creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

L'approche énergétique la plus efficace ?

fluides énergétiques.jpg
scenocosme : oeuvre vivante, réactive, composée d’une eau sensitive qui rassemble l’énergie provenant des mains des spectateurs.

 

 

Si vous fréquentez ce blog, vous avez sans doute entendu parler d’au moins quelques unes de ces techniques : d’aromathérapie, d’ostéopathie, de lithothérapie, acupuncture, shiatsu, Katsugen undo, reiki, Technique radiance, un dérivé parmi d’autres du reiki, chi-nei-tsang, magnétisme, magnétothérapie, color-thérapie, réflexologie, biokinergie, sujok, ….. La calinothérapie, le terme peut faire sourire mais les diverses « thérapies par le toucher » ont donné des résultats positifs dans le contexte des suites d'hospitalisation, par exemple, en particulier cardiaques, le fait de prendre quelqu'un dans ses bras semble être vraiment thérapeutique ! Nous pourrions évoquer encore bien d'autres techniques.  

Certains se seront demandés quelle pratique énergétique est la plus fiable. Je vais y venir mais dans un premier, le développement qui va suivre vous permettra de comprendre comment j'en suis venu à cette conclusion.

Ce qui est qualifié de « thérapie énergétique » ou « technique énergétique », ou encore « thérapie manuelle énergétique », désigne un très grand nombre de pratiques de médecine non conventionnelle.

Certains pense même que tout cela n’est que charlatanisme voire ésotérisme… Des pratiques pour les illuminés !  

La médecine dite « conventionnelle » semble plus fiable aux uns, tandis que d’autres ont réalisé qu’elle n’est plus que business du fait de la manne financière qu'elle représente pour les laboratoires, et ont trouvé moyen de se soigner "autrement".

Certains continuent de consulter des « médecins conventionnels » tout simplement parce que c’est « remboursé » et de ce fait s’imaginent que cela ne leur coûte rien, faux calcule. Cela coûte non seulement en santé, mais cela coûte très cher à la collectivité, tandis que de grands groupes s’enrichissent de façon considérable. La médecine officielle a dénaturé la notion de santé et de maladie en s'appropriant le pouvoir de guérir. Elle désinforme, infantilise, déresponsabilise Les gens courent chez le médecin pour un oui pour un non... et font une confiance aveugle aux médecins et à l'administration sanitaire qui, pourtant, sont complètement influencer respectivement, par les lobbies et les industriels. Voir :  pensez-y-quand-vous-consultez

 

Chaque praticien pourra vous venter les mérites de la technique qu'il aura étudiée. Cloisonné dans ses croyances, il n'ira peut-être pas voir ailleurs. Ou bien adoptera une autre technique en reniant la précédente. Certains pratiquent plusieurs techniques et adaptent celle qu'ils jugeront la plus adaptée à chacun des patients, utilisant les techniques comme une boite à outils.

C'est mon cas, curieuse je suis toujours intéressée de découvrir des  techniques et je vous fais profiter de mes découvertes. 

Déjà, lorsque j'étudiais la psychologie, nous avions des modules variés à valider. Psychologie clinique (approches psychanalytiques), psychopathologie, pharmacologie, psychologie différentielle (les tests psychologiques), sociologie et psycho-sociologie, psychologie expérimentale, physiologie, anthropologie... Je remarquait que chacun prêchait pour sa chapelle et même parfois certains méprisaient les autres disciplines. Mais quand de rares personnes, plus ouvertes croisaient les connaissances de plusieurs disciplines, c'était toujours très enrichissant. C'est le cas de Boris Cyrulnik par exemple.  

Lire "Sciences humaines" était bien vu, mais alors psychologie magasine ! De la vulgarisation, quelle horreur, pourtant c'est là que j'ai découvert Christophe André et quelques autres. 

J'ai bien sur commencer par une psychanalyse, puriste, mais j'ai découvert après 16 ans de cogitation laborieuse, que j'entretenais ma défense privilégiée, l'intellectualisation et que je n'étais pas assez dans l'affect (c'est le mot du jargon psychologue pour désigner les émtions) donc j'ai décidé d'essayer autre chose. Dynamique émotionnelle, psycho-drame, EMDR, hypnose ericksonienne.... Et chaque technique m'a apporté quelque chose. J'en ai déduit alors que finalement, il n'y avait pas une technique à conseiller, que sans doute, dans le développement personnel, tous les chemins menaient à Rome et qu'il appartient à chacun de trouver celui qui lui convient, quitte à tâtonner, ou utiliser des techniques complémentaires et aussi, que c'est surtout le thérapeute qui compte plus que la technique, et celui qui nous convient ne convient pas à tout le monde pour autant.  Une relation de confiance, croire en quelqu'un... 

 

 

Pour en revenir aux techniques énergétiques, j'ai pu constater en côtoyant des formateurs dans différentes disciplines, des conflits entre des confrères, issus d'une même base, ou entre ancien maître et élève qui crée sa propre "école". On peut relever aussi ce processus au sein même de l'histoire de la psychologie, quand le disciple développe un courant qui se désolidarise du courant de base parce que ses idées divergent en quelques points de ceux du "maître" comme ce fut le cas je Jung avec Freud. Ces différents sont basés sur le besoin de détenir, pas vraiment la vérité, finalement, mais surtout détenir le leadership, être le LEADER et la référence d'un mouvement plutôt que le suiveur, mettre son nom et sa possession sur des concepts. Bien des courants prennent pour point d'encrage la médecine chinoise et font comme si, ils ont tout inventé.... Certes,  il est parfois question d'évolution positive d'une démarche qui se heurte à la résistance des plus anciens qui refusent d'évoluer, ou de se remettre en cause. Après tout, assimiler une pratique,  intégrer une pensée, une technique, un savoir, c'est la faire sienne, se l'approprié, et les connaissances appartiennent-elles vraiment à quelqu'un ? Y apporter de soi, de sa créativité, de son expérience personnelle, pour en faire autre chose, est plutôt saint,  mais le plus souvent, c'est une lutte de pouvoir, à celui qui détiendra la légitimité, ou qui se verra suivit pas un groupe d'adeptes.   Il est question de transmission et cette transmission opère par des mutations en chemin. C'est le propre de la vie... les gènes mutent aussi, de génération en génération. Le vivant, c'est l'évolution,  l'adaptation, ce qui stagne dégénère et s'éteint...  

Nous sommes en mutation et cette mutation dépend entièrement de ce en quoi nous croyons, le Dr Lipton le démontre dans son ouvrage 'Biologie des croyances".

Praticien de médecine holistique au Centre Avalon de Bien-Etre, au Mount Shasta en Californie, le Dr Berrenda Fox possède des tests sanguins fournissant la preuve que certaines personnes ont réellement développé de nouveaux brins d’ADN. Nouveaux brins d’ADN constaté chez des adultes – Mutation de notre ADN en rapport avec des changements dans la conscience…
Lors d’un interview, il a déclaré : « Des changements ont lieu, des mutations qui, selon les généticiens, ne s’étaient jamais encore produites ».
Il y a plusieurs années déjà, à Mexico City, une convention de généticiens venant du monde entier avait pour thème « le changement d’ADN ».
Nous sommes en train de faire un saut d’évolution, et pourtant la grande majorité de l’humanité n’est pas informée des changements qui ont lieu !

 

 

Bref, dans ce cheminement parmi les techniques, j'ai réalisé qu'il y a beaucoup de convergences et aussi des divergences flagrantes entres les approches. Par exemple, la réflexologie verra ce point soulager le poumon tandis que le shiatsu lui attribue une action sur le rein... Mais pourtant je constate des résultats dans toutes les disciplines... 

 

 Toutes les approches se valent-elles? Alors qui ou que croire ?

 

Et bien justement, finalement, la croyance n'est-elle pas au coeur du problème ? 

 

Les recherches scientifiques ne reconnaissent pas la validité des pratiques dites "alternatives".  Pourtant, la médecine est tout à fait consciente et valide l'effet placebo, et tout le monde le mentionne sans en mesurer vraiment la puissance ! 

Voici un extrait repris de la plus sérieuse des revues médicales internationales « The Lancet » : « Nous démontrons que les effets placebo existent dans n’importe quel traitement de la médecine courante, et ce même si aucun placebo n’a été prescrit. Ces effets ont le potentiel de rendre les traitements plus efficaces. »

Aujourd’hui, une nouvelle vision de la médecine place la relation corps-cerveau au cœur du traitement. Toute thérapie contient une part de placebo : c’est la conclusion des dernières études sur cet effet longtemps cantonné au rôle d’accompagnement antidouleur. 

 

Toute guérison serait-elle placebo ? Certainement, au moins en partie, répond ainsi le chercheur Damien G. Finniss, du Pain Management Research Institute de l’Université de Sydney. Le Dr Finniss va plus loin dans son étude en soutenant, non seulement que les effets placebo constituent de véritables « événements psychobiologiques », mais surtout qu’il n’existe pas un mais plusieurs effets placebo, différents selon le patient et le contexte thérapeutique. Parmi eux, la confiance que le patient accorde à son médecin dont il démontre qu’elle a, par elle-même, un effet sur le processus de guérison.

L’esprit est donc un médicament, mais n’est-ce pas ce qu’avait déjà constaté le journaliste américain Norman Cousins qui, dans les années 1970, s’étant soigné par le rire d’une maladie chronique dégénérative, avançait que « la conviction devient biologie » ? En somme, ce « mensonge qui guérit », selon le bon mot d’Anne Harrington, spécialiste de l’histoire de la science à Harvard, n’a rien d’une intox. Ni d’un remède miracle. Prudent, Damien Finniss conclut son étude sur la nécessité de poursuivre les recherches, avec l’espoir avoué de changer la vision de l’effet placebo et d’en décupler les effets, « en maximisant les facteurs qui induisent l’effet placebo dans les thérapies classiques. Ce serait une alternative prometteuse au fait de donner des placebos dans le seul but de susciter l’effet placebo. »

 Voir l'article intégral :

J'y crois, donc je gueris

 

 Quand on s'implique émotionnellement, cela a forcément des effets. Rappelez-vous le pouvoir du bisou... quand un enfant à un bobo...  Cela paraît ridicule n'est-ce pas ? Pourtant, je le vis tout le temps dans ma pratique. Je donne un exemple. J'ai eu à faire à une personne qui avait une douleur à l'épaule. J'ai pratique la première fois une technique de shiatsu martial qui fait ses preuves le plus souvent. Il n'est pas aisé d'avoir une implication totale en permanence et donc une "intention active", (l'attention = donner de la TENSION, donc de l'énergie... ) la manip n'a fait qu'aggraver postérieurement la douleur. Mais heureusement, la personne m'a donnée  une seconde chance...  La fois suivante, rempli de gratitude pour cette nouvelle chance, soucieuse de ne surtout pas provoquer de douleur, j'ai procédé en fluidique (apposition des mains  cette fois !) et j'avais tellement à coeur de bien faire, pour me rattraper en quelque sorte, que je me  suis investi à fond,  j'y ai mis tout mon coeur. Et aussi, j'avais dit à la personne, "lorsque l'on à mal, il est difficile de se détendre complètement, de s'abandonner, la zone douloureuse reste souvent tendue malgré soi. Pour lâcher alors, il faut accepter d'avoir mal et s'abandonner quand même, et si vous voulez que ça fonctionne, faites moi confiance". Je l'ai senti abandonné cette fois. Et avec la combinaison de mon intention très investie, et son abandon, le flux énergétique à eu de l'effet...

 

           Qu'importe la procédure, la gestuelle, les protocoles, les écoles, les croyances…

           Toutes ces approches ont une même source : l'utilisation de l'Énergie Vitale Universelle chargée

           d'amour ou de bienveillance, ou en tout cas, l'intention de faire du bien,  par celui qui la transmet.

 

1 - FOI.jpg

 

 

Un autre effet dont on parle moins, mais qui est pourtant son corollaire,

l'effet nocebo. Je vous cite un exemple célèbre, le cas ce ce patient

venu faire des examens et qui, par malchance, s'est vu attribuer les

résultats d'un autre patient. Ces résultats faisaient état d'une maladie

grave, et étaient des plus alarmants, il ne lui restait plus beaucoup de

temps à vivre. et donc il est mort, pourtant il ne souffrait d'aucune maladie

grave.... C'est fou n'est-ce pas ?

 

290.jpg

 

 

285.jpg

 

De tous temps, nous avons su que l'utilisation de l'énergie Vitale Universelle ou énergies cosmique et tellurique, influe sur le corps humain. Et pour cause : nous avons la confirmation scientifique depuis un peu plus d'un siècle, que l'humain est un "état vibratoire". De ce fait, il n'est pas d'étonnant que l'énergie puisse avoir une incidence directe sur l'état vibratoire que nous sommes. Pour les sciences physiques, l’énergie est une vibration à l’instar des sons, des couleurs ou des ondes radio, alors que pour les traditions, elle constitue le souffle vital, le tchi des chinois, le prâna des indous, la Mâna des polynésiens, la baraka des soufis… Mais ces deux points de vue sont en réalité, deux présentations de la même entité.

 

Le mot « énergie » vient du grec « en ergon » qui signifie « en mouvement » ce qui est très explicite de sa nature. Nous pourrions dire que l’énergie donne ou anime la vie. Elle procurerait la vitalité ou la force aux êtres qu’elle anime. Cela rejoint les pensées philosophiques qui affirment qu’il n’y a pas de vie sans mouvement. Tout bouge, tout change, tout se transforme en ce bas-monde… Et « la seule constante dans l’univers est l’inconstance » aurait dit Bouddha. 

 

Les traitements énergétiques constitueront sans nul doute, la prochaine révolution en matière de médecine. Ils renoueront avec les connaissances des anciens guérisseurs et des médecines traditionnelles tout en s’appuyant sur les découvertes de la physique moderne. Ils sont basés sur l’équilibre énergétique du corps et la relance de ses processus d’autoguérison.

 

Nous sommes composés d’énergie densifiée et nous vivons dans un «bain» d’énergie éthérée il y a interaction permanente entre ces différentes qualités de vibrations. Dans l’univers et sur cette planète, rien n’est neutre et immobile ; tout agit sur tout, tout vibre et ondule en permanence, tout est solidaire.

 

 

 

 L’esprit est énergie, et ce que nous appelons « surnaturel » n’est rien de plus que la manifestation des différentes énergies dans le monde. Cette information était connue dans les anciennes cultures à travers les continents, mais la science a décidé de l’ignorer et seuls quelques scientifiques ont osé aborder ces questions, par crainte des critiques et du rejet de la communauté scientifique. 

« Le corps humain est très similaire à une plante qui absorbe l’énergie nécessaire pour alimenter votre état émotionnel, qui peut stimuler les cellules et augmenter le taux de cortisol, se cataboliser, et qui nourrit les cellules en fonction du besoin émotionnel. », nous dit Bader-Lee. 

« Tout est énergie » est l’un des majeurs axiomes de la science, et les êtres humains ne font pas exception à cette transformation énergétique.

Une étude intéressante a été menée à l’Université de Bielefeld, en Allemagne, démontrant que les plantes peuvent absorber l’énergie à partir d’autres plantes, les résultats ont été rapportés sur Nature.com. Olivia Bader-Lee, médecin et thérapeute, a suivi de près les résultats de cette enquête.

La bioénergétique est la discipline biologique qui étudie l’énergie des êtres vivants.

Cette recherche a été menée sur des algues, plus particulièrement sur l’algue verte Chlamydomonas reinhardtii. On a découvert qu’en plus d’être liée à la photosynthèse, elle possède aussi une source d’énergie alternative et qu’elle absorbe l’énergie provenant des autres algues. La personne responsable de cette recherche est le biologiste allemand Olaf Kruse, et ses constatations ont été consignées dans un rapport sur Naturesite.com.

Selon Bader-Lee, nos corps sont comme des éponges, absorbant l’énergie qui est autour d’eux. Source :  www.espritsciencemetaphysiques

 

En 1900 Max Planck découvrit la "réalité du monde subatomique", ce qui le conduisit à sa théorie des quanta, laquelle donna naissance à la physique quantique, qui lui valut un prix Nobel de physique en 1918.

Albert Einstein publia en 1905 sa "théorie de la relativité restreinte" en s'appuyant sur la théorie des quanta élaborée par Planck. Pour lui, la "matière" n'est qu'une forme condensée d'énergie ou, de l'énergie à "bas niveau vibratoire". Cela lui valut également un prix Nobel de Physique en 1921.

 

Pour bien comprendre cela il faut revoir les travaux de la physique quantique qui remontent déjà à près d’un siècle. Il fut démontré que chaque particule qui constitue la matière, n’était en fait qu’une formidable concentration d’énergie. De plus, ces différentes particules en s’associant forment les atomes puis les molécules. Elles constituent donc les véritables pierres de construction de notre univers matériel. Pour les lier entre elles, de formidables forces de cohésion sont à l’œuvre (interactions gravitationnelles, interactions électromagnétiques, interactions faibles et fortes). Nous pouvons donc affirmer qu’en définitive, la matière n’est constituée que d’énergie.

Ainsi notre corps, à l’exemple de la matière, n’est constitué que de vibrations/énergies. Cela signifie que nous sommes énergétiques avant même d’être biologiques ou chimiques.

Comprenant cela, il facile de voir pourquoi notre corps a besoin d’énergie pour assurer son fonctionnement. Celle-ci lui est indispensable à chaque seconde, comme peuvent l’être l’air, l’eau et les aliments sur le plan matériel. Sans énergie notre corps s’arrêterait immédiatement de fonctionner comme une ampoule privée de courant électrique.

 

Cette énergie vitale est fournie par :

L’énergie ancestrale, attribuée à la naissance.
L’énergie de l’air respiré.
L’eau et les aliments consommés.

 

Les énergies cosmiques et telluriques qui pénètrent dans l’organisme à travers la peau, mais surtout par les chakras. Ceux-ci sont des sortes de portes d’entrée des énergies. Ils sont eux-mêmes en relation avec les plexus nerveux et les glandes hormonales que l’arrivée d’énergie va stimuler. C’est par ce processus que l’énergie absorbée se transmet au corps physique.

L’énergie, une fois pénétrée dans l’organisme va alimenter les différentes régions et organes du corps en suivant un trajet bien déterminé qui a été parfaitement décris par les chinois (méridiens) et les indiens (nadis, kundalini). Pour cela, elle suit un parcours bien établi quotidiennement, avec quelques variations selon les saisons. Une fois utilisée, cette énergie est « morte » et doit être éliminée, à l’exemple de l’eau qui est éliminée par les urines. Cela se fera par les pieds mais aussi par le chakra racine.

 

La théorie des quanta est le nom donné à une théorie physique qui tente de modéliser le comportement de l'énergie à très petite échelle à l'aide des quanta (pluriel du terme latin quantum), quantités discontinues. Son introduction a bousculé plusieurs idées reçues en physique de l'époque, au début du xxe siècle. Elle a servi de pont entre la physique classique et la physique quantique, dont la pierre angulaire, la mécanique quantique, est née en 1925.

 

Article sur la  Physique quantique



Plus récemment, le physicien Georges Charpak (prix Nobel de physique en 1992) ne disait-il pas : « lorsque l'on atteint les limites de nos connaissances, il ne nous reste plus qu'à nous tourner vers le spirituel, vers l'Énergie Universelle… qui fait que tout existe dans l'Univers ».
Force nous est de constater que les physiciens contemporains rejoignent les mêmes conclusions que ce que nous enseignent les traditions ancestrales.


L'être humain est un être bioénergétique.
Bio, du grec "bios", signifie "la vie", et énergétique, du grec "energeia", signifie "force en action".
Bioénergétique veut dire "force de vie en action"… L'Être humain est composé d'Énergie… de Vie, donc d'Énergie Vitale !

 

Guérisseurs, sorciers, magnétiseurs ou énergéticiens, ont toujours utilisé l'énergie que la nature met à notre disposition pour aider ceux qui les consultent, à redynamiser leurs circuits énergétiques et leurs corps subtils, afin de recouvrer la santé du corps physique. Leurs connaissances provenaient et proviennent toujours de diverses sources : traditions, observations de la nature, savoir ancestral défiant le temps et accumulés de vies en vies, communication avec les Êtres de la Nature, les Guides Spirituels…

 

Quand on parle du QI (chi) dans différentes technique asiatiques, il est question en fait du souffle vitale, de l'énergie vitale. 

 

On parle souvent de don, je pense que ce "pouvoir" est en tout être. Il suffit d'en prendre conscience et de l'activer. De le développer. 

Le vivant, les êtres, les plantes, les minéraux, le cosmos, la nature et l'univers tout entier, sont dans un monde vibratoire. 

 

  Ce qui importe c'est l'intention. Nous donnons vie à ce à quoi nous portons de l'attention.  Nous donnons LA TENSION, donc, de l'énergie. L'émotion est onde, l'émotion est donc énergie. Et l'amour par essence,  c'est donner de l'attention, le contraire de l'amour, l'inattention...    Voir :  Le pouvoir de l'énergie amour

             

 280 copie.jpg

Developper-son-magnetisme

 

 

 

 Les deux dénominations guérisseur ou énergéticien, désignent la même personne : un être qui "reçoit", qui "canalise" l'Énergie Vitale Universelle et qui la transmet à ceux qui viennent solliciter son aide. Et cela, bien entendu, avec tout l'amour de l'autre dont est capable le praticien-canal.

Certains pensent que l'Énergie qu'ils transmettent provient d'eux… d'autres sont conscients de n'être qu'un "canal".


       Bien sûr, lors de ses travaux de recherche au 18e siècle, l'Autrichien Frantz-Anton Mesmer, s'appuyant

sur les travaux de chercheurs du 17e siècle comme le Suisse Paracelse, le Belge Jan Baptiste van Helmont, l'Écossais William Maxwell ou l'Allemand Athanasius Kircher, conclue que chaque être humain possède plus ou moins de "magnétisme animal", et est capable de guérir des personnes souffrantes de maux plus ou moins graves. D'où la croyance que c'est l'énergie propre du praticien qui rend la guérison possible.


Or, si l'on se réfère aux connaissances datant seulement de quelques millénaires, en Asie, au Moyen-Orient ou en Égypte, nous savons ce que la science contemporaine nous a maintenant démontré : nous, humain, animaux, végétaux, minéraux, ne sommes qu'un "état vibratoire" à différents niveaux, et que l'Énergie Vitale Universelle (Rei Ki pour le Japonais Mikao Usui du début du 20e siècle) peut interférer sur notre système énergétique afin d'aider à corriger des dysfonctionnements.


Cette Énergie Vitale Universelle, appelée Prâna, Ki, Ch'i, Bioplasma, Pneuma, Baraka… peut importe le vocabulaire encore une fois est de l'Énergie de Vie, transmise par certains humains qui la "canalisent" au profit de ceux qui en ont besoin et viennent les solliciter. Aussi, que le praticien se fasse appeler "magnétiseur" ou "énergéticien", qu'il croit que c'est sa propre énergie qui agit ou bien que c'est l'énergie qu'il canalise n'a aucune importance. Seul compte le bienfait pour celui qui vient solliciter une aide.

La seule différence que l'on pourrait éventuellement faire entre le "magnétiseur" et "l'énergéticien" est que souvent le magnétiseur s'il transmet efficacement l'Énergie Vitale Universelle, n'en a pas vraiment conscience. Alors que généralement, l'énergéticien va utiliser des connaissances, des protocoles, des savoirs… qui lui ont été transmis de diverses manières, et qu'il va consciemment mettre en pratique. Mais dans les deux cas, si l'énergie est transmise avec le cœur, que ce soit consciemment ou non, le résultat sera pareillement bénéfique pour le receveur.

 

J'ajoute ici le contenu d'un message qui m'a été transmis par une personne qui travaille avec l'énergie, voici son commentaire : "Le magnétisme animal vient uniquement de la terre, tout être venant au monde en est doté c'est après que l'on peut le développer ou non.

La pratique des énergies se fait du père et de la mère, du ciel et de la terre, c'est pour cela que l'on parle de canal. 

La différence entre le magnétisme et la pratique des énergies est dans le fait que le magnétiseur va directement à la douleur, ce qui n'est pas le cas dans la pratique des énergies, ou nous pratiquons sur tout le corps et également l'âme, ce qui n'est pas le cas du magnétiseur. Par contre nous sommes totalement d'accord que les deux pratiques se font avec notre coeur... ce qu'il y a de plus beau.. l'amour des êtres..."

 Voir l'article :  Sommes nous tous guérisseurs ? Pour moi, OUI et bientôt vous pourrez apprendre à vous guérir par vous-même, avec vos mains. Et soigner vos proches. 

 

 

 

Emission TV sur le sujet 

 



265.jpg

 

274.jpg

 

Voir :  l-etre-humain-un-emetteur-recepteur-qui-s-ignore

 

 

 

 

 

 

Un lien éducatif intéressant sur l'énergie :  Information de base sur l'énergie

 

 

 

Après tout ce long cheminement, que conclurez-vous ? Finalement, n'avons pas en nous le pouvoir de NOUS guérir ? Pourtant nous avons besoin de croire en quelque chose d'extérieur... Une personne un traitement, une intervention extérieur. Une base pour croire. Croire en soi ne suffit donc pas ? Ou cela se travaille-t-il ? 
Si vous avez besoin d'un catalyseur, et bien vous aurez compris que c'est la personne et la relation avec la personne susceptible de vous faire du bien, son intention sincère de vous faire du bien qui fera la différence ! 

 

 

 Source partielle :

energie-sante.net

Santé nutrition - Dr Luc Bodin

 

Voir aussi :   le-centre-energie-vitale-et-ancestrale-essentielle

                    Capter l'énergie des arbres, reconnu par la science

                    Des outils pour harmoniser vos chakras

                     Libérer l'énergie négative

                     corps-humain-maintenu-en-vie-flux-energetique-appele-energie-vitale

                      Avez-vous un don de magnétiseur ? 

 

Les magnétiseurs n'étaient pas pris au sérieux puisque le science, le vérifiable ne pouvait mesurer les effets, mais les outils de mesure évoluent et la médecine va s'emparer du soin par les ondes, jugez plutôt : 

 

 

 

 

 

DON
Prix : 2.50 €



12/11/2016
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5365 autres membres