creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

Dissiper douleurs thoraciques

coeur.jpg

 

Lorsque le cœur se rebelle, il sort de la poitrine...

 

Le cœur est le symbole de la vie puisque lorsqu’il cesse de battre, la vie cesse.

Mais parfois, il se rebelle, il fait mal. 

 

Peut-être certains d'entre vous ont éprouvé cette douleur particulière quand le coeur se serre... 

On dit "avoir le coeur serré". C'est une contraction de l'organe. 

Mais le stress, l'angoisse, la fatigue, le manque de sommeil provoquent aussi des douleurs dans la zone thoracique, des douleurs intercostales, ou au niveau du plexus. 

 

Quel que soit le type de douleur, sensation de coup de poignard ou d’aiguille, toutes douleurs localisées dans le thorax est prise très au sérieux et devient une urgence médicale, dans l’éventualité d’une pathologie susceptible de présenter un risque vital (infarctus, dissection ou embolie) ou nécessitant des soins urgents (pneumonie, pneumothorax ...).

En particulier la douleur décrite « en étau ». Mais dans la majorité des cas, les examens ne révèlent rien d’anormal et le sujet s’en retourne sans vraiment connaître la cause de ses douleurs.

 

On entend parfois le terme de "trouble fonctionnel neurodystonique" attribuées à certaines douleurs thoraciques inexpliquées ou encore les "précordialgies atypiques" que l’on attribue alors au registre anxieux ou dépressif consécutif parfois à un type de sommeil inefficace du fait de l'excès d'adrénaline.

 

 

 Le "trop" éprouve le cœur, trop d’émotion, trop de soucis, trop de travail, trop d’efforts physiques ou trop d’activité, trop de stress ou d’anxiété qui produit l’hyper-vigilance engendrée par les pics d’adrénaline et d’ailleurs, les douleurs inexpliquées de la poitrine sont souvent les signaux de fatigue dans un contexte d’inefficacité du sommeil. Douleur thorax

Demandez vous en premier lieu si vous êtes reposé, ou si vous êtes sur les nerfs ou soumis à stress persistant. Le contexte poste traumatique, lorsqu'on a été sous le coup d'un choc émotionnel circonstanciel comme subir une perte, une rupture, une annonce bouleversante.... (voir  derealisation-effet-du-choc

 

 

Des exercice respiratoires pour détendre le diaphragme peuvent soulager vos douleurs si elles sont de type "nerveuses".

La correction d' un blocage du diaphragme en position inspiratoire permet de :

- Rééquilibrer le couple diaphragme-muscle transverse

- Libérer les zones de douleurs ou de spasmes viscéraux et thoraciques

- Masser les zones d'insertions du diaphragme

- Réinformer le diaphragme de son processus correct de fonctionnement

- Mettre en place une gestion du stress afin d'en minimiser l'impact sur le diaphragme.

 

diaphragme-gp1.jpg

 

 

diaphragme shemas.jpg

source

 

 

 

 

 

 

voir  exercice-respiratoire-essentiel

et ces plantes peuvent vous aider  liste-de-plantes-adaptogenes-contre-le-stress

 

Prenez conscience de l'importance de la RESPIRATION et son impact sur le diaphragme, et sur tout l'équilibre du corps.

 

Ré-informer le diaphragme de son processus correct de fonctionnement:

- Apprentissage de la respiration thoracique latérale: Souvent peu éduquée, et même inconnue, cette respiration permet un soulèvement latéral des côtes à l'inspiration. Poser les mains sur la partie inférieure du thorax. Prendre de l'air en écartant les côtes pour que vos mains s'écartent, souffler en appuyant avec les mains sur le thorax et rentrer le ventre au dessus du pubis. La partie haute du thorax et le ventre ne doivent pas se soulever.

- Apprentissage de la respiration globale: Prendre de l'air en gonflant le ventre, puis en écartant les côtes, puis en soulevant le haut du thorax. Souffler en abaissant les côtes et rentrer le ventre en fin d'expir. On peut également contracter le périnée en fin d'expiration.

 

Ré-équilibration du couple diaphragme-transverse:

 

          Pendant l'inspiration le diaphragme descend en poussant les viscères vers le bas et le muscle transverse se laisse détendre pour permettre le mouvement. A l'expiration, la tonicité du transverse repousse les viscères vers le haut qui aident le diaphragme à remonter.

          Dans un blocage diaphragmatique en inspiration, on retrouve très souvent une insuffisance de tonicité du muscle transverse. Ceci a des conséquences très importantes sur la posture, sur l'insuffisance veineuse et lymphatique et génère également des troubles de la digestion...

          Pour rééquilibrer la tonicité du muscle transverse: Allongé sur le dos, jambes pliées, rentrer le ventre au dessus du pubis. Attention, l'erreur serait de rentrer le ventre au niveau de l'estomac. Renouveler l'exercice jusqu'à obtenir une contraction visible et efficace.

          Quand cette contraction est obtenue, prendre de l'air en gonflant le ventre (sans creuser le dos), souffler en abaissant les cotes au maximum (sans creuser la nuque - mettre un coussin si nécessaire sous la tête) et puis en fin d'expiration rentrer le ventre au dessus du pubis comme vous l'avez appris précédemment.

          Quand cet exercice est acquis, le répéter en position 4 pattes, dos bien à plat. Attention à ne pas creuser le dos en inspirant et à ne pas arrondir le dos en expirant. Rentrer le ventre en fin d'expir sans laisser les cotes remonter.

          Quand vous maîtrisez cet exercice, toujours à 4 pattes, prendre de l'air en gonflant le ventre, puis rentrez le ventre sans souffler, puis expirer en descendant les cotes et en augmentant le rentré du ventre. Toujours sans arrondir le dos. Il doit rester bien plat.

          Par la suite, vous pourrez à chaque fois que vous travaillerez vos abdominaux associer le rentré du ventre (au dessus du pubis uniquement) afin de renforcer votre transverse, muscle abdominal indispensable au bon fonctionnement du corps et bien souvent délaissé par les salles de gym.

 

Libérer les zones de douleurs ou de spasmes viscéraux et thoraciques en vous étirant de droite et de gauche. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Masser les zones d'insertion du diaphragme:

- Placer les mains sur le coté gauche de la cage thoracique, pendant que l'autre

main pénètre sous les côtes pour les soulever pendant votre inspiration.

 

mai_2007_010.jpgmai_2007_011.jpg

Vous pouvez pas vous masser seul, mais masser une personne ou vous faire masser et plus efficace. Le principe est de ne pas pousser avec les doigts, mais de s'appuyer avec le poids de son corps sur les doigts, comprenez bien la nuance, l'effet en dépend.

On suit un chemin le long des côtes. Ne pas hésiter à pénétrer profondément. 

 

 

 

etirement-diaphragme-4pieds1.jpg

ob_86be8c_images.jpg

 

medicalorama_stretching.jpg

 

SI VOUS N'ETES NI SOUPLE NI SPORTIF CONTENTEZ VOUS DE CET EXERCICE : 

 

rotation-axiale.jpg

 

ROTATION AXIALE

 

Faites travailler votre diaphragme, le mobiliser détend tout le corps il permet aussi de bien digérer. Comme les ballonnements sont souvent causées par le stress ou l'anxiété, cet exercice est doublement indiqué. Le diaphragme est comme un parachute avec tous les fils qui sont les terminaisons nerveuse. C'est pourquoi la vrille de l'axe va permettre de détendre tout le corps tout comme le fou rire ! L'un et l'autre équivalent à 20 mn de relaxation ! 

Tenez vous debout veillez à relâcher complètement vos bras, qui vont suivre passivement et mollement l'impulsion qui viendra de la taille. 

Le bas du corps doit rester immobile, comme figé dans du béton. Les jambes écartées de la largeur du bassin. Genoux souple. Colonne aligné, bassin neutre, surtout pas cambré. 

 

2_n.jpg

 

La taille va pivoter de droite et de gauche et les bras sont simplement entraînes par le mouvement. 

 

Bild_Uebung_pb_34_08_a1.jpg

 

 

J'ai trouvé cette image mais en fait les bras sont ici top toniques, tendus, ils doivent au contraire être mou, ballants le long du corps, sans aucune tonicité, comme une poupée de chiffon,  ils s'enroulent autour du corps quand vous allez accélérer le mouvement. Votre bassin ne devrait pas non plus pivoter autant. Essayez de bien dissocier le haut et le bas. Le bas devant rester en partie statique, pas figé non plus, il est entraîné dans le mouvement du haut, mais l'effort vient du centre, c'est la taille qui donne l'impulsion du mouvement.  

Commencez doucement et puis de plus en plus vite, essayez de tenir plusieurs minutes. Idéalement 5 mn. 

Vous aurez remarqué, peut-être que ce mouvement est pratiqué naturellement par les enfants ... 

 

 

 

L'état d'esprit

 

Sans en être conscients, nous provoquons notre état, mais nous pouvons aussi provoquer consciemment un état opposé, plus constructif. 

Il faut savoir que le cerveau ne fait pas la différence entre ce que nous visualisons et ce que nous vivons réellement. D'un point de vue chimique, les hormones sécrétées quand on vit une représentation mentale ou une expérience réelle, le résultat est équivalent. De même, regarder un film drôle, triste, ou anxiogène, provoquera chez vous des états émotionnels particuliers, ce sont en fait des états "chimiques" du fait de vos productions hormonales, cortisol, dopamine, adrenaline, sérotonine, endorphine, ocytocine...

Par exemple, si les hommes aiment regarder des films d’action, c’est que cela fait monter leur taux de testostérone !  (pour en savoir plus sur ce sujet, cliquez sur le lien, sujet passionnant...)

 

Le metteur en scène d'un film utilise tout une gamme d'outils sensoriels pour vous amener à ressentir certaines émotions ciblées. Ce que vous voyez et entendez est minutieusement étudié. La peur, outre les images, est amplifiée avec le son et tel effet spécial sur l’écran au bon moment vous fera à coup sûr sursauter, tressaillir, le type d'éclairage influence, en autre. La luminosité a d'ailleurs un impact directe sur notre état émotionnelle, n'avez vous pas davantage la "pêche" quand le soleil brille ? Plutôt que lorsque la grisaille de l'hiver persiste ?

De la même façon, vous pouvez influer grandement sur votre état mental; augmenter la luminosité, sur le positif, mettre le négatif en arrière plan, le "flouter"

délibérément, vous êtes le metteur en scène de votre vie... 

Voir  PNL Programmation neuro linguistique

 et    visualisation creative

 

'LES CHOSES NE CHANGENT PAS, 

TU CHANGES TA FAÇON DE REGARDER, c'est tout..."
Carlos Costaneda

"Les choses ne changent pas, c'est nous qui changeons"

Henry Thoreau 

 

 

Vous pouvez soutenir le blog en faisant un don.

L'argent est versé sur un compte paypal qui me servira à commander des livres,

avec ces livres, je fais des synthèses pour le site !

 

DON
Prix : 2.60 €

 

lit livre.jpg

 

 

 

 

 



15/02/2020
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9167 autres membres