creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

● Aliments anti-cancer

Aliments anti-cancer.jpg

 

 

Le chiffre est fort : 40% des cancers - soit environ 2 sur 5 - pourraient être évités. Marisol Touraine, la ministre de la Santé, l'a rappelé à l'occasion du lancement de la campagne de prévention du cancer lancée par le ministère de la Santé et l'Institut national du cancer (INCa).
Si le chiffre est impressionnant, les méthodes pour prévenir ces cancers "évitables" sont connues : ne pas fumer, éviter l'alcool, faire plus de sport... L'INCa a montré que sur les 355.000 cancers diagnostiqués chaque année en France, environ 140.000, soit 40%, pourraient être évités car ils résultent de l'exposition à des facteurs de risques liés à notre mode de vie ou à notre environnement.
Au delà du tabac et de l'alcool, l'INCa cite aussi certaines habitudes alimentaires (comme une faible consommation de fruits et légumes et une consommation excessive de viande rouge et de charcuterie), le surpoids et l'obésité, un manque d'exercice physique, une exposition excessive aux rayonnements UV et l'exposition à certains virus ou bactéries qui augmentent le risque de cancer.

La vitamine B17, vous connaissez ? (Laetrile) Un puissant anti-cancer semble-il. 

 

Au royaume des Hunzas, dans les montagnes Himalayennes situées au nord du Pakistan, et où il était dit que ce peuple vivait « sans cancer ».

Les Docteurs Krebs savaient qu’ils mangeaient de grandes quantités d’abricots, mais ils ne croyaient pas que le fruit contenait des substances pouvant lutter contre le cancer … jusqu’à ce qu’ils ont apprennent que les Hunzakuts mangent également les semences contenues dans les noyaux d’abricot, qui sont riches en nitrilosides ! Les nitrilosides sont particulièrement répandues dans les graines d’abricots, les pêches, les pommes, le millet, les fèves germées, le sarrasin, et aussi dans d’autres fruits et noix, y compris les amandes amères. Les Dr. Krebs ont pu extraire certains glycosides des plantes qui contenaient les nitrolosides, et finalement, ont effectué une demande de brevet pour le procédé de production du métabolite formé par ces glycosides, en vue d’une utilisation clinique. Il nomma ceci « Laetrile ».

Il a fallu plusieurs années, et la réalité des essais cliniques effectués à travers le monde, avant qu’un modèle ne soit proposé afin de rationaliser l’utilité de la Laetrile dans la prévention, ainsi que pour le traitement du cancer, après tout ce temps, le nom de « vitamine B17″ fut reçu. Les Hunzakuts consomment entre 100-200 fois plus de B17 dans leur alimentation, que l’Américain moyen, en raison principalement du fait de manger les graines d’abricots, et aussi beaucoup de millet. Fait intéressant, l’argent n’existe pas, au Hunza. La richesse d’un homme se mesure par le nombre d’abricotiers qu’il détient. Et la nourriture la plus convoitée est la semence contenue dans les noyaux d’abricot, l’une des plus importantes sources de B17 sur la Terre. Source :  histoire-de-la-vitamine-b17-laetrile

 

Autre source :  le-cancer-se-guerit-depuis-plusieurs-decennies-vitamine-b17

 

 

 

 

Ventre et cancer.jpg

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR AGRANDIR

ventre et cancer1.jpg

ventre et cancer2.jpg

 

VOIR  Bonnes-et-mauvaises-bacteries-pour-la-flore-intestinal

 

Afficher l'image d'origine

 

Voir  preventif-anti-cancer-alzheimer-osteoporose-l ostrogene-source-naturel 

 

Dépister le cancer du poumon grâce à une prise de sang alors même que la radiographie ne révèle aucun symptôme.

Une équipe médicale niçoise a mis au point un nouveau processus de dépistage du cancer du poumon présenté comme une avancée majeure et une « première mondiale » 

Le Pr Hofman raconte :

« Nous avons étudié une population de 245 sujets sans cancer, dont 168 à risque car atteints de bronchopathie chronique obstructive. Sur ce nombre, cinq présentaient, avant toute détection des symptômes par imagerie, des cellules cancéreuses circulantes, et toutes ont déclenché un cancer, soit 100 % de sensibilité au test. Nous avons fait la preuve de concept, il reste maintenant à le valider statistiquement au travers de l'étude nationale que nous proposons. »  Il s'agit, selon ces chercheurs, d'une « percée extraordinaire dans le domaine des cancers pulmonaires invasifs »www.lemonde.fr



 

cancer.jpg

 

Sur ce lien :   -8-plantes-aliments-les-efficaces-contre-cancer

 

epices contre cancer.jpg

 

 

Apigénine : ce composé chimique casse l'immortalité des cellules cancéreuses (cliquez) 

Ce composé chimique de la famille des flavonoïdes abonde dans le persil,

le plantain, le romarin, la camomille ou encore le céleri. Il est également présent en quantité

non négligeable dans de nombreux fruits et légumes.

 

Trop de protéines quadruple le risque de cancer et diminue l'espérance de vie

 

Une alimentation riche en protéines, à l'âge moyen, augmente considérablement le risque de cancer et de façon plus générale de décès précoce, selon une étude publiée dans la revue Cell Metabolism. Ce qui n'est pas le cas après 65 ans.

 

 video à voir :  dailymotion.com

 

Se priver de Glucose ferait mourir le cancer selon le Dr Otto Wartburg ainsi que d’autres experts voir l'article  faire-mourir-le-cancer

 

Un extrait d'un documentaire passé sur ARTES qui confirme ce qu'on savait déjà : que la priorité de l'industrie pharmaceutique n'est pas de guérir mais générer le maximum de profit, même au détriment de la santé... voir ce lien (quelques mn)  Le profit ou la vie

Cancer du sein 

 7.jpg

 

Le taux de femmes porteuses de tumeurs qui ne mettront jamais leur vie en danger est très important. Les auteurs d’une étude publiée dans la revue Nature en 2004 ont notamment autopsié des femmes de 40 à 50 ans décédées accidentellement qui ne portaient pas de diagnostic de cancer du sein. Chez plus de 30 % d’entre elles, ils ont trouvé un carcinome in situ, soit une petite tumeur qui n’avait pas infiltré les tissus environnants. Leur conclusion: «Nombre d’entre nous sont porteurs de petites tumeurs sans le savoir».
Johannes Schmidt est le premier à documenter et à quantifier cette situation de manière aussi précise et étayée: pour une femme qui se fait dépister, la probabilité d’être diagnostiquée est dix fois plus élevée que celle de ne pas mourir d’un cancer du sein. Autrement dit, elle a dix fois plus de risque d’être déclarée cancéreuse à tort. Ou encore: pour épargner à une seule femme un décès par cancer du sein, il faudra en mutiler et en traiter inutilement dix.
Sa conclusion est sans appel: «recommander le dépistage de masse du cancer du sein pourrait être une erreur».
voir l'article http://tinyurl.com/lgpkjuf

et :  mammographie-campagne-de-desinformation

 

sein vit d.jpg

 

Des études récentes confirmeraient un lien entre les parabènes et le cancer du sein. De nombreux déodorants contiennent des parabènes. Voici un exemple simple, l’autopsie d’une femme décédée d’un cancer du sein a révélé qu’il y avait une grande quantité de parabens dans son tissu mammaire. L'utilisation des déodorants contenant de l’aluminium,  augmenterait aussi  les risques de cancer du sein. Les anti-transpirants obstruent,  les pores qui libèrent la sueur sous les bras, avec l’aluminium qui est l’ingrédient actif. Bannir aussi les déo à la pierre d'alun, dont le principe actif est l'aluminium qu'elle contient naturellement !  Tant de gens ont bonne conscience en choisissant des deo à la pierre d'alun, le marketing c'est de la manipulation...

Mais on trouve aussi du bisphénol A dans les tumeurs, dons il faut éviter de boire dans les bouteilles en plastiques et surtout si elles ont été réchauffées au soleil ou refroidies, ce qui entraîne une augmentation de la dispersion des molécules dans l'eau. 

 

Le port du soutient gorge serait aussi en cause. Surtout s'il est serré, car il bloque la circulation lymphatique. 

Une étude a été réalisée  par les anthropologues  Sydney Singer et Soma Grismaijer, auteurs de « Dressed to Kill: The Link Between Breast and Bras. » L’étude réalisée sur un échantillon de 4000 femmes a révélé que les femmes qui ne portent pas de soutien-gorge ont un risque beaucoup plus faible de cancer du sein. 

Pour plus de détails : 

Les véritables causes du cancer du sein

 

Jack Andraka, un adolescent de 15 ans de Crownsville, dans le Maryland aux Etats-Unis, qui a inventé une nouvelle méthode capable de détecter ce cancer mortel dans ses premiers stades.
Le test de Jack ne coûterait que 3 cents et prendrait 5 minutes à effectuer avec une précision de 100% : dépistage du cancer

Cancer de la prostate

 

prostate cancer-4.jpg

 

Le Cancer de la prostate est une forme de cancer masculin. Cette maladie se manifeste sous la forme d’une tumeur sur la glande de la prostate, un organe en forme de petite noix qui est responsable de la sécrétion de liquide Seminole des testicules. On peut éliminer presque complètement le risque de contracter le cancer de la prostate. La meilleure prévention commence tôt, cependant, et les changements de mode de vie sont nécessaires pour assurer la durée de vie en santé de la prostate. 

 

Evidemment, mieux vaut prévenir que guérir. D'autant plus qu'une équipe de chercheurs de l’état de Washington a récemment découvert par hasard la vérité mortelle de la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont difficiles à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. En réalité la chimiothérapie ne traite ni ne guérit le cancer, selon les découvertes de l’étude, mais active plutôt la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.

 Voir l'article :   les-tumeurs-se-developpent-rapidement-apres-chimio

 

Le massage de la prostate est un excellent moyen de prévention ainsi que des exercices cardio, (ne serait-ce qu'une marche rapide pendant 20 à 30 minutes, trois à quatre fois par semaine ce qui a le double intérêt de lutter contre le cancer de la prostate, et contre le prise de poids .Et d'ailleurs l'inactivité physique tue plus que le tabac selon cette étude : linactivite-physique-tue-que-le-tabac 

Un autre élément préventif est de limiter la consommation de viande rouge, manger des tomates ou de la nourriture à base de tomates régulièrement, ne pas être en surpoids, et éviter la vasectomie. En effet, bien que les raisons ne sont pas connues à l’heure actuelle, la vasectomie  augmente les risques de cancer de la prostate.

 

Donc, récapitulation :

- Limiter la viande rouge

- consommer des tomates

- avoir une activité physique cardio régulière

- Masser très régulièrement sa prostate et au mieux, dépasser blocage et tabou afin d'y prendre plaisir.  

 

 

 Sur ce lien une vidéo qui explique comment certains aliments détruisent les masses tumorales aussi bien, voir mieux que les médicaments :  Interview d'un chercheur

 

 

Si besoin, voir :  Comment pratiquer le massage de la prostate ? 

 

Voir aussi :  -8-plantes-aliments-les-efficaces-contre-cancer

tableau-polyphenols.jpg

 

 

fa0b6f154ee7517619f57bf9e1b5ddae.jpg

 

Cause du cancer : pourquoi le pH devrait-il nous concerner ?

 

 

LE CITRON CONGELE, INCROYABLE FORCE DE GUERISON NATURELLE 



De nombreux professionnels de restaurants et brasseries utilisent ou consomment le citron entier et rien n’ est gaspillé.
Comment pouvez-vous utiliser le citron entier sans pertes ?
C’ est simple… Placer le citron dans le congélateur. Une fois que le citron est congelé, utiliser votre râpe et râper le citron entier (pas besoin de l’ éplucher) et le saupoudrer sur le dessus de vos aliments.
Saupoudrez-le sur votre salades, crème glacée, soupe, nouilles, sauce à spaghetti, riz, sushi, plats de poisson, etc.
Le goût de tous les aliments sera rehaussé de façon inattendue.
Très probablement, vous ne pensez au citron
que pour sa vitamine C. Pas plus.

Quel est l’ avantage majeur de l’ utilisation du citron entier autre que pour prévenir les déchets et ajouter un nouveau goût à vos plats ?
Et bien, les zestes de citron contiennent jusqu’ à 5 à 10 fois
plus de vitamines que le jus de citron lui-même.
Et oui, c’ est ce que vous auriez gaspillé.
Mais à partir de maintenant, en suivant cette procédure simple de congeler le citron en entier, puis le râper sur le dessus de vos plats, vous pouvez consommer tous ses nutriments.
Il est également bon à savoir que les zestes de citron sont régénérateurs de santé dans l’ éradication des éléments toxiques dans le corps.
Donc, placez votre citron dans votre congélateur, puis râpez-le sur votre repas à tous les jours. C’ est un élément clé pour rendre vos aliments plus savoureux qui vous aidera à vivre plus sainement et plus longtemps !
C’ est le secret de citron ! Mieux vaut tard que jamais !
Le citron est un produit miraculeux pour tuer les cellules cancéreuses.
Il est 10,000 fois plus puissant que la chimiothérapie.
Pourquoi ne sommes-nous pas au courant de cela ?
Parce qu’il existe des laboratoires intéressés à faire une version synthétique qui leur apportera d’énormes profits.
Son gout est agréable et il ne produit pas les effets horribles de la chimiothérapie.

Combien de personnes vont mourir alors que ce secret bien gardé est maintenu, afin de ne pas compromettre les multimillionnaires bénéfiques des grandes entreprises ?
Comme vous le savez, le citronnier est connu pour ses variétés de citrons et limes.
Il est crédité de nombreuses vertus, mais la plus intéressante est l’effet qu’il produit sur les kystes et les tumeurs.
Cette plante est un remède prouvé contre les cancers de tous types.
Certains disent qu’il est très utile dans toutes les variantes de cancer.
Il est également considéré comme un spectre anti-microbien contre les infections bactériennes et les champignons, efficace contre les parasites
internes et les vers, il régule la tension artérielle trop élevée et est un antidépresseur, tout en combattant le stress et les troubles nerveux.
La source de cette information est fascinante : il s’agit de l’un des plus grands fabricants de médicaments au monde, qui dit que, après plus de 20 ans d’essais en laboratoire depuis 1970, les extraits ont révélé qu’il détruit les cellules malignes dans 12 cancers, notamment du côlon, du
sein, de la prostate, du poumon et du pancréas … Les composés de cet arbre se sont avérés 10,000 fois plus efficace que le produit adriamycine, un médicament chimio-thérapeutique normalement utilisé dans le monde, pour ralentir la croissance des cellules cancéreuses.
Et ce qui est encore plus étonnant : ce type de thérapie avec l’extrait de citron détruit seulement les cellules cancéreuses malignes et elle n’affecte pas les cellules saines.

 

 

 

La vitamine C injectable à haute dose aurait un effet boostant pour lutter contre les cellules cancéreuses. 

 

Le curcuma 

http://www.santenatureinnovation.com/epice-anticancer-sante-naturelle/

 

La soupe anti-cancer du Dr Béliveau

 

 

Dans son ouvrage Anticancer, prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles, le Dr David Servan-Schreiber évoque longuement les travaux du Dr Béliveau de Directeur du Laboratoire de médecine moléculaire de l'Hôpital Sainte-Justine à Montréal.
Il nous mentionne notamment que l’équipe du Dr Béliveau a évalué l’effet d’une sorte de soupe de légume chez des souris gravement malades. Les souris qui étaient nourries de la soupe anti-cancer semblaient beaucoup plus en forme que les souris recevant l’alimentation habituelle et les tumeurs qu’elles développaient mettaient plus de temps à se développer et progresaient plus lentement.

Voici la recette de cette soupe

Cuire légèrement 100 g de chacun des légumes et fruits suivants :

  • Ail
  • Choux de Bruxelles
  • Betterave
  • Airelles
  • Oignon vert
  • Brocolis
  • Epinard
  • Fèves vertes

Ajouter à la soupe obtenue :
  • Pamplemousse (100g.)
  • Curcuma mélangé dans l'huile de lin (2 c. à café de curcuma pour 10 ml d'huile de lin)
  • 6 tasses de thé vert (2 g de feuilles de thé vert pour 6 tasses d'eau)
  • Poivre noir (2 c. à café)
9 aliments à consommer pour réduire les risques de cancer

 

Selon le Dr Richard Béliveau Ph.D., directeur du laboratoire de Médecine Moléculaire, chercheur au service de neurochirurgie de l'Hôpital Notre-Dame (CHUM) et titulaire de la Chaire de Neurochirurgie Claude-Bertrand., il serait possible de réduire d’au moins 50% les risques de cancers en consommant quotidiennement certains aliments. 
Voici la liste des 9 aliments (ou groupe d'aliments) recommandés :

1 une gousse d’ail ou oignonéchalotepoireau
2 1/2 tasse de bleuets ou framboisesmûres
3 1/2 tasse de brocoli -ou chou-fleurnavet,choux de bruxelles, 1/2 tasse de chou
4 20 g de chocolat noir (au moins 70% de chocolat)
5 1 g de curcuma – très important
6 100 g de raisins (ou 200 ml de jus)
7 1/2 tasse de soya – toute la famille des légumineuses (pois chiches, lentilles, fèves noires, etc)
8 750 ml de thé vert
9 tomate (ou 200 ml de jus

 


 

 

Source :

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/conseil/conseil_aliments_anticancer.php

 

Prévenir :  Le cancer de la prostate

 

D Servan Schreiber 1 (1).jpg

 

D Servan Schreiber 2 (1).jpg

D Servan Schreiber 3.jpg

D Servan Schreiber 6.jpg

D Servan Schreiber 8.jpg

 

Voir aussi : prevenir-le-cancer-la-degenerescence-maculaire-et-ralentir-le-declin-cognitif 

 

et  autre facteur du cancer :cause-du-cancer-le-ph-acide-et-le-manque-d-oxygene 

 

Voici la liste des dix aliments que vous ne devriez jamais mangés ou du moins en réduire la consommation,

 

selon le site Swag Actu.

 

1. Les Organismes Génétiquement Modifiés (OGM)

 

Ce n’est pas une surprise : les OGM sont mauvais pour la santé. Ils sont présents dans la plupart des dérivés alimentaires à base de maïs conventionnel, de soja, de riz ou de colza. Préférez donc les produits purement naturels produits sans la biotechnologie.

 

2. Les viandes transformées

 

Les charcuteries, bacon, saucisses et autres hot-dogs contiennent des conservateurs chimiques qui les font paraître fraîche plus longtemps, mais ils peuvent aussi causer le cancer. «  Le nitrite de sodium et le nitrate de sodium ont été liés à augmenter de manière significative le risque de cancer du côlon et d’autres formes de cancer  ». Autant porter son choix sur les produits à base de viande non durcie et sans nitrates.

3. Les pop-corn au micro-ondes

Ils sont bourrés de produits chimiques qui peuvent provoquer l’infertilité, mais aussi le cancer du foie, des testicules et du pancréas. Préparez donc vous même vos pop-corn à l’ancienne, cela vaut mieux.

 

4. Les boissons gazeuses

 

Les sodas sont connus pour leur côté rafraîchissant, mais aussi de leurs méfaits sur la santé. Bourrées de sucre, de produits chimiques alimentaires et de colorants, ces boissons acidifient le corps et nourrissent les cellules cancéreuses.

 

5. Les aliments et boissons diététiques

 

Pire que les sodas traditionnels : les produits diététiques sont chargés d’aspartame qui peut causer une série de maladies, dont des anomalies congénitales et le cancer. À éviter donc.

6. Les farines blanches raffinées

C’est un ingrédient courant dans les aliments transformés, mais sa teneur excessive en glucides pose problème. «  La consommation régulière de glucides raffinés a été liée à une augmentation de 220 pour cent dans le cancer du sein chez les femmes  ».

 

7. Les sucres rafinés

 

«  Les sucres raffinés ont tendance à augmenter rapidement les niveaux d’insuline et nourrir la croissance des cellules cancéreuses  ».

8. Les fruits conventionnels

Pommes, raisins, fraises... pourraient être un risque majeur de cancer, à moins qu’ils soient bio ou vérifiés comme dépourvus de pesticides. «  L’Environmental Working Group (EWG) a constaté que jusqu’à 98 pour cent de tous les produits conventionnels, et en particulier le type trouvé sur sa liste de fruits « sale », sont contaminés par les pesticides cancérigènes  ».

 

9. Le saumon d’élevage

 

«  Le saumon d’élevage ne ​​manque pas seulement de la vitamine D, mais il est souvent contaminée par des produits chimiques cancérigènes, les BPC (biphényles polychlorés), les retardateurs de flamme, des pesticides et des antibiotiques.  »

 

9. Les huiles hydrogénées

 

Couramment utilisées pour conserver les aliments transformés, elle modifient la structure et la flexibilité des membranes cellulaires dans l’organisme, ce qui peut conduire à un grand nomde de maladies débilitantes comme le cancer.

 

 

voir aussi cet aliment réputé anti-cancer : La spiruline

Le lait et le cancer. 

Nous sommes les seuls mammifères à boire du lait au delà de la période de sevrage. 

Notre organisme n'est pas fait pour digérer le lait au delà de cette période et certains le sentent et sont dégoûtés du lait. D'autres ont des manifestations allergiques, tel que ballonnement. On sait que la caséine s’agglutine dans les articulations et crée des inflammations. Que le lait favorise aussi les inflammations ORL chez les enfants.  Le lait actuel est pauvre en OM3 et riche en oméga 6, il est dénaturé lorsque les vaches ne broutent pas l'herbe fraîche de même que la viande. 

Pourquoi une femme sur 10 est atteinte d’un cancer du sein en occident en comparaison avec 1 sur 10 000 en Chine? Les Chinois ne consomment pas de produits laitiers. Le nom familier du cancer du sein en Chine est « La maladie des femmes riches » car elles mangent de la glace ou du fromage comme à Hong Kong. Les études en épidémiologie commencent également à mettre en évidence le lien entre lait et cancer.

Alors comment les produits laitiers, tant aimés et adulés par les occidentaux, sans parler des américains dont le régime en contient 40%, peuvent-ils avoir des effets si néfastes ? Le lait maternel est un aliment parfait pour le bébé mammifère.

Il ne peut pas manger la nourriture des adultes. Mais le lait contient un élément chimique puissant – le facteur de croissance insuline ou IGF-1 – qu’on trouve naturellement chez les filles pubères car il favorise le développement des seins. Cette substance chimique, conçue pour stimuler la croissance, pourrait aussi favoriser la croissance anarchique des cellules. Plus de 70% de la population mondiale ne digère pas le sucre du lait, le lactose. L’intolérance au lactose pourrait être le signal d’alarme de la nature : peut-être la nature essaie-t-elle de nous dire que cet aliment n’est pas fait pour nous. L’homogénéisation apparemment permettrait seulement aux éléments chimiques cancérigènes de passer plus vite dans le sang. Les études épidémiologiques montrent une corrélation positive entre la consommation de produits laitiers et le cancer du sein depuis une vingtaine d’années. Les chercheurs commencent à trouver une augmentation du risque de cancer du sein et de la prostate chez les personnes qui consomment du lait.

Il y a aussi les dioxines et autres éléments chimiques très toxiques, certains cancérigènes, souvent solubles dans les graisses, qu’on trouve en concentration particulièrement élevée dans le lait. Une autre question est maintenant soulevée : le lait que nous buvons depuis les années 1960 n’est plus le même que celui d’avant ; en effet auparavant les vaches mangeaient de l’herbe, ce qui est rarement le cas de nos jours. Comment savoir : facile ! Vérifiez par vous-même : stoppez le lait pendant quelques semaines et observez l’effet sur votre bien être. Si vous vous sentez mieux, face à des petits maux comme l’acné, une allergie, des ballonnements, etc. cela vous encouragera à appliquer le principe de précaution contre toutes ces nouvelles maladies qui apparaissent avec le développement du mode de vie occidental.

Source

http://www.eddenya.com/index.php/sante-et-sciences/3577-le-lait-et-le-cancer-la-verite

 

Voir aussi :  10 aliment les plus cancérigènes

 

A VACHE.jpg

 

 

 

Article intéressant sur une nouvelle méthode coréenne pour vaincre le cancer

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/nouvelle-censure-en-vue-scientifiques-coreens-tuent-cancer-succes-grace-aimants/

 

 

Voir l'article :   les-tumeurs-se-developpent-rapidement-apres-chimio

 

              

 

 

Suite 

 

 

Suite à toute opération de chimiothérapie, les tumeurs cancéreuses se développent de plus en plus rapidement. Accidentellement, des chercheurs Aux États-Unis ont découvert récemment la vérité fatale sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont assez dures à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Selon cette étude, la chimiothérapie tend à induire la libération d’une protéine (WNT16B) dans les cellules saines qui aide à favoriser la survie et la croissance des cellules cancéreuses.

L’inutilité de La chimio dans le traitement et la guérison du cancer

Inutile plutôt dangereux si on croit les découvertes de cette étude, le traitement chimio active surtout la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.
On savait déjà que les traitements à base d’une chimio n’étaient qu’une vaste escroquerie, mais à travers cette étude nous pourrions en avoir la preuve décisive. Non seulement la chimiothérapie, étant la méthode standard de traitement du cancer actuellement,est, selon l’étude un fiasco total. Publiées dans le journal Nature Medicine,les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui alimente en vérité les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.
Le scandale du siècle est déjà dénoncé par Le Dr. André Gernez depuis des décennies !!!

La Chimio & l’ADN font une liaison fatale

…Et comme ceci ne suffisait pas, la chimio endommage également l’ADN des cellules saines de façon irréversible, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio. L’action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu’un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l’attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît quelqu’un d’autre qui en est affecté.
Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir et se multiplier, mais le plus important c’est que ces mêmes tumeurs deviennent plus résistantes à une thérapie ultérieure.
Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, un des plus grands spécialistes du cancer aux États-Unis disait :  « Nous avons une industrie à plusieurs milliards de dollars qui tue les gens juste pour un gain financier. Leur idée de recherche est de voir si deux doses de ce poison valent mieux que trois doses de ce poison »

Dispenser la chimio augmente les chances de récupérer sa santé
En effet, cela veut dire que la technique de la chimiothérapie toute entière n’a pas en réalité aucune valeur, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir d’un cancer évitera la chimio, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou la cure de Breuss ou les aliments et nutriments anti-cancer comme le curcuma, ou encore des traitements à base de fortes doses de vitamine C et la vitamine D….
Une étude similaire publiée l’année dernière révélait déjà que toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui tue les patients au bout du compte, cette autre étude a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.

Lire aussi : Ce que l'industrie du cancer ne veut pas que vous sachiez

 

http://metatv.org/fortuitement-une-etude-decouvre-l-imposture-de-la-chimiotherapie

 

 

Article sur le curcuma : Le Curcuma

 

Article prévention cancer du sein

http://tempsreel.nouvelobs.com/sante/20140512.OBS6789/prevention-du-cancer-du-sein-les-substances-chimiques-a-eviter.html

 

Informez toutes les femmes / copine / fille / amies et collègues.
A SAVOIR !
Une bouteille d'eau dans votre voiture est très dangereuse !
Ce serait une cause fréquente du cancer du sein du fait des niveaux élevés de dioxine dans les tissus du cancer du sein.
L'oncologue Sheryl Crow a dit : les femmes ne devraient pas boire en bouteille
l'eau qui a été laissée dans une voiture . La chaleur réagit avec les produits chimiques
dans la matière plastique de la bouteille qui libère la dioxine dans l'eau.
La dioxine est une toxine de plus en plus présent dans le tissu de cancer du sein . Alors s'il vous plaît soyez prudent, ne buvez plus l'eau en bouteille qui a été laissé dans une voiture .
Transmetez ce message à toutes les femmes de votre entourage. Utilisez une récipient en acier inoxydable une bouteille en verre !
Cette information est également communiquée au Walter Reed Army Medical
Centre ... Pas de récipients en plastique dans un micro-ondes . Pas d'eau en bouteille plastique dans des congélateurs . Pas de pellicule de plastique au micro-ondes et biberons sans BPA !

 Plante qui agirait contre le cancer : 

http://actumag.info/2014/05/07/lartemisinine-lherbe-tue-98-cellules-cancereuses-en-16-heures/

 

Etudes concluantes sur les propriétés anti-cancer de ces fruits : Mangoustant et garcinia (cliquez)

68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

Cliquez pour Voir l'article

 

désinformation.jpg

 

 

La liberté thérapeutique existe t-elle encore ?



07/01/2014
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8222 autres membres