creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Antihistaminiques naturels

 

Antihistaminiques naturels

 
Lorsque nous souffrons d'allergie, le premier réflexe est d'utiliser un antihistaminique. 
 
En cas de rhum des foins, l'allergie au pollen, qui se caractérisent par : 

- prurit : les yeux et le nez démangent
- anosmie : diminution ou perte totale de l’odorat
- rhinorrhée : le nez qui coule
- Éternuements répétés
- obstruction nasale : le nez est bouché

 

 

Voir les instructions pour y remédier simplement avec une huile essentielle un peu plus bas. 

 periodes alergie.jpg

 
 

Cas d'urticaire

 
L'urticaire est une éruption cutanée localisée ou généralisée qui est constituée d'une ou plusieurs plaques de taille variable comparables à celles que procurent les piqûres d'orties. Ces plaques sont de couleur rouge ou rosée, arrondies, bien limitées et en relief. L'urticaire démange énormément, et il  peut changer de place au fil des heures. Classiquement une plaque d'urticaire évolue sur quelques heures en dessinant des cercles ou des arabesques. L'urticaire peut toucher le visage, les mains, les pieds, les organes génitaux ou encore les muqueuses (lèvres...) et même la gorge etc.

Les antihistaminiques sont une classe de médicaments utilisés pour le traitement des allergies, qui agit en inhibant la libération ou l’action de l’histamine. L’histamine, est une substance chimique libérée par le système immunitaire lors d’une réaction allergique. L’histamine est responsable de la production de la réponse inflammatoire du système immunitaire, quand potentiellement dangereux envahisseurs étrangers comme les virus, bactéries, etc, entrés dans le corps. Cependant, une réaction allergique est l’hypersensibilité du système immunitaire, où il reconnaît certaines substances inoffensives comme le pollen, la poussière et certains aliments, des particules étrangères comme nocifs, et, par conséquent, stimule la production d’histamine pour les détruire.

Les médicaments antihistaminiques sont utilisés pour contrôler ou atténuer les symptômes d’allergie, comme des éruptions cutanées ou l’urticaire et des difficultés respiratoires, en compensant les effets de l’histamine. Cependant, les médicaments antihistaminiques prescrits sont connus pour leurs effets secondaires ; somnolence, sécheresse de la bouche et du nez, la vision brouillée, des étourdissements, des céphalées et des maux d’estomac.
 
Outre les effets secondaires, ils ne peuvent que soulager les symptômes de l’allergie temporairement, plutôt que de fournir une solution permanente.
D’autre part, l’antihistaminique naturel peut non seulement atténuer ou supprimer les symptômes d’allergie, mais peut réduire la fréquence des futurs épisodes d’allergies, en renforçant le système immunitaire.
Voici quelques nutriments importants et les herbes qui peuvent être utilisées comme antihistaminique naturel pour les enfants et les adultes.
 

Nutriments avec des propriétés antihistaminiques

Les nutriments possédant les plus fortes propriétés antihistaminiques sont la vitamine C, la quercétine, la broméline, Pycnogenol, magnésium (citrate), calcium (citrate), L-histidine, le sélénium, caroténoïdes et de vitamine A.

La vitamine C est l’un des meilleurs anti-histaminiques naturels. C'est un puissant antioxydant, qui lutte contre les radicaux libres, stimule le système immunitaire, soulage les symptômes d’allergies, en réduisant la sensibilité aux allergènes.

Elle se trouve en abondance dans les agrumes, fraises, brocolis, choux de Bruxelles, chou rouge, chou-fleur, poivre de cayenne, poivron, ananas, goyave, etc

 

La vitamine A est aussi une aide contre les réactions allergiques. Notre corps peut la synthétiser à partir du pigment végétal, des caroténoïdes, qui ont de fortes propriétés antioxydantes. Les caroténoïdes peuvent être largement présent dans les épinards, la mangue, les carottes, les tomates et les légumes verts.

 

La quercétine et le Pycnogenol sont les flavonoïdes qui confèrent les couleurs de certaines fleurs, fruits et légumes. Ils peuvent inhiber la libération de l’histamine par les mastocytes, et limiter les poussées allergiques.

 

La quercétine se trouve dans les agrumes, brocolis, poivrons, baies les baies, les oignons, l’ail, pommes, thé.

Le pycnogenol est un extrait de l’écorce du pin maritime. Une enzyme qui se trouve dans l’ananas peut également être un antihistaminique naturel efficace. : la broméline, anti-inflammatoires, elle facilite l’absorption de la quercétine et Pycnogenol.

Les minéraux antihistaminique : citrate de magnésium, citrate de calcium et de sélénium. La L-histidine, est un acide aminé, qui peut inhiber la sécrétion d’histamine. 

 

Plantes antihistaminiques naturelles


Certaines plantes contiennent des composés empêchant ou diminuant la sécrétion d’histamine : 

 thé vert, qui contient la quercétine et de la catéchine composés, qui possèdent des propriétés antihistaminiques ainsi que l’ortie, racine de réglisse, de pétasite, et la camomille sont également connus pour leurs qualités expectorante et antihistaminique naturelles.
 
Les remèdes maison, comme, le gingembre, le thym, le basilic, le Ginkgo biloba, le fenouil, l’ail, l’échinacée peuvent aussi être utilisés pour le traitement des allergies comme antihistaminiques naturels.
Ces antihistaminiques naturels peuvent non seulement réduire la sévérité des symptômes allergiques, mais aussi atténuer la fréquence sur le long terme.  Les aliments qui possèdent des propriétés antihistaminiques naturelles dans l’alimentation quotidienne peuvent s’avérer très efficaces pour réduire la fréquence des futurs poussées allergiques. Ils peuvent fournir un soulagement significatif dans les allergies à la fois environnementales et alimentaires.
Néanmoins, les plantes ont des propriétés actives,, évitez leur utilisation excessive, ou demandez conseil pour leur posologie appropriée. Idem si vous prenez des compléments en vitamines, le corps absorbe très peu en une prise, inutile d' en prendre trop ou trop dosé vous fatiguez vos reins. Regardez vos urines, si jaune foncé cela signifie qu'une grande partie part dans les urines. Quelques plantes et aliments peuvent produire étre ccontre indiqués, conjointement avec certains médicaments ( d'ailleurs le corps n absorbe que quelques molécules à la fois, 3 ou 4 et rejette tout le reste, quand on voit l'ampleur des prescriptions de certains senors, on se dit que ce n' est certes pas pour leur bien...). Par conséquent, soyez prudent et parcimonieux.
Source :  antihistaminique-naturel
 
huile-de-cumin-noir-ou-nigell  Elle soulage les articulations. Elle diminue les symptômes des allergies saisonnières et la rhinite allergique.

 

 
Bien entendu en cas de réaction grave et violente, du type oedem de Quick ou urticaire géant, il faut consulter en urgence, car cela peut entraîner des convulsions, un étouffement etc.  
 
Les réactions cutanées : 
 
 
 
 
 
 huiles ess.jpg
 

Huile essentielle contre l'allergie au pollen

et même contre l'allergie aux poiles de chat par exemple. 

 

Estragon, Artemisia dracunculus, famille des Asteraceae.

Elle est de plus anti-inflammatoire, antispasmodique remarquable, carminative, stomachique...

 

Prendre 2 gouttes, matin et soir, dans une cuillère à café de miel

ou sur un morceau de sucre. Laissez fondre en bouche 2 à 3 x /jour.

 Il existe des comprimés neutre en pharmacie pour ceux qui veulent éviter le sucre.

Ou  prendre avec de l'huile (par exemple celle de nigelle, aux nombreuses propriétés

utiles dans ce cas), après les repas, sous la langue, 5 jours sur 7, pendant 3 semaines.

Commencer la cure 2 semaines avant la période où se déclenchent habituellement les allergies.

 

Si vous devez poursuivre le traitement pendant plusieurs semaines, voir plusieurs mois, il faut prévoir des pauses d’1 semaine, toutes les 3 semaines. Pendant les pauses, alternez avec l'HE de camomille allemande .

 

L'HE d'estragon ou la Camomille allemande sont des huiles essentielles réputées pour leur qualité anti-allergiques. Elles vont donc diminuer les démangeaisons que l’on a au fond de la gorge et dans les bronches.

 

La prise est orale, utilisez de l’huile essentielle d’estragon bio.

 

 

 

Cette huile essentielle n’est pas adaptée à la diffusion mais plus pour les prises orales et cutanées. Déconseillé pour la femme enceinte et les enfants de moins de 3 ans. 

 

Cette HE est efficace pour diminuer les démangeaisons au niveau du nez et de la gorge.

 

Autre astuce : vous pouvez aussi verser 40 gouttes d’huile essentielle d’estragon dans 1 litre d’huile culinaire (olive, tournesol,…). Et hop, verser dans vos salades.

 

Source :  www.aromalin.com

                Véronique Cappello FB

 

Précautions d'emploi : huile essentielle contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes et les enfants. Pas d'utilisation prolongée sans l'avis d'un aromathérapeute. Dermocaustique possible. Toujours prendre des huiles essentielles chémotypées, 100% pures et naturelles.

 

 HOMÉOPATHIE

 

- Allium cepa composé et chelidonium composé (20 gouttes de chaque avant les repas).

-  Allium cepa 5CH pour les nez à écoulement clair

- Euphrasia 5CH pour les yeux irrités

- Apis 7CH pour les picotements du nez ou des yeux

- Sticta poulmoria ou Pulsatilla 5CH pour les nez bouchés

- Nux vomica 7CH pour les éternuements

- Sabadilla

- Naphtalinum

- Arsenicum album

Psorinum

- Poumon histaminum 15CH pour l’allergie.

-  Pollen 15CH en dose

- Sulfur

- Natrum mur

 

OLIGOTHERAPIE

  • manganèse
  • soufre
  • magnésium, une ampoule le matin en alternant les 3 oligo éléments. Les oligoéléments d’or ou or cuivre argent sont intéressants les inflammations ORL en modificateur de terrain.  

 

 

 Une autre alternative : La formule de ALLERGOFORCE spray nasal qui contient plusieurs huiles essentielles :

 

•             Les sesquiterpènes présents dans les huiles essentielles de poivre noir, de katafray, de tanaisie, de camomille allemande et du lédon du Groenland sont réputés pour leurs propriétés antiallergiques.

•             Le pourcentage élevé de monoterpènes présent dans l’huile essentielle de sapin baumier confère à cette huile une action balsamique qui apaise les muqueuses irritées et enflammées.

•             Les monoterpènes, que l’on retrouve dans les huiles essentielles de sapin baumier et du lédon du Groenland, permettent par leur action décongestionnante de libérer les voies nasales.

•             Le chamazulène présent dans l’huile essentielle de tanaisie et de camomille allemande permet d’inhiber l’histamine, un neuromédiateur largement impliqué dans les phénomènes allergiques et inflammatoires.

•             L’oxyde de bisabolol, qui compose à 50%  l’huile essentielle de camomille allemande est utilisé depuis des siècles pour ses vertus anti-inflammatoires, antifongiques, apaisantes et antipyrétiques. Également présent dans l’huile essentielle de tanaisie, l’oxyde de bisabolol et son action anti-prurigineuse permet d’agir sur les sensations de « chatouillements » et de démangeaisons nasales.

A cette synergie d’huiles essentielles s’ajoute le pouvoir décongestionnant et apaisant de la teinture mère de plantain, bien connue en phytothérapie.

Dans le cadre de cette formulation, Pranarôm a pu limiter la présence de molécules hormonales, irritantes et toxiques. Ce qui fait d’Allergoforce  le premier  spray nasal antiallergique qui convient aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux enfants dès l’âge de 3 ans. Douce et sûre, la formule ne contient aucun conservateur et ne provoque aucun effet secondaire.

Source :  mon-aromatherapie.com

 

                 Pourquoi les allergies explosent-elles ?

                    "L'allergie est le prix à payer pour notre mode de vie moderne"

 

               Les plus stressés sont les plus touchés.

               Un état émotionnel négatif peut en tout cas l'aggraver. Le taux de cortisol augmente... 

               Une équipe de l'université de Columbia (Ohio) vient de démontrer les méfaits d'un stress

               psychologique sur les personnes souffrant d'allergies saisonnières.

               Vingt-huit patients se sont ainsi soumis à une petite torture psychologique de la part

               des scientifiques : debout devant une caméra et un auditoire d'experts en comportement,

               ils devaient faire un discours de dix minutes, puis résoudre oralement et très vite des

               problèmes de mathématiques. Avant et après l'épreuve, les chercheurs pratiquent un

              "prick-test" :

               on dépose une goutte d'allergène sur la peau que l'on pique pour le faire pénétrer.

               Résultat : les lésions cutanées sont 75% plus importantes après cet épisode stressant.

               Et les plus angoissés déclenchent même une seconde crise allergique dans les vingt-

               quatre heures suivant la fin de l'épreuve...

               Apprenez donc à gérer votre stress :  Comprendre et gérer le stress

               Pour comprendre le lien avec le taux de cortisol :  methodes-pour-abaisser-le-taux-de-cortisol

 

 

 allergie-1.jpg

 

Fiches récap des nutriments, plantes, homeo et oligo antihistaminiques

 

Voir toutes les fiches 

 

 

Source et complément d'info "pourquoi les allergies explosent-elles ?" :  planete.gaia

 

 

 ionisateur d'air.jpg

 

asthme 1.jpg

 

asthme2.jpg

 

Voir aussi points-d'acupression contre-allergies

 

NATUROPATHIE - Comment minimiser les allergies saisonnières ?

 

soigner-allergies-asthme

 

apprehender-l-asthme-autrement

 


Pour recevoir une version de l'article par mail

Vous pouvez aussi imprimer gratuitement l'article, voir tout en bas. 

PDF EPICES
Prix : 5.00 €

 

Comme vous l'avez constatez, le site  est très prolixe en articles,

ces articles demandent beaucoup de recherches. Pour maintenir la qualité et la quantité,

vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2 Euros. 

 

DON soutien à la création des fiches
Prix : 2.75 €



12/01/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2513 autres membres