creer-son-bien-etre

creer-son-bien-etre

● Renforcer l'immunité + Antibiotiques naturels

immunite-spiruline.jpg

 

Le changement de saison est propice aux affections ORL: rhumes, grippes, angines... Si dans certains cas, notamment en cas de grave inflammation, (voir : liste-d-epices-plantes-et-aliments-anti-inflammatoires) sachez qu'il existe des antibiotiques naturels, non agressifs pour votre système intestinal et il est possible de se soigner par des aliments.

 

artfichier_752626_3756049_201405160823484.jpg

 L’intestin grêle est l’organe-clé de l’immunité, de notre défense immunitaire globale, ce qui est logique puisqu’il doit sélectionner en quelque sorte les bons des mauvais nutriments.
(Pour en savoir plus, cliquez ici :  role-immunitaire-de-notre-intestin)

 

Voir les bienfaits miraculeux des épices 

Voici une recette antibiotique NATURELLE 

Les antibiotiques dérèglent en parallèle tout le système digestif lui même si précieux pour notre immunité. En effet, comme la flore intestinale contient une grande quantités de bactéries, essentielles au bon fonctionnement des intestins, la prise d’antibiotiques dont l’effet est bactéricide, risque de les léser et de les détruire.

 

132.jpg

 

Les modificateurs de terrains : les oligoéléments 

 

La marque Oligosol propose Or/cuivre/argent

En prise sublinguale (a jeun garder au moins une minute sous la langue) ces oligo-éléments stoppent tous prémisses de gorge irritées. 

 

Le spray OLIGORHINE est fort utile, dès que le nez commence à être pris, pulvérisez assez souvent. Cela stoppe la progression si vous réagissez vite, ayez ce spray sous la main à la maison.   

 

Les oligoéléments soignent bien des maux. Voir le livre ABC des oligoéléments. Nicolas Bles. Ed Michel Grancher

 

A titre préventif, prenez soin de vos intestins, votre immunité en dépend ! 

voir : -  le-systeme-digestif-colon-intestin-prevention

         -  la-mort-commence-dans-le-colon

 

Il existe plusieurs moyens naturels d'améliorer son système immunitaire. Mais avant d'énumérer ces moyens, il est primordial d'avoir une connaissance plus approfondie de ce système de défense naturelle propre à chaque être humain.

Un système est un ensemble abstrait d'organisation de plusieurs éléments qui se mettent en harmonie pour déclencher un processus. Dans ce cas-ci, le processus en est un de défense de l'organisme contre toute intrusion néfaste ou menaçante pour le corps.
Il existe deux mécanismes de défense : le mécanisme naturel ou inné et le mécanisme spécifique. 
Lorsque l'organisme est ainsi menacé, le système déclenche une alarme pour apporter une immunité. Il se met au travail pour immuniser le corps contre cette menace. Il se transforme en une barrière redoutable et se bat pour éliminer l'intrus. Durant cette période, le corps réagit fortement en ressentant une énorme fatigue et souvent une forte fièvre.

Les principaux composants du système immunitaire sont les lymphocytes. Ceux-ci sont responsables de la fabrication des anticorps. Les anticorps vont se mettre à l'attaque contre les envahisseurs comme les virus, les bactéries, les parasites et les cellules cancéreuses. Il existe deux mécanismes de défense : le mécanisme naturel ou inné et le mécanisme spécifique.
Le mécanisme naturel ou inné comprend la protection par la peau, les muqueuses, l'acidité de l'estomac ainsi que les larmes. Le second mécanisme, le spécifique, c'est l'action des lymphocytes et la production d'anticorps mentionnée plus haut. Il existe deux sortes de système immunitaire, le système humoral et le système cellulaire. Le système humoral est relié au sang dans lequel circulent des substances qui aident à la destruction des agents pathogènes comme les virus, les bactéries, etc. Le système cellulaire, quant à lui, se concentre sur les cellules cancéreuses infectées.

Comment tout ce processus peut être relié à notre alimentation et à notre à mode de vie? Tout d'abord, il faut mentionner que 70% de nos anticorps sont fabriqués dans le système digestif. Mentionnons que le système digestif comprend aussi le fonctionnement du pancréas (diabète) et de l'intestin grêle. D'ailleurs, l'intestin joue un très grand rôle, car la flore intestinale renferme la première ligne de défense parce qu'elle contient les bonnes bactéries qui stimuleront la production d'anticorps.

 

UNE BONNE DIGESTION EST PRIMORDIALE pour assurer une production d'anticorps efficace. Lorsque notre digestion est lente ou inefficace, ceci entraîne un ralentissement qui occasionne un système immunitaire affaibli. La vitamine D joue aussi un grand rôle dans cette immunité. Cette vitamine équilibre ce système en permettant une meilleure cicatrisation donc empêche le danger d'infection de toutes sortes.

LES ETUDES SCIENTIFIQUES PERMETTENT D'AFFIRMER QU'UN BON SYSTEME IMMUNITAIRE EST ETROITEMENT LIE AVEC UNE BONNE ALIMENTATION , DE BONNES HABITUDES DE VIE, UN SOMMEIL REPARATEUR, L'EXERCICE AINSI QU'UNE VIE SANS TABAGISME ET UN STRESS CONTROLE ET BIEN GERE .

 

Nous pouvons donc améliorer ce système naturel de défense en respectant certaines lignes de conduite tout au long de notre vie et ainsi bénéficier d'une barrière qui saura nous protéger des maladies. Même si à l'occasion il est pratiquement impossible d'être à l'abri de toutes infections, le bon système immunitaire saura se débarrasser plus rapidement de ces infections.

 

LES BIENFAITS DU SOMMEIL


Chaque personne a des besoins de sommeil différents. L'important est d'écouter son corps et lorsque la fatigue se fait sentir nous devons écouter ce signe et dormir. 
Le sommeil doit être réparateur, c'est-à-dire qu'au levé, nous devons ressentir un état de bien-être et de repos. Selon chaque personne, la durée du sommeil doit durer entre 6 et 10 heures. Chaque personne a des besoins de sommeil différents. L'important est d'écouter son corps et lorsque la fatigue se fait sentir nous devons écouter ce signe et dormir. Il y a plusieurs phases au sommeil que nous ne mentionnerons pas ici, mais certains facteurs peuvent perturber ces phases. L'alcool, une ambiance bruyante, la mauvaise digestion ou une activité physique intense trop rapprochée de l'heure du coucher et l'anxiété perturbent le sommeil.

 

L’EXERCICE

 

Il doit être pratiqué régulièrement à raison de trois fois par semaine avec des séances

de 30 minutes minimum. L'exercice nous amène aussi à contrôler notre stress et notre

résistance vis-à-vis ce stress en apportant à notre organisme un surplus d'oxygène qui

contribuera fortement au bon fonctionnement du système immunitaire.

UN SURPLUS D’ALCOOL DOIT ETRE EVITE. Pour une femme,

une seule consommation par jour est suffisante. Pour un homme, pas plus de deux.

Il est cependant recommandé de ne pas consommer tous les jours pour ne pas créer

une dépendance. Il est important de suivre ces recommandations, car le système

immunitaire en sera affecté. Le tabagisme doit être bani, car il brûle certaines vitamines

indispensables au bon maintien de notre défense naturelle.

 

microbiotique 1.jpg

 

 

Voir :  impacte-du-microbiote-sur-le-mental

microbiote.jpg

VOIR le-microbiote-determine-la-prise-et-la-perte-de-poids

 

LES ALIMENTS QUI PEUVENT RENFORCER NOTRE SYSTEME IMMUNITAIRE


Les oranges et les citrons aideront votre système immunitaire à fonctionner au maximum. 
Tout d'abord, il est important de mentionner qu'un surplus de poids est néfaste non seulement pour la santé en général, mais aussi pour la défense naturelle du corps, car un surplus de poids entraîne une fatigue excessive tout au long de la journée et empêche le corps de se libérer de ses toxines, celles-ci étant enfermées dans les graisses. Donc, maintenir un poids santé est une formule gagnante pour une défense naturelle efficace. Concernant les aliments, en voici quelques-uns qui aideront sans contredit votre système immunitaire à fonctionner au maximum.

 

LES AROMATES OU EPICES comme le thym, le romarin, la sauge, le basilic et la sarriette. Les gens ont tendance à minimiser l'importance de ces plantes qui selon les études ont prouvé leur grande utilité dans notre alimentation, car elles contiennent des éléments protecteurs. 
LES POISSONS (Oméga 3) comme la sardine, le saumon, le maquereau et le hareng. 
L'EAU. Nous devons boire au minimum un litre par jour, car l'eau protège l'organisme contre les agressions de toutes sortes en permettant à celui-ci une meilleure élimination par l'urine. 
LES PRODUITS FERMENTES comme le yogourt, le kéfir et la choucroute naturelle. 
L' AIL, tous les jours si possible. 
LES CHAMPIGNONS ASIATIQUES, comme le Reish, le Shiitake et le Maitake sont réputés pour maintenir un bon système immunitaire. 
LES CHOUX DE BRUXELLES, ils contiennent des phytonutriments essentiels pour le système. 
LES BLEUETS OU FRAMBOISES contiennent des bioflavonoïdes qui stimulent le système de défense. 
LES ORANGES ET LES CITRONS. 
LE CURCUMA et ses propriétés antibactériennes stoppent la croissance de lymphomes et des tumeurs cancéreuses. 
L'HUILE DE NOIX DE COCONATUREL contient une substance antimicrobienne et antivirale appelée monolaurine que l'on retrouve dans le lait maternel. Par contre, il est calorifique donc à consommer avec modération. 
LE THE VERT ET TOUS LES LEGUMES VERTS contiennent de la chlorophylle.

Tous ces aliments vous aideront à prendre soin de votre corps et de votre esprit afin de fournir à votre système immunitaire toutes les conditions idéales pour qu'il puisse accomplir son travail d'une façon optimale.

Sources : indexsante.ca

 

 

 

 

antibio.jpg

 

 

antibio-1.jpg

 

 

Avant l’avènement des antibiotiques (depuis les années 40)  tels qu’on les connait aujourd’hui, les humains utilisaient des alternatives naturelles.


Les produits naturels cités plus bas sont à même de neutraliser les bactéries et faire office d’antiviraux contre la grippe, le rhume, l’otite, l’angine et même les infections urinaires !

Bien entendu, selon le degré et le type de l’infection, ils ne sont pas forcément indiqués. Mais quant à prendre conseil, forcément, un médecin allopathique restera toujours sceptique, personnellement je préfère demander conseil à un naturopathe, toujours est-il que pour les maux courants, ces remèdes ont fait leurs preuves.

Mais bien avant l'invention des antibiotiques modernes, dans les années 40, nos ancêtres utilisaient des aliments et des plantes médicinales pour traiter les infections et les maladies. Alors pourquoi ne pas continuer à les utiliser aujourd'hui ?

 

 Mardi 18 oct 2016, sur France 5,  fut diffusé un documentaire explicite : Abus d'antibiotiques : une catastrophe annoncée Magazine (1h45)
Les antibiotiques sont l'arme la plus puissante contre les infections bactériennes. Mais à force d'en abuser, ces médicaments ont perdu de leur efficacité et les bactéries ont appris à se défendre contre eux. Quelles sont les alternatives aux antibiotiques et comment éviter la surconsommation ? Article sur le même sujet

 

Voici les toute une liste d'antibiotiques naturels que vous pourriez utiliser à la place des médicaments :

 

 

L'origan et l'huile essentielle d'origan contient du carvacrol et qui est un puissant antibactérien

Le carvacrol inhibe la croissance des bactéries génératrices des infections. Par conséquent, l'huile d'origan est un traitement efficace contre les infections digestives — et même la candidose. Comme vous pouvez le voir, l'origan est bien plus qu'une simple herbe aromatique.

 

Le vinaigre de cidre a de nombreuses propriétés utiles, il est, entre autre,  antibiotiques et antiseptiques. Et il est alcalinisant.  
Bon pour la tension, contre l’ostéoporose... Le vinaigre de cidre est aussi un antimicrobien efficace contre les infections du conduit auditif. En effet, selon 
Selon une étude sud-africaine (1998), l’acide acétique qu’il contient serait un puissant antibactérien, notamment sur les staphylocoques à l’origine de maux d’oreilles. 

Anastore vous propose un vinaigre de cidre enrichi d’extraits végétaux, certifié Bio, sans gluten, ni allergènes.

Cliquez sur le mot "vinaigre de cidre enrichi"

 

 

Le miel est utilisé depuis des siècles par divers cultures pour soigner les blessures et éviter les risques d'infections. Il a des propriétés antibiotiques, antimicrobiens, anti-inflammatoires et antiseptiques. Il contient une enzyme qui génère la production d'eau oxygénée dans votre organisme. Il aurait aussi des effets bénéfiques au niveau hépatique. Associé à la cannelle il est encore plus intéressant.  La cannelle et le miel

Le Manuka de Nouvelle-Zélande, contiendrait le plus d’anti-oxydants et des propriétés plus puissantes que les autres miels…

 

Le curcuma protège aussi votre corps contre les infections bactériennes. Curcuma et miel, sont excellents. Le curcuma contient des flavonoïdes et des composés phénoliques, mais c’est la curcumine qui est considérée comme étant son principal composé antioxydant. Au moment de l’ingestion de curcuma, seule une faible partie de la curcumine est assimilée par l’organisme mais si l'on prend simultanément du poivre on augmente grandement la biodisponibilité de la curcumine, on accroît ainsi le potentiel thérapeutique de la curcumine. La curcumine présente aussi des propriétés anti-inflammatoires.

Biocurcumax™Cliquez sur l'image pour accéder au produit

 

 

L'ail possède également de nombreux bienfaits pour notre santé. Elle aussi est antibactérienne, antifongique et anti parasite. Elle contient de l'allicine. un antimicrobien. Son action au niveau des poumons est particulièrement forte car ce composé volatil s’élimine par cette voie, tuant bactéries et virus au passage. 
Des études ont montré que les composés de l’ail peuvent tuer 60 espèces de champignons et plus de 20 types de bactéries, dont le pneumocoque responsable de la pneumonie ou le staphylocoque doré...

Erreurs à éviter quand on utilise l'ail comme anti-bio

 

L'oignon, améliore la respiration rapidement ( Broyez 1 oignon mélangez avec de l’huile de coco. Appliquez ce cataplasme sur le thorax, fixez avec un linge pour réchauffer et couvrez-vous bien). L’oignon a été utilisé comme traitement de la toux et de nombreux maux. L’oignon fait partie de la famille des Allium. Son abondance en soufre lui procure des propriétés antibiotiques et antiseptiques. Il est également très riche en Quercétine, un antioxydant qui aide l’organisme à combattre les radicaux libres.

Sur ce lien, plus de détails et mode d'emploie.  miracles-de-l'oignon

 

L'huile de pépin de pamplemousse serait un remède contre plus de 800 formes de virus et de bactéries mais permettrait de se débarrasser aussi des parasites comme l’ail, et elle est aussi, antifongique. 
L’extrait de pépins de pamplemousse serait un antibiotique naturel, un antiviral, un fongicide et un antiparasitaire,  Particulièrement recommandé dans le traitement du Candida (champignon à l’origine de ballonnements, fatigue, migraines, douleurs articulaires...) combattrait aussi 800 souches de bactéries et virus, et 100 champignons et autres parasites !
Les substances actives qui la caractérise sont les bioflavonoïdes. 
Elle est bénéfique à la flore intestinale, riche en anti-oxydants, alcalinisante,  elle stimule le système immunitaire et facilite la digestion.

 

L'echinacea est reconnue pour stimuler l’immunité, elle est excellente de manière préventive et curative contre le rhume et la grippe, selon l’OMS et l’ESCOP (groupe de scientifiques européens en phytothérapie). Son action : "Elle rend les globules blancs plus mobiles et augmente la capacité des macrophages (globules blancs éboueurs) à neutraliser les bactéries… et virus", explique le Dr Line Martin, médecin généraliste, naturopathe. "Elle contient aussi de l’échinacoside, aux propriétés antibiotiques." 

Le thym a de nombreuses vertus : Antiseptique,  antibiotique, anti-virus, anti-fongique. Plante médicinale majeure pour tout ce qui concerne l'immunité (toux, infections des voies respiratoires et ORL, bronchite, angine, grippe...  Efficace contre les infections bronchopulmonaires (bronchite) et des voies respiratoires (angine, sinusite).

 

 

 

 "Le thym à thymol rend la membrane de la bactérie perméable. Elle se disloque ce qui la tue", explique le Dr Line Martin, médecin généraliste, naturopathe. 
C'est un formidable antiseptique qui agit contre virus, champignons, bactéries. Vertus immuno-stimulantes et protectrice de l'organisme c'est une plante forte en action désinfectante de l'air, des poumons et des intestins. Le thym est également réputé redonner de l'énergie et de la force vitale.

 

 

La canneberge est à conseiller en cas d'infection urinaire. En effet, la proanthocyanidine qu'elle contient empêche les bactéries de se fixer sur la muqueuse. En 1994, une étude américaine de l’école médicale de Harvard a montré que la consommation régulière de cette plante réduirait les infections urinaires chez les femmes. 

 

Le gingembre a de nombreux usages dans la médecine populaire,  : on s’en sert notamment pour soigner la toux et le rhume. Le gingembre est aussi un remède apaisant pour les maux de gorge causés par les rhumes et la grippe. Le gingembre aide aussi la toux et est un expectorant efficace, un vieux remède consiste à boire une décoction de gingembre. Essayez un thé fait avec de l'eau chaude mijotée, quelques tranches de gingembre et une petite quantité de miel plus du citron comme tonique lorsque vous êtes malade mais aussi dès les premiers signes d’un rhume. 

Propriété : stimule la circulation et la digestion. Le gingembre est TRÈS fort en goût, il arrache on pourrait dire !
Une étude canadienne en 2005 a montré que la prise régulière de ginseng protégerait du rhume et que cette racine réduirait également la durée des symptômes car c'est un stimulant du système immunitaire. En médecine chinoise on considère que c'est un nutriment YANG, il réchauffe le corps et chasse l'humidité. Il contient plus de 25 différents antioxydants, ce qui le rend extrêmement efficace pour combattre les radicaux libres dans de nombreux différents systèmes du corps. Le gingembre est connu pour sa capacité à réduire les nausées et vomissements, ainsi que le mal des transports. En fait, le gingembre peut-être même plus efficace que la Dramamine, l'un des médicaments les plus couramment utilisés pour le mal des transports. Et parce que le gingembre n'a pas d'effets secondaires nocifs, comme de nombreux médicaments, il est très bon pour les nausées de la grossesse. Des études montrent en effet que seulement 1 gramme de gingembre avant une chirurgie est plus efficace que des médicaments standards anti-nausées post-chirurgicaux et les vomissements.

Parce que le gingembre est un puissant anti-inflammatoire, il contribue à réduire la douleur et l'enflure de l'arthrite et des douleurs musculaires. Il se bat également contre le cancer, réduit le cholestérol et prévient les caillots sanguins qui peuvent provoquer des accidents vasculaires cérébraux ou des maladies cardiaques. J'aime ajouter parfois une tranche de racine de gingembre dans mes thés chauds, et bien sûr j'adore ajouter du gingembre sur le dessus de mes sushi ! Je prends quelques capsules de gingembre chaque jour, car il n'est pas aussi fréquemment utilisé dans les plats que d’autres épices.

 

Le citron aide efficacement à luter contre refroidissement, rhum, grippe, angine, maux de gorge... En effet il est : antiseptique , antibiotique, antibactérien à large spectre, antiviral, antiseptique, alcalinisant bien sur, antioxydant, tonifiant, immuno-stimulant. Les principes actifs du citron sont l'acide citrique, les flavonoïdes, limonoïdes, vitamine C, vitamine B1,B2,B6,B9, vitamine E et Beta-carotène. 

 

La propolis 
C' est une résine récoltée par les abeilles, dont elles se servent pour calfeutrer et aseptiser leur ruche.
Ce sont des chercheurs polonais constatent en 1989 qu’elle réduit la durée des symptômes du rhume plus rapidement qu’un placebo. 
Le principe actif sont les flavonoïdes (antioxydants), qui accélèrent le processus de destruction des virus et bactéries en améliorant la capacité des macrophages (globules blancs éboueurs) à les neutraliser. 
La propolis améliore les défenses de l'organisme contre les infections bactériennes, fongiques et virales, grâce à une stimulation du système immunitaire et à ses propriétés antibiotiques.

Traite les affections de l'appareil respiratoire et de la sphère ORL par ses effets anti-inflammatoire, antitussif et anesthésique. Antiseptique, antifongique, et désinfectant

Sur les plaies et blessures : action nettoyante et réparatrice, effet stimulant sur la régénération et la croissance des tissus.

 

0 propolis.jpg
Propolis de qualité fiable et peu cher en vente sur ce lien

 

Le piment de Cayenne est antifongique et antibiotique. 

Le composant actif est la capsaïsine, irritant à l'épithélium des cellules des mammifères et produit une sensation de brûlure dans la bouche.
En 1878, E Hogyes, un médecin Hongrois démontra que celui-ci cause non seulement un effet d'irritation en bouche, mais aussi augmente la sécrétion de liquide gastrique.
La capsaïsine fut synthétisée pour la première fois en 1930. 
Les capsaïcinoïdes ont la caractéristiques d'activer les récepteurs de chaleurs de la peau, d'où la sensation de brûlure, alors qu'il n'y a pas d'augmentation de température.
La capsaïcine est utilisée dans des crèmes locales pour soulager la douleur nerveuse périphérique et même certaines démangeaisons violentes.
La consommation de capsaïcine stimule la production de deux hormones, l'adrénaline et la noradrénaline, qui permettent de brûler les sucres et les graisses de réserve. L'usage de piment peut donc être utile lors des régimes amaigrissants.
La consommation d'une grande quantité de capsaïcine provoque l'émission d'endorphines et une sensation de plaisir ou une euphorie.
 

Dans l’histoire de l’herboristerie, le chili est associé à certains traitements pour le moins héroïques: durant les années 1800, on en prenait des doses massives pour réchauffer le corps et le purger de la maladie. De nos jours, on privilégie une approche moins brutale: on s’en tient généralement à des quantités beaucoup plus faibles auxquelles on a recours pour améliorer la circulation et évacuer le mucus, ainsi que le phlegme, des sinus et des voies nasales.

La capsicine est la substance qui confère leur piquant au chile et aux autres piments et dont les effets potentiels sur la santé, notamment une possible action anticancéreuse, font présentement l’objet d’études. Le piment de Cayenne est composé de diverses variétés que l’on mélange dans le but d’obtenir une force uniforme. Utilisez-le avec parcimonie dans la soupe. Vous pouvez aussi en saupoudrer une pincée sur le riz ou les œufs pochés le matin, vos soupes, vos ragoûts, votre chili, ou bien sur de la viande pour stimuler le métabolisme !

 

Le chou, très riche en vitamine C, le chou est antibactérien. 

 

L'huile de coco (extra vierge) est anti-bactériennes et anti-fongiques. Elle contient des acides gras : Acide laurique, Acide myristique,  Acide palmitique, Acide oléique (omega 9) de la vitamine A (action anti-radicalaire,  protégeant les tissus de la dégénérescence), de la vitamine E (antioxydante).

 

L'argent colloïdal était fréquemment utilisé pour le traitement des maladies avant le développement des antibiotiques modernes. Mais attention : l'usage de l'argent colloïdal doit être temporaire.

L’Argent est un puissant prophylactique et antibiotique naturel. Ses divers usages, de façon générale à titre d’antimicrobien bénéficient d’une longue antériorité historique et sont rapportés dans les pratiques de nombreuses peuplades. Ses propriétés anti-infectieuses sont connues depuis le début du XXème siècle, c’est à cette époque que des chercheurs allemands conduisirent les premières observations scientifiques à ce sujet et soulignèrent rapidement un ensemble de vertus remarquables. L’utilisation de l’argent dans un but thérapeutique disparaîtra ensuite peu à peu à l’aube des années 40 sous l’émergence de l’industrie pharmaco-chimique et des nouveaux traitements d’antibiotiques de synthèse alors lancés sur le marché.

L'argent est un métal lourd et peut être toxique à fortes doses.

Consultez un médecin naturopathe avant de suivre un traitement d'argent colloïdal. 

 

L'arbre à thé, antifongique, antivirale et bactéricide à large spectre, l’huile essentielle de Melaleuca Alternifolia (arbre à thé) est actif contre le streptocoque (bactérie responsable de l’angine ou des infections urinaires ou intestinales, par exemple)"Son efficacité est indéniable mais on ne connaît pas les raisons de son action", explique le Dr Line Martin, médecin et naturothérapeute. 

 

 

0 tea tree.jpg

HE Tea tree en vente sur ce lien

 

 

Voir :  sirop-et-potions-pour-soulager-les-maux-de-l-hiver

 

           bienfaits-des-epices

 

            medicaments-dangereux-a-remplacer-par-des-remedes-naturels

 

 

Antibio recto verso.jpg

 

Recevoir les fiches par mail à imprimer soi-même

 

Antibio par mail
Prix : 2.60 €

 

Recevoir un fiche recto verso qualité couleur laser A5 plastifiée par poste

Fiche rec verso Antibio poste
Prix : 4.60 €

 

  Voir toutes les fiches 

 

 

                        Boostez votre système immunitaire. 

 

                         Une gousse d'ail (fraîche, l'écraser et attendre au moins 10 mn avant de la consommer).

                          voir :  six-erreurs-a-eviter-avec-l'ail

                         une cuillère de miel (ajoutez du propolis c'est encore mieux) 

                         gingembre frais de préférence, sinon en poudre (autant que vous pouvez car c'est fort...

                         Idem pour le piment

                         un peu de cannelle

                         et un jus de citron

 

Le jeûne de 3 jours renouvelle le système immunitaire ! 

Voir : le-jeune-therapeutique

 

 

Voir : sirop-et-potions-pour-soulager-les-maux-de-l-hiver

 

Pour renforcer l'immunité voir aussi : 

-  5 symptômes d'un système immunitaire déficient 

 - Comprendre le système immunitaire

 - Nos pensées influencent notre système immunitaire

spiruline-renforcement-immunite

examen-de-la-langue

symbiotiques-prebiotiques-probiotiques

comment-renforcer-son-systeme-immunitaire



07/01/2014
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7693 autres membres