creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Éliminer la bactérie responsable de l'ulcère de l'estomac

helicobacter_pylori_-_estomac.jpg

Source Image

 

Helicobacter Pylori, une bactérie, serait à l'origine de 90% des ulcères de l’estomac. Connue depuis 1980 seulement, cette infection commencerait durant l’enfance, essentiellement dans les cinq premières années de vie, entraînant une inflammation de la muqueuse gastrique,  elle devient chronique dans la très grande majorité des cas.  Elle est la cause de 90 % de toutes les gastrites chroniques dont l’ulcère de l’estomac fait partie. Sa présence multiplie par 30 le risque de cancer de l’estomac. 

En France, 15 à 30% de la population serait contaminée par Helicobacter pylori40% de la population atteinte à l'échelle mondiale

Elle est plus faible chez les moins de 30 ans (moins d’une personne sur cinq), plus répandue après l’âge de 50-60 ans (environ une personne sur deux). Elle est élevée chez les personnes provenant des régions de forte endémie - Maghreb, Afrique, Asie - (80 %). On estime que 6 à 10% des malades infectés développeront un ulcère et que 1 % développera un adénocarcinome gastrique après plusieurs décennies.  

 

La traitement le plus souvent utilisé est l'antibiothérapie alors même que l'on constate la progression de l’antibiorésistance à force de récidive. 

 

Il est possible de chasser cette bactérie de l’estomac naturellement avec des huiles essentielles et de la phytothérapie.

 

Helicobacter Pylori (HP) a élu domicile vit dans l’estomac humain, c'est son seul lieu de résidence,  et c’est le seul organisme connu pouvant survivre dans un environnement aussi acide. Habituellement, les bactéries ne résistent pas au milieu acide mais l’Helicobacter Pylori sécrète une enzyme (uréase) qui lui permet de neutraliser les sucs gastriques de survivre.

C'est sa forme hélicoïdale qui lui vaut le nom de « Helicobacter » et et lui permet de se visser dans la paroi stomacale afin de coloniser cet organe hôte. La bactérie va alors  augmenter la sécrétion des sucs gastriques et affaiblir la structure de la muqueuse de l’estomac qui est alors moins protégée. Et ensuite c'est le e duodénum qui est attaqué par les sucs gastriques d’où les sensations de brûlure et de douleur aiguë, l’estomac « brûle » au contact de l’acide car il n’est plus protégé par la muqueuse.

 

Pour lutter contre l’infection de la bactérie HP, les huiles essentielles sont efficaces grâce à leurs molécules actives antibactériennes.

Les HE anti-infectieuses sont surtout les huiles essentielles à Phénol comme :

HE Origanum compactum,

HE Thymus vulgaris à thymol,

HE Melaleuca alternifolia,

HE Cinnamomum zeylanicum feuilles.

Les huiles essentielles riches en aldéhydes ont une action anti-inflammatoire importante : 

HE Cinnamomum zeylanicum

ou riches en sequiterpènes : 

HE Chamomilla recutita 

L’action antispasmodique avec :

HE d’Artemisia dranunculus 

Zingiber officinalis.

Une inhibition nette de la prolifération du HPD avec

HE Mentha piperita

HE Lemongrass 

 

aromatherapie-brulure.jpg

Ici lien large choix d'Huiles essentielles 

 

 

Phytothérapie contre l’inflammation et pour soulager la douleur

Les plantes qui contiennent certains isoflavones inhibent la croissance de l’Helicobacter pylori :

Glycine max,

Medicago sativa (la luzerne),

Cimifuga racemosa.

 

Action anti-inflammatoire directe sur la muqueuse de l’estomac

mais également par les xanthones une action antistress et antidépressive

bien utile dans les problématiques de l’estomac: 

La Grande Gentiane (Gentiana lutea) contient des triterpènes et des xanthones.

 

Prévention efficace contre les récidives avec des pré et probiotiques

et de la Vitamine C et  Omega 3

L’association de plusieurs pré et probiotiques (cliquez sur lien pour en savoir plus),

les saccharomyces et les lactobacilles notamment, a un effet de prévention et de

normalisation de l’état de l’estomac. Et la vitamine C naturelle permet une

diminution des risques de précancérisation des tissus de l’estomac.

La consommation des huiles de poissons ( Omega 3) apporte un effet positif

en complément au traitement.

 

Sources :   Haute Hautorité de Santé.fr 

pressesante.com

 

DON
Prix : 2.60 €



07/03/2019
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 8702 autres membres