creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

AMÉLIORER SA VUE, c'est possible !

Afficher l'image d'origine

source image 

YOGA DES YEUX

 

Le Yoga des yeux

Au milieu du XXè siècle, le docteur Argawal réunit la tradition ayurvédique  et le travail du docteur Bates ; celui-ci allie la relaxation, le mouvement, l’imagination et la lumière naturelle utilisé par William Bates à un travail de respiration, un travail postural, aux exercices de visualisation, de concentration, de méditation et à un travail de conscience.

Ce lien fait entre les deux disciplines sera le yoga des yeux. Amendé et sans cesse amélioré, le yoga des yeux est à présent une discipline à part entière.

Chaque enseignant qui permet d’atteindre le bien-être visuel a son propre centre d’intérêt, et chacun a développé une dimension particulière de ce travail. Aucun véritable enseignant ne prétend se substituer aux médecins et spécialistes de la santé. Néanmoins, ces nouveaux outils permettent de compléter ceux, plus traditionnels, des ophtalmologues, sans nuire à la qualité de la vue.

Stage  avec la spécialiste Xanath Lichy : Non seulement elle a proposé de nombreux outils mais aussi inscrit le soin des yeux dans un processus de tous les jours, comme de faire sa toilette ou de se laver les dents.

Et son tout premier conseil est : Pleurez ! Laissez les larmes couler, elles irriguent et nettoient vos yeux.

 

Que vous ayez les yeux fatigués (par les écrans par exemple) que vous sentiez votre vue baisser, ou avez des maux de tête, le yoga des yeux est supposé soulager la plupart des troubles oculaires qu'ils soient d'ordre musculaire ou optique, à condition de les pratiquer très régulièrement et avec persévérance. 

Pour un entretien, 2 fois par jour, 3 fois par semaine. Tous les exercices d'affilé. FERMER LES YEUX 30 s après chaque exercice!)

 

Effectuer les exercices lentement en en conscience, en pensant à votre respiration : prendre conscience de la respiration et chasser toute autre pensée perturbatrice,

  • ne pas être tendu :
    • relâcher tous les muscles qui ne font pas partie de l'exercice, être dans une totale relaxation,

 

Mouvements oculaires
  • Assis, prenez deux repères visuels immobiles, l'un à droite, l'autre à gauche. Sans bouger la tête (comme un espion) regarder à droite, puis regarder à gauche, chaque fois le plus loin possible sur la droite ou sur la gauche, sans bouger la tête. 12 fois d + g Puis fermez les yeux 30 s.
  • On peut ensuite faire le même type d'exercice en regardant vers le haut puis vers le bas.
  • Vision tournante : dessinez des cercles les + grands possibles avec vos yeux sans bouger la tête. 12 tours dans un sens, puis 12 tours dans l'autre sens. Puis pause de 30 s toujours pour clôturer chaque exercice. 
  • Lire les lignes blanches : 

    Prenez votre livre et lisez – non pas les lignes imprimées – mais les lignes blanches entre le texte.

    Restez décontracté.

    Restez juste attentif à rester sur les interlignes blancs.

    En reprenant la lecture "normale", vous serez étonné de constater que vous lisez le texte avec plus de facilité et surtout de façon plus fluide.

  • "Le signe de l’infini" : Effacer la tension ou la fatigue des yeux.

    Les yeux ouverts, détendus, la tête immobile, vous décrivez plusieurs fois le signe de l’infini avec vos yeux.

    Le tout en un seul et même mouvement fluide et sans marquer de temps d’arrêt.

infini.jpg

 

Autres mouvements oculaires possibles : 

exercice occulaire mvt.jpgAfficher l'image d'origine

 

Cibles à regarder

En regardant un point (ou un objet) au loin au moins à 3 ou 4 m puis en revenant sur un objet tout près, à 50 cm environ, et ensuite le bout de votre nez. Répétez 12 fois puis repos 30 s. On permet à l'adaptation visuelle de travailler en douceur.

 

Idem en fixant un point central (en face de vous) et puis le bout de votre nez.

Autre exercice : 

exercices yeux.jpg

Jour / nuit
  • Par exemple, mettre nos yeux à l'abri de nos mains et rester ainsi, yeux ouverts, dans la pénombre, plusieurs minutes : cela permet aux yeux de se reposer de la lumière. On travaille ainsi l'accommodation de la vue entre clarté et obscurité.

se cacher les yeux.jpg

  • Clignez des yeux durant 30 secondes en exagérant le mouvement. Vous activez ainsi les glandes lacrymales qui vont produire des larmes et humidifier l'œil.

     

    Simple, rapide et efficace, cet exercice peut se faire également en échauffement des exercices précédents.

 

Source partielle :  yoga-des-yeux

 

Exercez des pressions avec la pulpe de l'index sur tous ces points : 

jetez-vos-lunettes-exercices-yeux-.jpg

LA MÉTHODE BATES

 

La méthode Bates est un ensemble de procédés de médecine alternative mis au point au début du xxe siècle par William Bates dans le but d'améliorer la fonction visuelle.

Selon lui, les problèmes de vue sont dus à des tensions anormales des muscles des yeux. Il estime que les verres correcteurs sont nuisibles car le port des lunettes n’améliore pas le fonctionnement visuel quand il y a une baisse de la vue.

La méthode Bates s'appuierait sur l’anatomie de l’œil et le fonctionnement naturel du regard et des yeux (détente, mouvement, fixation centrale). Sa méthode consiste à réapprendre ces principes de bases. Son principal postulat physiologique — que le globe oculaire change de forme pour accommoder la vision..

 

Selon les expériences de Bates, les yeux accommodent non pas par l'action des muscles ciliaires sur le cristallin, mais en variant l'allongement de l'œil par les muscles extraoculaires. Il le justifie en observant qu'un œil ayant subi une ablation du cristallin continue dans plusieurs cas à accommoder « exactement dans le même mesure que pour l'œil avec cristallin ». Selon lui, « le processus par lequel l'œil s'ajuste pour la vision à différentes distances est entièrement contrôlé par l'action des muscles externes de l'œil ; le quatrième nerf crânien est le nerf de l'accommodation [tandis que] le nerf supérieur oblique, commandé par lui, est un facteur important de l'accommodation ».

Le Dr Bates pense ainsi que toute action anormale des muscles externes du globe oculaire s'accompagne d'une tension pour vouloir voir. Le soulagement de cet état de crispation inutile entraînerait la disparition de tout dysfonctionnement et, en conséquence, tout problème visuel – myopiehypermétropieastigmatisme ou autre – serait susceptible d'être guéri par la méthode Bates.

Bates a donc examiné, à l'aide de la rétinoscopie simultanée, les yeux de nombreux patients puis déduit de ses observations les « qualités » que possède toute vue parfaite :

  • La fixation centrale : le point regardé est plus net que tout le reste du champ visuel. La fixation centrale implique la conscience de la vision périphérique, soit tout le reste du champ visuel que l’on ne regarde pas mais que l’on perçoit moins bien que le point regardé directement;
  • La mobilité permanente : dans l’œil normal et détendu, la mobilité naturelle du regard et la conscience de la vision périphérique donne l’illusion d’un mouvement apparent - par exemple, quand on avance, le paysage perçu en vision périphérique semble défiler dans le sens contraire à celui du mouvement;
  • La mémoire est parfaite : c'est pouvoir se remémorer instantanément et continuellement la couleur et le fond de la lettre regardée (ou tout autre objet) ;
  • L'imagination est parfaite : c'est voir le blanc entourant les lettres plus blanc que le blanc du reste de la page  ; la perception du noir n'est pas altérée par la distance, la luminosité, la taille et la forme de ceslettres ;
  • Le repos de l'œil : le cerveau et les yeux sont parfaitement relaxés et cela peut toujours être démontré concrètement.

Pour Bates, toute personne voulant pratiquer la méthode avec succès doit ne plus jamais remettre ses lunettes car il pense que la guérison en serait retardée.

Selon lui, il s'agit d'éviter les modifications du fonctionnement visuel qui surviennent toujours quand les yeux regardent au travers de verres correcteurs, ou de lentilles, pas encore portées à l'époque. Il pense aussi que l'ajustement visuel varie aussi en permanence, notamment en fonction de la nature de l'objet regardé (inhabituel, étrange, familier, plaisant, désagréable …), de l'éclairage et de l'environnement. Il en déduit ce qu'il appelle des abaisseurs et des optimiseurs de la vue.

 

MÉTHODE 

 

La méthode que propose Bates, exposée dans son livre Une vue parfaite sans lunettes, repose principalement sur quelques principes : la détente des yeux et du mental,  le muouvement des yeux,  l’illusion du mouvement du monde qui nous entoure et la mémoire et l’imagination. Quelques pratiques recommandées par la méthode :

  • L'imposition des paumes : les yeux fermés sont recouverts par les paumes des mains de façon à exclure totalement la lumière. L’objectif est de permettre le repos de la rétine et des nerfs optiques (liés au système nerveux central) dans le noir (sans la stimulation excitante de la lumière) ;
  • Le balancement : tourner son corps d'un côté à l'autre (alternative : balancer de gauche à droite et vice-versa) en balayant le monde du regard, conscient de l'illusion du mouvement ;
  • L'ensoleillement : les yeux sont fermés et le visage, exposé à la lumière du soleil, tourne d'un côté vers l'autre. Cet exercice procure une détente des yeux. L'objectif est l'amélioration du réflexe pupillaire avec l’alternance ombre/lumière. Il est conseillé de faire suivre l'ensoleillement d'une imposition des paumes ;
  • Le cillement sert à lubrifier, nettoyer et protéger la surface extérieure de l’œil. En plus, procurant un instant d’obscurité à la rétine, il constitue un moment de repos (sorte de mini-imposition des paumes). Le cillement des paupières de l’œil détendu s’effectue en moyenne toutes les 2 à 7 secondes.

Pour William Bates, les conditions généralement jugées « défavorables » (lire des petits caractères, regarder une lumière intense…) peuvent être bénéfiques à la vue : il affirme qu'elles représentent un bienfait réel, car un plus grand degré de relaxation est nécessaire pour voir aussi bien qu'en conditions favorables. Quasiment chaque procédé doit être pratiqué devant un tableau de Snellen placée à 3 m, voire 6 m de la personne en train de pratiquer.

 

Tableau de Snellen

Source :  wikipedia.org

 

livre vue.jpg
 

 

Voir aussi :  corriger-la-vue-au-laser

 

Est-ce que vous saviez que

  • vos yeux sont composés de plus de 2 millions d’éléments actifs
  • une personne cligne des yeux en moyenne 12 fois par minute – cela fait plus de 10 000 clignements par jour…
  • la cécité aux couleurs est plus commune chez les hommes. Le type le plus courant de cécité aux couleurs est le daltonisme, des personnes qui ont du mal à différencier le rouge du vert…
  • la longueur totale de tous les cils qui tombent au cours de la vie d’une personne fait plus de 98 pieds (  33 mètres).

Les dangers surprenants des corrections oculaires

Plus de 3 personnes sur 4 que nous connaissons portent une forme de lentilles correctrices.

La plupart choisissent des lentilles de contact ou des lunettes. Mais quelques-unes choisissent la correction laser réfractive : la chirurgie la plus réservée au monde comme le LASIK (Laser-Assisted in situ Keratomileusis)…

Beaucoup de non-dits recouvrent la correction de la vision au laser. Plus d’une procédure de LASIK sur 5 ont des effets secondaires majeurs comme une douleur visuelle insoutenable, la vision double, la sécheresse oculaire continuelle et même la cécité.

Il y a des douzaines et des douzaines de produits pour les effets secondaires du LASIK comme les gouttes.

Mais le pire est que l’industrie optométrique menace de poursuites judiciaires quiconque dénoncerait ces mensonges. Seuls quelques-courageux ont révélé les réels dangers.

UN TRUC A SAVOIR ABSOLUMENT comment voir, sans lunette en cas de besoin, si vous n'avez pas vos lunettes par exemple. 

 

 




Pour préserver votre vue : 


L’équilibre alimentaire est indispensable pour le bon fonctionnement de notre corps et particulièrement… de nos yeux ! 

En effet, notre alimentation intervient dans l’acuité visuelle ainsi que dans nos problèmes de vue. 

Mais, bonne nouvelle, sachez qu’il est possible, en choisissant spécifiquement certains aliments, d’améliorer notre vue ou de freiner sa dégradation.

Lorsque l'on travaille devant un écran à plein temps, les yeux peuvent démanger terriblement, les paupières coller. La climatisation est mauvaise pour les yeux, les irrite et les assèche ;  regarder un écran par tranches de trois ou quatre heures sans s’arrêter peut faire mal à la tête autant qu’aux yeux, et diminue l’acuité visuelle.

Plus de 50% de la population française a besoin de lunettes, et nos yeux s’abiment bien plus vite que ceux de nos parents et de nos grands-parents. 

 

Étonnant, n’est-ce pas ? Pourtant, des voix s’élèvent dès le début du XXème siècle pour nous proposer de prendre soin de notre vue, de prendre soin de nos yeux. 

La vitamine A :

-----------------

 

La plus importante des vitamines pour garder nos yeux en bonne santé car elle joue un rôle important dans le fonctionnement de notre rétine et de notre vision nocturne.

Une demi-carotte par jour suffit à fournir à notre organisme la dose quotidienne recommandée de vitamine A pour garder nos yeux en bonne santé. Outre les carottes, le poisson, les patates douces, le foie ou encore la courge sont également des aliments riches en vitamines A.

 


La vitamine C :
-----------------


vitamine hydrosoluble qui compose la plupart des tissus de notre organisme et est indispensable à la santé des yeux. La vitamine C est un excellent antioxydant qui combat les radicaux libres nuisibles et protège les cellules en empêchant entre autres certaines maladies oculaires. Selon des études, une quantité adéquate de vitamine C permettrait de réduire le risque de cataracte de 60%.

Le jus de papaye, d’oranges ou de pamplemousses, les fraises, les poivrons verts, les tomates ou encore les choux-fleurs contiennent de grandes quantités de cette précieuse vitamine.

 

La vitamine E :
-----------------


vitamine soluble dans les graisses qui agit comme puissant antioxydant: même si elle ne semble avoir aucun lien avec la santé des yeux, elle est essentielle car elle facilite l’absorption de la vitamine A. De plus, elle est réputée pour être « la vitamine de la jeunesse », et est donc également nécessaire à la longévité de la santé de nos yeux en permettant le soutien des membranes cellulaires de l’oeil.

Enfin, grâce à ces apports, la vitamine E permet également de protéger les yeux contre les maladies telles que la cataracte ou la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA).

Les amandes, l’huile de carthame et de maïs, la mangue, les feuilles de navet, les pistaches, les noisettes et les arachides en général contiennent des quantités élevées de vitamine E.

Article sur la vitamine E :  http://www.mr-plantes.com/2014/03/aliments-2/

 

LE ROLE FONDAMENTAL DES OMEGA-3 :


Les oméga-3 et les oméga-6 sont classés acides gras essentiels, car l’organisme humain en a absolument besoin mais ne peut les produire lui-même. Il doit donc les retrouver tels quels dans son alimentation. L’AFSSA (devenue ANSES) a effectué un examen assez exhaustif des études scientifiques portant sur le rapport oméga-6/oméga-3, et conclu que ce rapport est déséquilibré dans l’alimentation moderne. De nombreuses études scientifiques recommandent un rapport compris entre 1/1 et 4/1. Or, selon l’AFSSA, l’alimentation moderne apporte un ratio de 10/1 environ. Un apport supplémentaire d’oméga-3 est donc nécessaire pour le rétablissement d’un rapport optimal.
En effet, les conséquences d’un déficit d’apport en oméga-3 sont largement documentées. Les signes peuvent être la fatigue, une mauvaise mémoire, une peau sèche, des problèmes cardiologiques, des sautes d’humeur et troubles émotionnels, une mauvaise circulation, problèmes oculaire, articulaires…

 

Poissons, huiles de colza ou de noix, mâche, lapins, et même escargots ou surimi… Il existe de nombreuses sources d'Oméga 3, que l'on peut regrouper en deux catégories : les aliments d'origine animale et ceux d'origine végétale. Et ils n'ont pas les même propriétés et la même biodisponibilité.

 

 10645268_528627710641750_984506792599716501_n.jpg

 

 

Il faut faire le plein d'Oméga 3 ! Les apports nutritionnels conseillés pour ces acides gras essentiels sont de 2 g par jour. Or nous arrivons péniblement à en consommer 0,8 g en moyenne... Certes, on ne peut pas à proprement parler de carence. Mais il s'agit en tout cas d'un déficit certain qu'il faut combler pour se protéger notamment des maladies cardiovasculaires. Mais comment faire le plein ? Notre organisme ne sait pas fabriquer ces acides gras (c'est pour cela qu'ils sont "essentiels" dans notre alimentation), il peut en revanche les synthétiser à partir d'un Oméga 3 "précurseur" : l'acide alpha linolénique ou ALA pour les intimes. On peut donc distinguer les aliments qui vont nous apporter cet

Oméga 3 permettant de fabriquer les autres (moyennant l'action d'une enzyme) et les aliments qui vont directement nous fournir les "produits finis" (baptisés EPA et DHA). Schématiquement, les plantes ne savent fabriquer que le précurseur, alors que les animaux vont synthétiser les produits complexes. 

 

Il faut donc favoriser la consommation de végétaux qui en contiennent beaucoup, sous forme d'huiles végétales notamment, pour qu'ils soient concentrés : huiles de colza, de noix . A noter : l'huile de lin est également une source intéressante, mais elle est interdite en France. Certaines personnes ayant été intoxiquées en consommant de l'huile de lin destinées à la peinture… Mais on peut consommer des graines de lin et des graines de pépin de courge !

Les autres végétaux intéressant sont le pourpier, la mâche, la salade, les épinards … Certes, leurs apports restent assez faibles en quantité, mais leur consommation régulière participe aux apports. Si les sources d'acide alpha linolénique (ALA) sont principalement végétales, pour faire le plein, il faut consommer… la viande des herbivores ! A condition toutefois qu'il ne s'agisse pas de ruminants, leur estomac détruisant partiellement ces Oméga 3. Ainsi, les animaux les plus intéressants sont le lapin, l'oie, le cheval, le gibier sauvage ou les escargots !

 

          Incontournable poisson…

         Notre organisme synthétisant faiblement les acides gras EPA et DHA à partir des Oméga 3 des  végétaux, il faut impérativement que l'alimentation apporte également ces deux acides gras  "terminaux". Cela est particulièrement vrai pour les personnes âgées ou les diabétiques.

Et là, pas de mystère, les poissons gras sont incontournables, notamment le saumon, les  maquereaux ou les harengs. Ces poissons contiennent des Oméga 3 parce qu'ils ont consommé directement ou indirectement du phytoplancton, riche en ALA, qu'ils ont transformé en EPA et DHA. Mais il existe des différences de teneur en Oméga 3 selon la période de l'année  et la provenance (élevage ou sauvage). Schématiquement, on trouve un peu plus d'Oméga 3 dans  les poissons d'élevage toute l'année, et dans les poissons sauvages l'été.

A noter : certaines algues produisent également des dérivés des Oméga 3, mais leur consommation reste réservée aux amateurs des légumes de la mer…

 

 

         Les caroténoïdes :
        ---------------------

 
         sont des pigments naturels de plantes, grâce auxquels les fruits et les légumes peuvent jouir de

         couleurs vives. Il en existe plus de 600 variantes. La lutéine et la zéaxanthine en font partie et sont

         réputées pour protéger les yeux contre les maladies et la détérioration de la vision.

 



        La lutéine :
        ------------


Présente dans les épinards, la laitue, le beurre, le chou, le brocoli, les petits pois et dans de nombreux
 fruits et légumes généralement de couleur jaunes et oranges.

 

 

La zéaxanthine :
------------------


Contenue dans les poivrons oranges, le maïs et quelques légumes à feuilles comme les épinards ou les feuilles de navet.

 

Le Zinc :
---------


Elément important présent dans presque toutes les cellules du corps humain. Il permet de maintenir la santé de tout le corps, en particulier des yeux.

Il apparaît dans de nombreux aliments notamment : 
------------------------------------------------------------
viande rouge, la volaille, les huîtres, les haricots, les produits laitiers, les céréales ou encore les noix.

 

N’oubliez pas qu’il est tout aussi important de protéger vos yeux des rayons du soleil et des lumières éblouissantes qui, eux-aussi, peuvent contribuer à la détérioration de votre vue!  

Même à l'ombre, la luminosité du soleil reste très forte et les yeux y sont sensibles. Si vous préférez laisser votre regard apparent, songez tout de même à un chapeau ou à une casquette qui, grâce à la visière, diminueront l'éblouissement. 

"Spontanément les gens mettent les mains au dessus de leurs yeux pour mieux voir en plein soleil, ce n'est pas par hasard : le soleil nous aveugle. Une casquette permet de limiter l'arrivée de lumière et donc de mieux voir en plein soleil.


(Source : drbonnebouffe)

 

L'huile extraite des graines d'argousier (Hippophae rhamnoides)

 

 Riche en acides gras oméga-7. Spécialement préconisé contre le syndrome de l'oeil sec. 

 Voici enfin 4 exercices simples à faire chez soi pour améliorer la qualité de votre film lacrymal :

  • Exercice N°1 : posez vos mains sur chacun de vos yeux fermés, et concentrez-vous pendant deux à trois minutes dans cette position. L'obscurité et la chaleur de vos mains auront un effet relaxant sur vos yeux.

  • Exercice N°2 : mettez votre pouce environ 15 cm devant votre nez, et l'autre pouce sur une même ligne, 30 cm derrière le premier. Focalisez votre regard sur chacun de vos pouces alternativement, et entraînez ainsi les muscles de vos yeux. 

  • Exercice N°3 : forcez-vous à bailler trois fois de suite très amplement. Cela permet de tendre d'abord fortement l'ensemble de la musculature qui entoure les yeux, puis de la détendre. Le flux de larmes se répartira plus facilement sur vos yeux.

  • Exercice N°4 : fermez les yeux, puis faites-les tourner derrière vos paupières fermées dans le sens d'une aiguille d'une montre pendant une minute, puis une minute dans l'autre sens. Le film lacrymal s'étalera mieux sur l'ensemble de votre œil. 

 

Comment l'œil se dessèche

Votre œil se dessèche lorsque vous oubliez de cligner des yeux, ce qui n'arrive jamais à l'homme vivant dans un milieu naturel mais qui est devenu très fréquent dans notre monde rempli d'écrans d'ordinateur et de télévision

Ainsi, sans vous en apercevoir, quand vous êtes absorbé par votre écran, vous oubliez de cligner des yeux, ce qui les abîme fortement à long terme. 

En même temps, votre moniteur attire la poussière qui est ainsi chargée électriquement et irrite encore plus les yeux. 

La fumée de cigarette, les opérations de la cornée au laser et certains médicaments (pilule contraceptive, antihistaminiques, diurétiques, antidépresseurs et bêtabloquants) dessèchent aussi les yeux. 

Les verres de contact, surtout s’ils sont souples, peuvent accroître très fortement l’évaporation des larmes et entraîner irritation, infection des dépôts protéiques et douleurs. La sécheresse de la muqueuse oculaire est la cause principale de la gêne ressentie pendant le port de verres de contact. 

Il existe enfin des causes environnementales naturelles, comme le vent et le soleil, qui dessèchent les yeux et expliquent que les personnes âgées, même lorsqu'elles n'ont jamais porté de lentilles de contact, ni fumé, ni eu d'opération des yeux, ni pris de médicaments, ni utilisé d'ordinateur, peuvent malgré tout souffrir du syndrome des yeux secs. 

Les personnes âgées fabriquent 60 % de larmes en moins que les jeunes. Elles peuvent aussi avoir des conduits lacrymaux trop larges. Quand vous clignez de l’œil, les larmes sont conduites intérieurement vers le nez. Elles s’écoulent dans les conduits lacrymaux et s’évacuent par le nez et par la gorge. Si le système d’évacuation des larmes est trop actif, on peut voir apparaître des symptômes des yeux secs. 

 

 

recommandations de bon sens :

  • Faites régulièrement des pauses lorsque vous travaillez devant un écran. Au moins toutes les demi-heure pendant quelques minutes. Essayez de vous souvenir de cligner des yeux régulièrement, même si le réflexe ne vous vient pas spontanément. 

  • Luttez contre l'excès de chaleur et de sécheresse chez vous, en suspendant des réserves d'eau aux radiateurs (bacs d'évaporation d'eau) et en aérant régulièrement la maison. Méfiez-vous en particulier de la climatisation et des radiateurs électriques qui assèchent l'air. 

  • Hydratez-vous correctement. Buvez au moins 1,5 litre d'eau ou de tisane (sans sucre) par jour. 

  • Protégez vos yeux du vent et du soleil ; portez des lunettes si vous pratiquez une activité qui peut abîmer vos yeux comme la course à pied, le vélo ou la menuiserie. 

  • Ne portez pas vos lentilles de contact en permanence ; préférez quand c'est possible les lunettes.

Par ailleurs, prenez un complément alimentaire de vitamine A, sous forme de rétinol naturel, à la dose de 5000 UI par jour. La vitamine A stabilise la membrane cellulaire de la conjonctive et la cornée. Elle est donc indispensable pour une bonne répartition du film lacrymal sur vos yeux. Vous pouvez aussi vous appliquer directement dans les yeux des larmes artificielles riches en vitamine A. 

(Jean-Marc Dupuis Sante Nature Innovation)

 

 

Différentes méthodes d’éducation des yeux

L’art de voir

En Occident, l’ophtalmologue William Bates observe les yeux de ses patients et découvre que la vue est extrêmement dépendante de l’état de la personne : notre état physique (stressé ou relaxé) et notre état émotionnel (énervé, heureux, content, etc..) influent sur notre acuité visuelle. Très décrié par ses collègues, la méthode n’est que peu diffusée aux Etats-Unis et dans le monde, et considérée comme du charlatanisme.

Néanmoins, le cas de guérison le plus frappant est Aldous Huxley, qui recouvre l’usage de ses yeux après une attaque de kératite grâce à la méthode Bates, que lui enseigne Margaret Darst Corbett. Il écrit « L’art de voir » qui explique la méthode, tout en la liant aux dernières découvertes médicales de son époque. Il y présente le travail du docteur Bates sur la relaxation des yeux, et le lien entre le psychisme, les émotions, et le corps. Il explique très clairement les exercices des yeux précis et concrets, faciles à appliquer. Il présente aussi d’autres travaux de ses contemporains, notamment sur le rôle de la lumière dans l’acuité visuelle.

Autres conseils pour prendre soin de vos yeux

Pour chacune de ces propositions, enlevons nos lunettes, elles n’en seront que plus efficaces.

  1. Allumons la lumière :
    incroyable le nombre de gens qui voient mal dans la pénombre ! Or, le premier moyen de voir clair et mieux, de reposer des yeux fatigués, c’est de bénéficier d’une bonne lumière, de préférence naturelle. La lumière du jour le plus gris est plus lumineuse et meilleure pour vos yeux qu’un couloir bien éclairé. Mais si nous n’avons pas suffisamment de lumière, que nous plissons les yeux, allumons la lumière. Un bon éclairage proche de la lumière du jour mettra moins de pression sur nos yeux.
  2. Cessons de regarder nos écrans :
    toutes les 10 à 15 minutes, sortons nos yeux de l’ordinateur, et regardons au loin, à 10 mètres, pendant seulement 10 secondes. Ce n’est pas long, et permettra à notre vue de s’accommoder toujours mieux des nombreuses images qui la bombardent sur notre écran. Regardons plutôt dehors, surtout si l’horizon est lointain, ou le temps souriant. Ne laissons pas le technostress   abîmer nos yeux !
  3. Reposons nos yeux avec le palming :
    Creusons nos paumes de mains et posons-les sur nos yeux pendant 5 minutes, en gardant les yeux fermés.
  4. Sortons !
    Faisons prendre l’air frais à nos yeux. Même 10 minutes seulement, sortir à midi, ou lors d’une pause ; contrairement à l’air climatisé qui les assèche, l’air frais, le vent, le soleil baignent nos yeux et les maintiennent en bonne santé.
  5. Donnons un bain de soleil à nos yeux :
    Aldous Huxley appelle cette pratique le sunning. Nous allons stratégiquement nous placer au soleil, nous fermons les yeux, et nous levons la tête pour que nos yeux soient baignés de soleil. Ils feront le plein de vitamine D. Presque aussi bien qu’une journée à la mer (mais si vous avez l’occasion d’y aller, ne vous privez pas…), un bon bain de soleil pour nos yeux. Ils méritent eux aussi, que  nous nous occupions de leur qualité de vie au travail.
  6. Baillons !
    Et relaxons nos yeux, en leur offrant une séance de sophrologie, ou de yoga nidrâ, un temps de détente de tous les muscles des épaules, du cou, du visage et du crâne. Plus nous serons détendus, moins nos yeux seront stressés.
  7. Respirons profondément :
    nos yeux sont directement liés à notre cerveau, c’est lui qui voit par leur intermédiaire. Et le cerveau utilise énormément d’oxygène : mieux nous respirerons, et plus clair nous verrons (ce qui fonctionne aussi pour penser, imaginer, travailler, créer, …).
  8. Faisons un peu d’exercice avec nos yeux,
    maintenant que nous sommes souples, détendus, et emplis d’oxygène, d’air et de soleil :  dessinons avec nos yeux, doucement et sans forcer, 3 fois de suite, les 5 premières lettres de l’alphabet en majuscules d’imprimerie d’abord ; petit à petit, nous  dessinerons les autres. Surtout, soyons tendres avec nos yeux, prenons notre temps. De toute façon, ça ne prendra pas plus de 5 minutes, et ces minutes-là seront un cadeau pour notre vue.
  9. Dopons de vitamines et de minéraux notre vue :
    Une cure de myrtilles et de bleuets  pendant 3 semaines, une cure de mûres, de fruits bleus et rouges, mais aussi de mangue et d’ananas, apporterons vitamines A et E en quantité. Légumes divers, fruits frais et Oméga-3 complèteront ce régime bon pour les yeux. La cure de bleuets frais n’étant pas facile au milieu de l’hiver, tentons les jus de fruits avec le moins de conservateurs et de pesticides possibles.
  10. Irriguons délicatement nos yeux :
    Prenons de l’eau florale de bleuet, de camomille ou de rose pure, biologique et sans conservateur, et un petit vaporisateur vide, et sombre. Lorsque nos yeux seront asséchés, irrités, collants, lorsqu’ils nous démangeront, mettons le vaporisateur à distance de bras et aspergeons-nous doucement les yeux. Ce sera parfait pour qu’ils réapprennent à s’irriguer par eux-même. Sinon, le soir, un peu d’eau florale sur un coton et hop, sur les yeux, pour les calmer, les rafraîchir, les irriguer.

 

Des informations complémentaires :

  • « L’art de voir » Aldous Huxley
  • « Une vision parfaite sans lunettes » Docteur William Bates
  • « Voir clair ou comment abandonner ses lunettes » Xanath Lichy
  • « Vos yeux sont précieux » Petra Kunze
  • « De bons yeux pour la vie » Pascal Barbey

source : http://laqvt.fr/10-conseils-rien-que-pour-vos-yeux

 

Source et complément d'info :  http://sante.journaldesfemmes.com/yeux/proteger-ses-yeux/

 

 

voir :  la méthode naturelle du Docteur Bates Comment se débarrasser de ses lunettes naturellement

Vous êtes prêt à commencer, et à voir déjà mieux en quelques minutes ?


Source et complément d'info sur ce lien www.sante-nutrition



Sizhukong 

L'hémicrânie, élimine les canaux obstrués pour favoriser une vue plus claire

lunette-massage-eye-z-icomfort-acupuncture.jpg

La zone appelée Zanzhu est un point d’acupuncture qui concernera plus précisément les cas suivants: maux de tête, yeux irrités, vision floue

Yuyayo : kératite, paralysie du visage, ophthalmoplégie
Sizhukong : hémicrânie, élimine les canaux obstrués pour favoriser une vue plus claire
Temple : mal de tête latéral, maladies des yeux
Tongziliao : atrophie optique
Quihou : rafraîchit, humidifie et clarifie les yeux
Chengqi : kératite aigües et chronique, épiphore causée par le vent et la rétinite
Qingming : rafraîchit, humidifie et clarifie les yeux suralgia
Sibai : paralysie faciale, névralgie trifaciale
Bitong : défaut de réfraction, nastitisophthalmoplégie

 

Petit clin d'oeil !                                                  
  Votre premier organe de la faim, ce sont vos yeux ! Ce sont eux qui, en voyant la nourriture, déclenchent le travail préparatoire de l’estomac, stimulent vos glandes salivaires, excitent vos papilles, téléguident votre cerveau pour choisir vos plats et vos portions. Si vous voulez évitez de trop manger, tournez la tête ou ôtez de votre vue tout ce qui est tentant ... 

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches. Pour maintenir la qualité et la quantité,

vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2,50€ ou plus via Paypal. 

 

DON
Prix : 2.50 €


Pour recevoir une version de l'article par mail

Vous pouvez aussi imprimer gratuitement l'article, voir tout en bas. 

 

Améliorer sa vue
Prix : 5.00 €



21/07/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5397 autres membres