creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Reconnaitre le type d'éruption cutanée

peau-1.jpg

 

 

Les éruptions cutanée sont variées, de part leurs textures ou leurs couleurs. La peau peut être  squameuse, cahoteuse, être irritée, gratter.... 

 

De nombreuses causes sont possibles. Voici une liste non exhaustive.

 
 

Piqûres de puces

  • généralement situés en groupes sur le bas des jambes et des pieds
  • bosse rouge qui démange, entourée d’un halo rouge
  • les symptômes commencent immédiatement après avoir été mordu

 

 

Toutes les images

 

 

 

Acné

  • L'hyperséborrhée découle d'un emballement de la production de sébum, une sécrétion grasse de la peau pour se protéger et nourrir les couches superficielles. Sa production est en partie dépendante des hormones. 
  • L’obstruction des pores cutanés empêche l'élimination normale du sébum. C’est le phénomène qui entraîne la constitution de microkystes, les fameux points noirs.
  • L’inflammation des lésions due à la prolifération de la bactérie P. acnes est à l’origine de l’aspect rougeâtre des papules (boutons rouges). En quelques jours, celles-ci évoluent vers la formation de boutons blancs.

 

Afficher l’image source

 

 

Pityriasis

  • Le Pityriasis versicolor est une maladie bénigne, provoquée par un champignon. Touchant surtout les adolescents et les jeunes adultes, elle se développe à la faveur de facteurs favorisants, parfois de façon spectaculaire… D’impact purement esthétique, elle peut cependant nuire à la qualité de vie des malades si elle n’est pas traitée.
  • dû à une levure (ou champignon) nommée Malassezia, présente dans la peau sans causer de maladie. Cette levure vit dans les follicules pilo-sébacés, c’est-à-dire l’ensemble constitué de la racine du poil et de la petite glande produisant le sébum (une sorte de graisse protectrice).
  • Ces déclencheurs peuvent être :

    • Une séborrhée (peau grasse). Malassezia est une levure lipophile, c’est-à-dire qu’elle aime un environnement gras ;
    • L’application de crème grasse, pour la même raison que mentionnée ci-dessus ;
    • Une transpiration abondante ;
    • Des vêtements synthétiques serrés ;
    • Un hypercorticisme (trop de cortisol) associé à un syndrome de Cushing, une grossesse ou la prise de corticoïdes ;
    • Des facteurs génétiques prédisposants.

Afficher l’image source  pity2.jpg  Pityriasis


Erythème infectieux

Egalement appelée la cinquième maladie, c'est une infection virale causée par le parvovirus humain B19. Elle touche plus fréquemment les enfants, et jusqu'à 70 % de tous les cas se manifestent parmi les enfants âgés de 5 ans à 15 ans.

Elle a été désignée cinquième maladie, car sur le plan historique elle a été la 5e maladie infantile infectieuse caractérisée par une éruption cutanée à recevoir un nom.

  • mal de tête, fatigue, fièvre basse, mal de gorge, nez qui coule, diarrhée et nausée
  • les enfants sont plus susceptibles que les adultes d’avoir une éruption cutanée
  • éruption ronde, rouge vif sur les joues
  • éruption à motif dentelle sur les bras, les jambes et le haut du corps qui pourrait être plus visible après une douche ou un bain chaud

Résultat d’images pour la cinquieme maladie

Urticaire

 

L’urticaire est une éruption qui se manifeste par des plaques rouges en relief sur la peau, souvent associées à des démangeaisons. En général, les crises sont brèves et isolées. Néanmoins, l’urticaire peut devenir chronique. La réaction est provoquée par l’activation d’une cellule immunitaire : le mastocyte.

L’urticaire est une éruption cutanée caractérisée par la présence de plaques (ou papules) rouges ou rosées, superficielles, arrondies, bien limitées et en relief. Ces lésions sont fréquemment associées à des démangeaisons, ou prurit, comme en cas de piqûres d’orties (origine du mot urticaire).

L’éruption touche généralement la surface de la peau. Les plaques d'urticaire sont peu nombreuses ou au contraire multiples. Elles changent de place avant de disparaître moins de 48 heures sans laisser de traces.

Parfois, l'uticaire s’étend en profondeur ou gagne les muqueuses. On parle alors d’angiœdème. L'angio-œdème siège principalement sur le visage (paupières et lèvres) et se caractérise par un gonflement important qui déforme la zone atteinte. La rougeur de la peau est peu marquée. Dans l’immense majorité des cas cet angiœdème est bénin. Mais, dans les rares cas d’urticaire allergique, l’angiœdème peut toucher la luette, le pharynx, les cordes vocales et le larynx, entrainant des difficultés à parler et à respirer. Cette forme, appelée œdème de Quincke, nécessite une hospitalisation en raison du risque d’asphyxie.

L'urticaire se produit en relation avec l'exposition à un allergène un peu comme l'allergie alimentaire. Quand la personne est exposée à un allergène, les mastocytes associés à la peau libèrent de l'histamine, qui est un médiateur chimique dans une réaction allergique. L'histamine provoque des démangeaisons et un œdème cutané à l'origine de l'urticaire. On parle de "crise" d'urticaire" ce qui signifie que c'est transitoire dans la majorité des cas. 

 

On distingue deux formes d’urticaire :

  • L’urticaire aiguë : il n'y a qu’une seule poussée, qui dure quelques heures à quelques jours. L'urticaire peut récidiver à distance du premier épisode et les poussées d’urticaire changent fréquemment de localisation.
  • L’urticaire chronique est définie par des poussées se répétant tous les jours ou tous les 2 à 3 jours, sur une durée d’au moins six semaines. Ces manifestations peuvent être associées à des douleurs abdominales et articulaires, et à un peu de fièvre. C'est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Elle disparaît en quelques mois ou années.

urticaire2.jpg
a74818e2a4_50149164_urticairefs.jpg

Impétigo

  • commun chez les bébés et les enfants
  • souvent situé dans la zone autour de la bouche, du menton et du nez
  • ampoules irritantes et remplies de liquide qui apparaissent facilement et forment une croûte couleur miel.

 

Résultat d’images pour impétigo


Teigne

  • éruptions squameuses circulaires avec bordure en relief
  • la peau au milieu de l’anneau semble claire et saine, et les bords de l’anneau peuvent s’étendre vers l’extérieur
  • qui démange

 

teigne-1.jpg

 

Gale

 

Aucun auteur lisible par machine fourni. Cixia supposé (sur la base de revendications de droits d’auteur). (Domaine public), via Wikimedia Commons

 

  • l’apparition des symptômes peut prendre de quatre à six semaines
  • Des éruptions cutanées extrêmement irritantes peuvent être des boutons, constituées de minuscules ampoules ou squameuses
  • lignes en relief, blanches ou chair

 

Afficher l’image source

 

 

Lichen

  • dermatose inflammatoire chronique et récidivante qui survient préférentiellement chez l' adulte d' âge moyen et concerne environ 0,2 à 1% de la population, dont la cause n' est pas connue.
  • La peau et la muqueuse orale sont les cibles habituelles de la maladie. Les présentations cliniques de l' affection sont parfois variées 
  • L' évolution est le plus souvent favorable.
    En raison du risque évolutif parfois destructif sur les phanères et les muqueuses, un traitement incisif et le suivi sont essentiels dans la prise en charge de ces patients.
  • Le prurit (démangeaisons) est un des signes importants de l' affection. Il est parfois intense et le grattage occasionne l' apparition de nouvelles lésions sur les stries linéaires de grattage : on appelle cela le phénomène de Koebner.

 

 

Afficher l’image source


Dermatite de contact

  • apparaît quelques heures à quelques jours après le contact avec un allergène
  • a des bordures visibles et apparaît où votre peau a touché la substance irritante
  • la peau démange, rouge, squameuse ou crue
  • cloques qui pleurent, suintent ou deviennent croustillantes

 

  • L’une des causes les plus courantes d’éruptions cutanées. Ce type d’éruption cutanée se produit lorsque la peau entre en contact direct avec une substance étrangère qui provoque une réaction indésirable, entraînant une éruption cutanée. L’éruption qui en résulte peut être irritante, rouge ou enflammée. Les causes possibles de la dermatite de contact comprennent:
    • produits de beauté, savons et détergents à lessive
    • teintures dans les vêtements
    • entrant en contact avec des produits chimiques en caoutchouc, élastiques ou
    • toucher des plantes toxiques, telles que, ou

 

  Afficher l’image source  sourcil-1.jpg

 

Rosacée

  • maladie de peau chronique qui passe par des cycles de décoloration et de rechute
  • les poussées peuvent être déclenchées par des aliments épicés, des boissons alcoolisées, la lumière du soleil, le stress et les bactéries intestinales Helicobacter pylori
  • les quatre sous-types de rosacée englobent une grande variété de symptômes
  • les symptômes communs incluent rougeur du visage, soulèvement, bosses rouges, rougeur du visage, sécheresse de la peau et sensibilité de la peau

 

Résultat d’images pour rosacée


Eczéma allergique

  • peut ressembler à une brûlure
  • souvent trouvé sur les mains et les avant-bras
  • la peau démange, rouge, squameuse ou crue
  • cloques qui pleurent, suintent ou deviennent croustillantes

 

Afficher l’image source

 

 

voir l’article complet sur l’eczéma

 

Maladie des mains, des pieds et de la bouche

  • affecte généralement les enfants de moins de 5 ans
  • cloques rouges douloureuses dans la bouche, sur la langue et les gencives
  • taches rouges plates ou surélevées situées sur la paume des mains et la plante des pieds
  • des taches peuvent également apparaître sur les fesses ou les parties génitales

 

Résultat d’images pour Maladie des mains, des pieds et de la bouche


Érythème fessier

  • situé sur des zones qui sont en contact avec une couche
  • la peau est rouge, humide et irritée
  • chaud au toucher

 

Afficher l’image source


Eczéma

  • plaques squameuses jaunes ou blanches qui se détachent
  • les zones touchées peuvent être rouges, irritantes, graisseuses ou grasses
  • la perte de cheveux peut se produire dans la région avec l’éruption

 

 

Eczéma séborrhéique

  • plaques squameuses jaunes ou blanches qui se détachent
  • les zones touchées peuvent être rouges, irritantes, graisseuses ou grasses
  • la perte de cheveux peut se produire dans la zone de l’éruption

 

Afficher l’image source


Psoriasis

  • plaques cutanées squameuses, argentées, nettement définies
  • généralement situé sur le cuir chevelu, les coudes, les genoux et le bas du dos
  • peut être irritant ou asymptomatique

 

pso2.jpg


Varicelle

  • Des grappes de vésicules rouges, rouges et remplies de liquide, à divers stades de guérison, sur tout le corps
  • l’éruption est accompagnée de fièvre, de courbatures, de maux de gorge et d’une perte d’appétit
  • reste contagieux jusqu’à ce que toutes les ampoules soient recouvertes de croûte

 

Afficher l’image source


Lupus érythémateux systémique (SLE)

  • une maladie auto-immune qui présente une grande variété de symptômes qui affectent de nombreux systèmes et organes du corps
  • une vaste gamme de symptômes cutanés et muqueux allant des éruptions cutanées aux ulcères
  • éruption cutanée classique en forme de papillon qui traverse la joue sur le nez
  • des éruptions cutanées peuvent apparaître ou s’aggraver avec l’exposition au soleil

 


Zona

  • éruption cutanée très douloureuse pouvant provoquer des brûlures, des picotements ou une démangeaison, même en l’absence d’ampoules
  • grappes d’ampoules remplies de liquide qui se cassent facilement et qui pleurent
  • les éruptions cutanées apparaissent sous forme de bandes linéaires qui apparaissent le plus souvent sur le torse, mais peuvent se produire sur d’autres parties du corps, y compris le visage
  • peut être accompagné de fièvre basse, de frissons, de maux de tête ou de fatigue

 

Rougeole

Par Crédit photo: Fournisseurs de contenu: CDC / Dr. Heinz F. Eichenwald (domaine public), via Wikimedia Commons
  • fièvre, mal de gorge, yeux rouges et larmoyants, perte d’appétit, toux et nez qui coule
  • l’éruption rouge se propage du visage vers le bas du corps trois à cinq jours après l’apparition des premiers symptômes
  • de petites taches rouges avec des centres bleu-blanc apparaissent à l’intérieur de la bouche

 

Afficher l’image source

 

 

 

Scarlatine

 

Image de: badobadop.co.uk (Travail personnel) (CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)), via Wikimedia Commons

 

  • se produit en même temps que ou juste après une infection de l’angine streptococcique
  • éruption cutanée rouge sur tout le corps (sauf les mains et les pieds)
  • l’éruption cutanée se compose de petites bosses qui donnent l’impression d’être du «papier de verre»
  • langue rouge vif

 


Morsure de tique

Image de: James Gathany Fournisseurs (s) du contenu: CDC / James Gathany (Domaine public), via Wikimedia Commons
  • douleur ou gonflement au niveau de la morsure
  • éruption cutanée, sensation de brûlure, ampoules ou difficulté à respirer
  • la tique reste souvent attachée à la peau pendant longtemps
  • les morsures apparaissent rarement dans les groupes

 

 

 

Maladie de Kawasaki

Cette condition est considérée comme une urgence médicale. Des soins urgents peuvent être nécessaires.

  • affecte généralement les enfants de moins de 5 ans
  • langue rouge et enflée (langue de fraise), forte fièvre, gonflement, paumes et plante des pieds rouges, ganglions lymphatiques enflés, yeux injectés de sang
  • peut causer de graves problèmes cardiaques, alors consultez un médecin si
  • Cependant, elle s’améliore généralement d’elle-même

 

Afficher l’image source

 

Molluscum contagiosum

 Lésion virale de la peau très fréquente et souvent profuse chez les enfants. C'est un virus appartenant à la famille des Poxvirus (dont fait partie le virus de la variole), caractérisée par la présence de multiples petites surélévations de peau nacrées, de couleur chair, dures et ombiliquées (elles ont un petit trou à leur sommet), siégeant principalement sur le visage, les plis des membres et les aisselles ainsi que la région ano-génitale. 

Le molluscum contagiosum est contagieux. Il se transmet entre enfants par contact direct. 

le Molluscum Contagiosum Virus (MCV), qui est devenu le plus fréquent des poxvirus pathogènes chez l’homme et dont on connait actuellement quatre génotypes classés de MCV-1 à MCV-4. Le MCV-1 est le plus souvent incriminé chez les enfants, tandis que le MCV-2 est plus fréquent chez les adultes.

Le temps d’incubation du Molluscum Contagiosum Virus est de l’ordre de 2 à 7 semaines.

 

 

La contagiosité de la lésion fait qu'il existe souvent plusieurs dizaines de lésions évoluant chacune pour son propre compte. Ainsi, même si l'évolution naturelle est la régression en quelques semaines ou mois, durant ce laps de temps, on voit souvent apparaître de nombreuses autres lésions.

Certaines peuvent se localiser sur des zones délicates à traiter (paupière, nez, prépuce...).

Les autres complications classiques sont la douleur, les démangeaisons, les réactions inflammatoires sur le molluscum et les surinfections bactériennes.

 

L'évolution naturelle du molluscum contagiosum est la régression spontanée, le plus souvent après une phase inflammatoire. Le traitement du molluscum contagiosum fait donc débat au sein des dermatologues : s'il parait licite de proposer l'abstention compte-tenu de la régression spontanée des lésions, il est souvent difficile de tenir ce discours devant les parents qui sont venus justement pour voir disparaître rapidement ces petites boules qui colonisent a peau de leur enfant. De plus on craint souvent la multiplication des lésions notamment chez les plus jeunes enfants et les localisations difficiles à traiter (visage, organes génitaux...).

Les traitements doux sont donc souvent proposés en première intention, et en cas d'échec, on réalise les traitements ablatifs le plus souvent après application d'une crème anesthésiante sur les lésions une heure avant le geste.

 

titre-3.jpg

 

OIP.jpg

 

 

 

Quelques conseils pratique en attendant de consulter

  • Utilisez des nettoyants doux et délicats au lieu des savons en barre parfumés.
  • Utilisez de l’eau tiède au lieu de l’eau chaude pour vous laver la peau et les cheveux.
  • Sécher l’éruption au lieu de le frotter.
  • Laissez l’éruption respirer. Si possible, évitez de le couvrir avec des vêtements.
  • Arrêtez d’utiliser de nouveaux produits cosmétiques ou lotions qui pourraient avoir déclenché l’éruption cutanée.
  • Évitez d'érafler ou gratter l’éruption cutanée, car cela peut aggraver la situation et entraîner une infection.
  • Appliquez un onguent (vaseline ou homéo plasmine par exemple) sur la zone touchée si l’éruption et causée par une irritation ou cause des démangeaisons et provoque une gêne. 
  • Un bain à l’avoine peut soulager les démangeaisons associées aux éruptions cutanées dues à l’eczéma ou au psoriasis. 

VOIR AUSSI  l-herpes-soins-naturels

SOULAGER piqûre d’insectes 

 



12/01/2022
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2098 autres membres