creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Se reconnecter avec la nature, en route pour le changement

 pouvoir d'achat ou de vivre.jpg1 changer.jpg

 

Bien sur on se sent bien seul quand on ne suit plus le troupeau

 

changer de direction.jpg

 

 

 

 

changer.jpg

 

Lorsqu'on voit cet  excellent reportage ci dessous, on réalise qu'il est temps, largement temps de se ressaisir.

 Au lieu de continuer de pédaler comme des malades la tête dans le guidon en oubliant de voir qu'on va droit dans le mur...

Les allemands ont manifesté massivement, les consciences se réveillent.

Nous consommons plus que la terre ne peut fournir, nous, les occidentaux, au nom de la croissance.... purement artificielle, l'échéance est 2030, pas si loin, si nous restons passifs, qui ne dit mot consent... Puisse la prophétie d'Einstein ne pas s'accomplir "l'homme ne sera pas détruit par ceux qui dont le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire". C'est bien joli de pointer du doigt les "méchants" agro alimentaires" et les financiers avides, mais si nous continuons de consommer tout ce qui nous est proposé, gâcher à outrance ce que nous avons, pour l'heure à profusion et ne réagissons pas, nous restons activement complices du système.........  notre avenir nous appartient si nous le prenons en main, si nous laissons ce système perdurer, pas d'avenir pour nos vieux jour, ni pour nos enfants.....

 


 Cette video est pleine d'espoir, à voir absolument. 


 

Par quel biais commencer ? 

 

En dehors de consommer différemment, se reconnecter avec la nature, peut passer par bien des biais. 

 

génération.jpg

 

café.jpg

 

 

Boycott.jpg

 

 

Pas ton affaire.jpg

 

 

10299276_10202888334641217_1072636462_n.jpg

 

rabi.jpg

 

atigués de la course au "toujours plus", ils ont choisi de vivre mieux avec moins. Une nouvelle éthique de vie qu’ils mettent en actes au quotidien. Témoignages.

Les-decroissants-etre-et-ne-plus-avoir

Une web-série originale, green & responsable

Recyclage, eau, énergie, éco-habitat…autant de sujets positifs et bons pour la planète abordés au cours des six web-séries documentaires Les Passeurs de Savoirs , co-réalisées par Laetitia Martin et Sonia Ben Messaoud. L’objectif est de mettre en lumière des actions responsables au coeur de nos villes, à l’image du premier épisonde qui traite de la création d’un compost collectif au pied d’un immeuble parisien. Des idées saines et accessibles pour sensibiliser le plus grand nombre à agir dès aujourd’hui pour l’environnement

Une web-série originale

 

Trouver des solutions

L'économie circulaire : du consommateur à l'utilisateur

des-chercheurs-creent-une-bio-ferme-qui-rend-le-plastique-comestible

 

faire pousser son propre argent.jpg

 

 

Sans titre-3.jpg

 

construisez-un-frigo-qui-fonctionne-sans-electricite

 

Voici quelques pistes. 

Sans titre-4.jpg

 

toit-vegetal-livingroofsinc.com_.jpg

 

abri-jardin-toit-vegetal-livingroofsinc.com_.jpg

 

creer-soi-meme-une-toiture-vegetalisee

 

toit.jpg

 

 

  installer-une-ruche-dans-son-jardin-conseils-et-astuces

 

 

 

10615400_789622761104217_85345446483226886_n.jpg

 

 

 

Nouvelle ère pour la serre !

 

serre souterraine.jpg

 

On l’appelle Walipini ou Walipinas. Pour environ 250 euros, vous pouvez construire une serre souterraine qui vous permettra de jardiner toute l’année, même durant les saisons froides. Le Walipini est une alternative abordable et efficace aux serres traditionnelles.

 

Voici des exemples d'alternatives pour l'avenir.....

 

 

 

serre souterraine 4.jpg

 

serre.png

 

serre souterraine plan.jpg

 

serre.jpg

 

serre souterraine plan 1.jpg

 

tumblr_mk0lookZl11s2qa13o1_500.jpg

 

zmag-vukomeric.jpg

 

A voir aussi :

-  Film En quête de sens , qui est diffusé actuellement en France dans certains cinémas 

Recyclage de l’eau 

-   Un super clip

La révolution commence dans l'assiette ! Vandana Shiva

-  une-famille-americaine-fait-sa-revolution

 

 

 

 

 

1921916_10202102494398898_7415372359918333733_n.jpg

 

A Milan, ces deux tours tout juste inaugurées contiennent un hectare de forêt...
by Stefano Boeri

 

 

Lorsque j'ai vu l'image de l'artcile, elle m'a interpellée, profondément, non pas parce que c'est dans l'air du temps, le système du libéralisme qui a emballé le monde, chacun, à son rythme, voit se profiler ses travers, les conséquences à l'échelle individuelle et à l'échelle du monde... Quel avenir envisager. Comment changer de cap, cesser de pédaler la tête dans la guidon en évitant de regarder devant, car au fond de nous, on le sait, on va droit dans le mur.... J'au levé le pied, j'ai décidé de changer de priorité et de cap moi aussi, pas aussi drastiquement pour l'heure néanmoins mais je tends vers cela. Mais cette image m'était familière et réveillait de vieux souvenirs. J'ai vécu cela, dans une autre vie... C'est aussi une blessure en moi. Je réalise que mon père était un visionnaire aujourd'hui. j'avais déjà vécu à la campagne mais dans le confort et j'étais déjà une vrai petite sauvageonne à courir pieds nus dans la nature. A l'aube de mon adolescence, j'avais 12 ans, mon père est passé au stade supérieur. Il a décidé de tout quitter et d'aller vivre en marge de tout. C'est vraiment saisissant, le mobilhome, le chemin, la serre, les aménagements. J'ai vécu cela, exactement cela. Une vie simple à la campagne, dans le trou du cul du monde... partant de rien, construire tout soi-même. Nous élevions des animaux, nous cultivions ... il y avait beaucoup à faire, tous les jours, après l'école, pendant les vacances. J'étais l'aînée... Et je l'ai très mal vécu ! J'avais honte de vivre ainsi. De me sentir marginale par rapport à mes camarades de collège. je rêvais d'une maison, d'une vie "normale" d'avoir la TV et le confort. Mon père était dur, exigent qui plus est, comme s'il me préparait à la guerre lol Il voyait déjà le monde mal finir, je pensais qu'il était cinglé. J'ai claqué la porte à 16 ans ! Je suis partie rejoindre ma mère. Pourtant, cette vie là, j'en suis restée imprégnée. Je n'ai quasiment jamais eu de TV et si aujourd'hui j'en ai une pour ne pas léser mes enfant, je ne le regarde quasiment pas. J'ai eu tout ce dont j'avais pu rêvé et cela ne m'a pas apporté satisfaction, j'en suis arrivée à la conclusion que j'avais besoin de rester connectée à la nature et que j'aspirais à la simplicité mais sans pour autant me couper complètement du monde et de la technologie et avec un confort minimum pour éviter une servitude complète journalière (mon père était extrême, il fallait chauffer l'eau pour se laver etc). Retrouver par moment la cité et son effervescence, aller travailler auprès des stressés quand on vit à la campagne, cela nous conforte dans notre choix. 

tout-quitter-pour-une-vie-plus-simple

 

comment-creer-un-lieu-deducation-alternatif

 

un-homme-a-plante-une-foret-pendant-30-ans-un-arbre-apres-lautre

 

Plus il y aura de producteurs locaux, plus l'autonomie deviendra une composante active vers un autre paradigme. Ce faisant, chacun deviendra un acteur-réalisateur du tissus économico-social garantissant cette équilibre fragile qu'est l'autonomie. 
La société Blue Bees est une plateforme de finance participative destinée à promouvoir et faciliter la réalisation de projets écologiques, viables économiquement, source d’emplois et de liens sociaux sur les territoires
Blue Bees, c'est le financement citoyen du monde de demain, avec une forte dimension agricole car de toutes les activités humaines, l’agriculture est la plus indispensable puisqu’aucun être humain ne peut se passer de nourriture. C’est aussi l’activité économique qui nous relie le plus à la nature.
Découvrez dans cet entretien quels sont les objectifs de ce projet visant la création de cette dynamique vertueuse.
Découvrez la mission de Bluebees ici : https://bluebees.fr/fr/p/5-la-mission
L'article de WEDEMAIN : http://www.wedemain.fr/On-peut-lutter-contre-le-chomage-et-…

 


 

 

ne doutez.jpg



07/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 5363 autres membres