creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Nourrisson-senior

 

bébé vieux-2.jpg

Source de ce portrait :  "L'étrange histoire de Benjamin Button

 

J'attire votre attention sur un sujet important.

J'ai vécu dernièrement quelques expériences particulières qui m’ont fait réaliser quelque chose et je vous soumets mes conclusions étayées par quelques recherches.

Le lien entre nourrissons et personnes âgées vous allez le comprendre. Ce n'est pas la dépendance ou l'incontinence le point commun que je vais souligner. 

 

J’ai pris soin d’une vieille dame âgée de 98 ans pour relayer une amie aide-soignante. Je suis très tactile, très démonstrative, et j’ai clairement remarqué que mes câlins et mes bisous lui faisait énormément de bien, les massages aussi. Et elle me le dit même explicitement qu’elle adore les câlins et les bisous, et pour cause. Elle perd la mémoire mais ma présence lui évoque massages et câlins et cela se manifeste alors dans ses attentes. Lorsque j’étais étudiante j’habitais chez une vielle dame au pair. Je lui tenais compagnie en échange d'une chambre. Je lui faisais des massages aux pieds le soir, elle y était devenue accro. J’ai continué de lui rendre visite par la suite et jusque ses 103 ans, si elle ne se souvenait plus de moi, je lui disais que son corps allait se rappeler quand je masserai ses pieds… Et c’était le cas.

Je sais très bien que les câlins stimulent les hormones du bien-être, mais aussi que c’est par le « touché » que nous découvrons le sentiment d’exister.

En discutant avec mon amie aide-soignante, nous évoquions le fait, qu’en institution, ils n’ont pas de temps pour cela et même, ils ne sont pas sensibilisés à ces besoins là.

calin 1.jpg

 

Et alors, j’ai fait un lien.

 

Durant mes études nous avons abordé les interactions précoces. Le nourrisson fut longtemps considéré comme un être passif, subissant les influences de son environnement. Un ventre qui ne demandait qu’à manger et dormir, et qu’on lui change ses couches. D’ailleurs, dans les orphelinats, ou les bébés ne recevaient que cela sans affections, ils dépérissaient, mourraient, ou souffraient de séquelles psychiques irréversibles.

Le pionnier et très célèbre René Spitz, dans les années 1940, avait mis en évidence que les interactions sociales avec les autres humains sont essentielles au développement d’un enfant. Spitz a suivi pendant plusieurs années deux groupes de nouveaux-nés : le premier d’un orphelinat où les bébés étaient plus ou moins coupés du monde dans leur berceau et où une seule infirmière devait s’occuper de 7 enfants; et le second dans un établissement semblable situé dans une prison où la mère prisonnière pouvait prodiguer chaque jour à son enfant soins et affection et où les enfants pouvaient observer les autres enfants et le personnel durant la journée.

 Les autres pères fondateurs de ces constats à travers leurs recherches sont connus en psychologie du développement. BOWLBY J. (1969) à élaborer la conception théorique de l’attachement, Il est le premier à postuler l’existence d’un besoin primaire inné de contact social chez le bébé, ne s’appuyant pas sur la satisfaction des besoins physiologiques comme l’avait postulé S. FREUD. Son expérience avec les petits singes est célèbre. D’un coté un bébé primate était nourri au biberon sur un support métallique. De l’autre un bébé primate était nourri au biberon sur un support de fourrure dans laquelle il pouvait se nicher. Je vous laisse imaginer les différences de résultat sur le développement des deux petits singes, aujourd'hui, c'est devenu une évidence, mais ne ne fut pas toujours le cas. Tout comme on a voulu croire que le système nerveux du bébé n'étant pas abouti, il ne ressentait pas la douleur et on les opérait sans anesthésie.... 

BRAZELTON T. B. and CRAMER B. (1989), célèbre aussi dans l’observation de l’interaction précoce ;

COSNIER J. (1984);

LEBOVICI S. et STOLERU S. (1983), La mère, le nourrisson et le psychanalyste. Les interactions précoces, un ouvrage, devenu un classique.

MONTAGNER H. (1988), L’attachement. Les débuts de la tendresse,

STERN D.N. (1985),

Mélanie KLEIN, qui, dans les années 1930, à partir des psychanalyses effectuées avec les jeunes enfants, avait proposé une conception du développement qui considérait que le nourrisson et le jeune enfant avaient une vie psychique et relationnelle propre.

psydoc-fr.broca.inserm.fr

 

Il apparaît évident que les séniors pris en charge par les institutions sont aussi maltraités que les nourrissons du début du siècle, 

car ils sont eux aussi en déficit affectif et tactile, en manque d'attention et de chaleur humaine !

Les bons soins ne se limitent pas à 3 repas par jour, une collation, des medoc anti douleur et anti tout ce que l'on veut, des fesses au sec et la sécurité des barrières d'un lit médicalisé. 

 

A votre avis, existe-t-il des recherches ou une prise en compte des besoins affectifs fondamentaux des séniors ? 

Bien sûr que non.  Ils sont en fin de vie, qui s’en soucie vraiment !?

Bien sur on se préoccupe de la manne financière qu’ils représentent puisque nous sommes en plein boom des maisons de retraites médicalisée, et nous n’avons pas encore atteint le pic du pourcentage optimal de personne âgées en maison de retraite

Cet essor de la population vieillissante représente bel et bien une manne financière tant pour les laboratoires pharmaceutiques, que pour les établissements qui les gèrent.

 

Des nouvelles résidences se développent à grande échelle pour les jeunes seniors, du type Domitys qui propose des locations d'appartements luxueux, modernes et fonctionnel avec charges incluses incluant une prestation de service adaptée aux séniors en bonne santé. Bien entendu, quand la santé se dégrade alors la prise en charge doit s’effectuer dans un établissement médicalisé.

Les EHPAD sont surchargées et parallèlement elles sont soumises à des mises aux normes

drastiques qui pénalise leur budget au détriment de la masse salariale. Moins de personnel

c’est moins de temps auprès des personnes. La priorité pour les logisticiens qui veulent

rentabiliser les établissements, c’est les soins de base, bien nourrir et veiller à l’hygiène.

Pour ces personnes dépendantes, c’est le soin en batterie, uniformisé, plus uncune intimité,

dignité réduite, aucune liberté, levé très tôt, toilette habillage. Manger à heure fixe, changer

les protections, un gouter, un dîner et couché très tôt. Les soins médicaux bien sur,

elles sont bourrés de médicaments.

Alors même qu’on sait pertinément que combiner plusieurs médicaments est dangereux. 

Est-ce répondre aux besoins fondamentaux ?

C’est ce qu’ils aimeraient croire.

 

 

 

senior-2.jpg

 

medoc prescrits-1.jpg

 

Les médicaments tuent plus que les accidents de la route, la pneumonie ou le diabète, la plupart des effets secondaires sont pris pour des nouvelles maladies ou de nouveaux symtômes à soigner aboutissant à l'administration de soins et de médicaments supplémentaires... qui augmentent encore le risque d'interactions et de complications et de décès. Le coût des effets secondaires représentent 79 milliards d'Euros au sein de l'union Européenne et tue 200 000 européens tous les ans. 

 Cette vidéo n'est pas très longue, elle est éminément instructive, je vous la conseille vivement.

 

 

 

 

 

 

évolution des retraités.jpg

Source graphique

 

Une France de plus en plus vieille :

En 2050, la France métropolitaine comptera entre 61 et 79 millions d’habitants selon les différentes hypothèses de fécondité, de mortalité et de migrations. Près d’un habitant sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq en 2005.

On prévoit un doublement du nombre de personnes âgées de plus de 85 ans sur la période 2005-2020.

Même si l’espérance de vie en bonne santé connaît une croissance plus rapide que celle de l’espérance de vie, le nombre de personnes dépendantes est en constante augmentation.

Ce rapide état des lieux montre clairement que le vieillissement de la population sera un enjeu majeur pour le futur de nos sociétés.

Sources : www.insee.fr

www.silvereco.fr

 

 

 

 

calin.jpg

 

La population sénior représentera bientôt un tiers de la population, elle sera une source de revenu conséquent pour les institutions, une manne pécieuse pour les labo, un gouffre pour la sécurité sociale et les contribuables. Mais se souciera-t-on vraiment de leur bien-être en fin de vie ?  Nous en feront partie tôt ou tard, plutôt que se voiler la face,  il serait judicieux de s'en préoccuper. 

 

guerir par l'amour.jpg

 

 

Le langage du toucher explique l’essence même de la vie humaine, les émotions et la créativité. Chaque cellule émet et reçoit;

chaque cellule répond et résonne. Et la main interprète le flux perpétuel des impulsions et des transmissions de connaissances et se fait réconfort.

Ainsi parvenons-nous au bien-être, au bonheur tant convoité qui nous habite depuis toujours.  (Pierre Buron)

 

Les personne qui n'ont pas accès aux câlins sont légion, se faire masser peut compenser. C'est le touché, l'intention bienveillante qui l'accompagne, le contact corps à corps qui provoque les décharges d'ocytocine. 

 

La durée moyenne d'un câlin entre deux personnes est de 3 secondes. Mais les chercheurs ont découvert quelque chose de fantastique. Quand un câlin dure 20 secondes, il y a un effet thérapeutique sur le corps et l'esprit. En effet un câlin sincère produit une hormone appelée "l'ocytocine", aussi connue comme l'hormone de l'amour. Cette substance présente de nombreux avantages pour notre santé physique et mentale, et nous permet, entre autres, de se détendre, de se sentir en sécurité et de calmer nos craintes et l'anxiété. Ce merveilleux apaisement est offert gratuitement chaque fois que nous avons une personne dans nos bras, qu’on berce un enfant, ou que nous chérissons un chien ou un chat, ou que nous dansons avec notre partenaire, ou que nous nous rapprochons de quelqu'un ou que tout simplement tenons le bras d’un ami.
Source  

 

Voir : revmed.ch - effets de l'ocytocine

 

Calinothérapie.jpg

 

la-peau-est-capable-de-penser-avant-le-cerveau

La peau possède une batterie de récepteurs (800 000 )sensoriels qui répondent à différents stimuli comme le toucher, le contact, les variations de température ou la douleur. 

Une sorte d'"intelligence" au bout des doigts

Les scientifiques pensaient que ces neurones sensoriels n'étaient pas capables d'extraire des données sur la géométrie des objets, et que seuls ceux du cerveau le pouvait : les récepteurs dits "périphériques" (car non situés dans le cerveau) se contenteraient donc de transférer une information peu précise au cerveau. Mais cette hypothèse serait erronée, selon une étude suédoise (publiée dans Nature Neuroscience. )

 

 

Notre conscience d’exister prend naissance par le touché !  

bb-1.jpg

 

Trés beau témoignage de Osho sur : pourquoi le câlin est-il un outil thérapeutique incroyablement efficace ?  

L’homme a besoin d’être un centre d'attention. C’est l’un des besoins les plus fondamentaux des êtres humains. Si on ne prend pas soin de lui, l’être humain meurt. S’il ne sent pas qu’il est important pour quelqu’un, au moins pour quelqu’un, toute sa vie devient insignifiante.

Aussi, l’amour est la plus grande thérapie qui soit. Le monde a besoin de thérapie parce que le monde manque d’amour. Dans un monde vraiment vivant d’amour, aucune thérapie ne serait nécessaire, l’amour serait suffisant, plus que suffisant.

 Le câlin est simplement un geste d’amour, de chaleur, d’affection. La sensation de chaleur qui se déverse de l’autre personne fait dissoudre de nombreuses maladies en vous, fait fondre l’ego froid comme de la glace. Cela vous fait retrouver l’enfance.

De nos jours, les psychologues sont bien conscients du fait que si un enfant n’est pas étreint, embrassé, il va manquer d’une certaine nourriture. Tout comme le corps a besoin d’aliments, l’âme a besoin d’amour. Vous pouvez satisfaire à tous les besoins matériels de l’enfant, lui donner tous le confort matériel, si les câlins manquent, l’enfant ne deviendra pas un être en pleine santé. Au fond de lui, il restera triste, ignoré, négligé, abandonné. Il aura reçu de bons soins, mais il n’aura pas été materné.

Il a été observé que si un enfant ne reçoit pas de câlins, il commence à se replier sur lui-même — il peut même en mourir — bien que tout le reste soit à sa disposition. Sur le plan corporel, il reçoit tous les soins, mais aucun amour n’entoure l’enfant. Il devient esseulé, il devient déconnecté de l’existence.

L’amour est notre connexion, l’amour est notre racine. Tout comme vous respirez — pour le corps, c’est absolument essentiel : arrêter de respirer et vous n’existez plus — de la même manière, l’amour est le souffle intérieur. L’âme vit par l’amour.

L’analyse n’y parviendra pas. L’esprit et la clarification, la connaissance et l’érudition n’y parviendront pas. Vous pouvez savoir tout ce qu’il faut savoir sur la thérapie, vous pouvez devenir un expert, si vous ne connaissez pas l’art d’aimer, vous restez uniquement à la surface du miracle de la thérapie.

(…) Le câlin est un simple geste d’unité — même le geste apporte une aide. Si ce geste est vrai — pas seulement un geste, mais votre cœur y est aussi présent — il peut être un outil magique, il peut faire des miracles. Il peut transformer une situation dans son ensemble, instantanément… Le câlin est tout simplement l’une des choses les plus importantes.

(…) Quand vous aimez une personne, la seule verbalisation n’est pas suffisante, les mots ne suffisent pas, quelque chose de plus substantiel est nécessaire, les mots ne sont qu’abstraits. Vous devez faire quelque chose. Tenez la main, étreignez la personne, embrassez-la, prenez-la dans vos bras. Cela vous aidera tous les deux — si vous pouvez vous fondre tous les deux dans l’embrassade, vous allez redevenir plus jeunes, plus frais, plus vivants. C’est tout le processus de la guérison.

L’analyse est la voie du mental, le câlin est la voie du cœur. Le mental est la cause de toutes les maladies et le cœur est la source de toute guérison.

L'Ame du monde                                                                                                                            Source :  Mamounette Bellisima

 

 

 

DON
Prix : 2.50 €



02/08/2018
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8225 autres membres