creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

L'analyse des gaz pour anticiper les pathologies graves

Sans titre-2.jpg

Le Dr Bruno Donatini est une figure de proue dans son domaine. Gastro-entérologue, cancérologue, osteopathe, c’est lui qui a fait connaître au grand public, notamment à travers de nombreux congrès, l’importance du Microbiote. son approche clinique, considérée comme avant-gardiste par de nombreuses personnes et thérapeutes. Ses recherches, investigations, découvertes et mises en perspective, parfois transversales, sont passionnantes :

On pourrait dire que quand l’intestin va tout va, mais pas que, car selon ce spécialiste, l’équilibre buccal compte tout autant pour la préservation de la santé globale.  Il rappelle que notre intestin est un monde vivant, comme la terre du jardin, un microbiote ou se trouvent des bactéries, des champignons, des parasites, des virus… Les pesticides nous sont donc tout aussi nocifs qu'au jardin. C’est un champ de bataille permanent où le bon équilibre des forces en présence est précieux à maintenir pour permettre à l’intestin d’assurer ses trois grandes fonctions :

- Digérer les aliments,

- Prélever dans le bol alimentaire les nutriments nécessaires pour son bon fonctionnement,

- Défendre l’organisme car l’intestin est l’un des organes essentiels à l’immunité.

 

Bien des naturopathes aiment à conseiller des probiotiques pour aider le travail de l’intestin. Aux yeux du Dr Donatini c’est une erreur ! Il ne faut surtout pas en abuser, un petit coup de pouce à l’occasion mais pas plus.

Car avant toute chose, il faut soigner l’intestin si l’on détecte des anomalies, inflammation chronique par exemple, causé par une dysbiose.

La dysbiose intestinale est un terme désignant un déséquilibre ou une mauvaise adaptation microbienne, du microbiote intestinal. Par exemple, la flore intestinale peut devenir perturbée, avec des espèces dominantes normalement non dominantes et des espèces confinées ou supplantées augmentant pour combler le vide.

La dysbiose est le plus souvent rapportée comme une affection du tractus gastro-intestinal particulier au cours de la colonisation bactérienne chronique de l'intestin grêle, de la prolifération fongique chronique de l'intestin grêle.

Le spécialiste évoque des nouvelles voies d’exploration par les gaz intestinaux, plus courantes dans d'autres pays. excellent indicateurs de l’équilibre ou déséquilibre du microbiote, selon leur composition. Ces examens diagnostiques s'effectuer sous forme de teste respiratoire pour diagnostiquer le  SIBO.

Ce déséquilibre par effets en chaîne peut entraîner de nombreuses pathologies, dont le cancer.  

 SIBO correspond à une pathologie, c’est une colonisation bactérienne chronique (une prolifération excessive et pathologique de bactéries ). Normalement, c'est dans le côlon que se trouve la majorité du microbiote intestinal, soit 1 à 2 kilos de bactéries, selon les individus.

 

Comment se manifeste le SIBO

Les symptômes digestifs sont souvent au premier plan en raison du trop de bactéries dans l’intestin grêle. Cet excès provoque la fermentation des résidus alimentaires non digérés, libérant fréquemment des gaz de fermentation, dont un des plus fréquents est l’hydrogène et parfois le méthane. Les symptômes dus à ces gaz sont souvent des ballonnements, des flatulences et même des douleurs abdominales. On retrouve également des épisodes de diarrhées ou de constipation, quelquefois en alternance. Les reflux acides sont fréquemment constatés aussi, en raison de la pression des gaz intestinaux réduisant la vidange gastrique vers l’intestin grêle et favorisant les remontées acides vers l’œsophage. Souvent en traitant un SIBO, on assiste à la disparition des reflux gastro-oesophagiens.

 

Cette affection à un impact sur la muqueuse intestinale et l'endommage,  elle devient perméable et laisse passer des particules alimentaires. Le SIBO, par sa capacité à enflammer la muqueuse de l’intestin, peut engendrer des difficultés d’absorption de nombreux micronutriments avec des carences multiples. Les troubles d’absorptions des graisses sont provoqués par les bactéries qui ont la capacité de bloquer l’activité des sels biliaires. Cela peut entraîner des carences en vitamines liposolubles essentielles pour notre immunité telles que la vitamine A, D ou E ainsi qu’une mauvaise absorption des acides gras essentiels. La déficience en B12 est également un problème important avec le SIBO, car les bactéries consomment la vitamine B12 avant que le corps n’arrive à l’absorber. Le manque de B12 peut se manifester par de la fatigue, de la dépression, des troubles de la mémoire, des fourmillements ou une anémie (mégaloblastique).

 

 Un SIBO peut être accompagné d’intolérances alimentaires, de céphalées, de douleurs articulaires, d’un état de fatigue chronique, etc. Cette hyperperméabilité intestinale peut également être liée à divers troubles neurologiques (migraines, autisme) ou psychologiques (dépression, anxiété).

 

Le diagnostique par le test des gaz

 

Pour évaluer la dysbiose intestinale et confirmer le  SIBO : intérêt du test respiratoire et de l’appareil GazDétect et d’autres examens des dysbioses. Ce genre de test existe depuis les années 70, mais les appareils de mesure sont de plus en plus pointus. 

Le syndrome du côlon irritable est souvent lié au SIBO ( 95% des colopathies fonctionnelles sont en réalité le SIBO)

Le nom du test aux US “Hydrogen breath test”, auquel on préfère maintenant “SIBO breath test”.  L’appareil MX6 de GazDetect est utilisé pour faire un test respiratoire selon les normes issus de consensus internationaux.

Le médecin vous fait souffler une première fois à jeun et relever les valeurs qui constitueront le 1er prélèvement et la référence à jeun pour la suite du test.

Ensuite, une solution de lactulose (sucre synthétique non absorbable par les humains mais seulement par les bactéries) vous ait donnée à boire.

 

Le test est effectué auprès d’un thérapeute qui a une machine pour mesurer votre souffle et les gaz que vous produisez. Quelques services hospitaliers de gastro-entérologie proposent ce protocole de test ou des praticiens indépendants.

(Le Dr Donatini  ne prend plus de nouveau patients mais il a formé de nombreux confrères. Voir le lien pour voir la liste plus bas. )

Après une période de 12 heures de jeûne la veille et un régime alimentaire spécial à suivre la veille.

il faut ensuite environ 2 heures au lactulose pour traverser l’intestin grêle.

Ensuite selon les méthodes de chaque praticien, soit le médecin vous demandera de revenir 2 heures plus tard pour prendre une nouvelle mesure et vous faire re-souffler dans le ballon.

Certaines préconisent de mesurer les gaz toutes les 15 à 20 minutes !

 

Aux USA., de façon consensuelle les valeurs pathologiques pour un SIBO il faut que l’on observe dans les 90 minutes après ingestion de lactulose,

  • Une augmentation de l’hydrogène de plus de 20 ppm pour retenir un SIBO positif pour l’hydrogène.
  • La présence d’une valeur de méthane de >10 ppm permet de retenir un SIBO à méthane positif, ceci sans nécessité d’une augmentation du méthane significative durant l’enregistrement.

Toutefois, ce consensus est critiqué, car la rapidité du transit est relativement fluctuante d’une personne à l’autre et l’appréciation uniquement sur 90 minutes peut manquer un certain nombre de SIBO plus tardif. De plus, le nombre de patients retenus positifs pour un SIBO avec méthane est  nettement augmenté puisqu’on ne tient plus compte de la nécessité d’une augmentation du méthane durant le test.

 

Importance de différencier une fermentation à hydrogène ou à méthane pour cibler le traitement.

 

Dans un intestin sain, les aliments sont digérés et absorbés par la paroi intestinale pour aller dans le sang. Dans le SIBO, les bactéries en excès se précipitent sur les hydrates de carbones pour les fermenter, produisant ainsi de l’hydrogène en excès.

Toutefois l’intestin contient différents autres organismes, dont les archéa, qui se nourrissent d’hydrogène et qui produisent du méthane.

Le problème principal de l’excès de méthane est la constipation et ces flores méthanogènes augmentent l’absorption des acides gras volatils et sont reliées à une augmentation de la prise de poids et du risque d’obésité. On a pu également montrer, chez des personnes obèses avec un BMI de plus de 30, que celles qui avaient une flore méthanogène avaient en moyenne 25 kg de plus que ceux qui n’avaient pas de méthane. D

On sait que beaucoup d’archéa qui produisent du méthane sont résistantes à des plantes antimicrobiennes ainsi qu’à des antibiotiques classiques utilisés dans le SIBO et il faut dès lors utiliser d’autres stratégies thérapeutiques.

 

L'hydrogène sulfureux

L’hydrogène sulfureux (H2S) est produit en partie par des bactéries appelées SRB (sulfur reducing bacteria). Les bactéries SRB les plus fréquentes sont le désulfovibrio et le bilophilia. Ces bactéries ont la capacité de produire du sulfure et en présence d’une augmentation de l’hydrogène, elles peuvent produire de l’hydrogène sulfureux. La production d’hydrogène sulfureux ne dépend pas seulement des bactéries du microbiote, mais semble en relation avec une perturbation du métabolisme des sulfures pouvant être liée à des pesticides comme le glyphosate (Roundup). Les gens qui produisent de l’H2S peuvent éructer des gaz sentant l’œuf pourri. Elles souffrent plus fréquemment de douleurs articulaires, de fibromyalgie, d’irritation de la vessie (cystite interstitielle), car l’hydrogène sulfureux est toxique pour le muscle détrusor de la vessie.

Un dosage fiable du H2S n’est actuellement pas disponible et lors d’un test respiratoire, c’est la présence d’une courbe plate qui fait suspecter ce gaz. En effet la production de méthane et d’H2S est en balance. Si l’H2S est présent, alors les valeurs de méthane et d’hydrogène sont basses et les courbes d’H2 et de méthane restent plates. La Dresse Siebecker utilise un test particulier fait par le laboratoire RED labs. Ce test est appelé TH1/TH2 immune balance et donne une bonne appréciation de la présence d’hydrogène sulfureux.

 

 

Les tests respiratoires  permettent d’évaluer une fermentation bactérienne de l’intestin grêle (SIBO). MAIS n’évalue pas d’autres pathogènes comme les champignons (candidose), les protozoaires ou encore les virus. Il ne permet pas non plus d’évaluer la présence ou l'ampleur d’une perméabilité intestinale, d’une inflammation intestinale ni la fonction digestive impliquant le pancréas, l’estomac ou la vésicule biliaire. Pour avoir une exploration plus précise, il est quelquefois nécessaire de considérer d’autres tests complémentaires. 

Source

 

 

Dans les années à venir, il sera possible aussi d’obtenir des indications intéressantes par la sueur.

 

La maladie parodontale correspond également à un déséquilibre du microbiote. 

 

L'analyse des gaz est riches d'enseignements pour un diagnostique beaucoup plus précis qu'une fibroscopie.

Il propose d'évaluer la dysbiose sur la base des gaz expirée, les corrélation entre gaz et syndrome métabolique (Le syndrome métabolique (ou syndrome X) est un ensemble de symptômes qui résultent de troubles du métabolisme. Ce syndrome est diagnostiqué lorsque le sujet présente au moins 3 des symptômes suivants : hypertension, glycémie (taux de sucre) élevée, surpoids (élévation du tour de taille), taux faible de bon cholestérol et taux élevé de graisses (triglycérides)).

 

 

Pour Donatini la maladie ne provient pas de l'assiette mais de la bouche. Pour lui les micro-organismes les pus nuisibles sont les herpes-virus qui modifie la vitesse du transite et l'absorption et la flore, entre autres méfaits sur la santé. 

Il faut donc s'assurer que la zone buccale  soit exempte d'infections avant de vouloir traiter la flore. Et oui, tout est interdépendant. Soigner un symptôme ne suffit pas. 

 

 

La malabsorption, ce sont des sucres trop importants dans le colon et qui produisent une fermentation excessive. Une bonne fermentation est bénéfique, un excès de fermentation est néfaste.  Lié à un intestin grêle qui ne fonctionne pas bien, qui a perdu sa capacité d'absorption ou bien un pancréas qui 

ne synthétise pas assez d'enzymes. Le colon peut contenir beaucoup de bactéries, mais l'intestin grêle ne doit pas contenir de bactérie ou très peu, s'il en contient, c'est pathologique. 

L'essentiel des maladies digestives, la maladie de Crohn, insuffisance pancréatique, gastroparésie ( progression des aliments est alors ralentie, voire stoppée, ce qui implique une vidange gastrique plus longue et une fermentation dans l'estomac) l'intolérance au gluten, reflètent une souffrance de l'intestin grêle ou du pancréas. 

 

Parmi les gaz mesurés le méthyacétate qui est le signe d'une stase gastrique (gastroparésie) avec, très souvent, une stéatose hépatique correspondant à la surcharge de graisse dans le cytoplasme des hépatocytes du foie (Pathologie extrêmement fréquente. Sa prévalence tend de plus à augmenter parallèlement à l'accroissement de la population obèse ou diabétique.

 

 Le docteur Donatini s'incrit dans une démarche intégrative, qui consiste au recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives (non conventionnelles) dans le suivi d'un patient. Elle associe deux approches, l’une axée sur la performance technique et le diagnostic, l’autre sur une approche plus globale et multidisciplinaire de la maladie. (Il existe dans le monde un grand nombre de systèmes médicaux, auxquels la médecine conventionnelle se réfère sous le vocable de « médecines complémentaires et alternatives » (ou MCA) qui est la terminologie retenue par les autorités européennes. Tandis que les autorités nord-américaines parlent de Complementary and Alternative Medicine ou CAM)

Il existe une formation au sein de l’école ECIM. 

ici une formation gratuite réduite :

PROJET MICROBIOTE cours du professeur Donatini

Tous ce que vous avez à savoir sur son approche y est abordé. Son CV et ses publications y sont détaillées.

 

CET ARTICLE (comme beaucoup d'autres) SERA COMPLETE 

 

ici l’annuaire des praticiens 

 

 

 

 

 

 



01/07/2021
11 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2471 autres membres