creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Le cuivre détruit les virus

cuivre illustration1.jpg

 

 

 

Le cuivre à des propriétés anticeptiques reconnues mais il est aussi antiviral. Il tue les micro-organismes, Covid-19 compris. ( Études mentionnées plus bas).

 

Des entreprises proposent désormais masques, gants ou poignées de porte faits de ce métal.

 

A savoir

La plupart des canalisations d'eau étaient, jusqu'il y a peu, en cuivre. Malheureusement dans un soucis d'économie, dans la rénovation ou les nouvelles constructions on utilise désormais des tuyaux en plastique appelé PER. Alors que les tubes de cuivre évitaient le développement des bactéries, ces tuyaux en plastique font exactement le contraire, car n'étant pas totalement étanche à l'aire, il s'y développe des boues. 

Certains types de PER sont plus haut de gamme,  avec barrière anti oxygène, mais ils ne sont guère utilisés car plus chers. 

 

 Certains hôpitaux où Ehpad sont équipés de poignées de porte,robinets, rampes ... en cuivre.

cuivre hop epad-2.jpg

Quelle sage initiative qui devrait être généralisée à tous les hôpitaux de France ou les maladies nosocomiales sont un fléau qui dépasse la mortalité sur la route. 

En 2018, selon les résultats définitifs de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 3 488 personnes ont perdu la vie sur les routes de France. Avec 196 décès de moins qu’en 2017. Depuis 1960, au moins 350 000 personnes sont mortes des suites d'un accident de la route en France.

 

Santé Publique France estime qu’ un patient hospitalisé sur 20 y a été confronté en France en 2017. L’OMS évalue  à 1,4 million le nombre de personnes ayant contracté une infection à l’hôpital. Le ministère de la Santé estime que les infections nosocomiales sont responsables de 4 200 décès chaque année en France.

Selon les résultats, 6,9 % des patients présents à l'hôpital sont victimes d'une infection nosocomiale, dont 1 % acquise dans un autre établissement. Ramené à la population hospitalisée, cela représente 800 000 personnes chaque année. 


Toujours selon SPF, les 4 infections nosocomiales les plus fréquentes sont, par ordre d’importance : les infections urinaires, les infections des voies respiratoires, des infections au niveau du site opératoire (la zone du corps qui a été opérée) et les infections du sang.

la bactérie responsable du plus grand nombre d’infections nosocomialesEnviron 16 % des infections

 

Un certain nombre de infections nosocomiales sont causées par Staphylococcus aureus.

 De nombreuses idées reçues ont la dent dure sur le sujet : le staphylocoque que l’on pense "attraper" à l’hôpital par défaut d’hygiène est en général celui que l’on porte soi-même. Les virus et bactéries sont présents partout et sur notre corps aussi.

Le mécanisme est le suivant : la personne est porteuse de la bactérie au niveau de la muqueuse nasale par exemple. Suite à une intervention chirurgicale, la bactérie va pénétrer la barrière cutanée à l’endroit où il y a eu une rupture (zone de l’intervention, endroit où a été posé un cathéter, etc.). Lorsqu’on est hospitalisé et alité toute la journée, les défenses immunitaires s’affaiblissent. La combinaison de ces deux facteurs favorise les infections nosocomiales.

L’augmentation du nombre d’infections staphylococciques s’explique par le nombre croissant de personnes immunodéprimées mais aussi par la multiplication des procédures invasives altérant la barrière cutanéo-muqueuse (poses de prothèses, de sondes, gestes chirurgicaux, etc.).  Source

 

 

J'ai été agréablement surprise de découvrir un article sur le  www.huffingtonpost.fr 

"Pourquoi le cuivre est le pire ennemi du coronavirus en plein air"

et aussi Maxiscience.com qui relate des effets du cuivre contre le virus de la gastro entérite. 

 

 

Le cuivre est un support précieux pour préserver pour la médecine ayurvédique. Ses propriétés antiseptiques redoutables sont connus depuis belle lurette, cette médecine préconise de boire dans des gobelets en cuivre, par exemple.

Cette action purificatrice du métal conducteur était également connu des Phéniciens qui traitaient les blessures de guerre avec du bronze, qui est un alliage du cuivre, pour éviter les infections. 

Les instruments de médecine moderne sont réalisés avec ce même métal, cet avantage a été utilisé par de nombreuses cultures, avant même de pouvoir expliqué et démontrer les effets de façon scientifique....

Et bien entendu les propriétés du cuivre sont utilisées en oligothérapie, ainsi que d'autres oligo éléments tels l'argent et l'or.. 

 

Une étude  comparative a testé la viabilité du CORONAVIRUS sur différents support :

 

- 24 heures sur du carton,

- 48 heures sur du plastique,

- Plusieurs jours sur le fer...

et moins de 4 heures sur du cuivre.

 

MAIS il faut savoir que de toutes façons, sur une surface parfaitement séche, un virus ne vivrait que 3 h. (Tandis que sur une surface humide, il tient plus d'une semaine). 

 

 

 Cet élément que l’on retrouve dans tant d’objets, en général sous forme d’alliage en association avec un autre métal comme du zinc ou de l’étain, est le plus fort. Non seulement contre le Covid-19, mais aussi d’autres virus, à l’image de la grippe aviaire (H1N1) ou encore du syndrome respiratoire MERS: l’effet est quasi-immédiat, fait “exploser” le micro-organisme parfois en quelques minutes seulement, pour reprendre les mots de Bill Keevil, microbiologiste à l’université de Southampton (Grande-Bretagne).

Des atomes de cuivre qui ne laissent rien passer, virus, microbes, bactéries...le cuivre possède donc une propriété unique.

Encore davantage que l’or et l’argent selon lui, connus eux aussi pour leur capacité antiseptique. Un effet attribuable essentiellement à sa composition atomique: chaque atome de cuivre contient un électron libre, qui vient oxyder les molécules du micro-organisme, l’endommageant irrévocablement. 

 

Ses ions endommageant l’enveloppe de tout microbe ou autre organisme qui viendrait s’y frotter.

Mis à nu, c’est ensuite au tour de l’ARN du virus de subir l’assaut mortel des électrons: après un tel traitement, il ne reste rien ou presque.Le cuivre s'attaque au génome des virus et plus particulièrement à un gène appelé VPg, qui leur est indispensable pour infecter des organismes vivants. 

 

Dans l’étude menée en 2015 par Bill Keevil sur un coronavirus cousin du Covid-19, il suffit ainsi de 20 minutes passées sur un alliage constitué à 95% de cuivre pour qu’une dose de liquide contagieux soit entièrement détruite. 

En 2007 déjà, une étude au sein du centre hospitalier de Birmingham, démontrait que les surfaces contenant au moins 60% de cuivre détruisaient de 90 à 95% de micro-organismes en contact. D'autres études ont été menées aux Etats Unis et au Japon. Une étude publiée dans PlosONE, dirigée par le Dr Sarah Waynes à focalisé les tests sur le norovirus responsable de la majorité des gastro-entérites. ce virus est très resistant, même aux produits de nettoyage. 

Les résultats ont été similaires aux précédentes études, les surfaces contenant 60% de cuivre ont permis de d'inactiver rapidement, a température ambiante, les noravirus. Le délai d'inactivation était rapide et proportionnel à la quantité de cuivre contenu dans l'alliage testé. 

Au Chili et au Japon, certaines sociétés proposent désormais des masques et des gants de protection comprenant une couche de cuivre, pour une stérilisation maximale. Même souci de ne pas transmettre le virus pour cette université texane, dont les chercheurs ont créé des autocollants en cuivre, en vente au grand public, à placer sur les poignées de porte et autres surfaces touchées quotidiennement. 

cuiivre-1.jpg


 

J'ai cherché un tissu ou matériau assez fin à incorporer dans un masque et j'ai trouvé ceci. 

 

cuivre-2.jpg Sur le site WISH

La maille n'est pas très fine, mais je me demandais si cela pouvait servir de filtre dans un masque fait maison. Je ne suis pas sûre que ce soit en cuivre, peut être est-ce couleur cuivre ???


cuivre gant-2.jpgCes mitaines sont sensés contenir du cuivre. Et soulager l'arthrite. Je ne sais si c'est fiable, c'est sur Wish également. Vous tapez cuivre dans l'outils de recherche sur le site Wish et vous devriez tomber dessus.  Gloves

 

5df365634aa38b03be39ae24-1-large.jpg Lien ici 

 

Je prèfère pour ma part utiliser l'oligo thérapie à base cuivre. Pour en savoir plus sur les bienfaits de  l’oligothérapie je vous invite à consulter l'article complémentaire  ( cliquez)

oligo-therapie-une-efficacite-meconnue

 

J'ai l'habitude d'utiliser "or-cuivre-argent" pour tous débuts d'infection ORL. A jeûne en sublinguale

 

oligo-1.jpgcui-1.jpg

Classes thérapeutiques ampoules de cuivre : Infectiologie - parasitologie 
Divers traitements des symptômes des états infectieux. 
Rhumatologie 

Utilisé comme modificateur du terrain en particulier au cours d'état infectieux et viraux, d'états grippaux et au cours d'affections rhumatismales inflammatoires.

Pathologies pour lesquelles ce médicament peut être prescrit

  • Etat infectieux et viral
  •  
  • Etat grippal
  •  
  • Affection rhumatismale inflammatoire 

Mode d’administration et posologie du médicament CUIVRE OLIGOSOL

Posologie

RÉSERVÉ A L'ADULTE.

1 à 2 ampoules par jour.

Les ampoules sont  à prendre de préférence le matin à jeun ou éventuellement 15 minutes avant un repas ou le soir au coucher.

Mode d'administration

Voie orale.

L'administration par voie sublinguale est recommandée : garder le contenu de l'ampoule 1 à 2 minutes sous la langue avant d'avaler.

 

 

MERCI DE PARTAGER L'ARTICLE

 

 



18/04/2020
20 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2959 autres membres