creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

L'effet de serre c'est quoi au juste ?

effet de serre.jpg

 

 

Les média évoquent souvent le réchauffement climatique et d'effet de serre. 

L’effet de serre est un phénomène thermique où l’atmosphère est « transparente » pour la lumière visible et « opaque » pour les infrarouges.

Ainsi, elle laisse passer une partie des rayons du soleil qui vient frapper et réchauffer le sol. Ce dernier émet alors un rayonnement infrarouge qui sera plus ou moins piégé par l’atmosphère. Pourquoi ? A cause de la présence des gaz à effet de serre (GES) qui absorbent les rayons infrarouges. En emprisonnant l’énergie thermique près de la surface du globe, les GES réchauffent du coup l’atmosphère basse. Les plus connus sont : le dioxyde de carbone (CO2), la vapeur d’eau (H2O), le méthane (CH4) et l’ozone (O3).

 

L’effet de serre est un phénomène naturel qui a favorisé l’apparition de la vie. Sans lui, la température à la surface de la terre serait de -18°C en moyenne. Grâce à lui, elle remonte à 15°C, en moyenne toujours. Une sacré différence non ?! Seulement, le développement de l’industrie depuis la fin du 19e siècle a entraîné un impact important sur l’effet de serre en relâchant une quantité énorme des GES. Le dioxyde de carbone bien sûr mais aussi les chlorofluorocarbures (CFC), le tétrafluorométhane (CF4), l’hexafluorure de soufre (SF6), etc. Ce largage massif des GES « industriels » a modifié l’équilibre à l’échelle planétaire en retenant davantage les rayons infrarouges comme le démontre le schéma suivant.



La planète se réchauffe oui mais cela n’empêche pas de constater que cet hiver a été rigoureux avec une bonne couche de neige et des températures négatives un peu partout en France jusque dans le sud (Nice, Avignon…). De même, les Bouches-de-Rhône ont été recouverts par endroit de 30 cm de neige  en janvier 2009. Ce qui fait dire à beaucoup que le réchauffement de la planète est une belle connerie et à d’autres qu’il n’y pas plus de saisons.  Mais on oublie de préciser qu’il s’agit d’un réchauffement global de la Terre.

Bien qu’il fasse 15°C en moyenne à la surface de la Terre, cela n’empêche pas qu’il fasse 40°C dans certaines régions et -30°C dans d’autres. De même, le fait que la Terre se réchauffe à l’échelle planétaire n’empêche pas que certaines régions se refroidissent ou qu’il existe des années plus froides. Il faut comprendre que cette augmentation de température globale a pour conséquence une modification sur la répartition de la chaleur et de l’énergie autour de la Terre. D’où des dérèglements climatiques observés un peu partout : élévation de la mer, cyclones, tempêtes, fonte banquise et j’en passe.

C’est pourquoi je préconise à tous les médias d’utiliser le terme suivant :nous connaissons actuellement un dérèglement climatique dû à un réchauffement planétaire. Si c’est trop long, alors au moins le terme :« dérèglement climatique » pour mieux prendre en conscience que les conséquences vont bien au delà de notre ville, département, région, pays…  Source :  ou-est-le-dereglement-climatique

 

 

Source :  dereglement-climatique

 

Pendant que les spécialistes, climatologues, scientifiques se disputent pour savoir si nous allons assister à un réchauffement ou un refroidissement climatique, les gens de l’émisphère nord constatent qu’il neige, qu’il gèle. Les vents polaires viennent jusqu’à lécher les plages méditerranéennes.

Etats-unis : Six personnes sont mortes gelées, les récoltes sont menacées, et il y a de la neige à des endroits où l’on s’attend d’ordinaire à des hivers ensoleillés. En Floride, les cultivateurs couvrent leur récolte de citrons et d’oranges de baches de plastique tandis que les iguanes gelés se laissent tomber des branches. Le reptile a sang froid lâche prise en dessous de – 10°C.

Asie : Pékin vient d’enregistrer des températures proches de – 15°C. En Corée-du-Sud, le métro de Séoul rencontre des problèmes, le froid bloquant l’ouverture des portes.

Europe : l’Irlande, habituée au hiver doux porté par le Gulf Stream, en est à sa troisième semaine polaire (-10°C la nuit). Les autorités n’ont plus de sel d’épandage pour les routes tout comme en Belgique. L’angleterre, la France et l’Allemagne se recouvrent d’une épaisse couche de neige.

Un SDF est mort de froid à Boudouaou en Algérie.

Nous ne parlerons pas du Climategate sur ce blog, ni de savoir quel sera le climat dans dix ans car même les spécialistes ne sont pas sur la même longueur d’onde. Nous ne pouvons que constater. Les glaciers du globe et la banquise fondent, le Gulf Stream perd de sa vigueur, les cyclones tropicaux augmentent, les océans se réchauffent, l’émisphère nord n’avait pas connu ses températures négatives depuis 40 ans…

Résultat :

- 1. Que se soit pour le chauffage ou la climatisation le prix de l’énergie va augmenter (voir les cours du pétrole et du gaz). Nous devrons prendre également en compte le climat géopolitique, cette fois, pour le prix des hydrocarbures.

- 2. Les industries paralysées pour des semaines comme au Royaume-Uni ne vont pas aider l’économie à sortir de la crise.

- 3. Les produits agricoles vont voir leur prix augmenter. Les moutons en Ecosse et Irlande meurent gelés. La production de légumes d’hiver en France vit un ralentissement. Poireaux, carottes, navets et choux de plein champ, entre autres, vont flamber à Rungis, prévient Philippe Stisi, porte-parole du plus grand marché de gros européen au sud de Paris (Le Figaro).

 

Avez vous déjà vu un tsunami de glace ? 

 

 

climat.jpg

 

NÉGOCIATIONS CRUCIALES SUR LE CLIMAT À LIMA

 

En ce moment, et jusqu'au 12 décembre, 190 pays sont réunis à Lima (COP20) pour préparer le futur accord sur le climat qui aura lieu à Paris en décembre 2015 (COP21).

L’objectif à Paris sera d’aboutir à un accord universel, juridiquement contraignant permettant de limiter le réchauffement climatique à 2°C d’ici la fin du siècle.

Mais pourquoi 2°c? 
L’infographie proposée par l’AFP est un très bon résumé.

Pour comprendre à quel point les choses semblent, encore une fois, bien mal parties, écouter cette capsule audio de 2 minutes par une représentante d'une ONG sur place :http://bit.ly/1sbLx5s

Pour aider : plus de 58,000 personnes ont fait un don à AVAAZ. Pour ajouter votre contribution à cette campagne lancée 30 mois avant le sommet de Paris qui aura lieu dans un an, voir...

30 mois pour sauver le monde 
https://secure.avaaz.org/fr/24_months_loc_donate/

* * *

Pour en savoir plus...

Climat : pourquoi la COP20 de Lima a-t-elle également toute son importance?

La grande conférence sur le climat qui se tiendra à Paris en décembre 2015 est certainement l'évènement le plus important des négociations climatiques internationales depuis le premier Sommet de la terre de Rio en 1992. Les chefs d'Etat et de gouvernement des 195 Etats membres de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, seront réunis pour discuter sérieusement d'un accord universel à caractère contraignant. Plus de 25 ans après la publication du rapport Brundtland, le développement durable de nos sociétés est devenu non plus seulement une nécessité, mais un impératif.

S'il s'agit d'un sommet crucial, la COP21 n'est que l'étape ultime d'un processus de négociation qui a déjà débuté et auquel il convient de rester très attentif. Lors de la Conférence de Varsovie en 2013 les observateurs avaient pointé le manque de préparation pour expliquer l'échec des négociations. Le succès de la COP21 dépendra donc aussi de celui de la COP20 qui se tient à Lima.

Le choix du Pérou pour accueillir cette conférence internationale sur le climat n'est sans doute pas anodin. Troisième pays d'Amérique latine à accueillir une conférence internationale sur le climat, le Pérou est particulièrement exposé aux effets du changement climatique : 71% des glaciers tropicaux y sont présents, et pourraient disparaître d'ici 25 ans. 90% de la population vit dans un climat aride ou semi-aride, où la fréquence des périodes de sécheresse tend à augmenter et l'approvisionnement en eau douce peine à répondre à la demande des grandes métropoles en pleine extension (Lima compte 10 millions d'habitants). En outre, La montée du niveau de la mer et le phénomène d'acidification des eaux constituent un problème majeur pour l'économie et la société péruvienne.

Lire la suite au http://huff.to/1D88pYb

COP20 Lima : leurre ou lueur d’espoir? (9 décembre 2014)
http://bit.ly/165cmhy

Alors que le Pérou accueille la Conférence des Parties (COP20), le grand rendez-vous environnemental mondial, du 1 au 12 décembre, son action sur le sujet ces derniers mois laisse songeur.

Qu’il semble loin le temps où le gouvernement péruvien appelait à la mobilisation citoyenne contre le changement climatique…Lancée en mars, l’opération Pon de tu parte (Mets-y du tien), menée par le ministère de l’Environnement et plusieurs organisations de la société civile visait alors à mobiliser citoyens, entreprises et institutions pour la défense de l’environnement. Une première étape pouvait-on alors imaginer dans la préparation de la COP20, le sommet environnemental mondial lancé dans le prolongement du protocole de Kyoto.Trois mois plus tard, pourtant, était votée la loi n°30230, mieux connue sous le terme de Paquetazo Ambiental. Battue en brèche par les organisations écologiques et indigènes, cette loi avait pour objectif premier de relancer l’économie.

(...) Pour la Confederacion General de Trabajadores de Peru (Confédération Générale des Travailleurs du Pérou – CGTP), le Pérou n’a pas la légitimité pour organiser la COP20.

Contactée par Equal Times, Ibis Fernandez, la responsable des sujets écologiques au sein de la structure précise : « On est dans le show avec la COP20. Le gouvernement tient des grands discours mais fait le contraire au niveau législatif. Pire, les activistes environnementaux et leaders indigènes sont persécutés ou tués comme Edwin Chota, sans qu’il ne réagisse… L’organisation de cet évènement par le Pérou est un leurre ! »

Pour Jimmy Carillo, la COP20 peut toutefois représenter une lueur d’espoir pour le pays. « On a beaucoup parlé cette année du changement climatique au Pérou. Je pense que la COP va avoir des conséquences positives. Les citoyens et l’impact médiatique de l’évènement peuvent faire changer les choses… »

RESEAU ACTION CLIMAT FRANCE - COP20 - Lima 2014
http://www.rac-f.org/COP20-Lima-2014

La Conférence de l’ONU sur le climat se déroule à Lima (Pérou) du 1 au 12 décembre 2014. Comme chaque année, le Réseau Action Climat est sur place. Vous pourrez suivre ici les évolutions quotidiennes des négociations.

Découvrir les attentes des ONG pour la conférence de Lima en consultant la note de position du RAC-F.

Lire le dossier de presse réalisé avant la conférence

Lire la publication du RAC qui decrypte le phénomène des émissions importées

Après une semaine de négociations, quoi de neuf à Lima ?
http://www.rac-f.org/Apres-une-semaine-de-negociations

Même depuis le Pérou, l’actualité ne cesse de nous rappeler l’urgence climatique. Ainsi, selon l’Organisation Météorologique mondiale, 2014 va devenir l’année la plus chaude depuis le début des relevés de températures, et ce à cause des activités humaines. Dans le même temps, un typhon extrêmement violent s’apprête à frapper les philippines, une nouvelle fois., un an après le typhon Haiyan… 

Pour autant, les négociations ont pris plusieurs jours à commencer. Les pays se cachent derrière leurs postures et leurs impostures (c’est à dire leurs intérêts nationaux) et nous perdons actuellement temps précieux.

 

 Energies propres; énergies sales

 


Dans les discussions pour parvenir à un accord pour Paris Climat 2015, les positions sont polarisées et les lignes rouges de chaque pays sont incompatibles entre elles. Nous attendons donc un coup d’accélérateur dans les négociations la semaine prochaine. 

Qui accélère ? Qui ralenti ?

Cette négociation doit aussi proposer une vision de long terme qui tourne le dos au problème (les énergies fossiles) et dit oui aux énergies renouvelables. Mais à Lima, les pays tournent autour du pot et peinent à s’engager : Nous avons quand même eu une bonne nouvelle de l’Allemagne de réduire ses émissions de 40% au lieu de 30% d’ici 2020 et donc de fermer des centrales à charbon. Mais par ailleurs, le Japon compte rouvrir ses centrales à charbon et les subventions aux énergies fossiles du G20 représentent encore 88 milliards de dollars par an. Nous sommes donc encore dans un jeu à somme inégale et plein de contradictions.

Comment répondre à l’urgence ?

En ce qui concerne les décisions à prendre très vite (avant 2020), la décision traîne en longueur. Or on ne peut pas se permettre d’attendre si on veut stabiliser le réchauffement sous 2°C. Une décision doit sortir de Lima : il faut fermer les micros des grands discours et appuyer sur le bouton de l’action, notamment par des investissements massifs dans les énergies renouvelables. Sans cette action accélérée, on menace la signature de l’accord à Paris. Pire, il faudra renégocier les termes de cet accord qui ne sera plus adapté dans un monde à 4°C. 

Qui va financer ?
Tant l’accord après 2020 que les actions avant 2020 exigent une base financière solide qui manque toujours à l’appel. Le Fonds Vert était un signal important mais insuffisant pour rassurer les Etats pour les 5 prochaines années. D’ici la conférence de Paris fin 2015, nous devons savoir combien des 100 milliards de dollars qui ont été promis sont publics et quand ils seront mis sur la table, et combien de financements publics seront engagés après 2020. Les pays développés continuent de faire la sourde oreille mais cette posture n’est pas tenable et nocive pour le processus, pour les populations qui subissent des sécheresses et des typhons, et pour respecter l’objectif de 2°C. 

* * *


Source : 
www.editions-ariane.com
www.facebook.com/EditionsAriane

 

21 août 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

 

 réchauffement climatique

Source :  www.terresacree.org

 

Petit clin d'oeil humoristique, preuve en image du réchauffement climatique ;-)

 

 

 

Plus d'info sur la revue de press :  actu-science.nouvelobs.com

et :  energie-climat.greenpeace.fr



10/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5380 autres membres