 Mais si le corps et l’esprit se sentent agressé ou déséquilibré en continu, le corps ne peut rester sous adrénaline en permanence. Nous sommes dépassés, incapable de gérer ou de faire face. C’est le « burn out ». Ou bien,  n’ayant plus aucune prise, nous subissons, vaincu….

L’absence total de stress, donc de décharge d’adrénaline, rend apathique.

 

Comme la gestion des toxiques et polluants, le corps est capable de les réguler jusqu’à une certaine dose. Les recherches démontrent qu’une alimentation comprenant seulement 50 % de produits bio, le corps parvient à évacuer les apports en toxiques.

Au-delà, il est dépassé et s’encrasse ; Pour le stress c’est équivalent. Bien dosé, bien régulé, le stress est gérable voir, bénéfique et stimulant.

 

le stress peut être un véritable moteur. Il peut nous aider à dépasser les situations difficiles, à condition de savoir comment le gérer et ne pas se laisser dépasser.

Le stress est une réponse physiologique qui permet l'adaptation. Le corps monopolise toutes ses ressource pour réagir sous l'action de l'adrénaline et de la cortisol c'est un véritable effet en chaîne qui se met en place. Le rythme cardiaque s'accélère, pour pomper plus de sans et irriguer les muscles pour réagir physiquement, comme si nous étions face à un danger, et le cerveau pour mieux utiliser des ressources telles que la concentration et une réactivité accrue (20 % de l'irrigation sanguine pour le cerveau humain...). Les poumon se dilatent pour procurer plus d'oxygène etc... D’où l'utilité d'utiliser des méthodes respiratoires et de cohérence cardiaque, en faisant redescendre le rythme cardiaque, le processus s'inverse pour un retour à la normal.

 

 

 

Bien entendu, si les effets persiste, c'est trop éprouvant pour l'organisme qui s'épuise complètement.

● Les effets du stress en image

 

Mieux comprendre comment nous fonctionnons, comment le stress opère en nous et quelles sont les sources enclenchent le processus nous aide à ne plus nous laisser dépasser, à trouver les outils adéquat pour le gérer naturellement, par le souffle par exemple. Qui permet aussi, en plus de ralentir le rythme cardiaque et faire descendre le taux d'adrénaline, de sortir du mental en revenant dans le corps, dans le ressenti physique. D'être conscient de ce qui se passe en moi, ici et maintenant, plutôt que perdre le contrôle. 

 

Lorsque trop de charges, de problèmes et de responsabilités pèsent sur nos épaules, il convient de prendre le temps d'organiser ses priorités. 

Une petite démonstration intéressante très connue que je vous soumets. 

 

Un jour, un vieux professeur fut engagé pour faire une intervention sur la gestion du temps à l'occasion d'un  colloque international réunissant les plus brillants cerveaux d'entreprises du monde entier. Or, compte tenu de la richesse du nombre des intervenants, l'organisateur lui octroya seulement 15 minutes. Le vieux professeur hésita avant de répondre : " Quel message délivrer en 15 minutes ?" puis, après mûre réflexion, il accepta. 
Le jour J il se présenta devant son auditoire et commença par les observer paisiblement puis il leur annonça : " Nous allons faire une expérience." Silence d'étonnement et de curiosité. 
De son cartable en cuir, il sortit un bocal ressemblant à un bocal de chimiste se terminant par un goulot puis, avec un geste lent, il y plaça à l'intérieur, un par un, des cailloux gros comme des balles de tennis. Quand le bocal fut rempli de cailloux, il se tourna vers  sa nombreuse assistance et demanda : " Le bocal est-il plein ?" Tous répondirent sans hésitation : " Oui" et il ajouta " Vraiment ?"
Alors, il replongea vers son cartable en cuir pour en extraire un sac de gravier qu'il versa dans le bocal jusqu'à ras bord. Et il demanda à nouveau : " Le bocal est-il plein ?" Cette fois, la brillante assemblée ayant compris le sens de la démonstration répondit : " Probablement que non !" et il ajouta : " Bien !".
Puis, il y sortit de son cartable en cuir un sac de sable qu'il vida pour remplir le bocal et demanda : " Le bocal est-il plein ?" . "Non" répondirent en coeur tous les participants.
" Bien !" dit le vieux professeur avec un brin de malice. Il saisit alors la carafe d'eau posée sur la table de conférence et il versa l'eau jusqu'à ras bord du goulot dans le bocal.


Les situations de blocage sont souvent liées à des croyances négatives et limitantes comme la peur de ne pas être à la hauteur, la peur d'échouer, d'être jugé...

Et là, il y a aussi un travail à faire, sur l'estime de soi. 

Voir la rubrique : Ψ Développement personnel - LACHER PRISE

et aussi : ۞ Gestion des EMOTIONS

 

 

Le passé tout comme le future peut être source de stress. 

La méditation permet des pauses ici et maintenant, ce qui ne signifie pas qu'il faut faire abstraction du passé et du future en permanence. 

 Il n'y a pas que le présent qui compte à mon sens. Notre passé nous imprègne et il nous sert d'expérience. L'homme est entre terre (racine) et ciel (spiritualité, croyance). Il doit trouver l'équilibre entre les deux. Tirer du bon du passé, pour aller de l'avant. On prépare le future, maintenant, au présent. On l'imagine pour le créer, il est une motivation, sans projection nous faisons du surplace... Hier est histoire, demain est mystère,  aujourd'hui est cadeau, c'est pourquoi nous l'appelons présent. 

 

 Voir aussi les effets de l'anxiété :  sante-anxiete

 

Le stress n'est pas une maladie alors que l’anxiété et la dépression sont des pathologies. Une personne est stressée et anxieuse lorsque les symptômes persistent au delà de la présence des agents stressants.
Une personne est en dépression lorsque celle-ci se retrouve dans l'incapacité d'agir, lorsque tout parait difficile.
 
Le stress  se manifestera en trois phases :
- la phase d'alarme (quelques minutes jusque 24 h) : la personne vit une situation stressante qui provoque une réaction destinée à permettre une adaptation rapide et une mobilisation des ressources  pour s'adapter à la situation.
- la phase de résistance : si la situation stressante se prolonge, les réactions de la phase d'alarme deviennent inutiles, il s'agit de prendre de la distance.
- la phase d'épuisement : le stress perdure, votre organisme ne fait plus face car les dépenses énergétiques nécessaires sont trop importantes. Les défenses immunitaires ne sont plus efficaces, état de tension excessive, apparaissent alors la colère, la fatigue voir même la dépression.
 
Le corps réagit au stress de façon biologique, par exemple en provoquant des montées d'adrénaline ayant pour but de faciliter l'action musculaire et la vigilance.
Quand les réactions sont trop intenses, les effets prolongés vont s’avérer toxiques.
 
Les causes du stress :  
Émotions, frustrations, bruits, perturbations climatiques, stress physique, mauvaise alimentation, alcool, boisson sucrée et excitante, café, surmenage, etc
 
Les conséquences du stress : 
L'individu devient plus sensible et développe une vigilance accrues aux menaces de l'environnement, ce qui est un avantage dans un premier temps mais qui peut s’avérer épuisant par la suite, voir inutile.
Lorsqu'on ne peut résoudre le problème, l'organisme se trouve inutilement préparé à une action physqieu qu'il ne peut accomplir. On observe alors la non gestion des émotions et les activités de substitution comme se ronger les ongles par exemple.
 
Pourquoi gérer le stress ?
 
1 - Pour sa santé : même s'il  est une grande fonction de l'organisem pour s'adapter aux contraintes de l'environnement, trop de stress retentit sur la santé. 
2 - Pour son efficacité : il existe un niveau de stress optimal pour que l'individu soit au meilleur de ses performances et de sa motivation.
 
Comment le  gérer : 
 
1 - Ecoute active : parler et être écouté vous permet de vous connaitre dans  votre individualité et de trouver un soutien spécifique.
2 - La visualisation : permet d'utiliser une image ou une succession d'images  permettant d'améliorer le processus d'évolution vers un mieux-être.
3- alimentation saine et équilibrée,
4 - pratiquer un sport,
5- vivre dans un endroit sain,
6 - alimenter de bonnes intentions les relations, etc...
7 - Par la relaxation qui est un des outils que j'utilise avec l'écoute active et la visualisation lors des consultations en proposant des séances qui permettent de diminuer le niveau de tension musculaire et une apaisement psychologique tout en permettant l'esprit à l'éveil.
 
Ecouter votre corps et vos ressentis, apprendre à ne pas dépasser vos limites, à les respecter, c'est vous permettre de vous accompagner en douceur vers l'aboutissement de vos projets, et de vous respecter afin de préserver votre équilibre et votre santé.
 
 
Si vous avez besoin d'une aide et un soutien personnalisé en rdv ou à distance contactez Sophie à creer.son.bien.etre@gmail.com
 
 
STRESS.jpg


26/11/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5397 autres membres