creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Jeûne intermittent et perte de poids

jeune interm-1.jpg

 

 

 

Vous vous rappelez la chanson "on est foutu on mange trop" ? Apparement, le corps supporte mieux le manque de nourriture que le "trop" de nourriture. Mais surtout le jeûne   est indispensable à la santé.

 

 

Les bienfaits du jeûne sont multiples il existe d'excellents reportages sur le sujet. 

 

cette pratique a un effet bénéfique sur l'immunité, la longévité, la santé générale, la perte de poids.

 

Le jeûne thérapeutique est utilisé depuis longtemps en Russie, en Allemagne, pour soigner le cancer mais aussi la dépression, des maladies mentales, l'asthme.... Voici l'origine de cette découverte en résumé, un psychiatre russe, confronté à un patient qui refusait de s'alimenter décide de ne pas le forcer à manger, songeant qu'il finirait bien par avoir faim. Il est resté 5 jours sans manger (peut-être que le corps sait ce qui est bon pour lui...) et enfin, au bout de 5 jour il prend un jus de pomme.... et le psychiatre découvre stupéfait qu'il n'a plus aucun symptôme psychique. 

 

 

Il décide de mener des expériences, au cas ou ce serait grâce au jeûne. Il découvre au file des expériences que cette pratique guérit aussi bien les maladies mentales que les maladies physiques. Il partage ses découvertes, d'autres études ont lieu et voici que e jeûne se repend dans de nombreuses cliniques jusqu'à l'avènement de big pharma qui préfère que les traitements chimiques rapportent.

 

 Il reste cependant une clinique en Russie et en Allemagne qui offre cette forme de thérapie encadrée et les listes d'attente sont longues ! 

 

 

Pratiquer un jeûne ne veut pas forcément dire ne rien manger du tout, en dessous de 350 kcal vous êtes en acetose, l'autophagie (quand le corps puise dans ses réserves, produit de l'acétone). C'est en fait un processus naturel de nettoyage cellulaire qui trouve sa source dans un processus préétabli par l’organisme lui-même.

 

 A partir d'un certains temps, il doit élaguer et les premières cellules qu'il élague, ce sont les cellules cancéreuses, qui d'ailleurs, sont celles qui supportent le moins la privation de glucose.  D'autre part, j'ai eu l'impression (expérience personnelle) que cette épreuve opère comme un reset et on repart sur des bases plus saines. Et en creusant le sujet, j'ai confirmé mon impression en lisant que le jeûne, qui induit l'autophagie, déclenche un phénomène qui se manifeste par le renouvellement progressif et programmé des éléments constitutifs de la cellule.

 

Il s’agit plus précisément d’une décomposition des structures cellulaires suivie d’un recyclage.

 

Le terme renouvellement sous-entend que la cellule peut fabriquer elle-même de nouveaux éléments afin de se maintenir en activité.

 

La cellule peut-être aussi complètement remplacée par une autre si elle est détectée trop vielle.

 

L’autophagie n’est pas tout à fait automatisée. Elle ne peut donc pas se mettre en marche toute seule.

 

Certains facteurs sont essentiels à son activation. Dont la privation de nourriture.

 

 

Le jeûne ( la privation de nourriture), est le principal de ses facteurs.

Il a été prouvé que rester à jeun active le processus d’autophagie.

Se priver de nourriture permet ainsi à l’organisme de se renouveler.

 

Je conseille de faire un jeûne de 3 jours à 5 jours de temps en temps. Au moins une fois par an. 

 

Par ailleurs, une autre forme de jeûne existe, elle n'a pas exactement les mêmes propriétés mais elle induit aussi l'autophagie et est donc bonne pour la santé.

                                                                        C'est le jeûne intermittent. 

 

Outre la perte de poids et les vertus anti-âge, les pratiquants constatent une augmentation des niveaux d’énergie.

Comment se fait-il que moins de nourriture entraîne une augmentation de l’énergie me direz-vous !

En premier l'hypothèse est que le corps dépense moins d'énergie pour digérer les aliments et sand doute que ce renouvellement intérieur boost le corps. Le métabolisme et le système immunitaire s'en trouvant améliorés, il en découle une plus grande clarté mentale et un meilleur sommeil.

Cela peut aussi améliorer :

  • les allergies,
  • la digestion,
  • les infections récurrentes,
  • l’obésité,
  • les rhumatismes,
  • le risque de cancer,
  • les états dépressifs
  • L'anxiété
  • Troubles psy.... etc

 

Pour améliorer votre état de santé ou l'entretenir ou encore faire de la prévention, adopter cette pratique au moins en cure, c'est assez simples vous cela vous aidera à garder un état général de santé robuste.

 

  • Le jeûne 6 :1: soit 1 jour de jeûne hebdomadaire. 

    Vous perdrez au moins 1 kilo au cours des 24 premières heures de jeûne continu (ce poids perdu contient principalement de l’eau, que vous perdrez simplement en ne consommant pas de sel).

    Si vous vous arrêtez là et commencez à manger normalement, vous récupérerez ce kilo en un rien de temps. Mais si vous faites un jeûne plus long à la place, puis un changement de régime approprié vous garderez les bénéfices.

  • Le jeûne 5 :2 où l’on est en forte restriction calorique ou en jeûne complet, 2 jours sur 7.

  • Le jeûne d’un jour alterné: il s’agit de manger normalement puis s’arrêter un jour sur deux

  • La « warrior diet »: un seul repas est pris à un moment fixe de la journée.

  • Le jeûne 5 :2 où l’on est en forte restriction calorique ou en jeûne complet, 2 jours sur 7.

  • Le jeûne de 12 h  : vous pouvez, par exemple, sauter le petit-déjeuner et attendre jusqu’au déjeuner, en comptant la nuit passée vous avez 12h le ventre vide.

  • Le jeûnes de 16 heures, vous pouvez obtenir des résultats plus rapides. Vous jeûnez pendant 16 heures, puis vous pouvez manger au cours des 8 heures suivantes. Donc 2 repas et une collation ou deux par jour dans une fenêtre de 8 heures. Par exemple, dernière bouchée à 20h et reprise à midi. 

 

Tous les jours ou au minimum 6 jours sur 7. 

 

jeune intermitant-1.jpg

L'heure à laquelle vous mangez n'est pas primordial, ce qui compte, c'est le temps de jeûne. Si une personne se passe facilement de petit déjeuner, il est plus simple de commencer le jeûne la veille, elle ne vivra pas mal d'être privée de petit déjeuner. Par contre, si le petit déjeuner est très important pour vous, commencez après le petit déjeuner. 

 

Avec l’âge, perdre du poids devient de plus en plus difficile. Si vous avez entre 42 et 48 ans, la perte de poids moyenne pour les débutants du jeûne intermittent est de 9 kg après le premier mois.

kl perdu.jpg

 

La perte de poids doit toujours s'effectuer sur une longue période pour ne pas nuire à votre corps et aussi pour ne pas reprendre les kg aussi vite que vous les aurez perdus.

 

 

N'oubliez-pas de partager !

 



12/05/2022
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2070 autres membres