creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Variabilité cardiaque, un signe de santé

variabi2.jpg

 

 

 

La prise de pouls est un indice précieux pour évaluer l'état de santé d'une personne. Le coeur accélère et ralenti en permanence,  il est en lien directe avec notre réalité, ses fluctuations constantes, en fonction des stimulus incessants, ce que l'on voit, ce que l'on sent, ce que l'on éprouve, ce que l'on pense, les émotions, ce que l'on anticipe...  Cet impacte sur le coeur n'est pas perceptible au pouls, mais sur un électrocardiogramme.  

 

La variabilité cardiaque est un indicateur d'adaptabilité, de réactivité, plus l'amplitude de variabilité cardiaque est importante, plus le sujet est sensible et réactif.

A l'état normal, la courbe est naturellement chaotique avec une amplitude plus ou moins importante comme le montre le graphique en tête d'article. 

 

Comme pour les voitures, certains moteurs ont, ce qu'on appel "du couple", et d'autre moins, ils restent poussifs quand les autres démarrent au quart de tour. 

La puissance mécanique d'un moteur prend en compte deux paramètres : D'abord, le couple et ensuite, à quelle vitesse tourne le moteur... La puissance est le produit de ces deux notions.

Ceci permet de comprendre les différences de caractéristiques qui existent entre les moteurs diesel et essence : A puissance égale, un moteur essence aura un régime de rotation supérieur et, en contre partie, un couple inférieur. C'est ensuite au rôle de la boite de vitesse d'assurer une démultiplication adaptée à chaque type de moteur.

Voilà pourquoi, avec un véhicule diesel, on change les rapports à des régimes moteurs inférieurs, en général, à ceux des véhicules fonctionnant à l'essence.

 

Si on transpose ces considération mécaniques à la machine humaine, que vous ayez un moteur essence ou diesel, peut importe. Utilisez le carburant adéquate et et adaptez la conduite pour optimiser votre potentiel !

N'oublions pas que le premier des carburant, c'est l'oxygène ! Et la façon dont on distribue l'oxygène a une influence souvent insoupçonnée !

Diesel ou essence, ça roule et on va ou on veut sans problème avec du carburant et un bon entretien de la machine. Il existe même des moteurs autonome, qui s'auto-rechargent ... Pour faire tourner le moteur, bien sur, s’oxygéner en prenant l'air est important. La respiration a un but bien précis : apporter de l'oxygène, puisé dans l'air, aux cellules du corps. Ce gaz participe à leur fonctionnement vital. Mais la façon de prendre l'oxygène, tout autant ! Comment expirer, par le nez, la bouche, à quel fréquence, respirer par le ventre ou en thoracique... Tout cela influence les systèmes, et oui ! Un type de respiration taoïste, par exemple, consiste en l'inspiration ventre rentré et poumon gonflés, et expiration poumon vide et ventre gonflé. En gros, c'est équivalent à la respiration du Pilates ! Hasard ? 

 

 

Qu'est-ce qui rend le moteur humain poussif et réduit son amplitude ? 

 

On parle du stress à tout bout de champs. Il faut savoir que toute variation de l'environnement, tout changement, est facteur de stress pour l'organisme qui doit s'adapter en permanence. Les montée d'adrénaline, certains les cherchent, d'autres les fuit, comme ils rechignent à toute forme de changement. Vous préférez, une vie mouvementée ou une vie ennuyeuse morne et monotone ? 

Les deux mon capitaine !

Dans ce cas, je parts au combats bien armé le matin, je mets tous les atouts dans mon sac, pour affronter l'adversité, les désagréments, la pression, les conflits, les imprévus... les vicissitudes d'une  journée dans la jungle moderne et je rentre le soir dans mon antre, pour savourer le repos du guerrier ! 

 

Choisir le repos la stabilité permanente, ce serait choisir l'immobilisme, que voulez qu'il se passe dans un vie bien rangée, sous contrôle ? Pas grand chose d'excitant.

On peut bien admettre, que pour être réactif, sans se sentir dépasser par le stress, le mieux est d'être adaptable vous ne pensez pas ? S'adapter dans les meilleurs conditions, c'est donc mieux gérer le stress pour avancer quoi qu'il arrive : La force tranquille en quelque sorte, calme et posé.   Après tout, ce n'est pas tant ce qui arrive qui compte le plus, c'est la façon dont on y réagit et ce qu'on en fait. Un obstacle peut être contourné, et donc il peut stimuler la créativité et nous conduire à nous dépasser ! Ou bien au contraire, il peut nous décourager....

Et la première des armes, c'est le repos, et bien sur, un carburant de qualité. Le soin que l'on apporte à sa machine de guerre ! Notre corps ! Avec un atout majeur pour celui qui a bien compris comment fonctionne son système et qui sait le contrôler... 

Cela paraîtra trop facile à certains, ou encore il penseront que c'est bon pour les allumés... 

Pourtant ce sont peut-être aussi ceux qui veulent tout résoudre FACILEMENT avec une gélule miracle... Ils font plus confiance à la chimie qu'à la nature... 

Tant pis pour eux. 

La médecine officielle a dénaturé la notion de santé et de maladie en s'appropriant le pouvoir de guérir. Elle désinforme, infantilise, déresponsabilise, rend les gens dépendant d'interventions extérieures : un médecin, des médicaments, des interventions coûteuses et souvent inutiles voir aussi trop souvent dommageables pour la santé.  Il faut réapprendre à faire confiance à la nature, et à son corps et sa capacité à s'auto guérir ! Notre meilleure arme contre la maladie, c'est notre propre système immunitaire ! Les microbes virus et bactéries, sont partout, tout le temps. Pourtant tout le monde ne contracte pas les maladies pour autant ! D'ailleurs les périodes les plus sensibles sont celles des changements et d'autant plus s'ils sont brutaux ! Changement de vie, changement de saison... Le changement induit un stress, mais cela ne veut pas dire qu'il faille les éviter, en fait il faut savoir les gérer sans se sentir dépassé ou abbatu. 

Alors deux possibilités, miser sur son immunité, sa capacité à gérer le stress, ou faire une confiance aveugle aux médecins et à l'administration sanitaire qui, pourtant, sont complètement influencer respectivement, par les lobbies et les industriels et leur obsession du gain... Si nos grands mères avaient leurs remèdes, la génération qui suit devient complètement ignorante de tout ce que Mère Nature a mis à notre disposition pour nous soigner le plus sainement possible, sans contre effets dus aux molécules chimiques de synthèse. Voir :  Pensez-y-quand-vous-consultez

Il existe des scientifiques, des praticiens, des médecins qui ne se laissent pas manipuler ou influencer par Big Pharma et  possédent suffisamment de conscience pour nous informer correctement au lieu de nous désinformer. Nous sommes les artisans de notre santé, cette santé dont on nous a dépossédé. 

 

Prochainement un sujet essentiel cher à Frédéric Lenoir, adepte de Spinoza, auteur reconnu, qui déjà, dans les années 1650 avait élaboré sa recette du bonheur, le bonheur, c'est le bien être et cela passe par  "cultiver la joie". La joie est au centre de ce développement car elle est source d'énergie. L'énergie est partout, infini, mais elle circule bien mieux dans la joie. Et il existe des moyens de favoriser la joie. 

" Lorsque l'esprit est plein de joie, cela sert beaucoup à faire que le corps se porte mieux et que les objets présents paraissent plus agréables". René Descartes. 

A contrario, le pire frein qui existe pour contrecarrer autant la santé que notre épanouissement et notre évolution dans la vie, c'est la peur...  

Pensez aussi à tous ces mécanismes respiratoires automatiques, comme par hasard, lorsque l'on a peur, grande inspiration et blocage, ce H aspiré de surprise suivit d'un arrêt ! Mimez la peur pour le réaliser pleinement. 

Inspiration brutale et blocage, donc accélération cardiaque ! 

A l'opposé, vous êtes soulagé, vous soufflez longuement... Le "OUF !!" Libérateur. Fin de l'alerte. Expiration prolongée = ralentissement du rythme cardiaque pour se détendre ! 

Vous pouvez déjà la contrecarrer avec en maîtrisant le souffle. Ensuite l'apprivoiser, connaître ses peurs, c'est les apprivoiser. Nos peurs   

 

Vous trouverez prochainement un lien sur le nouvel article ici en fin de page, et puis par la suite, un autre lien pour accéder à des notions d’étiopathie appliquée afin de vous soigner et soigner vos proches par vous-mêmes.

En attendant, préparez le terrain, prenez conscience de l'impact du souffle sur votre énergie et votre santé. Pratiquez l'exercice décrit plus bas. 

 

 

Les activités qui améliorent la variabilité cardiaque (donc la réactivité et l'adaptabilité) :

 

Le mindfulness

Le yoga

L'activité physique

La méditation

La relaxation

Le taï chi

Le Qi Gong

La priére

S’oxygéner au grand air, montagne, bord de mer, forêt ...

Rire à gorge déployer et cultiver la joie

La récitation de mantras

Les exercices respiratoires appropriés

Tout ce qui est créatif

Les loisirs épanouissants

Les massages

Les relations affectives, sociales, amicales, épanouissantes

Un style de vie sain, équilibré et donc un sommeil et une alimentation équilibrée, une bonne hydratation, une bonne alternance repos et activités

Des nourritures affectives et une sexualité active et épanouissante.

 

Le coeur est un centre émotionnel. Nos expressions en témoignent.

 

Avoir le coeur brisé

Avoir le coeur sur la main

Y mettre tout son coeur

Avoir le coeur léger

Ne pas avoir le coeur à rire

Le coeur a ses raisons que la raison ignore

Mon coeur balance (entre émotion et raison)

 

 

 

sympa parasympa.jpg

 

Source Image - technique-de-la-coherence-cardiaque

 

sympathique parasympathie copie.jpg

 

 

L'esprit raisonne et le coeur résonne disait Blaise Pascal... 

 

Notre cerveau émotionnel, dans lequel siège l’hypothalamus (chef d’orchestre de toutes nos glandes), envoie des messages au cœur pour  permettre à l’organisme de s’adapter au stress subit en modifiant son rythme autant cardiaque que respiratoire : Il le fait par le biais du Système neuro végétatif qui comprend 2 voies: l’ortho sympathique et le para sympathique.  Notre système nerveux neuro-végétatif, que l’ on peut appeller « le pilote automatique », procède par 2 deux fonctions :  l’une qui fait office d’ACCELERATEUR vers l’ensemble coeur-poumons, le système ortho-sympathique, et l’autre qui fait office de FREIN vers ce même système cœur-poumons, le parasympathique.

 

Il existe en fait le même dispositif dans l’autre sens : c’est-à-dire depuis l’ensemble cœur-poumons vers le cerveau.  C’est cela qui a été découvert par les chercheurs américains il y a une quinzaine d’années.

Il  existe donc une boucle ou arc réflexe entre le cœur et le cerveau.

De mon rythme cardio-respiratoire part un arc réflexe automatique qui va équilibrer ( à condition que je l’entraîne) le cerveau émotionnel et donc l’hypothalamus. Et c’est uniquement par la respiration que je peux avoir une action sur ce système neuro végétatif responsable de l’harmonie au sein de mes fonctions endocriniennes ( toutes mes capacités d’adaptation ) et de l’harmonie au niveau de mon système cardio vasculaire ( régulation de la tension, entre autre) et par" ricoché" si j ‘ose dire, une harmonie au sein de mes émotions afin qu'elles ne prennent plus le dessus, et être vécues et non subies.

C’est en entraînant cet arc réflexe qui est initié par Ma respiration que je vais pouvoir équilibrer toute ma physiologie et apaiser mes émotions: Je vie sans subir.  Je suis sujet et non plus objet des événements.

 

Lorsque le rythme des pulsations est régulier nous gérons mieux le stress. Et le passage par la respiration permet de reprendre un contrôle naturel sur ce frein et accélérateur de notre organisme. Nous avons ce réflexe face à une personne stressée, éprouvée, de lui dire "respire" ou bien "souffle" sans trop savoir son fondement. 

 

 

Les exercices respiratoires conscients produisent entre autre des sécrétions hormonales, une augmentation de la DHEA et une diminution du cortisol; la DHEA est l’hormone de la « jeunesse » et le cortisol sécrété en trop grande quantité dans des périodes de stress est neuro et cyto toxique.

 

On obtient ces résultats positifs pour la santé après 5 minutes seulement de pratique de cohérence cardiaque par exemple, et ce pendant 4 heures.… alors qu’après une colère, 8 heures plus tard nos paramètres d’immunité sont encore abaissés!

 

Un bon nombre de disciplines proposent des exercices respiratoires. Chacun estimant détenir LA bonne respiration. J'ai donc préféré comprendre comment cela fonctionne pour un choix éclairé et mieux cerné ce qui se passe en moi. 

 

L’énergie du cœur apaisé permet au corps de mieux fonctionner tant au niveau de ses surrénales (malmenées dans les situations de stress) qu’au niveau immunologique : on a une meilleure capacité à résister aux infections, aux maladies, si nos surrénales et notre système endocrinien en général, fonctionnent mieux!

On retrouve ce concept en MTC (médecine traditionnelle chinoise) : en excès de stress, notre énergie des reins (et des surrénales) est au plus bas et la circulation énergétique est bloquée : d’où les symptômes physiques d’épuisement psychiques, type "burn out" et dépressions.

L’énergie des reins déstabilisée et le cœur affaiblit,  coupe la personne de tout ressenti de joie.

 

 

 Pour mieux comprendre 

 

C'est par le nerf vague que le système parasympathique opère pour ralentir le coeur  et favoriser le repos. 

Vous avez sans doute vécu ou entendu parler du choc vagal ou malaise vagal ? C'est en effet la trop forte stimulation de ce nerf "vagal" qui déclenche un ralentissement excessif et trop brutal (réactif et compensatoire ) de la fréquence cardiaque et la syncope transitoire. 

Un genre de coupe circuit quand la frayeur, la douleur sont trop fortes ! 

Le malaise commence par une chute de tension, une faiblesse des jambes, la nausée, des sueurs froides, pour éventuellement finir par la perte de conscience. 

 

A savoir pour le soulager rapidement, il suffit d'allonger la personne et lui soulever les jambes en l'air. 

 

Pensez aussi à tous ces mécanismes respiratoire automatique, comme par hasard, lorsque l'on a peur, grande inspiration et blocage, ce H aspiré de surprise suivit d'un arrêt respiratoire à bel et bien une fonction ! Mimez la peur pour le réaliser pleinement. 

Inspiration brutale et blocage, donc accélération cardiaque ! Accélérer le coeur revient à booster la machine afin de la rendre plus opérante pour réagir, par la fuite ou l'affrontement, sauf que, cela peut avoir parfois, chez certaines personnes, un effet tétanisant, qui paralyse au contraire. Mais on peut voir chez l'animal, que la paralysie, l'absence de mouvement, peut les sauver aussi du danger. 

A l'opposé, lorsque le danger est passé, vous êtes soulagé, vous soufflez longuement... Le OUF !! Libérateur. Fin de l'alerte. Expiration prolongée = ralentissement du rythme cardiaque pour se détendre ! 

 

émotion carte.jpg

Les émotions sont directement ressenties dans le corps, comme quand nos muscles se contractent lorsque nous sommes anxieux ou que nos mains tremblent avant un entretien capital par exemple. A partir de ce constat, des chercheurs finlandais de l'université d'Aalto ont recensé les réactions en fonction de différentes émotions. Les scientifiques finlandais ont cartographié les zones de notre corps qui sont le siège d'une augmentation ou une diminution de l'activité sensorielle lorsque nous éprouvons telle ou telle émotion.  

La carte ainsi produite révèle que chaque type d’émotion active un réseau de zones corporelles spécifique, bien distinct de ceux activés par d'autres types d'émotions.

Pour en savoir plus : les-emotions-cartographiees-dans-le-corps 

 

Parfois les gens sont conscients que lorsque nous sommes en état de choque, il faut "respirer", oui, mais ils ne savent pas qu'il faut alors impérativement respirer par le ventre pour se calmer ! Il faut savoir que la respiration thoracique augmenter le stress. Une personne en colère utilise inconsciemment cette respiration ce qui augmente encore sa colère et l'empêche de parler et réfléchir. Pour se calmer, et retrouver ses esprits, il faut reprendre la respiration  abdominale qui apporte calme et détente dans le corps et l'esprit. Lors de la respiration thoracique, c'est la poitrine qui se gonfle, le diaphragme monte vers la poitrine, les organes en dessous de la poitrine ne sont pas oxygénés, à l'inspiration le Chi remonte par le nez et stimule le cerveau par l'effet de la dopamine.

Un autre détail qui a son importance, inspirer par le nez, expirer par la bouche pour se calmer. Si vous voulez faire monter l’adrénaline, inversez ! Expirez par le nez ! 

D'ailleurs il est amusant de constater que la représentation du taureau qui va charger, se fait par l'expiration bruyante par les naseaux.... Vous pensez que c'est un hasard ? Assurément non. Il faut vrombir le moteur pour faire monter sa puissance avant de charger...  Si vous essayez de grogner, vous découvrirez que l'expiration passe aussi par le nez... Explicite non !

 

Donc, le souffle est la clé

 

Le sens du Qi n'implique pas seulement l'énergie, mais aussi le souffle. 

En acquérant le contrôle du souffle, l'homme peut acquérir le contrôle sur lui-même;

Celui qui contrôle son souffle est le souverain de son mental et de son corps.

On pense que respirer se fait naturellement et que l'on n'a pas à y penser.  Mais pourtant, les méthodes pour apprendre à respirer correctement et pour garder les canaux du souffle libres et en bon état sont très utiles.  Le souffle incontrôlé est dangereux et nuisible.

On peut voir comment des émotions, des passions et des sentiments variés changent le rythme du souffle. Parfois le souffle échappe au contrôle de l'homme lorsqu'il est dépassé par les émotions telles que la colère, la passion ou la peur; il n'a plus alors le contrôle de ses paroles et de ses actes. Quand l'homme perd son contrôle sur lui-même, la première chose qu'il perd est le contrôle du souffle.

 

Dans l'autre sens, les changements de l'état psychique peuvent aussi être provoqués par le souffle. 

En travaillant le souffle on influence notre état physique, mental, émotionnel.

 

Ce que nous connaissons en général du souffle est ce petit mouvement d'inspiration et d'expiration que nous percevons par les narines. Nous pensons que c'est cela le souffle, et nous y attachons peu d'importance...

 

Avec le premier souffle qu'il inspire, on dit que le corps vit et quand le souffle s'en va, le corps est considéré comme mort. C'est pour cette raison que les yogis ont appelé le souffle prana, voulant dire "la vie même". Par ailleurs, tous les légers changements qui ont lieu dans le corps de l'homme viennent d'une altération du mécanisme du souffle. C'est pourquoi les médecins de toutes les époques ont observé les signes de l'état de l'individu au cours de maladies différentes d'après les battements de son pouls, qui est sous l'influence du souffle. 

 

En plus de l'apport de l'oxygène nécessaire à l'organisme, la respiration amène et régule le "Ki" (ou Qi)  dans le corps (L'énergie vitale) .

Apprendre le plus tôt possible à gérer le souffle est essentiel à la gestion du stress, de la colère, des bouffées émotionnelles, mais au bien être en général et la santé globale.

 

  

L'étude et la pratique du souffle ont été gardés comme un mystère par les mystiques - non pas pour les monopoliser au profit d'une certaine école, car aucun vrai mystique ne peut être dépourvu de générosité; le premier signe du mystique est qu'il est prêt à donner à tout. Mais si du souffle on a fait un mystère, c'est seulement à la manière dont on écarterait un objet de verre d'un petit enfant, de peur qu'il ne le casse, se blessant lui-même et blessant les autres.

Songez à quel point la vie dans le monde est une ivresse! Pensez quels sont les besoins, les tentations et les désirs de l'homme! Que ne ferait-il pas pour les atteindre? Esclave de ses désirs, 'homme est tellement absorbé à les satisfaire qu'il ne sait pas quel mal il peut se faire à lui-même et faire aux autres; il utilise le pouvoir sans savoir quel en sera le résultat. Par conséquent, donner un pouvoir à tout le monde serait comme donner une épée dégainée à un homme ivre. On ne sait pas qui il pourrait tuer ni comment il pourrait se blesser. Mais en dehors du mysticisme, il est nécessaire que chacun sache comment vivre une vie équilibrée, une vie de pouvoir et de sérénité, et comment utiliser et contrôler le pouvoir du souffle afin qu'il soit adapté au mieux pour gérer sa vie. 

 Exercice respiratoire énergétique

 

 

 

Une autre courbe 

51380995.jpg

 

A savoir, les pensées négatives diminuent notre fréquence en moyenne de 12 MHZ.   Les pensées positives élèvent notre fréquence en moyenne de 10 MHz.



L’électroencéphalogramme (EEG), comme l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMfsont deux techniques permettant de mettre en évidence l’activité du cerveau.

Des millions de cellules nerveuses communiquent entre elles dans notre cerveau, en émettant des minuscules impulsions électriques. Cette activité peut être enregistrée comme des ondes cérébrales en plaçant des électrodes sur le cuir chevelu. En amplifiant les signaux et en les affichant sur un écran d’ordinateur, nous pouvons observer les différents types d’ondes émises par le cerveau à l’aide d’un électroencéphalogramme (EEG). L’activité cérébrale est généralement différenciée par 5 types d’ondes à fréquences distinctes : beta, alpha, thêta et delta, gamma, correspondant à la rapidité de l’oscillation (fréquence) des ondes cérébrales. Comme cela désormais démontré, l’activité des ondes cérébrales est également associée à des états mentaux. 

 Les ondes Alpha sont les ondes lentes captées par les électroencéphalogrammes et qui correspondent à celles émises lorsque nous sommes en calmes et attentifs. 

Des études récentes sur Mathieu Ricard, notre célèbre moine tibétain français, docteur en génétique cellulaire, interprète français du dalaï-lama, qui, en phase méditative, révèlent des émissions importantes d'ondes gamma, propices, entre autre, à restaurer les télomères dont on pensait que leur destruction avec l'âge était incontournable. Un télomère est un morceau d'ADN, non codant, situé à l'extrémité de chaque chromosome. Les télomères servent à protéger les extrémités des chromosomes, notamment en empêchant 2 chromosomes de se souder, ce qui causerait une dégénérescence qui pourrait rendre la cellule cancéreuse. 

 

Des études démontrent que les pensées négatives tout comme les pensées positives influencent significativement notre fréquence.

 

Les ondes cérébrales émises par notre cerveaux 

 

Afficher l'image d'origineGamma  30 à 35 HZ (on la situe parfois entre 24 et 40)             

                                                                             qui témoignent d'une grande activité cérébrale, propice aux processus créatifs ou de résolutions de problèmes

 

 

ondes beta.jpg

Les oscillations 15-30 oscillations (ou vagues) par seconde (Hz) correspond au rythme du cerveau dans l’état normal d’éveil propice à la réflexion, la résolution des problèmes consciemment et une attention active orientée vers le monde extérieur. Pour lire et comprendre ce que vous lisez actuellement, vous êtes dans un « état bêta ».

 

ondes alpha.jpg

Lorsque vous êtes vraiment détendu, votre activité cérébrale se ralentit pour aller vers les ondes plus douces de l’alpha. Source d’énergie créatrice, libéré des angoisses vous êtes en mesure d’éprouver la  paix et le bien-être. L ‘«état alpha» correspond aux prémices de la méditation qui vous permet d’ accéder à la richesse de votre potentiel créatif qui se situe en dessous de votre conscience (dans votre inconscient). C’est la passerelle qui mène à des états de conscience plus profonds.

 

ondes theta.jpg
 

Au stade supérieur de la relaxation et de la méditation, vous entrez dans « l’état thêta », où l’activité du cerveau ralentit jusqu’à la limite du point de sommeil. Thêta met en avant une réceptivité accrue, une mise en place de l’imagerie onirique, de l’inspiration et parfois des souvenirs oubliés liés au même état de bien-être refont surface. Cela peut aussi vous donner une sensation de « flotter » ou de vous sentir soit très léger ou bien très lourd. Vos perceptions conscientes changent et vous accédez plus facilement à votre plein potentiel. Thêta est l’un des royaumes les plus insaisissables et extraordinaires que nous pouvons explorer. Il est également connu comme l’état crépusculaire que nous avons seulement lors d’expériences fugaces quand nous nous élevons depuis les profondeurs des ondes delta au réveil, ou à l’inverse lorsque nous dérivons vers le sommeil. En thêta, nous sommes dans une sorte de rêve éveillé, hyper réceptifs à l’information au-delà de notre conscience normale. La méditation thêta réveille l’intuition et d’autres compétences de perception extrasensorielle, tel que le troisième oeil.

 

ondes delta.jpg
 

C’est l’activité cérébrale la plus lente de toutes les ondes cérébrales, elle est détectée pendant le sommeil profond et sans rêve. Elle est aussi parfois observée chez les méditants expérimentés.

 

Sans aller jusque la méditation on peut obtenir des résultats plus que probants

 

On entend beaucoup parler de méditation et de ses effets. 

Pour beaucoup d'entre nous, c'est une pratique abstraite et inaccessible. 

D'ailleurs on n'y arrive pas du jour au lendemain, on peut s'en rapprocher par étape, et ce n'est pas parce qu'on ne l'atteint pas complètement que l'on ne peut pas obtenir des résultats déjà, fort bénéfiques. 

En travaillant la respiration, que l'on parle de cohérence cardiaque ou pas, après tout, les exercices respiratoires existaient bien avant que l'on décrive cette pratique et qu'on lui donne un nom, on parvient à améliorer grandement son état physique et mentale. 

Il est fort à parier qu'une fois ce premier palier atteint vous soyez capable d'atteindre le sommet, c'est à dire l'état méditatif et le sain Graal...

 

 

1625659_443007522492198_124729360_n.jpg

 

En pratiquant ces exercices, on relance la circulation énergétique : on redonne du souffle à tous les organes au sens propre ! La vie reprend son mouvement, par opposition au à la stagnation figée et morbide qu'implique le stress, la peur qui fige ou tétanise,  enrayant le mouvement adaptatif de la vie. 

 

effets thérapeutiques de la cohérence.jpg

Afficher l'image d'origine

source image : www.coherence-cardiaque.com

 

 

Le premier exercice sur lequel s’entraîner est le suivant. 
La fréquence de 6 respirations par minute correspond à une fréquence respiratoire de 0,1 Hertz (unité de mesure des fréquences). Cette mesure de 0,1 semble bel et bien être une fréquence de résonance de nombreux biorythmes, comme si la respiration entraînait tout un ensemble de biorythme en chaîne. Il se trouve par ailleurs que les système sympathiques et parasympathiques ont aussi une fréquence de résonance autour de 0,1 Hz. La zone de 0,10 Hz est, sur le spectogramme, une zone de chevauchement des deux systèmes. Ainsi lorsque la respiration atteint cette fréquence de manière volontaire, elle entraîne une équilibration des deux systèmes et une amplification de leur résonance et donc de leur efficacité.   

Cohérence cardiaque a retenir.jpg

 

Le plus simple est de compter 5 seconde d'inspiration et 5 secondes d'expiration. Et ceci pendant 5 minutes. 

Vous ajusterez avec le temps. 

Vous pouvez vous aider des video ci-dessous. 

Si vous souhaitez approfondir, vous trouverez de nombreux autres exercices, des applications, des logiciels. 


 

Afficher l'image d'origine

Un livre précieux qui ne coûte que 7,50€

 

COMMENT ENTRER EN COHÉRENCE CARDIAQUE

 

Voir aussi :  - l'exercice sur ce lien, à la portée de tous :  exercice-respiratoire-essentiel

                    -  se-detendre-profondement-par-le-diaphragme

                    - Le centre, energie vitale et ancestrale essentielle

                    -  Respire

                    - La posture et la respiration son liés (cliquez)

la manière dont je me tiens et respire.jpg

 

Article intéressant : Pensee-positive-et-emotions 

 

 

VOUS POUVEZ IMPRIMER 

Bouton d'impression en bas à votre droite, AU DESSUS DE LA ZONE COMMENTAIRE

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches , de recoupements et de synthèses.

Pour maintenir la qualité et la quantité, il faut bien choisir ses priorités, si le site

rapporte un peu d'argent, ce sera viable, sans quoi je vais devoir y consacrer

moins de temps.  Ce ne sont pas les pub qui rapportent vu que les gens ne

cliquent pas beaucoup non plus ! 

Vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2,50€.

L'argent est versé sur un compte paypal qui me servira à commander des livres,

avec ces livres, je nourri ma soif de connaissance et je vous en fais profiter

en faisant des synthèses pour le site !

  

lit livre.jpg

 

 

 

 

Les derniers livres commandés :

etirement.jpgles fascias.jpg  Rolfing.jpg

 

ATTENTION ! Je m'en sert comme ARME D'INSTRUCTION MASSIVE

POUR LUTTER CONTRE L'IGNORANCE ... 

SOUTENEZ MON ACTION !

arme d'instruction massive.jpg

 

 

 

DON
Prix : 2.50 €

 

Pour ceux qui aiment cogiter...

 

Une video plus courte sur ce lien pour comprendre de quoi il est question  video sur facebook

 

 



05/10/2016
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5380 autres membres