creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

La candidose toucherait 75% de la population mondiale, causes et solutions

mal du siècle.jpg

 

 

Si la candidose touche 3 personnes sur 4 l'alimentation aujourd'hui, on s'en doute, ce n'est pas un hasard et l'alimentation moderne y est, bien sûr, pour beaucoup.

Des aliments dégradés, trop raffinée qui, sans leurs fibres, deviennent du sucre rapide. Et trop de sucre, puisque c'est l'aliment dont se nourri le candida albicans et  un milieu acide, le sucre est acidifiant (bien d'autres facteurs sont acidifiants, comme le stress par exemple ) ne peuvent que favoriser le développement du champignon développement.

Autre facteur favorisant, l'utilisation abusive des antibiotiques, l'abus de neuroleptiques (tranquillisants, somnifères), la pilule contraceptive, les remèdes contre l'ulcère (cimetidine...), mais aussi une concentration croissante de métaux lourds comme le cadmium ou le mercure (amalgames dentaires, poissons polluées, pollution de l'air, de l'eau...), les conservateurs et colorants, les pesticides, herbicides et antibiotiques dans l'agriculture ou dans les aliments.... Tout cela déséquilibre notre terrain interne et alter le microbiote intestinale  qui joue un rôle majeur dans le développement de la candidose digestive ou la candidose intestinale.  C’est d’ailleurs le microbiote qui détermine la prise de poids. Les médicaments oxydants, les médicaments corticoïdes, la chimiothérapie favorise également le déséquilibre. 

 

 

Pour simplifier, la candidose est due à un champignon de type levure, dont le plus commun est le candida albicans. (En fait c'est le champignon majoritaire, présent à 50% mais d'autres, minoritaires sont également présents candida tropicalis, candida parapsilosis, candida kruseï, candida glabra (Torulopsis)... 9 en tout dont la prolifération de 6 d'entre eux peut s'avérer problèmatique. 

 Le candida albicans est naturellement présent sur les muqueuse, la peau et dans l'organisme. Dans l'intestin humain ou animal il ne crée pas de problème tant que sa concentration est normal, ils ont même un rôle utile, ils sont des agents nettoyeurs des débris mal digérés de l'alimentation. Lorsque l'équilibre interne est respecté, son développement est inhibé par les lactobactéries de la flore, à l'opposé, quand le candida prend le dessus, c'est lui qui extermine les bifidobactéries. Comme tout organisme, certains terrains leur sont plus ou moins propices, le candida préfère un terrain acide et en terme de matières organiques en décomposition, ce sont les sucres qui favorisent sa prolifération, n'oubliez pas que tout amidon devient du sucre. Ce champignon transforme le sucre en alcool, puis en aldéhyde qui est un véritable neurotoxique. L'acétaldéhyde réagit sur un neurotransmetteur cérébral, la dopamine (neuromédiateur très important), et provoque des symptômes nerveux de type émotionnels tels que dépression, anxiété, peurs, irritabilité, humeur changeante, faiblesse de la mémoire et manque de concentration. 

 

 Les antibiotiques l'ensemencent encore plus... vous comprenez comment on peut le faire proliférer anormalement. Par déduction, vous avez une piste de rééquilibrage...

Le candida albicans peut se développer excessivement de façon très localisée sous forme de mycose, ou muguet caractéristique, mais peut même atteindre un degré plus généralisé en terme de migration dans l'organisme.  Il peut envahir tout l'appareil digestif : bouche, intestin, anus; mais aussi bronches, peau, vagin, etc

Lorsque ce champignon est invasif, il devient donc nocif, capable de traverser la muqueuse digestive, par imperméabilisation des parois intestinales, puis passer dans la circulation lymphatique et sanguine.

 

La candidose commence toujours sur le plan intestinal.

Après traitement classique par antibiotique, il reste le plus souvent des foyers incrustés entre les villosités intestinales, et au moindre faux pas, ils prolifèrent de nouveau.

Cet accident de parcours aura, pour les plus déterminés, le mérite de remettre sur le droit chemin alimentaire.... 

 

La destruction des bifido bactéries nécessaires à la digestion favorise donc les indigestions, la mauvaise haleine, gaz et ballonnements, diarrhée ou constipation, des spasmes de l'intestin, des démangeaisons anales.

Si le candida prolifère dans les muqueuses ou il peut provoquer des inflammations de la bouche, de la gorge, des yeux, du vagin, du nez, des voies urinaires, des ongles et de la peau (responsable d'eczéma, de psoriasis et d'acné)

 

Il peut aller jusqu'à la forme de mycélienne agressive, capable de pénétrer dans les muqueuses gastro-intestinales, jusqu'aux vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Au stade de la perméabilisation de la muqueuse intestinale celle-ci se laisse alors traverser par des protéines alimentaires non digérées qui pénètrent dans les vaisseaux sanguins et lymphatiques, provoquant des allergies alimentaires ou des intolérances.

 

Les toxines intestinales (ptomaïnes) et les toxines sécrétées par les candidas peuvent également entrer dans le flux circulatoire, et être responsable d'une auto-intoxication car le candida sécrète 35 toxines connues capables de perturber entre autres, le fonctionnement cérébral, et celui du système immunitaire.

Des anticorps sont sécrétés pour lutter ces toxines, mais, comme nous l'avons vu, le système immunitaire lui-même affecté. Il se produit une sécrétion accrue d'histamine. L'apparition d'aldéhydes peut être responsable d'une baisse des lymphocytes T. Cette baisse sensibilise le sujet aux infections en perturbant la réponse normale de son système immunitaire à celles-ci.

En particulier les articulations et les muscles sont touchés. La fatigue s’installe.

 

 Le candida perturbe les fonctions hormonales, possèdant des récepteurs membranaires qui fixent les hormones, ils fixent la progestérone, ce qui peut provoquer un certain nombre de symptômes. Les récepteurs antigéniques des candidas simulent la configuration des hormones sexuelles (antigénicité croisée).

Les candidas peuvent stimuler également les processus auto-immuns, suscitant la formation d'auto anticorps contre les hormones et les ovaires.

Et ils peuvent perturber la synthèse des prostaglandines à partir des acides gras.

 

Vous l'aurez compris, les effets peuvent être multiples et plus ou moins importants. Les symptômes  sont avant tout d'ordre digestif, énergétique, immunitaire et mental, voici les principaux à repérer : 

 

 

 

  •  colites intestinales avec gaz, ballonnements, démangeaisons anales, diarrhée, constipation.
  •  fatigue inexpliquée avec sommeil médiocre et récupération insuffisante.
  • allergies  (cutanée, respiratoire ou alimentaire) et des mycoses.
  •  troubles du comportement alimentaire : alcoolisme, boulimie, envies de sucre (chocolat, gâteaux...), de graisses saturées (charcuterie, fromage...) et de boissons alcoolisées (ces compulsions entretiennent le nourrissage de la levure...) 
  • mycose vaginale 
  • problèmes de peau : eczéma, psoriasis, acné, champignons aux ongles, aux pieds
  • problèmes respiratoires : asthme, bronchite;
  • des troubles du comportement : dépressions, anxiété, fatigue chronique, maux de têtes,
  • troubles du sommeil (difficulté d'endormissement), 
  • Troubles de la concentration (mémoire, volonté en baisse)
  • Troubles de l'humeur (irritation, inquiétude, agressivité, insatisfaction...),
  • .... 

Comment rééquilibrer ? 

Beaucoup de site recommande l'irrigation du côlon, je suis contre. Trop intrusive, je pense qu'elle n'arrange pas les choses, même si cela semble plus facile et ressemble à un grand nettoyage. 

Je préfère un nettoyage naturel. Personnellement je commencerais par un jeun d’au moins 24 h. D'ailleurs le jeun fait partie de mon hygiène de vie, il a de nombreuses vertus pour la santé. 

 

Rétablir l’équilibre acido-basique

 

  • en diminuant l'apport d'aliments acides ou acidifiants.
  • en augmentant la consommation des aliments crus, tout en respectant sa propre capacité métabolique à l'égard des crudités.
  • en augmentant l'apport d'aliments alcalins.
  • en mangeant lentement, consciemment, dans le calme et en mâchant bien les aliments (ceci les rend plus alcalins).
  • en améliorant la qualité de vie par une recherche sur le sens de l'existence et celui de la maladie.
  • par des exercices de respiration, promenade dans la forêt ou en montagne.
  • par d'autres activités sportives et harmonieuses.
  • par l'apport d'un remède alcalinisant naturel (en cas de nécessité).
  • en suivant une cure de désintoxication une, deux ou plusieurs fois par année pour régénérer le corps et l'esprit.
  • Mais la première des choses à faire, est de choisir ses aliments dans la liste des aliments alcalinisants, d'éviter de consommer trop d' aliments acidifiants et surtout les moins riches en nutriments comme les plats préparés et fast food. 

 

Si vous avez bien suivi le développement, vous aurez compris qu’il faut éliminer le sucre au maximum,

même pas de miel, sirop d'érable ou autre… Le moins pire est le sucre complet (pas le roux, c’est de l’arnaque)

mais très difficile à trouver.  Pour sortir de l'addiction au sucre, coté homéopathie, prenez une dose de

"saccharum officinalis" (en MK = c'est psychique) 1 fois / semaine, pendant 6 semaines

Ne remplacez pas le sucre par des édulcorants, le sucre est une drogue dure,

se défaire de cette dépendance, est un bienfait.  

 

En règle générale, éviter au maximum tous les aliments riches en hydrates de carbone et en sucre raffiné... 

 

Eliminez absolument toutes les boissons sucrées, pétillantes, y compris l'eau gazeuse,

les jus de fruits industriels, boissons "préparées".

 

Mais aussi les céréales, le pain, toutes les céréales non complètes et riches en gluten Blé, Seigle, Avoine, Orge...

Le maïs aussi bien sur riche en sucre.

 

On peut remplacer le pain par du pain azym, pita, zwibacks, wasa... 

  il est surtout préférable de manger du riz, du sarrasin, du quinoa...  

 

Eliminez les ALIMENTS TRAITÉS, raffinés et "pré-préparés" : la plupart contiennent du lait de vache,

du sucre, du gluten, et de grandes quantités de substances (colorants, conservateurs,

"agents" divers...) qui sont très nocives pour la santé.

 

Bannir l’alcool, tous les produits pharmaceutiques, stimulants, médicaments, calmants, euphorisants, somnifères...

il faut s'interdire tous ces produits chimiques "de confort"...

Sauf cas de nécessité impérative, éliminer les antibiotiques.

 

Limitez les fruits aux moins sucrés.

Pas de levures et ferments ou moisissures. Le pain contient de la levure... (surtout la mie), les pizzas,

gâteaux, pâtisseries, les fromages fermentés, les champignons crus, toutes les boissons fermentées

(bière, cidre...), la sauce soja, le tamari, certains yoghourts, etc...

 

Il faut aussi supprimer le lait de vache et produits laitiers : fromage, crème, beurre, yoghourt, et tout ce qui contient du lait ou du lactose.

Le fromage et le lait de chèvre ou de brebis bios, et surtout le lait de jument peuvent être tolérés.

 

Certaines viandes BIO (la garantie "BIO et authentique élevage en plein air" est primordiale) peuvent être tolérées, en petites quantités : canard, pintade, agneau...

Eliminer totalement la volaille d'élevage, toute la viande de bovins, tout produit à base de porc, toutes les charcuteries, ainsi que les viandes et poissons fumés... :

 

 

Exemples d'aliments autorisés  (la liste n'est pas exhaustive !) 

 

Céréales intégrales sans gluten (Riz, Millet)
Certaines farines complètes
Pain de millet complet
Riz complet
Pâtes complètes
Germes de blé
Fèves fraîches
Lentilles
Céleri
Navet
Germes de soja
Pousses de bambou
Coeur de palmier
Salsifi
Aubergine, Courgette
Concombre
Tomate
Radis
Champignons
Choux, Choux-fleur
Haricots verts
Poireau
Artichaut
Poivron
Salades vertes
Epinards
Chocolat sans sucre
Pois chiches, Pois cassés, Haricots secs

 

REMÈDES EFFICACES 

 

Cuisinez avec de l'huile de coco, elle a des propriétés antifongiques et antiseptiques. 

De l'ail autant que possible, idem, l'ail est un puissant antifongique et particulièrement efficace contre le candida albicans

Mettez en dans votre alimentation et ajoutez aussi aussi des gélules de compléments alimentaire. Il existe des complexes L'acide caprylique / Ail / Extrait de pépins de pamplemousse

 

Vous pouvez trouver aussi des sachets de chlorophylle parfois vendu sous le nom de prébiotique car un pro biotique ne peut avoir d'action qu'en complément d'un prébiotique c'est à dire la fibre, ils interagissent ensemble.  Responsable de la coloration verte des végétaux, la structure chimique de  la chlorophylle  peut se comparer à l'hémoglobine, exception faite de l'atome central qui est un atome de magnésium (Mg) au lieu de l'atome de fer (Fe).

Ses propriétés thérapeutiques sont précieuses en particulier dans le cas qui nous intéresse puisqu'elle bloque les agents carcinogènes alimentaires au niveau intestinal et combat les germes et les levures, de plus, elle les désodorise.  Elle protège les parois intestinales et le foie, aide à lutter contre l'anémie, favorise la cicatrisation des plaies et a des propriétés anti-oxydantes. 

 

Source partielle :  ateliersante

 

Un régime strict est à conseiller pendant 6 mois, ensuite réintroduisez progressivement des aliments interdits, mais sans excès et essayez de continuer à limiter le sucre, il a de nombreux effets pervers.... 

Si vous adoptiez le jeun, au moins une fois par mois, 24 h ce serait profitable. 

 

 

Voir si besoin :  remedes-efficaces-et-naturel-contre-les-mycoses-vaginales

 

 

Vous excuserez les fautes, au premier jet, même si je relie je ne vois pas toutes les fautes, mais plutôt le contenu, signalez les gentiment, merci 

 

J'ai été contacté par un groupe qui propose un protocole payant pour se débarrasser de la candidose, j'eu été rémunérée par un lien d'affiliation, j'ai préféré faire ma propre recherche d'autant que j'ai été confronté à ce problème en 2010, j'avais déjà fait beaucoup de recherches à l'époque et c'était moins facile. 

Je vous livre donc le fruit de mon travail gratuitement. 

 Je fais néanmoins appel à votre bon coeur et votre gratitude. 

Comme vous l'avez constatez, le site  propose de nombreuses synthèses de sujets utiles,

ces articles demandent beaucoup de recherches. Pour maintenir la qualité et la quantité,

il faut bien choisir ses priorités, si le site rapporte un peu d'argent, ce sera viable,

sans quoi je vais devoir y consacrer moins de temps. 

Ce ne sont pas les pubs qui rapportent vu que les gens ne cliquent pas 

beaucoup non plus ! 

Vous pouvez soutenir le blog en faisant un don de 2 Euros.

L'argent est versé sur un compte Paypal qui me servira à commander des livres,

avec ces livres, je fais des synthèses pour le site !

 

DON
Prix : 2.50 €

 

lit livre.jpg

 

 

Pour ceux qui voudrait recevoir l'article en PDF par mail 

PDF CANDIDOSE
Prix : 4.50 €

 

 

 

 

       

 



20/08/2017
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6781 autres membres