creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Médecine ayurvédique et Doshas

 

En médecine ayurvédique, notre santé dépend de l’équilibre entre les trois doshas ( énergies fondamentales).

A chaque profil ayurvédique (dosha) correspond une énergies dominante correspondant à notre type constitution individuelle depuis la naissance. Cette constitution s’appelle prakrti en sanskrit.

 Connaître son dosha, ou profil ayurvédique, permet d’ajuster l’ensemble de notre hygiène de vie à notre nature. Certains aliments, plantes, type d'activité et de rythmes qui nous conviennent et dont nous avons besoin en fonction de notre nature. Et même certaines couleurs, certains sons, certaines odeurs, qui nous sont bénéfiques pour nous équilibrer et préserver notre santé. 

Notre constitution peut se comprendre comme un équilibre unique entre les cinq éléments : l’air, le feu, l’eau, la terre et l’éther. Les trois doshas sont constitués par une combinaison de deux éléments chacun. Nous avons tous un, ou deux doshas dominants, très rarement trois.

 

Les trois doshas sont :

  • Vata, « ce qui souffle », associé aux éléments de l’air (espace) et de l’éther (mouvement)
  • Pitta, « ce qui transforme » associé aux éléments du feu (transformation) et de l’eau (cohésion)
  • Kapha, « ce qui lie, qui soutient ». Associé aux éléments eau (cohésion) et terre (densité)

Les trois doshas gouvernent notre métabolisme. Vata est responsable du catabolisme (la dégradation des molécules), alors que kapha au contraire est responsable de l’anabolisme (la création et construction des cellules). Enfin, pitta est responsable de la régulation du métabolisme.

 

Selon la médecine ayurvédique il y a sept profils ayurvédiques :

  • Vata
  • Pitta 
  • Kapha 
  • Vata-Pitta 
  • Pitta-Kapha
  • Kapha-Vata
  • Vata-Pitta-Kapha

 

Vous pouvez donc avoir un profil simple, double, ou beaucoup plus rarement – triple. Le plus courant est un seul dosha dominant. Lorsque l’on découvre un profil double, l’un des doshas est parfois plus fort. Par exemple, une personne peut avoir un profil Pitta dominant avec un kapha très fort en seconde position, ou l’inverse. Il se peut également que l’on se découvre un pitta fort pour les questions physiques et un kapha fort pour les questions de personnalité.

Bien que les doshas nous permettent de comprendre notre constitution, deux personnes du même dosha auront bien des différences. Ce qui les relie, c’est l’équilibre des éléments dont ils ont été dotés à la naissance.

source 

 

Doshas2.jpg

 

Voir toutes les autres fiches (plus de 200)

 

Toutes les qualités contenues dans les doshas s’expriment différemment au travers de chaque personne, selon sa constitution et ses conditions actuelles de son environnement.

Exemple : Une personne avec un profil à forte dominante pitta, en plein été, devra se tourner vers des aliments et des activités qui lui apportent de la fraîcheur et de l’air, qualités de kapha et vata.

Si au contraire cette personne se tourne vers des aliments pitta, cela peut rendre la chaleur plus difficilement supportable.

 

Cette attitude s’étend aussi aux couleurs et aux objets du quotidien : on préférera des couleurs claires et des vêtements qui laissent passer l’air (vata) en pleine canicule.

 

Lorsque la médecine ayurvédique cherche l'origine d'une maladie,  elle cherche la cause en termes de déséquilibre des doshas. Le déséquilibre d’un dosha affectera généralement les autres.

Un déséquilibre de vata affectera pitta et kapha, car vata est le mouvement et la circulation d’énergie dont dépendent ces derniers. Si cet aspect est faible, trop fort ou bloqué, pitta et kapha ne pourront pas être équilibrés.

Trois doshas, trois âges

Les trois doshas correspondent aussi aux trois étapes de la vie : kapha est le dosha de l’enfance, pitta celui de l’âge adulte, et vata de la vieillesse. En relation avec les fonctions métaboliques:

 

Dans l’enfance, kapha accompagne la construction du corps et la croissance, dans l’âge adulte, pitta maintient ce corps en forme, et dans la vieillesse vata entre en jeu avec l’inéluctable procédé de détérioration.

Chaque période de la vie a donc ses enjeux : les enfants se confronteront aux désordres de kapha (rhumes, problèmes respiratoires, etc.) alors que les adultes feront face plus communément à des problèmes liés à pitta, et les personnes âgées rencontreront des problèmes liés à vata (arthrite, perte de la mémoire, etc.).

A chaque moment de la vie, l’équilibre du dosha de la phase que nous vivons, est à prendre en compte, à côté de notre dosha de profil.

Les doshas exprimés par le corps

Chaque partie du corps peut être lue en termes de dosha : nos yeux, nos cheveux, nos dents… peuvent nous donner des informations sur notre dosha et un éventuel déséquilibre. Ce diagnostic clinique est utilisé par les médecins ayurvédiques.

Par exemple, des ongles secs et cassants indiquent vata, alors que des ongles coupants et souples indiquent pitta, et des ongles épais, brillants et polis indiquent kapha. Il en est de même pour toutes les parties du corps, ainsi que de façon plus globale de nos émotions, comportements et pensées.

En effet, les correspondances vont bien plus loin que cela. En médecine ayurvédique, tout peut être compris en termes de dosha :une forêt, une mélodie, un rêve, une façon de s’exprimer, une pensée ou une sensation…  

source 

Profile Vata.jpg

Profile pita.jpg

 

 

Profile Kapha.jpg

 

 

Kapha Fruit.jpg

 

 

Voir aussi 

recette-ayurvedique

 



13/05/2021
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2433 autres membres