creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Effets des émotions du stress et de l'anxiété sur le coeur

mainfulness.jpgRalentir, changer son regard, vivre autrement

 

 Je vous convie avec insistance, vous ne perdrez pas votre temps, à regarder ou simplement écouter en vaquant à vos occupation, cette vidéo : 

A ceux qui écouteront cette video, je vous invite à commenter en bas de l'article.

 

Votre rentrée ne pourra s'en trouver qu'améliorée croyez le bien. Des pistes vraiment intéressantes et accessibles et un regard neuf sur les effets de nos comportements sur notre humeur et notre ressenti. 

 

Vous apprendrez des choses essentielles et utiles pour gagner en sérénité. (SVP allez jusqu'en bas de l'article, j'ai un message spécial aujourd'hui).

 

En écoutant j'ai réalisé que l'expression "avoir le coeur brisé"  ou encore "ça me fend le coeur" ont un fondement véritable. 

Le coeur prend cher quand nous souffrons émotionnellement, mais aussi quand nous sommes stressés, anxieux. Les émotions fortes blessent le coeur, pas seulement métaphoriquement.

D'ou la prescription parfois de "beta bloquant". 

Métaphoriquement, si la mort un jour se manifeste pour vous par une crise cardiaque, on pourrait considérer que toutes les personnes et les évènements qui ont contribué à "casser ce coeur qui tombe en morceaux", y ont contribuer !

 

coeur-3.jpg

Cette découverte a d'autant plus de sens pour moi que j'ai éprouvé une fois dans ma vie, ce qu'on appel en médecine le "syndrome du coeur brisé". La sensation s'apparente un peu à celle d'une crise cardiaque. Sous l'effet du choc et de la douleur morale, j'ai ressenti une douleur oppressante et désagréable, comme si on prenait mon coeur et qu'on l'essorait comme un linge en le torsionnant. 

88721.jpg

 

Le syndrome du cœur brisé est une affection du muscle cardiaque aiguë qui survient suite à un stress intense et entraîne une sécrétion brutale d'hormones de stress, les catécholamines.

838_illustration_coeur_brise_fanatic_studio_science_photo_l_fst_science_photo_library_afp.jpg

Alors pour prendre soin de notre coeur, et de  nous par la même occasion, il ne suffit pas de bien manger, non. Il faut impérativement apprendre à gérer les émotions et le stress. Et pour éviter les médicaments dont les effets sont transitoires et délétères sur les organes tels que le fois et les reins, la seule solution est d'apprendre à réguler par des techniques qui ont fait leurs preuves. 

En voici deux.  

 

 

 

Qu’est-ce que la mindfulness  ou méditation de pleine conscience?

 

 

La Mindfulness est une appellation anglophone de ce que nous appelons communément la méditation de pleine conscience.  Une manière particulière d'orienter son attention dans le moment présent qui favorise, au contraire, la pleine conscience de soi. on peut aussi trouver le terme de "Focusing". 

 

 

 En donnant un nom inédit, les acteurs du bien-être visent à s'approprier une méthode pour en retirer des bénéfices. 

 

Pour échapper au stress, aux ruminations et au mal-être provoqué par des émotions difficile à gérer, il faut sortir du mental. La zone qui gère cela est situé au niveau préfrontal dans le néocortex. Pour déconnecter momentanément cette zone, il faut revenir dans les sensations du corps, c à d se focaliser sur le ressentit. c'est que l'on fait quand on fait une séance de relaxation. On se concentre sur la respiration, le diaphragme qui monte et descend, chacun des muscles que l'on relâche délibérément.... On peut tout aussi bien ce concentrer sur une cible visuelle comme dans les exercices de cohérence cardiaque, sur le ciel bleu et le vent qui caresse notre visage, le bruit des petites oiseaux ou les vagues qui s'écrasent sur le sable...... Tout cela procure le même effet, sortir du mental.   

 

Retenons cette idée de présence : il est facile de vérifier qu’au fil d’une journée nous ne sommes pas toujours pleinement présents à l'ici et maintenant.

Comme lorsque nous parcourons plusieurs pages d’un livre sans les avoir vraiment lues – où lorsque arrivant au terme d’un trajet, nous réalisons que nous n’avons aucun souvenir du chemin que nous avons suivi, ni des évènements qui ont pu survenir en cours de route.

 

Pendant tout ce temps, nous n’étions pas pleinement conscients. d'ou le terme de méditation de pleine conscience, être présent à soi, et sortir de la mentalisation. 

Nous sommes souvent en mode « pilote automatique »

Le pilote automatique peut être très problématique parce qu’il ouvre un espace aux pensées négatives et aux ruminations, ou encore à des sentiments plus forts de tristesse, d’anxiété ou de dépression, qui peuvent ainsi s’installer, en continu, sans se faire remarquer.

 

La mindfulness ou les autres appellations est une manière particulière d’orienter son attention dans le moment présent qui favorise, au contraire, la pleine conscience de soi.

 

Cette aptitude est naturelle, mais elle peut s’atrophier, ou se développer par un entrainement – la méditation d’attention – qui nous rend progressivement plus habile pour réguler nos tensions et nos émotions au lieu d’être submergés par elles. Nous améliorons ainsi grandement la qualité de notre relation à nous-même et aux autres et sommes mieux à même de faire les choix qui nous conviennent.

La mindfulness (pleine conscience) a démontré son efficacité contre le stress, l’anxiété, la rechute de la dépression et les addictions, ainsi que pour des problèmes tels que l’hypertension, les affections cardiaques et la douleur chronique.

 


De quelle méditation parlons-nous ?


C'est une manière particulière d'orienter son attention dans le moment présent qui favorise, au contraire, la pleine conscience de soi.

Pour nous occidentaux, le mot méditer est à la fois étrange et familier. En fait il renvoie, suivant les traditions, à une telle variété de réalités que si quelqu’un dit « je médite », il est très difficile de savoir ce qu’il fait sans l’interroger un peu plus.

Dans l’usage courant, méditer signifie être concentré et s’absorber complètement dans une réflexion à propos de quelque chose. Les « méditations métaphysiques » de Descartes ou l’image du penseur de Rodin illustrent ce sens : méditer c’est s’arrêter pour se consacrer tout entier à penser.

Dans la pratique de la méditation d’attention, nous commençons aussi par nous arrêter. Mais, à la différence du penseur de Rodin, nous ne nous arrêtons pas pour réfléchir. Nous nous arrêtons pour rien, sans autre propos que de nous tenir ainsi : assis, immobiles et silencieux.

Vous avez dit bizarre ? Méditer est effectivement un acte assez radical, qui tranche avec notre mode de vie pressé, où nous allons toujours de l’avant, toujours plus vite et n’en avons jamais fini avec la liste des choses à faire.

Pratiquer la Mindfulness c’est donc d’abord prendre une liberté : la liberté de ne rien faire - même pas réfléchir – et de n’aller nulle part. La liberté d’être enfin arrivé. C’est aussi se donner le temps d’avoir souci de soi et de prendre soin de soi, deux attitudes qui sont parfois regardées comme égoïstes – alors qu’elles conditionnent évidemment notre capacité à donner de nous-même.

« Une demi-heure de méditation est essentielle chaque jour, sauf quand on a une vie très occupée. Dans ce cas, une heure est nécessaire » Saint François de Salles


Donc pendant tout le temps que dure un exercice nous ne faisons rien, et cependant nous mobilisons toute notre attention afin d’observer ce qui est là au présent, dans notre corps et dans notre esprit. Un peu comme on observe un paysage depuis la fenêtre d’un train – au calme et confortablement assis – nous observons et notons les éléments du paysage, et puis les laissons s’éloigner, sans les suivre, sans nous y attacher.

A quoi ça sert ? Nous savons que pour entretenir les qualités du corps – sa souplesse, sa force et son endurance – nous devons nous entrainer un minimum en pratiquant un sport par exemple. Mais quel exercice devons-nous pratiquer pour entretenir les qualités essentielles de notre esprit : sa stabilité et sa clarté ?

La méditation d’attention est en quelque sorte une toilette et une gymnastique de l’esprit : aussi profitable au bon fonctionnement intellectuel et émotionnel que le sont un footing et une douche au bien-être du corps. L’origine latine du mot méditatio confirme ce sens puisqu’il vient du verbe méditor qui signifie donner des soins.

L’idée très importante ici c’est qu’on ne médite pas pour méditer, pas plus que pour faire le vide où pour s’évader de la réalité. Au contraire la méditation d’attention vise à mieux apprécier et mieux vivre notre vie telle qu’elle est, au présent.

 


Efficace pour prévenir la rechute dépressive

Mindfulness_Pleine_Conscience_2.jpg

 

 

 Les états modifiés de conscience.jpg

 

 


Je vous suggère aussi la cohérence cardiaque, cliquez en dessous sur le lien de l'article qui y est consacré. 

 

cohérence cardiaque corrigée.jpg

 

Voir aussi :  Exercices de cohérence cardiaque

 

Z tout stress.jpg

Pour recevoir toutes les fiches anti-stress et anxiété 

 

Pack stress anxiété
Prix : 5.80 €

 

 Si parmi mes lecteurs se trouvent une personne prof ou ancien(ne) prof de français ou ayant des compétences avérées dans le domaine, infaillible en orthographe, grammaire, règles syntaxiques et force de proposition en tournure de phrase, si nécessaire.   Bref, un ou une littéraire, pour fournir un travail sérieux et rigoureux. Je lui propose un échange, de toutes mes fiches (qui contiennent des fautes désolée) représentant un travail de plusieurs années, contre une relecture d'un roman de 300 pages environ.  Les professionnels dans ce domaine réclament une somme, sans doute justifiée, mais mes moyens sont modestes et je ne vais tout de même pas faire un prêt pour payer la correction d'un premier livre. Par contre, s'il s'avérait rencontrer un succès qui permette de payer la prochaine fois, alors oui, je paierai. 

J'apprécierais éviter une plume rouge inquisitrice qui entoure les faute comme un prof cependant, et des annotations lisibles. Un délai pas trop long, un ou deux mois max si possible. OU bien partager la tâche entre plusieurs personnes. 

 

Par ailleurs, si parmi-vous se trouvent, aussi, des adeptes de romans de science fiction, et que vous seriez intéressés de lire un manuscrit pour donner votre avis et faire des remarques, vous êtes aussi conviés à m'écrire. Je pourrai le soumettre dès qu'il sera déposé à la Société des Gens de Lettre. ça aussi c'est payant, ainsi que l'auto édition. 

 

Pour les autres, vous pouvez proposer autour de vous si vous côtoyez des littéraires qui serait susceptibles d'être intéressés. 

Ecrivez-moi à créer.son.bien.etre@gmail.com

 

Source : http://www.centrepourlamindfulness.fr

 

L'origine de la pleine conscience :  http://pratiquer-la-meditation.com/la-pleine-conscience#.U5IoWvmSwk0



04/06/2014
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2097 autres membres